Direct Soir n°562 4 jun 2009
Direct Soir n°562 4 jun 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°562 de 4 jun 2009

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 275) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 4,2 Mo

  • Dans ce numéro : Cathy & David Guetta : la nuit leur appartient

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
E. ROBERT/DIRECT 8 14 BUZZ TÉLÉ LE BILLET DE JEAN-MARC MORANDINI Journaliste, animateur de radio et de télévision Canal+ : la révolution des week-ends Alors que tous les spécialistes sont à l’affût depuis des mois de tout mouvement en provenance de TF1 ou du service public, deux groupes en pleine restructuration, c’est finalement du côté de Canal+ que la révolution a éclaté. La chaîne cryptée est en effet la première à avoir annoncé une refonte totale de ses programmes pour le mois de septembre. Certes, ce grand chambardement ne concerne que les week-ends, mais au vu des résultats de Canal, on aurait pu penser que la chaîne allait se reposer sur ses lauriers. Bien au contraire, elle a choisi de passer à l’action et de surfer sur ses succès d’audience en tentant de mettre à l’antenne de nouveaux programmes. Ainsi, c’est la fin de + Clair, le magazine télé de la chaîne, qui, depuis des années, rythmait les samedis midi. Charlotte Le Gris de la Salle fait les frais de cet arrêt, puisque le nouveau programme média sera animé par Victor Robert et concernera non pas uniquement le petit écran, mais tous les modes de communication du moment. De même, Virginie Efira va arrêter son émission Canal Presque, qui n’avait jamais vraiment trouvé son public, mais la jolie blonde va rebondir en présentant un jeu délirant, un peu à l’image de ce qu’a été le désormais mythique Burger Quiz, qu’animait Alain Chabat. Nouveauté également pour Daphné Roulier, qui va se retrouver à la tête d’un magazine d’info. Un grand ménage qui pourrait donner des idées à d’autres, et en particulier à TF1, qui a enregistré au mois de mai la plus faible audience mensuelle de son histoire. Des chaînes historiques qui doivent faire leur révolution si elles ne veulent pas rapidement se retrouver en chute libre, car désormais et pour la première fois, la TNT attire plus de 27% des téléspectateurs. Du jamais vu ! A demain ! Réagissez : redac@directsoir.net GAGNEZ LE DVD DU FILM « MUSÉE HAUT MUSÉE BAS » Un conservateur terrorisé par les plantes vertes, une mère plastifiée pour être exposée, des gardiens épuisés par Rodin, un ministre perdu dans une exposition de sexes, découvrez ce musée pas si imaginaire que ça, faisant valser la comédie humaine jusqu’au burlesque. Avec Michel Blanc, Josiane Balasko, André Dussollier, Victoria Abril… Envoyez vos nom, prénom et adresse postale à : invitations@directsoir.net, précisez en objet : MUSÉE HAUT MUSÉE BAS Seuls les 40 premiers courriels gagneront 1 DVD Aventures en série pour les Dalton ➔ Après Lucky Luke, France 3 pourrait bien diffuser une série d’animation dédiée aux frères Dalton. Les studios Xilam, qui avaient déjà réalisé la série Lucky Luke et Oggy et les cafards, travaillent actuellement sur le projet. Les voix des célèbres gangsters Joe, William, Jack et Averell seront respectivement interprétées par Christophe Lemoine, Julien Cafaro, Bruno Flender et Bernard Alane. François Morel prêtera quant à lui sa voix à Rantanplan. Le projet devrait prendre forme dans le courant de l’année 2010. François Morel, future voix de Rantanplan. La BD à l’honneur sur France 5 Les réponses envoyées avant l’heure de la mise en ligne du journal ne pourront être prises en compte ➔ France 5 rendra hommage au magazine de bande dessinée Pilote – qui fête cette année ses 50 ans – lors d’une soirée spéciale présentée par Laurence Piquet. Le programme prendra la forme d’un historique retraçant le parcours de ce célèbre hebdomadaire qui a largement influencé le monde de la BD. Créé en octobre 1959 par René Goscinny, Albert Uderzo et Jean-Michel Charlier, Pilote a en effet lancé de nombreuses bandes dessinées, comme Astérix le Gaulois, Achille Talon ou Lucky Luke. Pilote fête ses 50 ans, le 18 juin à 21h35, sur France 5. BCI COMMUNICATION TPS/I. SIMON/SIPA Directsoir N°562/Jeudi 4 juin 2009 Patrice Laffont sur « La liste gagnante » ➔ Patrice Laffont a annoncé son retour sur France Télévisions pour une nouvelle émission qu’il présentera quotidiennement sur France 3, à partir de cet été. Reprenant un divertissement européen, La liste gagnante a déjà rencontré le succès dans une dizaine de pays. Le principe de ce jeu, adapté par Air Productions, société appartenant à Nagui, est de dresser la plus longue liste de réponses à partir d’un thème imposé. Ce nouveau programme comporte de nombreuses similitudes avec La Cible, qui était présenté par Olivier Minne. Le gagnant se verra remettre un chèque de 5 000 €. La liste gagnante, tous les jours à 13h, à partir du 15 juillet sur France 3. CES FRANÇAIS QUI ABUSENT DES GÉLULES France 5 diffusera le 9 juin à 20h35 Les médicamenteurs, un documentaire étonnant qui met en lumière le phénomène grandissant de la surconsommation de médicaments dans les foyers français. Cette enquête stupéfiante, conçue comme un dessin animé, dévoilera les dessous de l’industrie pharmaceutique, qui délivre chaque année des milliers de gélules et de cachets, faisant ainsi de la France le premier consommateur de médicaments au monde. Rythmé par une série de témoignages et des interviews exclusives, ce reportage d’investigation illustre les rouages de ce business devenu tabou. Une enquête incontournable, menée par Brigitte Rossigneux, journaliste au Canard enchaîné, Annick Redolfi et Stéphane Horel, journalistes indépendants. Les médicamenteurs, documentaire. La France est le premier consommateur de médicaments au monde.
D. MERLE/TF1 www.directsoir.net INTERVIEW Comment a débuté pour vous l’aventure Le juge est une femme ? J’ai commencé à travailler avec TF1 pour la série Rose et Val, qui s’appuyait sur un duo à la Starsky et Hutch, mais à la sauce française. Malgré un certain succès, celleci avait dû s’arrêter parce qu’elle était diffusée en même temps que R.I.S, police scientifique. On m’a alors appelé pour participer à la série Le juge est une femme au moment où l’histoire de celleci se reforme sur un duo. Les scénaristes ont créé un nouveau personnage, Frédéric Marquand, celui que j’interprète. J’arrive donc à un moment crucial, parce que le format et les histoires ont été resserrés à 52 minutes. Décrivez-nous votre personnage ? Qui est Fred Marquand ? C’est un flic de terrain, alors que la juge a suivi une formation plus classique. De là naît une opposition sur laquelle reposent l’intérêt et la force de leur duo. Marquand a débuté en bas de l’échelle et il a gravi les échelons dans la police au fur et à mesure de ses expériences. Il est du genre célibataire endurci. Marine Delterme et Jean-Michel Tinivelli. Comment qualifieriez-vous Le juge est une femme ? En premier lieu, ce qui différencie la série des autres de ce type, c’est que c’est un duo homme-femme, et cela n’est pas si courant, finalement. Actuellement, le paysage audiovisuel français offre le plus souvent des séries policières fondées sur des groupes de cinq ou six personnages. Mais Le juge est une femme doit également son originalité à la variété et à l’éclectisme des sujets évoqués. Elle traite de problèmes très actuels comme les greffes d’organes, l’accouchement sousX, la souffrance au travail et même la maladie d’Alzheimer… Ces sujets de société n’interdisent pas l’humour et une certaine humanité. Comment s’organise le tournage d’un épisode ? Nous recevons les textes une semaine à l’avance et nous travaillons entre dix et douze jours pour réaliser un épisode. Comme on filme en HD, chaque scène est assez rapide. Mais nous tournons quand même pendant une dizaine d’heures par jour. A quelles autres séries télé avez-vous collaboré ? J’ai participé à plusieurs sagas, comme Le bleu de l’océan, L’été rouge… J’ai visité la télévision française à droite et à gauche. On peut dire que je commence à être un vieux de la vieille. Vous êtes acteur pour la télé, mais vous jouez aussi au théâtre… Je joue à la Manufacture des Abbesses en ce moment, dans une pièce qui s’appelle Sybilline, écrite par un auteur contemporain anglais. C’est l’histoire d’un couple qui pousse ses fantasmes assez loin. BUZZ TÉLÉ 15 Jean-Michel Tinivelli, acteur dans « Alice Nevers, le juge est une femme » « À la télé, je commence à être un vieux de la vieille » Créé en 1993, « Le juge est une femme » met en scène un juge et des policiers dans de redoutables enquêtes criminelles. Alors qu’elle avait d’abord associé Florence Pernel à Frédéric Diefenthal, la série a ensuite accueilli Marine Delterme dans le rôle de la juge. Cette saison, le programme revient sur TF1 pour six épisodes inédits avec un nouveau venu : Jean-Michel Tinivelli. Retour avec l’acteur sur la série et son personnage. Flics et juges main dans la main ➔ Racontant les enquêtes d’une jeune juge d’instruction, Le juge est une femme connaît un fort succès depuis ses débuts sur TF1, en 1993. Cette série, qui repose sur un duo efficace homme-femme, entame une nouvelle saison, où l’on retrouve Marine Delterme. L’actrice avait repris le rôle de la juge en 2002, lorsque Florence Pernel avait quitté la série. « MARQUAND EST UN FLIC DE TERRAIN (…) IL EST DU GENRE CÉLIBATAIRE ENDURCI. » Les acteurs disent qu’on n’aborde pas de la même manière la télé et le théâtre. Qu’en pensez-vous ? Ce n’est pas le même travail en effet. Au théâtre, on se voit tous les jours, un esprit de troupe s’impose d’emblée. A la télévision, on joue plus dans l’urgence, car on a moins de temps. Vos projets vous entraînent-ils plutôt vers le théâtre ou vers la télévision ? J’aimerais beaucoup jouer un peu plus au théâtre, mais en France, il y a une espèce de barrage qui sépare les acteurs entre ceux qui font de la télé et ceux qui jouent au théâtre.Aux Etats-Unis, par exemple, ces préjugés n’existent pas et les acteurs peuvent passer de l’un à l’autre sans problème. Alice Nevers, le juge est une femme, deux épisodes, ce soir sur TF1, à 20h45.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :