Direct Soir n°561 3 jun 2009
Direct Soir n°561 3 jun 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°561 de 3 jun 2009

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (256 x 341) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 1,9 Mo

  • Dans ce numéro : Terminator : le retour d'une légende

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 AUJOURD’HUI LE BILLET DE PHILIPPE LABRO Écrivain, journaliste, réalisateur Atlantique Sud La catastrophe – et le mystère – du vol 447 d’Air France font ressurgir l’un des grands mythes de l’aviation : l’Atlantique Sud. On dirait que le destin de l’aéronautique française passe par cette ligne, cette dangereuse région du monde. Le terrible événement qui a secoué et secoue encore l’opinion publique – 228 disparus, dont 73 Français, des questions en foule auxquelles experts et spécialistes sont provisoirement incapables de répondre – trouve peut-être sa source dans les conditions météorologiques, ce notoire « pot au noir » auquel se confrontèrent, il y a plus d’un demi-siècle, les pionniers de l’Aéropostale que Saint-Exupéry avait immortalisée dans ses ouvrages Vol de nuit, Courrier Sud ou Terre des hommes. La figure légendaire de cette époque fut Jean Mermoz qui réussit la première traversée postale de l’Atlantique Sud. Le 7 décembre 1936, sur le trajet inverse à celui emprunté par l’AF447 – c’est-à-dire de Saint-Louis du Sénégal vers le Brésil – son avion La Croix du Sud disparaît, avec à son bord, le co-pilote, le radio, le navigateur et le mécanicien. On n’a jamais retrouvé l’appareil, pas plus que les cinq corps. Et voici qu’en juin 2009, à l’époque des satellites, ordinateurs, radars, appareils super sophistiqués, une sorte de fatalité vient rappeler que, quelles que soient la connaissance et l’expérience d’une compagnie aérienne et de pilotes du plus haut niveau, le ciel et ses colères, la nature, dans sa vérité impitoyable, domine les hommes et le progrès. Seule et maigre consolation – par rapport au désespoir des familles –, les leçons à tirer de l’affaire AF447 permettront sans doute un jour de mieux affronter cette fatale ligne de l’Atlantique Sud. Pour l’heure, le chagrin et le mystère l’emportent sur tout. Réagissez : redac@directsoir.net Le CHIFFRE du jour 11,9% C’est le taux de progression des ventes de voitures en France en mai 2009 par rapport à mai 2008. Selon les chiffres du Comité des constructeurs français d’automobiles (CCFA), cette hausse marque un rebond du secteur, après un repli de 7% constaté en avril. La prime à la casse ainsi que l’introduction des nouvelles plaques d’immatriculation expliqueraient ce sursaut. Beaucoup d’automobilistes auraient en effet retardé leur achat pour bénéficier de la mise en service de ces nouvelles plaques. E. ROBERT/DIRECT8 Les PHOTOS du jour ALLINGES ➔ Un an après la collision entre un car scolaire et un RER qui avait fait sept morts, en Haute-Savoie, une cérémonie d’hommage était organisée hier sur les lieux, en surplombdu lac Léman. Le RDV du jour Le chef de la diplomatie iranienne reçu à l’Elysée ➔ Pour la première fois depuis son élection en mai 2007, le chef de l’Etat, Nicolas Sarkozy, avait convié cet après-midi au palais de l’Elysée le ministre iranien des Affaires étrangères, Manoucher Mottaki. Les deux hommes devaient évoquer la relance du dialogue entre les grandes puissances et l’Iran à propos de la prolifération nucléaire. Cette entrevue intervient alors que les Six (Allemagne, Chine, Etats-Unis, France, Grande-Bretagne et Russie) ont récemment exigé une réunion au sommet avec la présence de Javier Solana, haut représentant de l’Union européenne pour la politique étrangère, dans l’espoir de suspendre les activités d’enrichissement nucléaire de Téhéran. Cependant, le président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, nie vouloir se doter de l’arme nucléaire. « Nous ne discuterons pas du dossier (…) en dehors de l’Agence internationale de l’énergie atomique », a-t-il rétorqué la semaine dernière. L. GILLIERON/EPA/SIPA Le FAIT du jour Directsoir N°561/Mercredi 3 juin 2009 Barack Obama en tournée tricontinentale ➔ Le président américain entame aujourd’hui un déplacement de quatre jours au cours duquel il doit visiter successivement l’Arabie saoudite, l’Egypte, l’Allemagne et la France. Le premier volet de ce voyage, à Riyad aujourd’hui et au Caire demain, revêt une dimension très politique puisqu’il devrait évoquer les questions énergétiques avec le roi Abdallah, avant d’exposer ses vues sur le règlement du conflit israélo-palestinien au côté de son homologue égyptien, Hosni Moubarak. Le volet européen de cette tournée s’annonce plus symbolique. En Allemagne, Barack Obama saluera à Dresde la mémoire des dizaines de milliers de civils allemands tués lors des bombardements alliés, avant de rendre hommage aux victimes du nazisme dans l’enceinte du camp de Büchenwald. La visite présidentielle s’achèvera en Normandie où seront célébrées les commémorations du 65 e anniversaire du débarquement allié du 6 juin 1944. Dresde, capitale de la Saxe, se prépare à recevoir Barack Obama.
www.directsoir.net LONDRES ➔ Des artilleurs des troupes royales, déployés hier à Hyde Park, tirent une série de coups de canon pour rendre hommage à la reine, à l’occasion du 56 e anniversaire de son couronnement. L’ANNIVERSAIRE du jour L’HOMME du jour Philippe Varin, l’homme fort du Lion ➔ Nommé le 29 mars dernier président du directoire du constructeur automobile PSA Peugeot Citroën, Philippe Varin a pris ses fonctions lundi, après avoir sillonné les entreprises du groupe en France et à l’étranger depuis un mois et demi. Sa première apparition publique à ce titre était prévue aujourd’hui pour l’assemblée générale des actionnaires, durant laquelle il devait présenter les grandes lignes de son projet. Selon lui, le groupe « doit avoir l’ambition d’être au niveau des meilleurs constructeurs mondiaux ». Avant de succéder à Christian Streiff à la tête de la firme au lion, cet ancien de Polytechnique et de l’Ecole des mines est parvenu à redresser le sidérurgiste anglo-néerlandais Corus, qu’il a repris « au bord du gouffre ». En six ans, Philippe Varin s’est donc taillé une solide réputation de « manager tout à fait comme il faut », mais aussi « très dur » à ses heures, selon le président 3 juin 1950 L’Annapurna : premier 8000 m ➔ Le 3 juin 1950, deux alpinistes français, Maurice Herzog (photo) et Louis Lachenal, atteignent le sommet de l’Annapurna, à 8 091 mètres d’altitude. Situé au Népal, dans la chaîne de l’Himalaya, l’Annapurna est devenu ce jour-là le premier sommet de plus de 8 000 mètres jamais atteint. L’exploit marque dès lors un tournant dans l’histoire de l’alpinisme. En 2002, ce fut également un alpiniste français, Jean-Christophe Lafaille qui atteignit pour la première fois l’Annapurna par l’arête est, en aller-retour et sans oxygène. Le nouveau patron de Peugeot fait aujourd’hui sa première apparition publique dans ses nouvelles fonctions. du comité d’entreprise de Corus.A 56 ans, celui que la presse britannique qualifie de « gourou du métal » s’apprête à relever le défi Peugeot. Il s’est déjà donné une première priorité : « retrouver une situation financière plus saine ». Un proche de chez Pechiney, où il a passé 25 ans, le décrit comme « un homme d’équipe qui a un sens très développé des relations humaines ». Il s’agit sans aucun doute d’un atout pour Philippe Varin, qui veut poursuivre le plan de réduction des coûts à l’horizon 2010. Un crédit dont ne bénéficiait pas son prédécesseur, lequel a fait les frais des turbulences traversées par le groupe. Mais au regard du contexte industriel international difficile – symbolisé par le dépôt de bilan du géant américain General Motors –, Philippe Varin devra surtout faire preuve d’une grande technicité. AUJOURD’HUI 3 ANDANSON/SIPA IPON-BONESS/SIPA Le TOP du jour FEMME LIBRE ➔ 1978. Pour la première Route du rhum, une jeune femme inconnue se lance dans l’aventure d’une transat en solitaire. Rares sont les marins qui sont entrés d’emblée dans la légende. Florence Arthaud en fait partie, et appartient désormais au panthéon de la voile française. Elle livre aujourd’hui ses mémoires, préfacés par Olivier de Kersauson, et raconte un itinéraire jalonné d’aventures et de grandes amitiés. Un vent de liberté, Florence Arthaud, éd. Arthaud, 19,90 €. CANNES, C’EST PAS FINI ➔ La Cinémathèque française (51 rue de Bercy, Paris 12 e) a la bonne idée de reprendre, du 4 au 7 juin, l’ensemble de la sélection de la dernière Semaine de la critique. L’occasion de découvrir Adieu Gary, de Nassim Amaouche (grand prix), ou encore Lost Persons Area, de Caroline Strubbe (prix SACD)… RETOUR EN GAULE ➔ Alix saura-t-il échapper aux pièges d’une mystérieuse cité engloutie qui recèle bien des secrets ? La cité engloutie, Jacques Martin, Patrick Weber, Ferry, Casterman. EN HAUSSE MÉTÉO FRANCE L’entreprise a lancé hier un nouveau logiciel baptisé Arome. Il permettra de mieux affiner les prévisions météorologiques. EN BAISSE LA ZONE EURO Le taux de chômage y a atteint un niveau record depuis septembre 1999. Il s’établit pour avril à 9,2% de la population active.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :