Direct Soir n°642 12 nov 2009
Direct Soir n°642 12 nov 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°642 de 12 nov 2009

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (256 x 341) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2,2 Mo

  • Dans ce numéro : Robbie Williams, ange et démon

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
Directsoir N°642/Jeudi 12 novembre 2009 16 BUZZ TÉLÉ INTERVIEW Carmen Electra, animatrice de « La prise parfaite » sur E ! Entertainment. « Une émission fun et sexy » Connue principalement en France pour sa plastique de rêve et son rôle dans la série « Alerte à Malibu », Carmen Electra est de retour sur les écrans français en tant qu’animatrice de l’émission de télé-réalité « La prise parfaite », diffusée depuis le 1 er novembre dernier sur la chaîne du câble E ! Entertainment. A cette occasion, elle a accepté de répondre aux questions de « Direct Soir ». L’actrice, mannequin et chanteuse Carmen Electra présente sa nouvelle émission, dont l’objectif est de trouver « l’homme ou la femme la plus magnifique qui soit ». Quel est le concept de l’émission ? Carmen Electra : La prise parfaite est une émission fun, sexy et vivante. C’est une compétition où les participants s’affrontent pour trouver l’homme ou la femme la plus belle possible et remporter les 50 000 dollars promis au gagnant. L’émission a été tournée en Grèce sur des îles paradisiaques : Rhodes, Kos, Santorin, Paros, Mykonos… Les téléspectateurs vont découvrir le côté glamour de la Grèce. Comment avez-vous été recrutée ? C. E. : J’ai eu un entretien avec la chaîne E ! Entertainment et l’idée m’a paru simple et amusante. Et puis, je n’étais jamais allée en Grèce, et c’est quelque chose que j’avais toujours eu envie de faire. J’ai également aimé le concept de l’émission, le fait que les participants doivent batailler pour trouver la personne la plus sexy. Au fil du tournage, nous L’actrice et animatrice de télévision Carmen Electra. avons fait connaissance les uns avec les autres, et ce qui pouvait paraître superficiel au début s’est transformé en histoire d’amitié, parfois même d’amour. Quelle serait votre « prise parfaite » ? C. E. : Quelqu’un qui fasse preuve de sagesse, qui soit protecteur, qui ait le sens de l’humour et qui soit responsable. Sur quels critères sont jugés les candidats ? C. E. : A chaque épisode, il y a des challenges différents. L’émission représente un vrai défi pour les candidats. Certains d’entre eux, par exemple, se sont fait « poser un lapin » par leur prise et se retrouvaient seuls à la cérémonie. Par ailleurs, des candidats ont développé une attirance les uns pour les autres, ce qui compliquait les choses quand il fallait sortir faire une prise. Il y a forcément de la jalousie, des flirts et des liens qui se créent. Comment vivez-vous le fait d’être un sex-symbol ? C. E. : Je vois cela comme un honneur. Je suis très contente et je ne changerai rien à ma façon de gérer ma carrière. Honnêtement, mon rêve était de devenir danseuse, je voulais danser dans une comédie musicale à Broadway. Et je suis ravie, car j’ai récemment dansé pour le spectacle Crazy Horse Paris à l’hôtel MGM de Las Vegas. C’est un show sexy, « LA SEULE CHOSE QUE JE N’AI PAS ENCORE RÉUSSI À FAIRE, C’EST D’ÊTRE MÈRE » artistique, où toutes les danseuses sont des professionnelles. Vous vouliez être une danseuse ? C. E. : Oui, et pour moi, tout ce qui est venu après n’est que du bonus. La danse représente le langage du corps. Je n’ai jamais eu de problèmes avec ça. Mon rêve n’était pas d’être animatrice ou de faire des films… mon rêve était de danser. Mais quand je suis arrivée à Los Angeles, de nombreuses offres se sont spontanément présentées à moi et je me suis dit que je devais essayer et voir ce qui pouvait se passer. Les choses que je fais, mis à part la danse, sont pour moi une expérience, un défi personnel et une oppor tunité qui vont au-delà de ce que j’aurais pu imaginer. Quels sont vos projets actuels et futurs ? C. E. : Il y a eu le Crazy Horse Paris à Las Vegas. J’ai récemment sorti une vidéo de fitness qui mélange aérobic et strip-tease. Et puis il y a La prise parfaite ! Je suis également au casting d’un film indépendant : Oy Vey ! My Son Is Gay !, une comédie familiale dont les recettes seront reversées à une association de recherche contre le sida. La seule chose que je n’ai pas encore réussi à faire aujourd’hui, c’est être mère. La prise parfaite, tous les dimanches à 21h sur E ! Entertainment.
www.directsoir.net 20H40 Soirée Jean-Paul Belmondo ➔ Tantôt flic, tantôt voyou, le talent de l’incomparable Jean-Paul Belmondo est sans limite. Dans le cadre de la soirée spéciale qui lui est consacrée sur Direct8, l’acteur multifacette endosse successivement le costume d’un séduisant voleur d’œuvres d’art, puis celui d’un jeune paumé aux nuits agitées. Dans Le guignolo, une comédie policière de Georges Lautner, le prolifique réalisateur de l’incontournable chef-d’œuvre Les tontons flingueurs dirige le bondissant « Bébel » dans un pastiche de film d’espionnage. L’acteur, au top de sa forme, enchaîne les situations cocasses Folie amoureuse et les cascades spectaculaires avec charme et légèreté. Puis dans le sublime Un singe en hiver, Henri Verneuil réussit le pari de réunir deux générations d’acteurs : le géant du cinéma d’avant-guerre, Jean Gabin, et la star montante de la Nouvelle Vague, Jean-Paul Belmondo. Le réalisateur de La vache et le prisonnier confie au dialoguiste Michel Audiard le soin de mettre en mots la rencontre magique entre ces deux acteurs, dont l’entente parfaite lors du tournage crève l’écran. Le guignolo, à 20h40, Un singe en hiver, à 22h40, films, Direct 8. Jean-Paul Belmondo et Jean Gabin dans Un singe en hiver. 22H55 ➔ Il ne figure pas en tant que tel dans le code pénal et pourtant, le crime passionnel est une réalité juridique dans les procès d’assises. La passion ou le désespoir peuvent-ils expliquer – voire excuser – le crime ? Comment démêler les liens entre le coupable et la victime ? Le documentaire d’Alexandre Valenti, Crime passionnel : en quête de justice, plonge le téléspectateur au cœur de ces questions à travers deux exemples, celui d’un anonyme, Xavier Breton, condamné pour avoir tenté de tuer l’amant de sa femme qui était aussi son meilleur ami, et celui du rugbyman Marc Cécillon, ancien capitaine du XV de France reconnu coupable du meurtre de sa femme qui voulait le quitter. Pour tenter de mieux cerner la complexité de ces affaires, le réalisateur a notamment recueilli plusieurs témoignages, ceux des avocats, de certains jurés, des membres de la cour d’assises mais aussi de leurs proches. Infrarouge – Crime passionnel : en quête de justice, documentaire. Demain 11H30 PROVOQUER LA CHANCE Entourée d’experts, de célébrités et d’anonymes qui apportent leur éclairage, Evelyne Thomas s’intéressera à la chance et aux superstitions demain, en répondant à cette question : comment influencer le destin ? Y’a une solution à tout, magazine. DR 00H00 Harry Lockhart (Robert Downey Jr, à g.). Intrigue à Hollywood ➔ Harry Lockhart, un petit malfrat new-yorkais, se retrouve par hasard au milieu d’un casting d’un film en tentant de fuir la police. Quelques jours plus tard, il participe à un cocktail dans une grande villa hollywoodienne. Il y fait la rencontre de Gay Perry, un détective privé qui doit lui permettre de travailler son rôle sur le terrain. Il y retrouve également son ancien amour du lycée, dont la carrière de comédienne est au point mort. Une chose est sûre, Harry n’est pas au bout de ses peines. Kiss Kiss, Bang Bang, film. ZOOM TÉLÉ 17 WARNER BROS 22H10 L’artiste autrichienne Elke Krystufek. L’art et la manière ➔ Le 27 mai dernier, le Centre Georges-Pompidou proposait, pour la première fois dans le monde, une exposition d’art moderne et contemporain exclusivement consacrée aux œuvres de femmes artistes. Le documentaire Artistes/Femmes se penche sur le rapport des femmes avec l’art et la perception de celui-ci dans la société au cours du siècle dernier. Un document passionnant. Artistes/Femmes, documentaire.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :