Direct Soir n°562 4 jun 2009
Direct Soir n°562 4 jun 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°562 de 4 jun 2009

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 275) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 4,2 Mo

  • Dans ce numéro : Cathy & David Guetta : la nuit leur appartient

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
12 MUSIQUE CULTURE La sensation NNB Mélangeant allègrement le rock, le rap, l’électro et l’humour potache, les Naive New Beaters semblent avoir entamé une irrésistible ascension vers le succès. De g. à d. : le guitariste Martin Luther BB king, le chanteur David Boring et Eurobelix, « l’homme-machine ». Lorsqu’ils sont en promotion, certains groupes cultivent la distance et le mystère. Pas les Naive New Beaters, joyeux lurons adeptes d’un humour potache et décalé qui font de chaque interview un moment de franche rigolade. De leur rencontre, David Boring (chant), Eurobelix (préposé aux machines) et Martin Luther BB King (guitare) donnent ainsi plusieurs versions, oscillant entre « un stage chez Leroy Merlin », un autre chez « Rank Xerox, qui est l’inventeur du benchmarking en 1982 » ou tout simplement une « partie de Monopoly ». Ce trio parisien, qui semble imperméable à la morosité, a suscité un important buzz bien avant la sortie de son premier album. Le groupe s’est distingué par des prestations scéniques survoltées, des clips inventifs qui ont fait le tour du Web, ainsi que ses pulls chamarrés au goût douteux, mais déjà légendaires. « Ils appartiennent à ma maman », explique le Franco-Californien David Boring avec son accent inénarrable. « On fait un effort de tenue de soirée, mais il y a des gens qui trouvent ça pas vraiment assorti. » Wallace, premier opus du groupe, vient maintenant confirmer tout le potentiel tubesque de la bande. A base de guitares rock entre AC/DC et Queen, de paroles rappées et d’électro dansante, ce cocktail survitaminé se révèle immédiatement addictif et s’annonce comme le meilleur remède anticrise. Chaque musicien y a apporté ses ingrédients. « Moi, je leur ai fait bénéficier de ma connaissance du rap américain et des bons gars qui démontent les filles », précise le plus sérieusement du monde David Boring. Le chanteur a trouvé une belle expression pour définir cette musique mutante : de la « pop rappée avec des sentiments chaloupés ». Wallace, Naive New Beaters, Cinq 7. En concert ce soir à l’Elysée Montmartre, Paris 18e. DR DR FESTIVAL Lyon fait des bulles ➔ Né en 2006 sur la colline de la Croix-Rousse à l’initiative de passionnés, le Festival BD de Lyon s’est rapidement imposé comme une manifestation de référence. Cette quatrième édition met à l’honneur la Belgique et accueille 80 auteurs, dont beaucoup de jeunes talents comme la fascinante Pénélope Bagieu (Ma vie est tout à fait fascinante), Bastien Vivès (Le goût du chlore) ou Nicolas Wild (Kaboul Disco).Sont aussi prévus une exposition sur les liens entre le 9 e art et le jazz, des conférences sur la BD franco-belge ou africaine et de nombreuses animations. Festival BD de Lyon, à partir de demain et jusqu’à dimanche. Palais du commerce de Lyon, 20, place de la Bourse, Lyon 2e. http://2009. lyonbd.com BIOGRAPHIE DR Directsoir N°562/Jeudi 4 juin 2009 ROMAN POLICIER Le blues de l’inspecteur ➔ Chef d’entreprise et globe-trotter, Christophe Bourgois-Costantini s’est lancé avec succès dans l’écriture. Son polar La note noire vient de recevoir le Prix du roman policier, récompense qui avait lancé les carrières de Fred Vargas ou Andrea H. Japp. Son intrigue haletante sur fond de jazz débute avec un crime pour le moins étrange : un jeune homme est retrouvé égorgé, un drapeau des Etats-Unis peint sur le front. Le FBI penche pour la piste islamiste, mais l’enquêteur Thel se sent intimement lié à cette affaire… Costantini s’appuie sur les standards du roman noir américain et leur apporte, en grand admirateur des jazzmen, des improvisations bien contemporaines. La note noire, Costantini, Le masque, 6 €. Le chant fulgurant de la Malibran ➔ Diva du début du XIX e siècle, María de la Felicidad Garcia, surnommée la Malibran, ne pouvait que séduire cet épris de romantisme absolu qu’est Gonzague Saint Bris. L’écrivain et historien raconte avec son habituel lyrisme la courte vie de la prima donna qui a été adulée par Liszt, Chopin, Musset ou Lamartine. Soumise durant son enfance au terrifiant enseignement de son père ténor, la Malibran connaîtra une histoire d’amour fusionnelle avec le violoniste Charles de Bériot, avant de mourir à 28 ans des suites d’une chute de cheval. La Malibran, Gonzague Saint Bris, Belfond, 20 €. DR
Affiche : Pascal LESOING pour YDEO - Illustration : CALOU AU CINÉMA * (version longue cinéma - dans votre ville à un tarif très réduit) À LA TÉLÉVISION (sur France 2 à 20h35) SUR INTERNET (gratuit sur www.youtube.com/homeproject) EN DVD (en exclusivité à la FNAC à prix exceptionnel) SUR LE CHAMP DE MARS - PARIS (projection gratuite à 22h) MUSIQUE ORIGINALE ARMAND AMAR AVEC LA VOIX DE YANN ARTHUS-BERTRAND * AVEC LA VOIX DE JACQUES GAMBLIN SCÉNARIO ISABELLE DELANNOY YANN ARTHUS-BERTRAND DENIS CAROT YEN LE VAN COMMENTAIRE ISABELLE DELANNOY TEWFIK FARES YANN ARTHUS-BERTRAND CHEF MONTEUSE YEN LE VAN 1 ÈRE ASSISTANTE RÉALISATEUR DOROTHÉE MARTIN CAMERAMAN CINÉFLEX TANGUY THUAUD DIRECTEUR DE PRODUCTION JEAN DE TREGOMAIN COORDINATRICE CAMILLE COURAU PRODUIT PAR DENIS CAROT ET LUC BESSON 2009 - EUROPACORP - ELZEVIR FILMS Rejoignez-nous sur www.goodplanet.org VERSION TELEVISUELLE : AVEC LA PARTICIPATION DE FRANCE 2 Ce film a été compensé carbone avec actioncarbone.org www.home-2009.com www.youtube.com/homeproject Une production ELZEVIR FILMS - EUROPACORP



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :