Direct Soir n°557 27 mai 2009
Direct Soir n°557 27 mai 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°557 de 27 mai 2009

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (256 x 341) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 2,0 Mo

  • Dans ce numéro : Ligue des champions : le choc

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 AUJOURD’HUI LE BILLET DE PHILIPPE LABRO Écrivain, journaliste, réalisateur Une fable d’aujourd’hui Hier, 26 mai, la 10 e Fête des voisins a connu, semble-t-il, un grand succès. Cette initiative, due à un homme de bonne volonté répondant au curieux nom d’Atanase Périfan avait été, à l’origine, accueillie avec l’habituelle ironie qui caractérise les Français. Ce n’est plus le cas. On imagine les terrasses, les appartements, les rues où s’est passée cette fête – dans le sourire, la proximité, la connaissance de l’autre. Toutes ces valeurs n’avaient, autrefois, même pas besoin d’être affirmées tant elles étaient enracinées en nous. La dureté et la violence des temps modernes nous ont forcés à les réinstaller, les institutionnaliser. D’où cette fête, ce « catalyseur de lien social » soutenu par 670 mairies en France, suivi par six millions de citoyens et parrainé par le ministre du Logement. D’où ce besoin de souligner que le mot « solidarité » n’est pas vain lorsqu’il s’agit de se relayer pour emmener les enfants à l’école ; de se préoccuper du devenir de telle personne âgée et un peu trop seule, en cas de canicule ; de garder le chat ou le chien du voisin du dessus ; d’arroser les plantes dans le jardinet du voisin d’à côté pendant son congé d’été… Petits gestes quotidiens, petites tâches qui forment le tissu de nos vies de tous les jours. Il n’y a rien de risible dans cette redécouverte de ce qui est, au fond, normal, nécessaire : ne jamais oublier l’autre, celle et celui que nous côtoyons chaque jour sans vraiment les connaître. Halte à l’individualisme et au repli sur soi. Lorsque la cigale vient frapper à la porte de « la fourmi sa voisine », ne plus l’entendre dire « Dansez maintenant », mais « Que puis-je faire pour vous ? ». Réagissez : redac@directsoir.net Le CHIFFRE du jour 0810 CES NUMÉROS AZUR, souvent facturés hors forfaits de téléphonie mobile, y seront inclus dès le 1 er janvier 2010. « C’est un vrai progrès (…), il n’y aura pas de mauvaise surprise sur la facture de téléphone », s’est félicité le secrétaire d’Etat à la Consommation, Luc Chatel, hier sur RTL. La facturation hors forfait de ces numéros rapporte aux opérateurs entre 80 et 100 millions d’euros chaque année. Depuis le 1 er avril, les « numéros Vert » (0800) sont intégrés dans les forfaits. E. ROBERT/DIRECT8 Les PHOTOS du jour ABOU DHABI ➔ En voyage aux Emirats arabes unis, Nicolas Sarkozy a donné hier le coup d’envoi de la construction du Louvre d’Abou Dhabi. Le premier musée universel du Moyen-Orient doit être inauguré en 2012. Le RDV du jour Affaire Coupat : nouvelle audition M e Terrel, l’avocate de Julien Coupat. ➔ Interpellé en novembre 2008 dans le cadre de l’enquête sur des sabotages de lignes TGV à l’automne 2008, Julien Coupat devait être une nouvelle fois entendu par le juge d’instruction aujourd’hui. Après cette audition, son avocate Irène Terrel doit déposer une nouvelle demande de remise en liberté. Jusqu’à présent, les quatre précédentes demandes ont été rejetées. Considéré comme le principal suspect des sabotages de caténaires de la SNCF, Julien Coupat s’est exprimé pour la première fois dans un entretien au Monde, daté de mardi. Mis en examen pour « direction d’une entreprise terroriste et destruction en réunion à visée terroriste », il nie implicitement sa responsabilité dans cette affaire de sabotage. Quant au livre L’insurrection qui vient (signé par le Comité invisible, chez La fabrique éditions), qui légitime les attaques contre le réseau ferré et dont la police le soupçonne d’être l’auteur, Coupat a réfuté cette allégation, disant en revanche avoir lu le livre. M. FEDOUACH/AFP Le FAIT du jour Directsoir N°557/Mercredi 27 mai 2009 Premier meeting commun pour Aubry et Royal ➔ Martine Aubry et Ségolène Royal devraient enfin apparaître ensemble en public ce soir. Après avoir fait faux bond au défilé du 1 er mai, la présidente de la région Poitou-Charentes a donné son accord pour participer à un meeting pour les européennes à Rezé, en banlieue nantaise. Les militants socialistes attendent cet instant depuis le congrès de Reims de novembre 2008 au cours duquel éclatèrent au grand jour les divisions internes du PS. En coulisses, les entourages des deux femmes fortes du PS préparent avec minutie ce moment particulier. Après une entrée commune, elles devraient s’asseoir côte à côte avant de prendre la parole. Au discours de l’ancienne candidate à la présidentielle succédera l’allocution de clôture de la première secrétaire. Ce rapprochement pourrait précéder une collaboration plus approfondie et apparaît comme l’une des ultimes cartes abattues par le PS pour remonter dans des sondages dominés par l’UMP. Martine Aubry (à g.) et Ségolène Royal, à Lille en 2007.
www.directsoir.net La FEMME du jour Irina Belenkaïa : retour à la case départ ➔ Accusée d’avoir enlevée sa fille Elise le 20 mars dans les rues d’Arles (Bouches-du-Rhône), la jeune femme russe doit être remise aujourd’hui aux autorités françaises à l’aéroport de Budapest. L’extradition d’Irina Belenkaïa a été prononcée par la cour d’appel de la capitale hongroise, où elle a été arrêtée le 12 avril. En France, elle est poursuivie par le parquet d’Aix-en-Provence pour « soustraction de mineur par ascendant » et « complicité de violences volontaires » envers son ex-mari. Elle estimait pourtant le mois dernier dans un entretien au Journal du dimanche n’avoir « rien fait O. HOSLET/EPA/SIPA La mère de la petite Elise doit être extradée aujourd’hui vers la France. EN HAUSSE INDE Ce pays sera l’invité de la France, le 14 juillet. Des régiments indiens défileront sur les Champs-Elysées et le Premier ministre, Manmohan Singh (photo), devrait être présent dans la tribune. d’illégal ». Elle espère toujours un règlement à l’amiable de cette affaire. Son avocat a même déclaré la semaine dernière que sa cliente était « mentalement préparée à retourner en France, où elle espère échapper à une mise en détention ». Elle risque pourtant entre cinq et dix ans de prison. Dans une récente interview au Midi Libre, le père d’Elise a fait savoir qu’il ne souhaitait pas que son ancienne épouse « passe des années » en prison. Jean-Michel André veut qu’Irina Belenkaïa « comprenne que son comportement n’est pas bon » et qu’elle « reconnaisse ses torts ». D. ASTAKHOV/AFP EN BAISSE LES FINANCES RUSSES Pour la première fois depuis 10 ans, le budget, entériné par Dmitri Medvedev, pourrait afficher un déficit de 9% et les finances baisser de 8%. AUJOURD’HUI 3 ATTILA KISBENEDEK/AFP Le TOP du jour SIMPLY RED À L’OLYMPIA ➔ En tournée planétaire pour la promotion de 25 : Greatest Hits, Simply Red a choisi l’Olympia pour son étape française. De quoi revisiter une sélection fournie de hits, comme Holding Back The Years, Money’s Too Tight To Mention ou encore Oh ! What A Girl ! dans des versions inédites. Simply Red, ce soir et demain, 20h, à l’Olympia, 28, bd des Capucines, Paris 9 e (0 892683368). N&SK DANS LES BACS ➔ L’une des figures de la scène indé revient avec Libre service (Sterne-BMG). Un album au ton nouveau, à la fois inattendu et toujours aussi rageur. A ne pas manquer sur scène non plus, le groupe est en tournée jusqu’au 21 novembre.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :