Direct Soir n°647 19 nov 2009
Direct Soir n°647 19 nov 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°647 de 19 nov 2009

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 275) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 3,9 Mo

  • Dans ce numéro : Bollywood, les Indes charmantes

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
4 DR AUJOURD’HUI LE BILLET DE JACQUES SÉGUÉLA Publicitaire Fric-frac de pub Triste semaine pour la pub. En organisant une distribution de billets de banque à la volée, une société spécialisée dans le cashback (remboursement des internautes d’achat en ligne) dont le nom ne mérite pas d’être cité, s’est fourvoyée. Notre société de consommation, déjà si critiquée, souvent à raison, se serait bien passée de ce coup de pied de l’âne. Quelle quintuple absurdité : abuser son monde ainsi, c’est d’abord illégal. Même si l’amende encourue est réduite et si certains pays anglo-saxons l’autorisent. C’est immoral. Par ces temps de crise, de chômage, de doute, quelle image sacrilège que celle de cette aumône promotionnelle. Plus que jamais la symbolique de l’argent doit retrouver une éthique dont l’absence a failli conduire notre monde à sa perte. C’est indécent. Ce spectacle d’une foule attendant depuis des heures une manne tombée du ciel, prête à se déchirer pour un billet de dix euros, est une insulte au labeur, au commerce, à notre éducation judéo-chrétienne. C’est inconscient. Les organisateurs sont-ils à ce point niais, qu’ils n’ont pas prévu le déferlement des casseurs alléchés par l’aubaine médiatique d’un désordre public annoncé. Ou l’ont-ils souhaité, buzz oblige ! C’est enfin incompétent. Le métier de la pub est de faire parler de soi, mais à la condition évidente que ce ne soit pas pour que la France s’en offusque. Réagissez : redac@directsoir.net Le CHIFFRE du jour 19 Aujourd’hui paraît en librairie le 19 e tome des aventures des célébrissimes Blake et Mortimer. La malédiction des trente deniers, avec le grand Van Hamme au scénario et René Sterne et Chantal De Spiegeleer au dessin, plonge les deux héros so british créés par Edgar P.Jacobs dans une lutte mystique, où beaucoup d’accents de l’originel Mystère de la grande pyramide se retrouvent. Que le lecteur inquiet se rassure : Olrik est bien là, et il est toujours très méchant. JIJI PRESS/AFP La PHOTO du jour Le RDV du jour Affaire AZF, le dénouement ➔ Le délibéré de l’affaire AZF devait être prononcé aujourd’hui, venant clore une enquête et un procès qui se seront étalés sur plus de huit ans. Située à 5 km seulement du centre-ville de Toulouse, l'usine AZF, qui produisait principalement des ammonitrates agricoles, avait été détruite le 21 septembre 2001 par la violente explosion d’un stock de nitrate d'ammonium, entraînant la mort de 30 personnes, faisant 2 500 blessés et de lourds dégâts matériels, ressentis dans toute la Ville rose. Après une enquête, dont les résultats ont été plusieurs fois contestés – certains journalistes évoquant la piste d’un attentat – le parquet a conclu à un manquement aux règles de sécurité. Il a requis en conséquence 225 000 euros d'amende contre Grande Paroisse (groupe Total), qui gérait l’usine, et trois ans de prison avec sursis contre son ancien directeur, Serge Biechlin, pour homicides, blessures involontaires et infractions au code du travail. A. GELEBART/REA Le FAIT du jour Directsoir N°647/Jeudi 19 novembre 2009 JAPON ➔ A l’aéroport de Narita, des inspecteurs examinent avec soin les bouteilles de beaujolais nouveau qui seront dégustées aujourd’hui. 400000 caisses ont été commandées par les Japonais, soit 30% de moins qu’en 2008. La crise rend sobre. L’Irak et la France main dans la main ➔Le président irakien, Jalal Talabani, devait repartir de Paris cet après-midi, après quatre jours de visite d’Etat. Destinée à entériner la normalisation des relations entre les deux pays – Paris n’ayant pas réussi réellement à reprendre pied en Irak depuis son opposition à l’invasion américaine de 2003 – cette visite, placée sous le signe du prestige avec garde républicaine à cheval et pavoisement des rues aux couleurs du drapeau irakien, était une première dans l’histoire de l’Irak. D’une seule voix, MM. Talabani et Sarkozy ont déclaré vouloir approfondir les relations franco-irakiennes « dans les domaines politique, militaire, culturel, pétrolier, économique et commercial ». L’enjeu économique notamment n’est pas mince, le coût de la reconstruction du pays étant estimé à 600 milliards de dollars… Jalal Talabani et Nicolas Sarkozy, lundi dernier à l’Elysée.
www.directsoir.net Le DÉBAT du jour ➔ La proposition de loi socialiste sur l’euthanasie est débattue aujourd’hui à l’Assemblée nationale. Signée par 120députés du PS, elle s’intitule « Finir sa vie dans la dignité ». Rejeté par les députés de la majorité en commission des lois la semaine dernière, le texte n’en suscite pas moins un vif débat. Peut-on légiférer sur la fin de vie ? Doit-on répondre à la souffrance par un geste Le projet de loi déposé par le PS est examiné aujourd’hui au Palais-Bourbon. L’euthanasie de retour à l’Assemblée aussi définitif ou la soigner ? Plusieurs figures politiques militent pour le « oui ». Laurent Fabius ou Manuel Valls demandent ainsi l’accession « à la demande des personnes dont les souffrances sont telles qu’elles souhaitent une aide active de la part du personnel soignant pour mettre fin à leur existence ». Selon la proposition, la possibilité des soins palliatifs ne doit pas entraver l’euthanasie si une personne « en phase avancée d’une infection grave » en fait la demande. Tandis que l’Association pour le droit de mourir dans la dignité (ADMD), présidée par Jean-Luc Romero, « se réjouit » de ce texte et revendique le droit à maîtriser sa mort, la Société française d’accompagnement et de soins palliatifs (SFAP) manifeste, elle, sa ferme opposition à une proposition jugée contraire à son éthique. En pleine campagne d’information et opposée au principe d’euthanasie, l’Alliance pour les droits de la vie (ADV), qui organisait ce matin un « happening » devant le Palais- Bourbon, appelle à la vigilance. « Il y a un grand malentendu chez les Français qui ne savent pas que l’on peut rejeter à la fois l’acharnement thérapeutique et l’euthanasie, explique Tugdual Derville, son délégué général. En réalité, ce sont deux dérives violentes qui ne respectent pas la dignité humaine. Les personnes malades ont surtout besoin qu’on prenne soin d’elles. Il est essentiel de s’interdire de tuer. » AUJOURD’HUI 5 Le TOP du jour AMÉLIE NOTHOMB ET SES DOUBLES ➔ Spécialiste d’Amélie Nothomb, Laureline Amanieux livre un nouvel ouvrage sur l’univers de l’écrivain. Avec Le récit siamois, elle tisse une réflexion érudite et documentée sur les motifs de l’identité et du double, présents dans l’œuvre « nothombienne ». Le récit siamois, de Laureline Amanieux, Albin Michel, 22 €. DVD : LE VOILE ET LA FAUX ➔ Pierre Cardinal a réalisé une superbe adaptation du texte de Bernanos, évoquant le destin des seize carmélites de Compiègne guillotinées en 1794. Le dialogue des carmélites, Koba Films Vidéo.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :