Direct Soir n°619 8 oct 2009
Direct Soir n°619 8 oct 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°619 de 8 oct 2009

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 275) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2,6 Mo

  • Dans ce numéro : Guinness book : le livre de tous les records

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 DR AUJOURD’HUI LE BILLET DE JACQUES SÉGUÉLA Publicitaire Allez les femmes ! Je me souviens d’avoir écrit voici 20 ans dans Le futur a de l’avenir un chapitre titré : « Le III e millénaire sera féminin ou ne sera pas. » Françoise Giroud avait été plus tranchante : « La parité aura réussi le jour où une femme incompétente occupera un poste à haute responsabilité. » Voici enfin que les lignes bougent. Première victoire : un projet de loi va obliger les conseils d’administration, ces forteresses mâles de la gouvernance, à céder 20% de leurs sièges à leurs consœurs. Elles ne sont représentées dans les conseils, aujourd’hui, qu’à 9%, contre 18% au Danemark, 15% aux Etats-Unis, 13% en Allemagne et 12% en Angleterre. Les groupes les plus récalcitrants sont EADS, Veolia et Vallourec. Les plus ouverts, BMW, Michelin, Pernod Ricard et L’Oréal, ont franchi la barre des 20%. Parce que vous le valez bien Mesdames ! Ne pas obtempérer à la pression de cette semi-parité deviendra vite une faute professionnelle. Goldman Sachs et Boston Consulting Group ont déclaré que l’avenir de l’économie était dans les mains des femmes. Leur revenu va croître de 13 000 à 18 000 milliards de dollars dans les cinq ans à venir. Une augmentation significative, équivalente à celle du PIB de la Chine et de l’Inde réunies. Place aux femmes, donc. Seules leurs vertus (harmonie, écoute, partage et tendresse) sont celles de ce temps, si loin des règles machistes qui ont si mal dirigé le monde depuis qu’il est monde (puissance, compétition, réussite et violence). L’homme donne la mort, c’est la guerre. La femme donne la vie, c’est l’enfantement. A qui d’autre confier le soin de notre planète à réenfanter ? Réagissez : redac@directsoir.net Le CHIFFRE du jour C’EST LE SURCOÛT DES TOMATES 17% FRANÇAISES par rapport à celles importées, selon des relevés effectués par l’association de défense des consommateurs CLCV (Consommation,Logement,Cadre de Vie).Pour les pêches,cet écart est évalué à 11%, et ce malgré la baisse des prix.Menée entre juillet et début septembre, cette enquête, qui porte sur les prix de cinq fruits et légumes (pêche, abricot, melon, tomate et courgette), met en évidence que même face à une offre française abondante et des prix en baisse, les « produits importés ont représenté une part non négligeable de l’offre ». Les PHOTOS du jour Le RDV du jour Nicolas Sarkozy en Moselle ➔ Le président de la République devait se déplacer aujourd’hui en Moselle pour faire un point sur les restructurations affectant les infrastructures de la Défense nationale. Cette visite devait être l’occasion de faire un bilan d’étape sur la mise en œuvre parfois douloureuse de la nouvelle « carte militaire ». Avec la fermeture ou le transfert de neuf unités représentant quelque 6800soldats, la Moselle est le département français qui a été le plus touché par cette réforme. Auparavant, Nicolas Sarkozy devait se rendre dans l’usine automobile Smart de Hambach, puis à Woippy, ville voisine de Metz, où il était attendu à une table ronde sur l’« accompagnement des restructurations de défense et du développement des territoires ». Le maire PS de Metz, Dominique Gros, a déploré que le chef de l’Etat ne se rende pas dans sa ville. Pour Aurélie Filippetti, la députée socialiste du cru, Nicolas Sarkozy se rend sur des sites « très protégés », prenant ainsi la « fuite » face aux « difficultés des Mosellans ». Le FAIT du jour Directsoir N°619/Jeudi 8 octobre 2009 ÉTATS-UNIS ➔ Sur le tarmac de l’aéroport de Dover (Delaware), ces soldats rapatrient le corps d’un de leurs camarades, le sergent Kirk, tué en Afghanistan. Une scène quasi quotidienne outre-Atlantique depuis la recrudescence des attaques des talibans. IPON-BONESS/SIPA Parc jurassique ➔ Plagne, petite commune sans histoire située dans l’Ain, à une heure de Lyon, n’a pas toujours accueilli des hôtes aussi discrets que ses habitants actuels. Il y a près de 150 millions d’années, comme tout le massif du Jura semble-t-il (côté suisse et côté français), elle était un lieu de villégiature prisé des sauropodes, ces gigantesques dinosaures au cou long comme la queue. Le Centre national de la recherche scientifique (CNRS) devait révéler aujourd’hui au grand public les empreintes gigantesques de ces sauriens, moulées depuis la nuit des temps dans la glaise de ce qui fut des lagunes bordant une mer peu profonde. A l’époque, le climat jurassique était à peu près identique à celui des Bahamas aujourd’hui, selon les estimations des scientifiques. Et les bandes de dinosaures herbivores, ruminants paisibles, abondaient dans l’Ain. Un groupe de naturalistes et de paléontologues, face à des empreintes de dinosaures.
le classique est une musique écrite par des morts pour des vieux, mais on y vient quand même… et de plus en plus nombreux ! le volume 2 est encore + fort ! 2 CD + 100 000 exemplaires vendus 2 CD



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :