Direct Soir n°562 4 jun 2009
Direct Soir n°562 4 jun 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°562 de 4 jun 2009

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 275) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 4,2 Mo

  • Dans ce numéro : Cathy & David Guetta : la nuit leur appartient

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
4 V. CAPMAN/SIPA AUJOURD’HUI LE BILLET DE JACQUES SÉGUÉLA Publicitaire Journal de campagne IV Nous voici à J –3 d’un jour qui ne sonnera pas la victoire de l’Europe. Comme annoncé, sondages après sondages, les seuls vainqueurs de ce scrutin seront les abstentionnistes. A qui la faute ? L’Etat, d’abord, qui en régionalisant ses élections, les a privées des têtes d’affiche nationales – elles seules font le spectacle. Aux partis politiques, à la suite : une UMP à contre-feu, entrée volontairement le plus tard possible dans la bataille. Un PS à contre-courant, s’enlisant dans un anti-sarkozisme primaire pour mieux masquer ses divisions. Un Modem à contre-emploi, ne visant que 2012. Un NPA à contretemps : en radicalisant son discours, Besancenot a laissé la part belle à Mélenchon. Au référendum enfin, et son « non » massif qui mit en porte-à-faux le vote européen lui-même. Bref, une absence fatale de réponse à la question posée : l’Europe pour quoi faire ? Pour autant, ne nous croyons pas, nous les électeurs, non coupables. Moins d’un Français sur deux s’est intéressé à cet affrontement (44%), et nous persistons à refuser de voir la vérité en face : 80% des votes de notre Parlement se font en symbiose avec les institutions européennes. Et 80% des investissements se décident à l’unisson. L’enjeu de ce scrutin est là. Que nous le voulions ou pas, notre politique se décide à Bruxelles. N’insultons pas l’avenir en refusant d’élire, chacun de nous personnellement, notre représentant. Dimanche, faisons mentir les sondages et votons, de peur de voir nos enfants nous reprocher demain notre complicité dans ce fiasco annoncé. Réagissez : redac@directsoir.net Le CHIFFRE du jour 80 000 bouquets de fleurs seront expédiés par Chronopost à l’occasion de la fête des Mères. D’ici à samedi après-midi, la filiale express de La Poste prévoit de livrer autant de colis que l’an dernier. Elle a donc mis en œuvre un dispositif équivalent avec plus de 80 semiremorques sur les routes. Même si l’acheminement des paquets aux particuliers représente à peine 20% du chiffre d’affaires de Chronopost, la fête des Mères est selon le PDG de Chronopost, Christian Emery, « un des grands pics d’activité de l’entreprise ». Les PHOTOS du jour Le RDV du jour Barack Obama parle à l’Islam ➔ Le président des Etats-Unis, en tournée au Proche-Orient depuis hier, devait prononcer aujourd’hui, à l’université du Caire (Egypte), un discours très attendu. S’il a reconnu qu’il « ne saurait à lui seul résoudre tous les problèmes du Moyen-Orient », Barack Obama veut s’attacher à diffuser très largement un message de réconciliation. Cette démarche a été rejetée par al-Qaida avant même qu’elle ne soit engagée. Prévue avant son élection du 4 novembre, l’allocution du Président vise à apaiser les relations entre les Etats-Unis et la communauté musulmane internationale, fragilisées en particulier par les conflits en Irak et en Afghanistan. Selon le président américain, « les Etats-Unis et le monde occidental doivent apprendre à mieux connaître l’Islam ». Par ailleurs, dans l’entretien exclusif (diffusé mardi) qu’il a accordé à Canal+, le locataire de la Maison Blanche a estimé que les Etats- Unis sont « l’un des plus grands pays musulmans de la planète ». Barack Obama considère cependant que les efforts de compréhension ne doivent pas être unilatéraux. E. MILLER/GETTY IMAGES/AFP Le FAIT du jour Directsoir N°562/Jeudi 4 juin 2009 TOULOUSE ➔ Les forces de l’ordre ont débloqué hier la dernière université française encore paralysée par trois mois de contestation étudiante. Depuis, l’entrée au campus du Mirail, où les examens ont été repoussés à septembre, est néanmoins filtrée par des policiers. La campagne européenne touche à sa fin ➔ Alors que Britanniques et Néerlandais sont appelés aux urnes dès aujourd’hui pour les élections européennes, les Français ne voteront que dimanche. Et si l’abstention promet d’être la grande gagnante du scrutin, les partis entament la dernière ligne droite pour motiver les électeurs. De nombreuses formations ont ainsi choisi ce jeudi pour clore leur campagne. Huit jours après le rendez-vous de Rezé, qui a scellé les retrouvailles de Ségolène Royal et de Martine Aubry, la première secrétaire du Parti socialiste sera seule au pupitre pour un meeting dans son fief de Lille. L’UMP s’appuie quant à elle sur le Premier ministre François Fillon, qui participera à une réunion dans la capitale. Clap de fin parisien également pour Philippe de Villiers, le Front de gauche de Jean-Luc Mélenchon et le NPA d’Olivier Besancenot. Enfin, François Bayrou a choisi Strasbourg, siège du Parlement européen, pour la dernière « fête de l’Europe » du Modem. De nombreuses formations politiques achèvent aujourd’hui leur campagne pour les élections européennes.
www.directsoir.net VENISE ➔ En prélude de la 53 e Biennale de Venise qui ouvrira ses portes dimanche jusqu’au 22 novembre, un groupe venu de Nouvelle-Zélande a effectué hier une exhibition de haka, la danse des guerriers maoris. L’ANNIVERSAIRE du jour L’HOMME du jour 3 juin 1909 L’Oréal : un siècle de cosmétique ➔ Numéro un mondial de la cosmétique, le groupe – qui n’a connu que cinq dirigeants depuis sa création – célèbre son centenaire. En 1909, quand le chimiste Eugène Schueller met sur pied sa Société française des teintures inoffensives pour cheveux, il a déjà créé son premier produit deux ans auparavant : un colorant pour cheveux baptisé L’Auréale. En 1939, L’Oréal voit le jour, Eugène Schueller dirigera l’entreprise jusqu’en 1957. La direction est aujourd’hui bicéphale : Lindsay Owen-Jones est président et Jean-Paul Agon, directeur général. Pour le 20 e anniversaire des massacres de Tian’anmen, en Chine, Cai Chongguo, professeur de philosophie, revient sur cette tragédie. Tian’anmen, vingt ans après ➔ « Ma vie est comme coupée en deux, en Chine avant 1989 et après. Lorsque je me rappelle de ma première vie, j’ai l’impression que ce n’est pas moi, qu’il s’agit d’un autre moi. » Dans son livre J’étais à Tian’anmen (éd. L’esprit du temps), Cai Chongguo, dissident chinois, relate la révolte du Printemps de Pékin dont il a été l’un des principaux témoins, il y a vingt ans. Etudiant et professeur de philosophie en 1989, il a participé activement au mouvement démocratique contre le pouvoir communiste. Il a vu les chars de l’armée chinoise envahir les rues de la capitale. « Je suis sorti de l’université à vélo et, (…) j’ai croisé un étudiant effondré, qui pleurait. Devant son visage terrifié, j’ai compris que le carnage avait commencé », se souvient-il. Au lendemain des massacres, Cai Chongguo réussit à quitter la Chine, laissant derrière lui amis et famille qu’il ne reverra jamais. Aujourd’hui exilé à Paris, il continue à se battre contre la politique chinoise en utilisant le réseau internet. « Beaucoup de choses ont changé depuis 1989. Les ouvriers et les paysans sont de plus en plus soutenus par les journalistes et les avocats. Cela crée une sorte de société civile, explique-t-il. Le développement du Net permet de dénoncer la corruption et la violation des droits de l’homme. » A la veille du 20 e anniversaire de Tian’anmen, la Chine a pourtant censuré plusieurs moteurs de recherche sur Internet ainsi que de nombreuses télévisions étrangères. Les autorités ont également renforcé le dispositif de sécurité aux abords de la place, centre politique de l’Etat. AUJOURD’HUI 5 A. PATTARO/AFP PHOTO D. JANIN/AFP DR Le TOP du jour ENTREZ DANS LA DANSE ➔ Les danseurs du Béjart Ballet de Lausanne reprennent durant deux soirées exceptionnelles la chorégraphie imaginée en 1985 par Maurice Béjart pour Le ballet du XX e siècle. Plus qu’un spectacle de danse, c’est une plongée dans l’univers de la compétition et un véritable polar dansé que nous proposent ces danseurs virtuoses. Le concours, les 5 et 6 juin. Palais des Sports, 1 place de la Porte de Versailles Paris 15 e (0 825 038 039). TOUS COLLECTIONNEURS ➔ La deuxième édition de l’Affordable Art Fair (foire d’art contemporain) débute aujourd’hui. L’occasion d’acquérir une œuvre d’art entre 100 et 5 000 €. Jusqu’au 7 juin à l’Espace Champerret, Paris 17e. SILENCE, ON RONGE ➔ Les termites œuvrent sans bruit, avant le fracas de l’effondrement. Tel est le fil de cette fable entomologique. Le silence des termites, Xavier Patier (Prix Roger-Nimier 2009), éd. La Table Ronde. EN HAUSSE L’AUSTRALIE Contrairement aux autres pays industrialisés, la croissance est à la hausse au 1 er trimestre en Australie. Le PIB a augmenté de 0,4% de janvier à mars. EN BAISSE LE LIECHTENSTEIN Les actifs gérés dans la principauté ont diminué de 19% en 2008, sous l’effet de la crise et des attaques contre le secret bancaire.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :