Direct Soir n°52 10 nov 2006
Direct Soir n°52 10 nov 2006
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°52 de 10 nov 2006

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2 Mo

  • Dans ce numéro : Dernière ligne droite pour la gauche

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
Directsoir t Vendredi 10 novembre 2006 8 ACTU FRANCE EN BREF Investissements dans les prisons v Les régions Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon vont consacrer 1,3 milliard d’euros au programme immobilier pénitentiaire. 12 millions d’euros sont notamment prévus pour la construction d’un établissement pour mineurs. Il devrait ouvrir le 1 juillet 2007 dans le Tarn. Un quartier de courtes peines et un nouveau centre pénitentiaire sont aussi en projet. Royal : une vidéo qui risque de déplaire v On la trouve sur le site Dailymotion. Une vidéo tournée en janvier dernier à Angers, dans laquelle Ségolène Royal réclame 35 heures de présence pour les enseignants au collège… tout en précisant qu’elle « ne le crie pas sur les toits » parce qu’elle « ne veut pas prendre des coups de la part des organisations syndicales ». Elle reproche aussi aux professeurs de donner des cours moyennant finances dans « des entreprises de soutien scolaire cotées en Bourse », alors qu’ils « n’ont pas le temps de faire du soutien scolaire individualisé gratuit ». Les prix en baisse v En baissant de 0,2%, les prix à la consommation ont poursuivi leur recul en octobre. L’inflation affiche 1,1% sur un an, soit son plus faible niveau depuis novembre 1999. Pour l’Insee, qui a publié ces chiffres ce matin, ce recul résulte avant tout de la diminution du coût de l’énergie, grâce notamment au repli des prix des produits pétroliers. Un « Orléans » mis en examen v Le chef d’entreprise et neveu du comte de Paris est soupçonné d’avoir participé, fin 2005, à une tentative de déstabilisation économique à l’encontre du laboratoire ophtalmologique Théa. Il a été présenté hier avec quatre autres suspects devant le juge. Tous ont été mis en examen avant d’être remis en liberté. DÉFENSE/Nouveau missile stratégique Un missile sans tête. C’est le projectile qui a été lancé hier matin à 9h42 du centre d’essai de Biscarosse, dans les Landes, pour atteindre sa cible dans l’Atlantique nord dix minutes plus tard, sans charge nucléaire. Cet engin est le nouveau missile mer-sol balistique stratégique M51 qui doit équiper à partir de 2010 les sousmarins nucléaires français. Le M51 est appelé à remplacer le missile mer-sol balistique stratégique M45, dont sont actuellement dotés les quatre sous-marins nucléaires lanceurs d’engins (SNLE) de la Force océanique stratégique (Fost) : Le triomphant, Le téméraire, L’inflexible et L’indomptable, qui doit être remplacé courant 2007 par le SNLE-NG Le vigilant. Selon le ministère de la Défense, le coût globale du développement du programme s’élève à 5 milliards d’euros. Le tir a été « conduit conformément à l’ensemble des engagements internationaux de la France en matière de sécurité, de transparence et de non-prolifération ». Deux organisations écologistes, le réseau Sortir du nucléaire et Greenpeace ont, de leur côté, dénoncé « l’irresponsabilité de l’Etat français » après le tir. « La France donne de parfaits prétextes aux pays qui veulent se doter de l’arme atomique », ont-ils ajouté. La ministre de la Défense, Michèle Alliot-Marie, s’est félicitée de la réussite des essais, en rappelant « la nécessité de réaliser ces essais pour valider les performances des futurs missiles de la Force océanique stratégique, et PARTI COMMUNISTE/Les militants s’expriment h Les militants du PC ont jusqu’à demain pour se prononcer sur le profil de leur candidat. En lice pour le moment, Marie-George Buffet – étiquetée antilibérale – mais aussi Jean-Jacques Karman et Maxime Gremetz, tenants de la ligne plus traditionnelle du parti. Une situation inédite qui place une bonne partie des détenteurs de la carte du PCF dans un embarras certain. Beaucoup d’entre eux, attachés à la figure de leur secrétaire nationale, n’envisagent pas sans appréhension l’intégration du vieux parti dans un « rassemblement antilibéral » aux contours parfois flous. En y prenant place, Marie- George Buffet n’a-t-elle pas pris le risque d’engager son parti dans un dilemme cornélien ? Pour le moment, les militants n’osent imaginer le scénario cauchemar scissionniste d’une double candidature pour le PC. THOMAS LIARD,XAVIER FORNEROD,NICOLAS CAILLEAUD,LAURE DEGOUY,ELISE BAUDOUIN VOLS LOW COST/Air France se fâche h L’ouverture du premier terminal low cost à l’aéroport de Marseille-Provence mettrait-il le feu aux poudres ? En gagnant mercredi son troisième client, quelques jours seulement après son inauguration, MP2 s’est attiré les foudres d’Air France. Dès le lendemain, la compagnie française a mis en garde contre le développement, en régions, de ces aérogares entièrement conçues pour les compagnies à bas prix. Motif : ce système mettrait en péril l’ancrage local des compagnies historiques. « Attention au mythe du développement tout low cost de nos régions », prévient Gilles Bordes- Pages, directeur du développement d’Air France. « La présence d’une major n’est pas un acquis indéfectible : si on fragilise les acteurs classiques, ils seront obligés de revoir les dessertes qu’ils effectuent et de priver les régions de lignes transversales ». En clair, Air France « menace » d’être obligée, à terme, de fermer certaines lignes intérieures, sans que les low cost ne prennent véritablement la relève. Ces dernières sont accusées de B. HORVAT/AFP Jacques Chirac et Michèlle Alliot-Marie. Asavoir D’un poids maximal de 56 tonnes avec ses six têtes nucléaires, le M51 disposera d’une portée sensiblement accrue (de l’ordre de 8000 km contre 6000 km) et d’une précision améliorée par rapport aux M45.franchir ainsi une étape importante dans l’adaptation et la modernisation de notre dissuasion ». Une deuxième raison pour elle de se réjouir, après les annonces faites par le président de la République mardi dernier sur la base aérienne d’essais d’Istres. Jacques Chirac a en effet rassuré les milieux militaires, puisqu’il a plaidé le maintien des budgets au-delà de la fin de son mandat en 2007, jugeant qu’il en allait de la « crédibilité de notre outil militaire et donc de notre sécurité ». Les crédits d’équipement des armées s’élèvent pour 2007 à 16 milliards d’euros, et le projet de Loi de finances prévoit une légère hausse (+2,2%) pour le ministère de la Défense, à 47,7milliards d’euros. Peu de candidats se sont encore exprimés clairement sur le sujet, mais la gauche, de son côté, est globalement favorable à une réduction du budget de la Défense. ne pas participer au tissu industriel des zones d’implantation. En cause : leurs horaires ne prendraient pas suffisamment en compte les contraintes des hommes d’affaires, qui voyagent principalement tôt le matin. Mais les compagnies classiques ont surtout le sentiment d’être lésées par rapport aux low cost, qui paient une taxe moins chère que les autres compagnies. En juin dernier, Air France a porté l’affaire devant la justice. Le Conseil d’Etat devra bientôt se prononcer sur la décision de l’aéroport de Marseille de pratiquer, à l’égard des compagnies à bas coûts, des redevances moins élevées. Aéroport Marseille-Provence. P.KOVARIK/AFP
www.directsoir.net POLLUTION CHIMIQUE/Appel pour une « santé durable » Trop souvent sous-estimée, la pollution chimique inquiète les scientifiques qui tirent la sonnette d’alarme, notamment sur les dangers sanitaires liés à certains produits. L’Appel de Paris, lancé en mai 2004, fait le bilan. Pesticides et produits chimiques dangereux vivent-ils leurs dernières heures ? Hier, dans le cadre du Colloque de l’appel de Paris, organisé par l’Association pour la recherche thérapeutique anti-cancéreuse à l’Unesco, les experts internationaux ont présenté leur mémorandum sur la question. Selon les auteurs, les résultats sont alarmants. Sur les 100 000 substances chimiques commercialisées depuis plus de 50 ans, 80% l’ont été sans connaître leurs effets sur la santé. Et cette pollution concerne tous les éléments de notre vie quotidienne. Aujourd’hui, les scientifiques du manifeste en sont sûrs : respirer, chez soi, l’air pollué par les poussières dégagées par les peintures et les moquettes, ou encore celui des molécules d’oxyde de soufre rejetées par les voitures Diesel est aussi dangereux que fumer. Plus de 2 000 produits chimiques sont considérés comme cancérigènes, mutagènes ou toxiques pour le système hormonal. « Certains pesticides utilisés en agriculture peuvent être à l’origine de maladies graves, tels que le cancer ou la stérilité. Et la France est le deuxième utilisateur de pesticides au monde », déplore le Pr Dominique Belpomme, cancérologue à l’origine de l’Appel de Paris. Désormais signé par plus d’un millier de personnalités scientifiques et médicales, et par près de 250000 citoyens européens, l’appel a aussi été signé par le Comité permanent des médecins européens. L’organisme représente les 2 millions de médecins des 25 pays membres de l’Union européenne. Aujourd’hui, l’objectif du second colloque de cet Appel est de présenter aux autorités européennes un mémorandum comprenant des recommandations et mesures concrètes établies par des experts internationaux indépendants. Le mot d’ordre : améliorer la santé et préserver celle des générations futures, en promouvant le concept de « santé durable ». Au-delà du développement durable, c’est un enjeu de santé publique international pour les 68 experts qui ont présenté leurs conclusions. 164 recommandations ont été formulées. Parmi ces mesures, la suppression pure et simple du marché de certaines substances chimiques. Pour C’estdit « Si un maire me dit : que dois-je faire ? faut-il aider Le Pen à avoir des signatures ? Je lui dirai : non. Ce n’est pas notre boulot. Nous ne sommes pas là pour l’aider à être candidat. » Hervé Mariton, député UMP (sur Canal+) Près de 2 000 produits chimiques sont considérés comme cancérigènes et mutagènes Les protections requises lors de la manipulation du nitrosyle toxique. Dominique Belpomme, « il faudra également adapter les normes toxicologiques à l’embryon et aux enfants ». De leur côté, les chimistes s’interrogent et remettent en question ces allégations, construites « totalement à charge » selon les représentants du milieu. « Le nombre de substances chimiques décrites, et dont les structures sont connues, est de l’ordre de la vingtaine de millions », souligne le Pr Armand Lattes, « mais la plupart de celles-ci sont issues de recherches en laboratoires dont elles ne franchissent pas le seuil. » Le président de la Société française de chimie rappelle d’ailleurs que ce domaine « concourt directement au développement durable en mettant au point des solutions et des dispositifs respectueux de l’environnement ». En outre, le Conseil européen de l’industrie chimique met déjà en garde contre les risques de perte de compétitivité des industriels qu’impliquerait l’application de toutes les mesures proposées. Prochaine étape de cette « guerre chimique » : dans un mois, Le Parlement européen procédera à l’examen final du projet de législation « Reach » concernant le contrôle des substances chimiques dans l’UE. « Mes parents me manquent tous les deux. Quinze ans sans vivre avec mon père, je ne peux pas. Aujourd’hui, il est déjà puni. » Angélique Cécillon (Le Parisien) « L’issue des élections montre un changement clair de l’atmosphère dans la population américaine, c’est la conséquence d’un malaise concernant l’évolution en Irak. » Javier Solana (Tagesspiegel) M. KAHANA/AFP B. DECOUT/REA FRANCE SÉCURITÉ ROUTIÈRE/Un nouveau limiteur de vitesse h Avec le Lavia, fini les dépassements à 150 km/h ou les petites pointes sur autoroute. Le Lavia, c’est le « Limiteur s’adaptant à la vitesse autorisée », qui empêche les excès de vitesse grâce à un dispositif électronique de localisation par satellite. Un mécanisme à ne pas confondre avec le régulateur de vitesse que le conducteur active à loisir. Selon l’équipe de chercheurs, d’ingénieurs et d’industriels responsable de sa mise au point, son emploi généralisé pourrait permettre d’épargner chaque année « au moins 250 tués et un peu moins de 400 blessés graves ». Le Lavia, qui agit sur l’arrivée des gaz, offre trois modes de fonctionnement. Le premier informe simplement sur la vitesse maximum autorisée. Le deuxième est un mode actif débrayable et le dernier contraint le véhicule mais il reste neutralisable par une pression forte sur la pédale d’accélérateur. Mais la généralisation du Lavia n’est pas encore pour tout de suite. Avant de pouvoir l’utiliser partout dans l’Hexagone, il faudra précisément cartographier les limites de vitesse sur l’ensemble du territoire. Réguler la vitesse selon la limitation en vigueur. Dans les KIOSQUES Joystick, le magazine référence de tous les hard gamers, vient de paraître. En couverture, la suite du phénomène World of Warcraft. Et comme tous les mois, un jeu complet offert avec le magazine. DR J.C. MOSCHETTI/REA Directsoir t Vendredi 10 novembre 2006 9



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :