Direct Soir n°649 23 nov 2009
Direct Soir n°649 23 nov 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°649 de 23 nov 2009

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (225 x 295) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 9,7 Mo

  • Dans ce numéro : Susan Boyle comme un rêve

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
AUJOURD'HUI, ROBERT ZEMECKlS, RÉALiSATEUR DE QUI VEUT LA PEAU DE ROGER RABBIT ?, RETOUR VERS LE FUTUR, FORREST GUMP ET LE PÔLE EXPRESS, ENTRE AUTRES, VOUS INVlTE À DÉCOUVRIR CETTE HISTOIRE DANS TOUTE SA DIMENSION. Cratchit (Gary Oldman) L"uniqueemployédeScroogesaitmieux que personne à quel point son patron est avare. Peu payé,uavaillant dans l'inconfon et le froid, il lui témoigne cependant du respect. Bob Crmchit trouve son réconfort auprès de sa femme et de ses enfants. Leur bonheur serait idéal si leur peùt dernier, 1iny lint n'était pas faible et chétif au point de voir ses jours menacés... Tiny Tim (Gary Oldman) Dernier-né de la famille Cratchit. liny lim est un enfant aussi petit que sa santé est fragile. Malgré le mal qui l'accable, ce petit garçon garde un moral d'acier et une borUle humeur de tous les instants. Il sait le prix de chaque moment en ce bas monde... UN FILM HORS DU COMMUN UNE ADAPTATION SPECTACULAIRE DU CONTE DE CHARLES DICKENS Lorsque run des réalisateurs les plus visionnaires du 7• art revisite un chefd'œuvre de la Littérature avec Ltn acteur hors norme et une technologie créative révolutionnaire. cela donne LE DRÔLE DE NOËL DE SCROOGE, le nouveau film-événement des studios Disney. Imaginative et formidablement universelle, cette histoire en a inspiré beaucoup d'autres, mais elle reste la plus emblématique de toutes. Jim Carrey, l'un des acteurs les plus populaires du monde, fait ici la fascinante démonstration de tous ses talents à travers sept rôles, sept personnages pour chacun dequels il a créé une gestuelle. des attitudes, des voix et des accents différents... Robert Zemeckis se souvient : « }'ai découvert cette histoire Lorsque j'étais enfant et, comme des millions de gens à travers le monde, elle m'a fasciné. Elle était à la fois fantastique et très humaine, un peu sombre et porteuse de beaucoup d'espoirs. » L'œuvre de Dickens a fait l'objet de nombreuses adaptations - plus de 75 au total - que ce soit au cinéma, à la télévision ou au théâtre. Au-delà de cela, « Un chant de Noël » a inspiré de nombreux artistes. Fred (Colin Fitth) Le neveu de Scrooge n'a pas eu une 1•ic facile, mais il travaille dur et sait que prendre du bon temps est nécessaire. Il s'obstine à se montrer cordial avec son vieil oncle acariâtre. Chaque Noël. il l'invite à venir panager leur repas en famillé. mais rien n'y fait. Peu impo1e. Fred ne changera pas... P UBUÉ POUR LA PREMIÈRE FOIS LE 19 DÉCEMBRE 1843, « UN CHANT DE NOËL » S'EST IMPOSÉ COMME L'UN DES PLUS CÉLÈBRES CONTES DE NOËL DE TOUS LES TEMPS. De Frank Capra. le mythique réalisateur de LA VIE EST BELLE, à J.K. Rowling, l'auteur de la célébrissime série « Harry Porter » , tous confient avoir été marqués par cette histoire et son climat particulier. Robert Zemeckis commente : « Comme toutes Les grandes histoires, cellelà méritait d'être présentée à une nouvelle génération. Notre sentiment était qu'aucun film n'avait jamais été complètement fidèle à L'esprit de l'œuvre originale. Lorsque vous lisez Le texte de Dickens, vous découvrez qu'il est remarquablement dense, souvent drôle, parfois effrayant et surtout, très imagé. C'est exactement comme si Dickens avait écrit son histoire pour en faire tm film ; le style est très visuel et très cinématographique. C'est la plus merveuteuse histoire de voyage dans le temps qui ait jamais été écrite et en retournant à l'essence même de l'œuvre telle qu'elle a été imaginée par Dickens, nous retrouvions toute saforce. » Belle (Robin Wright Penn) Belle fut autrefois la fiancée de Scrooge, mais en le voyant changer au fil des an nées et préférer l'argent à ses rêves de jeunesse. la belle jeune femme se rendit compte qu'elle serait incapable de lui apponer le bonheur. La mon dans 1'âme. elle lui rendit sa promesse de mariage et s'éloigna de lui... Monsieur Fe-aiwig (Bob Hoskins) C"est chez ce brave homme que Scrooge apprit son métier. il y a bien longtemps. Monsieur Fe7.ziwig était un maître exigeam mais juste et généreux dès qu'il le pouvait. Au-delà d'une profession, Fe7.ziwig enseignait à ses commis un esprit. Il semble que Scrooge n'ait pas retenu cene leçon-là... Disney lmageMovers Digital LLC. Ali R
De 1837 à 1901. le règne de la Reine Victoria marqua un âge d'or pour l'Empire britannique. L'Angleterre était alors au sommet de sa gloire et de sa puissance. imposant au monde un savoir-faire industriel. militaire et architectural qui devait marquer l'Europe. Cene époque vit aussi naître bon nombre des chefs-dœuvre liHéraires anglais. dont ceux de Dickens. C'est dans ce décor flamboyant propice à 1 ï magination, fait de l'aristocratie la plus raffinée et de bas-fonds mystérieux. où les sentiments les plus purs côtoyaient les pires instincts humains. que se déroule la fascinante aventure de Scrooge. En 1801. lors du premier recensemem. la ville compte% 5 000 habitants, mais à la faveur du développement du chemin de fer. la cité sétend. absorbe ses faubourgs. et sa population double en moins d'un demi-siècle. En 1845, Londres compte 1 860 000 âmes. Plus peuplée que Pékin, elle devient la première ville du monde. et le reste j usquà ce que New York la détrône en 1925. L E PORTRAIT QU'EN A DRESSÉ CHARLF..S DICKENS, CELUI D'UNE CITÉ NOYÉE DANS LE BROUILLARD, LA NEIGE ET LA CRASSE, l'EUl'LÉE DE PETITS MÉTIERS ET DE PI CKPOCKETS, A EU UNE INFLUENCE MAJEURE SUR LA VISION QUE NOUS AVONS DE LONDRES AUX PREMIERS TEMPS DE L'ÉPOQUE VICTORIENNE. Pour capter l'essence de cette ville fascinante. les artistes qui ont conçu les décors du DRÔLE DE NOELDESCROOGEsesont inspirés de toiles dépoque, de plans et de gravures afin de lui redonner vie. C'est ainsi que l'histoire nous entraîne dans quelques-uns des lieux les plus emblématiques de la ville. Nous découvrons le quartier de Whitechapel. dont la High Street était une rue trés pauvrect surpeuplée. Le dédale de petites rues voisines. sombres et insalubres, abri tait toute une foule de miséreux. CHARLES DICKENS L'HoMME QUI RÉINVENTA NoËL Charles Dickens décrivit pourtant ce qu'il avait écrit comme « une petite histoire pour Noël » ! Ce conte de Noël a directement et indirectement p1is une place à pmt dans l'imaginaire collectif. On lui doit la réinvention de Noël et la création dune certaine image de cette fête. Au-delà du symbole religieux. Dickens a cristallisé un jour de fête où 1 on partage repas et cadeaux. Son impressionnante fable, centrée C'EST À LUI QUE L'ON DOIT L'ASSOCIATION ÉTROITE DE CE JOUR À LA NOTION DE PARDON, DE RÉCONCILIATION ET DE RÉUNION DE FAMILLE. sur l'histoire d'un homme aigri qui retrouve le goût daimer et s'ouvre à nouveau aux autres après s'être perdu dans la solitude, trouve en écho en chacun. La rédemption de Scrooge est liée à l'esprit de Noël que Dickens a le génie de personnifier à travers trois personnages, l'Esprit des Noëls passés. 1'Esprit du Noël présent et celui des Noëls futurs. En jouant sur La Biographie de charles Dickens En 1834. le jeune homme devien1 journaliste au Moming Chronicle. Il public ses premiers récils en feuille1ons. Il a vine1-deux ans. Ces "Esquisses", quil signe du pseudon)me de Bo1. pro1oqueront la conuuande des "Al'entures de les thèmes universels de la nostalgie. des regrets. puis du présent dont il faut profiter et de J'avenir qu ï l faut préparer. l'auteur livre un parcours humain d'une richesse inégalée sur une seule nuit. Scrooge.comme les lecteurs, découvre ainsi qu'il n'est jamais trop tard. La puissance du message. sa simplicité et sa finesse trouvent en Noël un déclencheur unique. La conjonction de cette histoire et de tunivers anglais de l'époque victorienne vont façonner notre vision de ce jour particulier et donner nai ssance à quelques-unes des images universelles les plus ancrées dans la culture occidentale. CHARLES DICKENS NAÎT LE 7 FÉVRIER 1812 À P o RTS MOUnt, EN ANGU.:TERR.E M. Pickwick •. publié en 1836. C'est en 1837 que commence la publication d Oli1er T11ist" sous forme de feuilleton dans Ir magazine mensuel Bentley's Miscellany. L'aventure y est Hamboyante eJ la critique sociale incisive. Il publiera Un cham de Noël " en 1843. puis" Da1id Copperfield "en 1849. En 1854, il publie Les Temps di ffi ci les". en 1859,.. Le Conte des deu. cités " et entre 1860 et 186 1. " Les Grandes Espérances. qui paraissen ! en feuilleton dans Ali The Year Round. Le 9 juin 1865, un aœident de chemin de lèr â StaplehursJ le laisse aJTaibli et difficilement capable de se déplacer. En 1870, après Le Britannique Charles Dickens est sans conteste J'un des plus grands auteurs qui soient et l'un des plus universellement salués. Le souffle épique de ses récits. étroitement associé à une peinture sociale résolument engagée de son époque. en a fait J'un des écri vains les plus traduits et les plus intemporels. Son apport à l'imaginaire collectif est à la mesure de ses œuvres. La fai ble situation de sa famille J'oblige à abandonner ses études à 12 m1s pour travailler dm1s une usine de cirage. la Warrens Blacking Facto !) '. L'endettement des Dickens est tel que le père est empri sonné trois mois. Charles prend brutalement conscience de la précarité de la vie. Cette expéri ence traumatisante marquera toute son œuvre. une demii:rc toumée de leetures publiques en janvier et une rencon tre al'ec la Reine Victoria en mars. il décède cinq ans jour pour jour après cet accident. Il a cinquante huit ansct laisse un pays en deuil national et un roman inachevé : Le mysti:re d'Ed11in Drood ".



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :