Direct Soir n°617 6 oct 2009
Direct Soir n°617 6 oct 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°617 de 6 oct 2009

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (256 x 341) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 2,2 Mo

  • Dans ce numéro : Lara Fabian : « J'ai souvent joué la carte de la force »

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 E. ROBERT/DIRECT8 AUJOURD’HUI LE BILLET D’ALAIN MINC Essayiste Une mauvaise pièce Les menteurs : tel est le titre de la pièce à la mode. Elle est jouée dans l’une des plus anciennes salles de Paris. Elle suscite des polémiques passionnées. Elle réunit trois acteurs aux talents contradictoires et aux rôles bien définis : le mythomane, le paranoïaque et le schizophrène. Elle permet à des figurants ambitieux d’occuper une scène beaucoup plus longtemps qu’ils ne l’auraient imaginé. Les spectateurs croient assister à une comédie ou à une tragicomédie. C’est évidemment du procès Clearstream dont il s’agit. Ayant appris en juin 2004, par presse interposée, que mon nom figurait sur cette liste, je dois avouer ne pas apprécier la manière dont une horrible action se transforme en spectacle ou en mots d’esprit. Tout le monde oublie aujourd’hui que « les chiens » ont été lâchés en 2004 contre des innocents, que l’opprobre les a injustement menacés et que leur désir est légitime de savoir quels ignobles individus ont cherché à les déshonorer. Chaque spectateur attentif de la pièce devrait se souvenir de cette vérité première, et plus encore les journalistes qui confondent un procès avec un match de tennis entre professionnels. Réagissez : redac@directsoir.net Le CHIFFRE du jour 2 MILLIARDS D’EUROS vont être débloqués en faveur des petites et moyennes entreprises (PME) dans le cadre du plan de relance. Cette mesure a été confirmée hier par Nicolas Sarkozy, qui s’exprimait devant près de 2000 patrons réunis par la Confédération générale des petites et moyennes entreprises (CGPME) au Palais des Congrès de Paris. La moitié de ces fonds seront débloqués par le Fonds stratégique d’investissements et l’autre moitié prendra la forme de prêts participatifs. En contrepartie, les entreprises seront amenées à ouvrir une partie de leur capital aux investisseurs institutionnels, ce qui ne va pas sans provoquer des remous. Mais, à la CGPME, on se veut réaliste : « Il vaut mieux une prise de participation que risquer un arrêt de l’entreprise », déclarait hier son président, Jean-François Roubaud, dans les colonnes des Echos. Les PHOTOS du jour TUNG-SHAN ➔ Cet homme essaie péniblement de braver les eaux et les vents avec son scooter, tandis que le cyclone Parma frappait le nord de Taïwan, hier matin. Le RDV du jour Sommet Europe-Brésil sur le climat Le président Lula et José Manuel Barroso. ➔ La saison est aux sommets. Après les grandes manœuvres américaines du mois de septembre et en attendant Copenhague, c’est à Stockholm que l’offensive en faveur du climat se poursuit. Le Premier ministre suédois, Fredrik Reinfeldt, dont le pays préside actuellement l’Union européenne, devait recevoir aujourd’hui le président brésilien Lula pour évoquer les changements climatiques, mais aussi la crise économique mondiale. Cette rencontre, à laquelle devait participer José Manuel Barroso, président de la Commission européenne, est la troisième du genre depuis 2007. L’Europe et le Brésil ont en effet de plus en plus d’intérêts communs dans la gestion du dérèglement climatique et font ainsi pression pour faire avancer au plus vite l’après-Kyoto. Ils partagent aussi des points de vue conciliables sur les voies de sortie de crise, même si certains pays de l’Union européenne rechignent encore au contrôle accru des activités financières. NIKO/SIPA Le FAIT du jour Directsoir N°617/Mardi 6 octobre 2009 35 e Conférence générale de l’Unesco ➔ La 35 e session de la Conférence générale de l’Unesco s’ouvre aujourd’hui à Paris et se clôturera le 23 octobre. Les 193 représentants des Etats membres de l’organisation dépendant des Nations unies introniseront officiellement la nouvelle directrice générale, Irina Bokova. Elue pour quatre ans à ce poste, elle succède au Japonais Koïchiro Matsuura, après un scrutin serré qui a donné lieu à une vive polémique. En effet, Irina Bokova, ancienne ministre des Affaires étrangères de la Bulgarie, a été préférée in extremis au candidat égyptien Farouk Hosni, homme controversé, qui avait d’abord été présenté comme favori. A l’occasion de la Conférence, les Etats établiront la politique générale de l’organisation et adopteront son budget biennal. Irina Bokova, nouvelle directrice générale de l’Unesco.
www.directsoir.net SOFIA ➔ A l’occasion des championnats du monde de bodybuilding, qui se tenaient ce week-end dans la capitale bulgare, ces trois hommes exhibaient fièrement leur musculature. L’ANNIVERSAIRE du jour L’HOMME du jour 6 octobre 1979 Un pape à la Maison Blanche ➔ Avec Jean-Paul II, pour la première fois dans l’histoire, un souverain pontife était reçu dans le saint des saints du pouvoir américain. Arrivé le 1 er octobre à Boston, le pape avait multiplié les rencontres et les cérémonies, dont un passage devant l’ONU à New York, avant de rencontrer le président Jimmy Carter (à d. sur la photo), à Washington. A cette occasion, il n’hésita pas à l’interpeller sur la question cruciale du désarmement et des armes nucléaires, et à le mettre en garde –déjà– contre les excès du capitalisme non maîtrisé. Dominique Strauss-Kahn, directeur général du FMI, est au cœur de la réunion du FMI et de la Banque mondiale qui s’achève demain à Istanbul. Les ambitions de DSK ➔ Au terme d’une semaine d’assemblée générale, le Fonds monétaire international assumera officiellement les nouvelles fonctions que son directeur général, le Français Dominique Strauss-Kahn, lui a taillées sur mesure. Le patron exécutif du FMI a en effet mené à son terme la petite révolution qu’il avait entamée en arrivant à la tête de l’organisation, servi malgré lui par la crise – qu’il avait d’ailleurs été le premier à annoncer au début de l’année 2008. Les 186 Etats membres du FMI ont consacré dimanche dernier, à Istanbul, où se tenait l’Assemblée, le nouveau rôle de l’institution multilatérale. Qui, par la voix de son directeur général, en a profité pour demander davantage de ressources ; Dominique Strauss-Kahn a argué que, le mandat du Fonds ayant été défini à la fin de la Seconde Guerre mondiale, il était peut-être temps de le remettre à jour. Comme prévu au G20, le Comité monétaire et financier international (CMFI), qui réunissait les ministres des Finances des 186 pays membres, a donné son accord à cette nouvelle mission ; le FMI se trouve maintenant au cœur de la surveillance de l’économie mondiale et de ses déséquilibres. Le principal souci de l’ancien ministre français semble être la constitution de réserves approchant les 500 milliards de dollars, comme promis au sommet du G20 à Londres. AUJOURD’HUI 3 AFP N. DOYCHINOV/AFP Le TOP du jour LE METEOR TOUR D’INDOCHINE EN ORBITE ➔ Le groupe Indochine lance son Meteor Tour ce soir, au Zénith de Rouen. La tournée, qui passera par le Stade de France le 26 juin, est à guichets fermés jusqu’à la fin de l’année. Des dates ont été ajoutées en 2010. Plus d’infos sur www.indo.fr. AU CŒUR DU « BLACK » ➔ Capital se livre, dans son numéro d’octobre, à une passionnante enquête sur l’économie souterraine. A lire aussi, l’édifiant palmarès des hausses d’impôts locaux. Capital, en kiosques. LA TÉLÉ DÉCODÉE ➔ A l’heure du numérique, le paysage audiovisuel français a totalement changé. Le cadre juridique et économique français est-il adapté à ce nouveau modèle ? La télé déchaînée, Simone Halberstadt Harari, Flammarion. EN HAUSSE STÉPHANE RICHARD Il est depuis hier le n°2 de France Télécom. Il devient directeur général adjoint et succède à Louis-Pierre Wenes. EN BAISSE LOUIS-PIERRE WENES Fragilisé par la vague de suicides à France Telecom, le n°2 de l’opérateur a présenté sa démission au PDG Didier Lombard.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :