Direct Soir n°557 27 mai 2009
Direct Soir n°557 27 mai 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°557 de 27 mai 2009

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (256 x 341) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 2,0 Mo

  • Dans ce numéro : Ligue des champions : le choc

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
E. ROBERT/DIRECT8 14 BUZZ TÉLÉ LE BILLET DE JEAN-MARC MORANDINI Journaliste, animateur de radio et de télévision Courage Invitée lundi soir de l’émission Morandini ! sur Direct 8, Karine Le Marchand a révélé, en exclusivité, qu’elle avait décidé de quitter l’émission phare qu’elle présente avec succès depuis cinq ans sur France 5 : Les maternelles. Un geste courageux, alors que le mercato est réduit à zéro cette année, mais la belle journaliste a visiblement de la suite dans les idées : « J’ai décidé en décembre dernier que je voulais faire autre chose, a-t-elle annoncé. Je l’ai dit à mes équipes la semaine dernière, il y a eu beaucoup de larmes, mais j’ai envie d’aller au bout de mes envies. » Ce qui est étonnant dans le cas de Karine Le Marchand, c’est qu’elle part sans avoir signé ailleurs. « Je n’ai décidé qu’à 80% de ce que je vais faire, a-t-elle dit, il faut savoir s’écouter. » Alors, bien sûr, on savait que ça n’allait pas très fort avec sa productrice et que les deux femmes s’affrontaient depuis plusieurs mois. Néanmoins, il est certain que quitter une émission qui cartonne, et en particulier le confort de France 5, où la qualité est plus importante que l’audience, est plutôt rare. D’ailleurs, depuis cette annonce, selon mes informations, nombreuses sont les jeunes animatrices qui ont fait savoir à la chaîne qu’elles étaient prêtes à venir présenter Les maternelles. Les places sont chères sur le petit écran et les programmes qui marchent encore plus convoités. Il se murmure même que du côté de TF1, on aimerait bien trouver un concept proche des Maternelles afin de booster les matinées, et pourquoi pas avec Karine Le Marchand ? « Non, a-t-elle répondu sur Direct 8, si je pars, ce n’est pas pour aller faire la même chose ailleurs ! » Et vu son caractère et sa détermination, on veut bien la croire. A demain ! Réagissez : redac@directsoir.net UNE « MÉTHODE » ESTIVALE Après cinq ans d’antenne sur TF1 et un arrêt brutal en décembre dernier, La méthode Cauet fera, le temps d’un été, son grand retour sur la chaîne. L’émission sera composée d’un best of des plus fidèles invités et d’une rediffusion des différents sketches de l’équipe d’animateurs. Le programme sera animé par Cauet et Cécile de Ménibus. Cauet et Cécile de Ménibus. J.-P. PARIENTE/SIPA DIRECT8 INTERVIEW Laurie Cholewa, animatrice Vous êtes à l’origine du projet Deuxième chance. Quel en est le concept ? D’anciens candidats emblématiques de télé-crochets comme Star Academy, Nouvelle Star et Popstars viennent faire un show sur la scène du Divan du monde (Paris 18 e) et acceptent de repasser devant un jury. Le gagnant remporte sa propre date de concert. Comment vous est venue cette idée ? J’ai eu envie de monter cette émission parce que depuis quatre ans que j’anime le TNT Show – l’émission musicale sur Direct 8 –, j’ai vu passer de réels talents qui méritent de revenir sur le devant de la scène. Ces émissions de crochets télévisuels mettent des artistes sous les feux de la rampe pour ensuite les laisser repasser dans l’anonymat. Mais il y en a beaucoup qui méritent une carrière. Etant moi-même spectatrice de ces émissions, j’avais envie de revoir certains chanteurs, donc je me suis fait plaisir ! Comment avez-vous choisi les artistes ? Je voulais des artistes qui ont marqué les esprits, identifiables au premier coup d’œil mais en même temps qui chantent réellement bien. Nous n’avons pas contacté de candidats ayant marqué seulement par leur personnalité ou leur fort caractère. Je tenais à ce que le show soit de qualité. On va donc retrouver Hoda, Bertrand, Harold et Cynthia de la Star Academy, Jean-Sébastien, Directsoir N°557/Mercredi 27 mai 2009 « Je voulais des artistes qui ont marqué » Laurie Cholewa présente 2 e chance, ce soir à 20h40 sur Direct 8. « ILS MÉRITENT DE REVENIR SUR LE DEVANT DE LA SCÈNE » Laurie Cholewa propose ce soir, sur Direct 8, une émission exceptionnelle, « 2 e chance », où de nombreux artistes venus des télé-crochets retentent leur chance devant un jury de non-professionnels. Retour, avec l’animatrice, sur la genèse du projet. Pierrick et Lucile de la Nouvelle Star, et Claire de Popstars et du groupe L5. Comment seront-ils jugés ce soir ? Ils seront jugés par trois anonymes de trois générations différentes sur des passages solo et des duos. Le jury est composé d’une adolescente de 17 ans, d’un photographe de 47 ans et d’une super-mamie retraitée et numérologue. Un professionnel sera également dans le jury. Il s’agit ce soir de Frédéric Chateau, réalisateur, producteur, auteur et compositeur, notamment pour Pascal Obispo. Que gagnera le lauréat ? Tous gagnent des cadeaux, mais surtout pour le ou la première, la possibilité de se produire en concert dans une salle parisienne et de défendre sur scène son propre répertoire. Depuis le TNT Show, la musique est restée votre terrain de prédilection. Que nous préparez-vous ? Un 3 e chance ? Des soirées « événement » ? J’adore la musique, et j’aimerais qu’elle retrouve la place qu’elle mérite à la télévision. Je prépare un spécial TNT Show pour la Fête de la musique, pour se mettre dans l’ambiance. Je croise les doigts pour que le public aime 2 e chance, car j’ai déjà en tête des artistes pour une autre saison. Et puis, bien sûr, mon autre passion, c’est le cinéma, et là aussi j’ai de très beaux projets à venir. 2 e chance, ce soir à 20h40 sur Direct 8.
www.directsoir.net 20H35 23H10 Les Français ont la main verte RIRES ANTICRISE Direct 8 propose de retrouver de grandes figures du rire, comme Anne Roumanoff ou Anthony Kavanagh (photo), pour les meilleurs moments du festival Paris fait sa comédie… et pour une soirée anticrise. Paris fait sa comédie, spectacle. ➔ Selon une récente étude menée par l’Unep, l’Union nationale des entrepreneurs du paysage, sept Français sur dix possèdent un jardin, qu’ils soient propriétaires ou locataires, dans une résidence principale ou secondaire. Fort de ce constat et à la veille des prochains Rendez-vous aux jardins, manifestation nationale organisée les 5, 6 et 7 juin prochains, Des racines et des ailes consacre le numéro de ce soir à la nature. Le magazine suivra notamment des jardiniers professionnels ou amateurs de Paris aux bords de la Loire, en passant par les foires qui se multiplient dans le pays. Les journalistes s’intéresseront également aux neuf parcs nationaux sur le territoire métropolitain et ultramarin. Des sites magiques dotés d’une grande variété d’écosystèmes à protéger. Des racines et des ailes, magazine. Les jardins du manoir d’Eyrignac (Salignac, Périgord) ont reçu le Grand Prix des Jardins de France et ont trois étoiles au Guide Michelin. 20H40 Très fréquenté par les Parisiens, le jardin des Tuileries fut longtemps un lieu de fêtes royales puis impériales. Silence ça pousse propose ce soir de partir à la découverte du plus ancien jardin « à la française ». Silence ça pousse, magazine, à 21h30 sur France 5. 20H35 Femme en mer ➔ Le lieutenant Elodie Bradford (Armelle Deutsch, photo) fait ce soir son retour. Elle est chargée d’enquêter sur la mort d’un commandant provoquée par une explosion dans le local à plongée d’une frégate. Elodie Bradford, série. J. CAUVIN/TEVA 20H45 Mick Jagger, Ron Wood, Keith Richards et Charlie Watts. Scorsese honore les Rolling Stones ➔ Le réalisateur Martin Scorsese, grand admirateur des Rolling Stones, concrétise un rêve en signant un documentaire musical rare, dédié au groupe de rock. Le réalisateur les a suivis pendant leur tournée aux Etats- Unis et a notamment assisté à leur concert au Beacon Theatre de New York. Des coulisses du show à la performance des chanteurs sur scène, pas moins de seize caméras se sont infiltrées dans l’intimité du groupe pour en extraire des images uniques. Shine a Light, film documentaire. 22H10 L’essence du mensonge Jean-Luc Delarue. ➔ Qu’est-ce qui pousse à mentir ? Jean-Luc Delarue et ses invités tenteront d’expliquer les raisons qui incitent un individu à tromper ses proches. Double vie, maladie dissimulée, identité usurpée… Des témoins expliqueront comment ils se sont enfermés dans le mensonge tandis que d’autres raconteront les trahisons qu’ils ont subies. Ça se discute, magazine. VIRGIN 17 2008 BY WPC PIECEMEAL INC/ALL RIGHTS RESERVED J. PIMENTEL/FRANCE2 20H45 ZOOM TÉLÉ 15 Les dirigeables de guerre ➔ Le zeppelin, grand ballon dirigeable destiné initialement à l’aviation civile, fut utilisé comme arme de guerre. Lors de la Première Guerre mondiale, les Allemands employèrent le « cigare volant » pour bombarder des cibles. L’après-guerre marque l’apogée des vols commerciaux mais les militaires américains tentent néanmoins de fabriquer des zeppelins à des fins militaires. Au début des années 1930, l’armée américaine demande la conception d’un prototype de dirigeable pouvant accueillir jusqu’à cinq petits avions à hélice dans sa nacelle. L’USS Akron (1931) et l’USS Macon (1933) sortent des usines pour un coût estimé à 8 millions de dollars. Arte propose ce soir de retracer l’histoire de ces dirigeables porte-avions. Après plusieurs missions-tests, le parlement américain et les militaires furent satisfaits de leur investissement, jusqu’au jour où les deux aéronefs connurent une succession d’accidents et d’avaries qui les expédièrent au fond de l’océan. L’épave de l’USS Macon fut localisée en 1991, et une campagne d’exploration fut lancée quinze ans plus tard avec des moyens d’investigation très sophistiqués… Les porte-avions gonflables, documentaire. En haut : dirigeable de la marine américaine des années 1930. En bas : les officiers du dirigeable USS Macon. Virgin17 à l’extrême ➔ Catastrophes naturelles, situations dangereuses, sensations fortes, Alexandre Debanne (photo) reviendra une fois de plus sur les aventures improbables que secouristes, plongeurs ou courageux badauds ont été contraints de vivre dans des conditions extrêmes, parfois au péril de leur vie. Face au danger, magazine.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :