Direct Soir n°585 7 jui 2009
Direct Soir n°585 7 jui 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°585 de 7 jui 2009

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (256 x 341) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2,0 Mo

  • Dans ce numéro : Trésors : la chasse est ouverte !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 E. ROBERT/DIRECT8 AUJOURD’HUI LE BILLET D’ALAIN MINC Essayiste Le fidèle serviteur de Wall Street Al’occasion du G8 en Italie, Barack Obama mériterait d’être interpellé par ses collègues sur son laxisme à l’égard des banques américaines. Sauvées par l’Etat à l’automne, celles-ci ont utilisé les aides publiques pour spéculer et gagner beaucoup d’argent. Leur rentabilité s’étant de la sorte rétablie, elles ont vu leur cours en Bourse progresser et ont pu réaliser des augmentations de capital de manière à rembourser le Trésor et, dans quelques semaines, dégagées de la tutelle publique, elles reprendront leurs mauvaises habitudes, en particulier celle de distribuer des bonus indécents. Qu’auront-elles compris dans cette crise ? Elles ont découvert qu’elles sont mortelles mais aussi qu’elles bénéficiaient d’une assurance vie de la part de la Banque centrale et du Trésor américain. Certaines à l’avenir d’être à nouveau sauvées si besoin est, elles ne témoigneront d’aucune retenue et feront peutêtre pire qu’auparavant. Que doit-on reprocher à Obama ? Il n’aurait jamais dû accepter que l’Etat soit remboursé sans l’instauration, en contrepartie, de règles sévères destinées à rendre impossibles les dérapages bancaires. Son Administration est devenue, consciemment ou non, le fidèle serviteur de Wall Street. Sans doute les dirigeants européens sont-ils plus circonspects, mais la vertu bancaire en Europe ne peut effacer le vice bancaire aux Etats-Unis. Réagissez : redac@directsoir.net Le CHIFFRE du jour 20 MILLIONS DE VÉHICULES ont déjà emprunté le viaduc de Millau (Aveyron) depuis son ouverture au public le 16 décembre 2004. Cela correspond à un passage toutes les 7,2 secondes depuis cinq ans. Le vingt millionième passager est un motard immatriculé dans les Vosges, qui est entré sur le pont dimanche à 14h41. Il a dépensé 3,90 € pour parcourir les 2460 m de l’édifice, qui culmine à 343m. En juillet et en août, il en coûte 7,70 € au conducteur d’un véhicule léger, 11,60 € pour une caravane et 28,90 € pour un camion. J. WATSON/AFP Les PHOTOS du jour MOSCOU ➔ Hier, lors de sa visite dans la capitale russe, Barack Obama a fleuri la tombe du soldat inconnu avant de poursuivre ses pourparlers relatifs au désarmement nucléaire avec le président Dmitri Medvedev. Le RDV du jour Bac 2009 : les résultats affichés ➔ Après le stress des examens, le stress des résultats. A moins d’avoir opté pour l’annonce en ligne des résultats, dès ce matin, des nuées d’élèves – toutes séries confondues – se sont précipités vers leurs établissements pour savoir s’ils avaient ou non obtenu le baccalauréat. Pour ceux dont la moyenne se situe entre 8 et 10 sur 20 : l’épreuve de rattrapage leur permettra peutêtre de décrocher le précieux sésame après l’ultime étape, qui se déroulera du 8au 11 juillet et qui offrira aux recalés provisoires la possibilité de plancher sur un sujet choisi parmi deux. L’an passé, 622000lycéens avaient passé leur examen. 519000 avaient été reçus, faisant ainsi de la session 2008 l’année des records avec un taux de réussite de 83,5% : du jamais vu dans l’histoire du baccalauréat. Mais ces proportions flatteuses font ressurgir chaque année la question de la dévaluation possible d’une épreuve afin de la rendre plus accessible aux candidats. BORDAS/SIPA Le FAIT du jour Directsoir N°585/Mardi 7 juillet 2009 Le travail dominical revient à l’Assemblée ➔ Les députés devaient examiner à partir d’aujourd’hui la nouvelle proposition de loi UMP sur le travail dominical. Après l’échec des trois premières tentatives, cette nouvelle mouture est présentée comme plus restrictive. Le gouvernement a renoncé à faire passer de 5 à 8 le nombre de dérogations que peut demander un maire. De plus, ce nouveau texte prévoit de légaliser le travail le dimanche dans certaines zones frontalières (Lille) et dans les agglomérations de plus d’un million d’habitants (Paris, Marseille). Concernant les salariés, la loi impose des contreparties : rémunération double, le repos compensateur et le recours au volontariat. Le second volet du texte vise quant à lui les zones « touristiques et thermales ». Elles pourraient être classées à la demande du maire et la dérogation serait accordée de manière permanente, même hors saison. Xavier Darcos, Christine Lagarde et François Fillon.
www.directsoir.net ROME ➔ A deux jours du G8 de L’Aquila, l’association Oxfama voulu interpeller les huit dirigeants mondiaux sur le réchauffement climatique en recréant une scène de l’Antiquité romaine dans le Circus Maximus de la capitale italienne. L’ANNIVERSAIRE du jour L’HOMME du jour ➔ Après des jours de discussions, la famille de Michael Jackson, décédé le 25 juin dernier, a finalement opté pour un hommage public cet après-midi au Staples Center de Los Angeles. Pour l’occasion, des milliers de fans ont fait le déplacement. Mais seuls 17 500 d’entre eux ont pu suivre la cérémonie. En effet, 11 000 sésames ont été accordés et 6 500 autres ont été cédés pour la retransmission de la cérémonie dans une salle annexe, la Nokia Theater. Le producteur de la cérémonie, AEG (également promoteur des concerts que devait donner Michael Jackson à Londres à la mi-juillet) a promis un « hommage sans tralala ». Pourtant, au regard de la carrière de l’artiste, l’hommage devrait prendre une envergure mondiale à l’image des obsèques du « King », Elvis Presley, et de la princesse Diana, qui avaient respectivement rassemblé 75000 et 250000 personnes. Devant la salle où l’artiste répétait ses concerts il y a encore quinze jours, les fans déposent régulièrement des messages et des fleurs témoignant leur attachement au roi de la pop. A cinquante ans, 7 juillet 2005 Attentats meurtriers à Londres ➔ Au lendemain de la victoire de Londres pour organiser les Jeux olympiques d’été de 2012, la capitale britannique est victime d’une série d’attentats-suicides. Quatre bombes explosent dans les transports en commun, faisant 56 morts et plus de 700 blessés. En mars 2007, deux hommes, soupçonnés d’être en relation avec ces actes terroristes, sont interpellés à Manchester alors qu’ils s’apprêtent à regagner le Pakistan. Un troisième est arrêté à son domicile à Leeds. Seules 17 500 personnes devraient assister à l’hommage rendu à Michael Jackson Le monde salue le roi de la pop l’artiste s’est éteint des suites d’une crise cardiaque laissant derrière lui des millions d’inconditionnels. Des prémices de sa carrière avec les Jackson Five jusqu’au dernier album, en passant par Thriller (l’album le plus vendu au monde avec 50 millions d’exemplaires), Michael Jackson avait su créer un univers qui n’appartenait qu’à lui. Les obsèques de la star restent en revanche un mystère. Selon plusieurs sources, la famille aurait prévu une inhumation dans l’intimité au cimetière de Forest Lawn, sur les hauteurs de la cité des Anges. AUJOURD’HUI 3 P.MACDIARMID/POOL/EPA/SIPA T. A. CLARY/AFP Le TOP du jour NÎMES DANS L’ARÈNE ➔ Des rugissements de guitare s’élèveront ce soir des arènes de Nîmes avec le concert de Metallica (photo) en ouverture d’un festival à l’affiche férocement belle. S’y succéderont notamment Jason Mraz (le 9), Franz Ferdinand (le 21), The Prodigy (le 23), Charlie Winston (le 25) ou bien encore Nine Inch Nails (le 28). Renseignements sur www.festivaldenimes.com. SANTI EN OR ➔ Tigresse de l’électro funk punk new-yorkaise découverte en 2008, Santi White va ce soir faire rugir l’Elysée Montmartre (Paris 18 e) de son très dansant groove aux accents rock, new wave, dub et hip-hop. http://www.myspace.com/santigold ARTS DE LA CRITIQUE ➔ De 1952 à 1966, Laurent, Nimier, Aymé et d’autres furent les plumes d’Arts, la revue culturelle de l’époque. Désormais, les meilleures chroniques sont rassemblées par Henri Blondet. Arts, la culture de la provocation, Tallandier, 25 €. EN HAUSSE ALAIN JUPPÉ ET MICHEL ROCARD Ils sont chargés par l’Elysée de présider une commission qui déterminera les priorités du futur emprunt national. EN BAISSE MANUEL ZELAYA Le président déchu du Honduras, expulsé le 28 juin, n’a pas réussi à regagner son pays. Il a été accueilli au Salvador.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :