Direct Soir n°588 10 jui 2009
Direct Soir n°588 10 jui 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°588 de 10 jui 2009

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (256 x 341) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 4,8 Mo

  • Dans ce numéro : Livres, CD, DVD... cultivez votre bronzage

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 AUJOURD’HUI LE BILLET DE MICHÈLE COTTA Journaliste, essayiste Vraie star ou faux dieu ? Michael Jackson était un artiste complet : formidable chanteur, danseur aérien, surnaturel, acteur et metteur en scène unique de ses propres spectacles, de ses enregistrements vidéo. Il était aussi une personnalité fragile, romantique, dramatique même. Une vedette planétaire, comme le disent les médias. Une de celles qui ont ému et fait rêver les jeunes et les vieux, pendant deux générations au moins. Nous avons tous, depuis l’enfance, l’adolescence et même l’âge adulte, un air de Michael Jackson dans notre tête. Fallait-il pour autant l’enterrer comme un dieu ? Fallait-il que toutes les télévisions du monde, toutes les chaînes françaises diffusent, en même temps, la cérémonie du Staples Center de Los Angeles, comme s’il eût été sacrilège, impie, hérétique de ne pas le faire ? A bien y regarder, la cérémonie funèbre ressemblait à une messe, où les images de Michael Jackson bras en croix, désormais éternellement jeune, évoquaient presque celle du Christ. Le monde a-t-il à ce point besoin de nouvelle religion ? A-t-il besoin de vibrer, de s’unir dans la même douleur ? Doute-t-il à ce point de ce qui l’attend qu’il a besoin de célébrer au-delà du raisonnable la mort d’un artiste ? Ou n’est-ce pas plutôt l’empire des médias qui a imposé sa loi, exploitant une légende, dramatisant à l’excès la mort du personnage transgressif et malheureux qu’il était ? Et permettant ainsi, par là même, aux marchands du temple de s’enrichir sur le dos du chanteur, qui, riche à millions, était en même temps couvert de dettes. Réagissez : redac@directsoir.net BONNES VACANCES ! 27 AOÛT C’est la date à laquelle vous retrouverez Direct Soir, qui s’apprête à prendre quelques congés. Toutes nos équipes vous souhaitent de très bonnes vacances et vous remercient de tout cœur pour votre fidélité sans cesse démontrée. Dès la rentrée, toujours soucieux de répondre à vos préoccupations quotidiennes, mais aussi de vous faire rêver, Direct Soir poursuivra son aventure. Bel été ! BALTEL/SIPA CAVALLI/SIPA La PHOTO du jour KEYSTONE ➔ Même si le visage de Barack Obama ne figure pas encore sur le Mont Rushmore (Etats-Unis), les militants de Greenpeace ont souhaité l’interpeller sur le réchauffement climatique en accrochant cette banderole. Le RDV du jour Obama en visite au Ghana ➔ Après le sommet du G8 et une rencontre avec le pape Benoît XVI, Barack Obama (photo) devait s’envoler aujourd’hui pour le Ghana, un pays qui « a organisé avec succès deux élections qui ont permis une alternance pacifique, même si ces élections ont été serrées ». Le président américain est attendu pour deux jours sur le continent de son grand-père. Cette première visite, qui intervient six mois après son investiture, est jugée tardive par certains qui lui reprochent de délaisser le continent noir depuis son élection. C’est pourtant une foule enthousiaste qui l’attend à Accra. En conséquence, 10 000 policiers sont mobilisés dans le pays, la majorité postée dans la capitale. Le locataire de la Maison Blanche doit rencontrer son homologue John Atta- Mills et prononcer un discours devant le Parlement. Demain, il se rendra en famille à Cape Coast (sud du pays) pour visiter un ancien fort britannique, point de départ des esclaves noirs vers l’Amérique. L. DOLEGA/POOL/AFP Le FAIT du jour Directsoir N°588/Vendredi 10 juillet 2009 Procès du « gang des barbares » : un verdict attendu ➔ Après dix semaines de procès à huis clos, la cour d’assises des mineurs de Paris devait rendre au plus tôt aujourd’hui son verdict dans l’affaire de l’assassinat d’Ilan Halimi. Les magistrats et les jurés s’étaient retirés pour délibérer, mercredi, dans un lieu tenu secret de la capitale. Reconnaissant les faits, le chef du « gang des barbares », Youssouf Fofana, risque la prison à perpétuité. Quant aux 26 autres personnes impliquées dans la mort du jeune homme, leur sort devrait également être scellé d’ici à demain. Séquestré et torturé pendant 24 jours dans une cité de Bagneux (Hauts-de-Seine), Ilan Halimi a été retrouvé agonisant le 13 février 2006 sur une voie de chemin de fer de l’Essonne, avant de mourir lors de son transfert à l’hôpital. M es Caroline Toby et Francis Szpiner, avocats de la famille Halimi.
www.directsoir.net Escapade Moorea : bienvenue au paradis ! Paradis pour amoureux de la nature, pour assoiffés de douceur de vivre, Moorea, île voisine de Tahiti, est un véritable jardin d’Eden, jungle idéale dominée par des reliefs acérés, entourée d’un lagon aux eaux cristallines. Bienvenue à Moorea, perle du Pacifique miraculeusement préservée, qui émerveilla tant Bougainville qu’il crut avoir découvert un paradis rousseauiste où les hommes vivaient heureux dans l’innocence et l’abondance d’une nature des premiers jours. Plus tard, beaucoup y succombèrent : des écrivains comme Stevenson, Melville, Maugham, Loti, des peintres comme William Hodges, qui accompagnait Cook lors de son deuxième voyage, ou Gauguin, et plus près de nous Brando, Brel et tant d’autres. Le plus étonnant est qu’aujourd’hui encore cette douceur et cette beauté existent : couronnes de fleurs ou de feuillages, hibiscus dans les cheveux et tiarés derrière l’oreille, sans parler de l’incroyable gentillesse des Polynésiens, tout est là ! Pourtant, il ne faut pas en oublier la culture de ce grand triangle maori de presque 8000 km de côté – autant qu’entre Paris et Pékin –, qui va d’Hawaï à la Nouvelle-Zélande et à l’île de Pâques. Depuis quelques années, un grand mouvement de reconquête des racines s’est CARNET DE VOYAGE Pratique ➔ UTILE Tahiti Tourisme Le site internet www.tahiti-tourisme.fr est très bien fait. Il permet de trouver, entre autres renseignements, les touropérateurs par spécialité (généraliste, plongée, croisière…). Un numéro de téléphone : 0811464680. ➔ Y ALLER Sept vols par semaine Paris-Papeete via Los Angeles par Air Tahiti Nui (0825024202, www.airtahitinui.com). pour Une nature luxuriante et préservée : ici Temae, l’une des seules plages de sable blanc de l’île, se trouve en prolongement des jardins de l’hôtel Sofitel. amorcé pour retrouver, à travers l’étude de la langue, les tribulations d’un peuple parti à la conquête du Pacifique à bord de pirogues doubles, farouches navigateurs qui sillonnèrent les mers guidés par les étoiles. Autres domaines en plein renouveau, la musique, avec une redécouverte du ukulele, la danse avec des spectacles La compagnie offre à bord de ses vols un service haut de gamme qui lui a valu pour la sixième année consécutive le prix de la meilleure compagnie aérienne et du meilleur service à bord du Pacifique ! 1360 € TTC aller/retour en classe économique. ➔ LE BON PLAN A côté des très beaux hôtels, on peut choisir les chambres d’hôte de Heipua Bordes : Fare Te Ora Hau (00689774822, www.teorahau.com). Face à Tahiti, avec une jolie plage privée (113 € pour un couple). Cette semaine dans « LE FIGARO MAGAZINE » SAMEDI 11 JUILLET Objectif Lune : l’aventure continue Les séries d’été du « Fig Mag » : ➔ Les extravagants : Le Français qui se prend pour Sherlock Holmes ➔ Les îles de rêve : Moorea ➔ Du côté de chez moi : Ma Normandie sauvage de Barbara Schulz ➔ Ces rois qui ont fait la France : Saint Louis par Max Gallo TOURISME 3 dépoussiérés de toute kitscherie, et le tatouage, forte affirmation identitaire pour toute la jeunesse. Beauté du lagon turquoise, richesse de la culture, n’oublions pas que Moorea est aussi le paradis des randonneurs, avec des montagnes abruptes, de fraîches cascades et une jungle généreuse de fruits délicieux où chaque plante est source de richesse : le gingembre local, dont les fleurs exsudent un merveilleux shampoing, le noni anti-infectieux, le cocotier dont l’eau étanche la soif, le uru (arbre à pain) qui nourrit et la banane à l’état sauvage ! ■ Dominique Gaulme



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :