Direct Soir n°661 9 déc 2009
Direct Soir n°661 9 déc 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°661 de 9 déc 2009

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (256 x 341) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 2,0 Mo

  • Dans ce numéro : « Loup » l'appel de la forêt

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 AUJOURD’HUI LE BILLET DE PHILIPPE LABRO Écrivain, journaliste, réalisateur Ne pas oublier l’Iran ACopenhague, sous les yeux de milliers de caméras et de journalistes, 1200 délégués de 192 pays ouvraient, en toute transparence, la conférence sur le climat, tandis que se déroulaient, pratiquement sans aucune couverture médiatique, d’importantes manifestations étudiantes à Téhéran, et à travers tout l’Iran. Le contraste était frappant : d’un côté, la presse du monde entier, de l’autre, un verrouillage extrême, de la part des autorités iraniennes : cartes de presse retirées pour 48 heures à tout journaliste étranger, téléphones mobiles et communications internet entravés. Il n’empêche : la rue iranienne s’est à nouveau mobilisée et la répression, très brutale, s’est déclenchée. Il y aura bientôt six mois – le 12 juin dernier – que l’élection truquée de Mahmoud Ahmadinejad a fait naître une opposition de milliers et milliers de jeunes – avec, souvent, des femmes en tête des cortèges – et l’on connaît les conséquences de ce mouvement : violences de la police antiémeute, procès « staliniens » des opposants arrêtés, rumeurs de viols et tortures dans les prisons, militarisation d’un régime, se transformant en dictature, au grand dam de nombreuses autorités religieuses. Malgré tout, l’opposition (c’est-à-dire la rue), qui souffre de l’absence d’un vrai leader et d’une organisation cohérente, continue son combat héroïque. Personne ne peut dire qui l’emportera, d’un pouvoir totalitaire ou d’une opposition qui ne se résigne pas au silence. Le monde ne doit pas négliger l’importance de cet événement – quelle que soit son issue. Réagissez : redac@directsoir.net Le CHIFFRE du jour 50 C’EST LE NOMBRE DE LOTS QUI SONT MIS AUX ENCHÈRES ce soir au profit des Petits Princes, une association qui, depuis vingt ans, aide les enfants gravement malades à vivre leurs rêves. Cette vente, organisée par la marque Toys « R » Us, aura lieu à 19h sous la coupole du Printemps Haussmannà Paris et sera parrainée par Stéphane Bern. Des pièces uniques seront proposées, comme des carnets de travail originaux de Walt Disney, des jouets rares de Playmobil, Lego, etc. www.petitsprinces.com E. ROBERT/DIRECT8 La PHOTO du jour Le RDV du jour « Bugaled Breizh » : Hervé Morin reçoit les familles Le ministre de la Défense, Hervé Morin. ➔La majeure partie des familles et proches des victimes du naufrage du Bugaled Breizh étaient reçues aujourd’hui par le ministre de la Défense, Hervé Morin. Une rencontre qui intervient après de nombreuses tergiversations dans un dossier épineux, les familles réclamant depuis longtemps de rencontrer le président de la République luimême. Les circonstances du naufrage de ce chalutier, qui avait eu lieu au large du cap Lizard (sud-ouest de l’Angleterre) le 15 janvier 2004 et dans lequel cinq marinspêcheurs avaient trouvé la mort, n’ont jamais été élucidées. La thèse de la collision accidentelle avec un sous-marin français a récemment été relancée par un arrêt de la cour d’appel de Rennes qui, le 27 novembre, a réclamé un complément d’enquête. Les familles des victimes veulent y voir un signe de la véracité de leurs soupçons. Elles espéraient aujourd’hui des éclaircissements de la part du ministre. G. ROLLE/REA Directsoir N°661/Mercredi 9 décembre 2009 ATHÈNES ➔ Un homme apparaît dans l’entrebâillement de la porte de la Banque de Grèce, taguée du symbole anarchiste. De violents affrontements ont marqué lundi le 1 er anniversaire de la mort d’Alexandros Grigoropoulos lors de manifestations estudiantines. Le FAIT du jour La finance islamique se développe en France ➔ Encouragée à se développer en France comme presque partout en Occident, la finance islamique tient aujourd’hui son III e Forum français à Paris. Soucieuse de proposer des produits et des services compatibles avec la charia, la finance islamique, qui pèsera bientôt dans les 1000 milliards de dollars, aiguise les appétits – notamment ceux de Bercy – malgré ses déboires récents à Dubaï. De tradition récente, ce type de finance, développé aux alentours des années 1950, se caractérise principalement par son refus du prêt usuraire, c’est-à-dire à intérêt, interdiction qui la rapproche de la théologie chrétienne médiévale. Forte de sa conviction que « l’argent ne fait pas d’enfants », cette finance, qui a développé des procédés originaux, les confrontera avec ceux de la nouvelle finance solidaire. Non sans susciter la désapprobation des partisans de la laïcité et l’interrogation des constitutionnalistes. Au Centre financier international de Dubaï, en avril 2008.
Cdiscount.com -N.1 du e-commerce DVO• Cl.lllut Jt\llt vidéo JOIIttt• I"'Ortl\llique• Hlgh tf ! C:fl- TMtphelnle AI.IIO GPS• EqU ! petntfll Prtt. pol'1tr• Spott• BljOU)I ; • VIM• VoyegH -.. Pkls de 8rn liions de cilenls• POMment 100.. McuriM'• 0 0 g N "• N• g : •



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :