Direct Soir n°618 7 oct 2009
Direct Soir n°618 7 oct 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°618 de 7 oct 2009

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (256 x 341) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 1,9 Mo

  • Dans ce numéro : Internet : attention danger !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 AUJOURD’HUI LE BILLET DE PHILIPPE LABRO Écrivain, journaliste, réalisateur Le revers de Copenhague Rio a gagné le droit d’organiser les JO de 2016, et les Etats-Unis ont perdu – de façon plutôt médiocre, voire humiliante, dès le premier tour qui opposait plusieurs villes (Tokyo, Madrid, Chicago et Rio). La presse américaine considère qu’il s’agit d’une véritable « claque » pour le président Obama, puisqu’il avait décidé de se déplacer à Copenhague afin de défendre personnellement la candidature de Chicago. Obama n’aurait jamais dû entreprendre ce voyage. S’il devait le faire, il fallait rester plus de deux heures et ne pas se contenter d’un discours, jugé un peu arrogant, devant les membres du CIO qui sont habitués à être courtisés, et se souviennent de la façon dont Tony Blair avait fait œuvre patiente et efficace de lobbyiste en chef pour Londres, à Singapour, en juillet 2005. Le président des Etats-Unis, censé être l’un des hommes les mieux informés du monde, avait-il été averti que Chicago n’avait aucune chance ? Il était connu de tous que le Brésil partait grand favori. Obama, déjà en difficulté dans les sondages, face à toutes sortes de dossiers (économie, Afghanistan, réforme du système de santé), ne pouvait risquer d’essuyer un tel revers. Tout le monde savait– sauf l’armée de conseillers, communicants, diplomates, dont l’entourage immédiat d’Obama (David Axelrod et Rahm Emmanuel) – et aurait pu attendre une analyse plus réaliste. Il en est résulté une perte d’image et une interrogation sur la façon dont, au bout de dix mois, cette nouvelle équipe fonctionne. Réagissez : redac@directsoir.net Le CHIFFRE du jour 40 MILLIARDS DE DOLLARS « seulement » suffiraient chaque année pour réduire la mortalité infantile sur la planète, selon une étude de l’ONG Save the Children publiée hier. Ce montant, dix fois moins élevé que les évaluations habituellement faites sur le sujet, permettrait de combattre efficacement un mal qui affecte prioritairement les pays en voie de développement. Environ 2millions d’enfants meurent chaque année dans les 24heures qui suivent leur naissance et 9millions n’atteignent pas l’âge de 5ans. E. ROBERT/DIRECT8 Les PHOTOS du jour Le RDV du jour Le retour du casse-tête turc ➔ Pierre Lellouche, secrétaire d’Etat aux Affaires européennes, recevait cet aprèsmidi le président turc Abdullah Gül, qui déjeunera vendredi en compagnie de Nicolas Sarkozy, après avoir admiré l’exposition du Grand Palais « De Byzance à Istanbul ». Cette rencontre bilatérale, qui est la première depuis l’élection des deux chefs d’Etat, sera sans aucun doute l’occasion pour eux d’évoquer l’avenir de la Turquie dans l’Union européenne. En effet, en début de semaine, le ministre turc des Affaires étrangères, Ahmet Davutoglu, mettait en garde l’UE contre un « non-respect de ses engagements ». Mais les pays européens hostiles à l’entrée de la Turquie dans leur espace sont de plus en plus nombreux derrière l’Allemagne et la France, qui proposent plutôt un « partenariat privilégié ». Ahmet Davutoglu estimait au contraire que l’adhésion devrait intervenir « le plus tôt possible », c’est-àdire avant 2015. GRUETJEN/VARIO IMAGES/SIPA Le FAIT du jour Directsoir N°618/Mercredi 7 octobre 2009 ISRAËL ➔ Soukoth, la fête juive des Cabanes, s’achèvera samedi. A Jérusalem, où le dispositif de sécurité a été renforcé, les cérémonies se sont en partie déroulées dans les rues de la vieille ville. Le Grand Paris au Conseil des ministres ➔ C’est un projet cher à Nicolas Sarkozy qui devait être examiné aujourd’hui en conseil des ministres, au lendemain de son voyage éclair au Kazakhstan. La réorganisation de la « région capitale » fait en effet partie des priorités du président de la République, comme en témoigne la création d’un secrétariat d’Etat ad hoc, confié à Christian Blanc en mars 2008. Néanmoins, la mise en œuvre de ce projet –budgété à hauteur de 35 milliards d’euros– devrait se heurter à une série d’obstacles. L’opposition, tout d’abord, critique vivement ce projet et y voit un dépouillement des prérogatives des collectivités locales, le conseil régional d’Ile-de-France au premier chef. Au sein même de la majorité, de fortes divergences de vue existent, comme celles qui séparent le Premier ministre François Fillon et Christian Blanc. Nicolas Sarkozy devrait donc se retrouver directement à la manœuvre pour faire avancer le projet. Nicolas Sarkozy lors de la présentation du projet d’aménagement du quartier La Défense, en juin dernier.
La Poste, vous l’aimez, nous l’aidons à se moderniser La Poste change de statut mais reste un service public à 100% Pour financer son développement et sa modernisation, l’État va investir 2,7 milliards d’euros



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :