Direct Soir n°615 2 oct 2009
Direct Soir n°615 2 oct 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°615 de 2 oct 2009

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 275) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 1,6 Mo

  • Dans ce numéro : Environnement : le pari de monsieur Hulot

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 AUJOURD’HUI LE BILLET DE MICHÈLE COTTA Journaliste, essayiste Le socialisme en panne Donc, Angela Merkel, nouvelle dame de fer de l’Europe, a remporté la bataille électorale. De l’Allemagne de l’Est où elle a grandi, à l’Allemagne réunifiée d’aujourd’hui, son parcours politique est sans faute. Cependant, ce n’est pas lui faire injure que de l’écrire : ce n’est pas tellement elle qui a gagné que le Parti socialdémocrate allemand qui s’est effondré. Rien de comparable, dans la stratégie, entre le SPD allemand, qui a penché plutôt au centre, puisqu’il a gouverné jusqu’à dimanche dernier dans une coalition avec la droite, et le Parti socialiste français, hésitant à faire un bout de chemin avec François Bayrou ou à tomber dans les bras d’Olivier Besancenot. Les deux stratégies, de part et d’autre du Rhin, sont sanctionnées par un échec politique de même nature. Qu’est-ce qui fait que le socialisme, en Europe, a perdu son identité ? La crise aurait dû lui donner raison, lui qui dénonçait depuis des années le système capitaliste et ses erreurs. C’est le contraire qui s’est passé. La crise a conforté le pouvoir en place en France, a éliminé le SPD du pouvoir en Allemagne. C’est qu’aujourd’hui, la droite a revêtu bien des habits, les plus portables, du socialisme : elle se fait sociale, participative, prudente dans sa façon d’affronter les conflits sociaux. Elle est même, à l’occasion, plus verte que les Verts. Son langage est plus audible, parce qu’il n’est pas empreint d’une idéologie trop affirmée. Son allure est plus pragmatique, plus moderne. Son style est plus rassurant. Est-ce la fin du socialisme ? C’est en tout cas une sérieuse panne. Réagissez : redac@directsoir.net Le CHIFFRE du jour 110 KM/H : c’est la limitation de vitesse imposée depuis hier sur 180 km d’autoroutes non concédés en Lorraine. Une expérience inédite à l’échelle de la France. Sur ces voies (A30,A33,A330,A313), qui font partie des plus fréquentées d’Europe, l’objectif est de réduire significativement les émissions de dioxyde de carbone. Les premières expériences, menées avant l’officialisation de la mesure, ont été « globalement respectées » et ont permis « un gain en terme de confort », selon la préfecture. On attend maintenant des données plus précises. BALTEL/SIPA Les PHOTOS du jour CONAKRY ➔ La Fête de l’indépendance, prévue aujourd’hui dans la capitale guinéenne, s’annonçait sous haute tension, après la répression d’une manifestation qui aurait fait près de 160 morts, lundi. Le RDV du jour Le sacre de la tapisserie d’Aubusson ➔ Nicolas Sarkozy a salué hier par un communiqué l’inscription de la tapisserie d’Aubusson au patrimoine culturel immatériel de l’humanité. La décision a été prise mercredi au cours d’une réunion du Comité intergouvernemental de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel de l’Unesco, à Abou Dhabi (Emirats arabes unis). Ce savoir-faire, qui remonte au XVI e siècle, est reconnu dans le monde entier au point – rappelle l’organisation onusienne – « qu’Aubusson est devenu un nom commun dans certaines langues ». Autre savoir-faire national distingué : « l’art français du tracé de charpente », une technique unique de conception d’un édifice en bois. Les vingt-quatre membres du Comité intergouvernemental ont enfin distingué le maloya, une tradition de l’île de La Réunion associant le chant et la danse. Au total, soixante-seize pratiques et traditions ont été sélectionnées mercredi pour rejoindre celles déjà répertoriées, et être ainsi préservées du nivellement dû à la mondialisation. D. LERAULT/PHOTONONSTOP Le FAIT du jour Directsoir N°615/Vendredi 2 octobre 2009 UE : les Irlandais votent une seconde fois ➔ C’est aujourd’hui l’heure fatidique pour l’Irlande et pour l’Europe : les habitants de l’Eire étaient appelés à voter une seconde fois pour ou contre le traité de Lisbonne. Seul pays d’Europe dont la Constitution impose une consultation par référendum pour de tels sujets, les Irlandais avaient rejeté en juin 2008 le texte proposé. Mais le traité ne pouvant entrer en vigueur si tous les pays européens ne l’ont pas ratifié, de très fortes pressions se sont exercées sur le gouvernement irlandais, jusqu’à ce qu’il se résolve à organiser ce second scrutin. Paradoxalement, le « oui » caracole en tête aujourd’hui dans les sondages, mais la forte proportion d’indécis rendait l’issue du vote encore incertaine. Le Premier ministre, Brian Cowen, est intervenu en avertissant les électeurs que seule leur adhésion au traité permettrait au pays de sortir de la récession qui l’accable. Les électeurs irlandais seront-ils sensibles à cette menace ? Brian Cowen, Premier ministre irlandais, à la veille du second référendum sur le traité européen de Lisbonne.
www.directsoir.net CORÉE DU SUD ➔ Réunis à Gyeryong, ces soldats effectuaient, hier, une démonstration d’arts martiaux à l’occasion de la fête annuelle des forces armées. Malgré une timide reprise du dialogue avec le voisin du nord, les militaires sud-coréens demeurent en état d’alerte permanent. L’ANNIVERSAIRE du jour ➔ Créée à l’initiative de François Mitterrand et de Helmut Kohl, la brigade franco-allemande (BFA), une unité militaire binationale, est le symbole de la coopération en matière de défense entre les deux pays qui bordent le Rhin. Basée à Müllheim, en Allemagne, la BFA compte deux autres garnisons, à Immendingen et à Donaueschingen, et rassemble environ 5 000 soldats provenant pour moitié des deux pays. Ses missions s’inscrivent dans le cadre de l’Union européenne et de l’Otan. Le milliardaire canadien, qui a décollé mercredi de Baïkonour L’HOMME du jour (Kazakhstan), sera en orbite jusqu’au 11 octobre. Un vol touristique pour une grande cause en guise de cadeau d’anniversaire. Guy Laliberté en direct de l’espace 2 octobre 1989 Naissance de la brigade franco-allemande ➔ Il en aura fallu des milliers de litres de kérosène, pour que Guy Laliberté sensibilise l’opinion internationale à la question cruciale de l’accès à l’eau potable dans les pays en développement ! C’est pourtant le message qu’entend délivrer cet enfant de la balle devenu milliardaire, lors de son séjour à bord de la Station spatiale internationale (ISS) à laquelle il devait s’arrimer aujourd’hui, sauf imprévu technique. Le 9 octobre, deux jours avant son retour sur la planète bleue, il a prévu d’animer depuis l’espace un spectacle sans précédent – relayé par quatorze villes dans le monde – pour rappeler aux terriens les difficultés rencontrées par les pays pauvres pour l’accès à l’eau potable. Mais au-delà de la noble intention et des bons sentiments, Guy Laliberté ne cache aucunement que ce voyage est aussi un étonnant et onéreux (35 millions de dollars) cadeau qu’il s’est offert pour ses 50 ans, réalisant ainsi un véritable rêve d’enfant. Le spationaute bien nommé aime jouer sur tous les plans, le cœur et le plaisir, la solidarité et le profit, réussissant souvent à accorder ce que la vox populi considère généralement comme antithétique. N’est-ce pas avec les arts du cirque – réputés précaires – qu’il a réussi à bâtir une fortune estimée à 3 milliards de dollars ? Au-delà de ce paradoxe, ce passionné de poker est avant tout un personnage insaisissable, bouffon et malicieux, qui n’a pu s’empêcher d’emmener avec lui une série de nez rouges pour en affubler les membres de l’équipage de l’ISS. A. NEMENOV/AFP AUJOURD’HUI 3 JUNG YEON-JE/AFP G. CERCLES/AFP Le TOP du jour CAPTAIN FANTASTIC EN CONCERT ➔ Sir Elton John sera ce soir sur la scène du Palais des congrès, à Paris, dans le cadre de sa tournée française. Pour l’occasion, l’excentrique auteur de Sacrifice sera accompagné du célèbre percussionniste Ray Cooper. Elton John et Ray Cooper, ce soir, 20h, Palais des Congrès, (0892 050 050). FÊTE DES VENDANGES ➔ La 26 e édition du Festival des vendanges investit à nouveau les pentes de Suresnes, dans les Hauts-de-Seine. Dans la très belle Citéjardins, les visiteurs retrouveront ce qui fait le succès de ce rendez-vous. 26 e édition du Festival des Vendanges, Suresnes, les 3 et 4 octobre, Cité-jardins de Suresnes (www.fetedesvendanges.net). GRIPPE A, MODE D’EMPLOI ➔ Prévenir la contagion, identifier les symptômes, traiter la maladie : voici le premier précis consacré au virus H1N1, rédigé par deux médecins éminents, loin de tout catastrophisme. La vérité sur la grippe A H1N1, Pr Bruno Lina, Dr Jérôme Salomon, Frison-Roche/Delville, 15 €. EN HAUSSE ANDREÏ SAKHAROV Le physicien soviétique (1921-1989), prix Nobel de la paix 1975, va donner son nom à une place ou à un site parisien. EN BAISSE PAVEL POPOVITCH Le quatrième cosmonaute soviétique envoyé dans l’espace est mort mercredi d’une crise cardiaque, à l’âge de 79 ans.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :