Direct Soir n°513 13 mar 2009
Direct Soir n°513 13 mar 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°513 de 13 mar 2009

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 3,2 Mo

  • Dans ce numéro : Vendredi 13, jour de chance ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
4 EN COUVERTURE VENDREDI 13 Il y a tout juste un mois, vendredi 13 février, la Française des Jeux enregistrait un nombre record de bulletins de loterie validés… Sept millions de tickets pour le Loto, six millions pour l’Euro Millions. Aujourd’hui, l’entreprise espère bénéficier du même enthousiasme car, si les Français ne considèrent pas particulièrement le vendredi 13 comme un jour de chance (17%) *, 41% d’entre eux déclarent avoir déjà choisi ce jour en particulier pour jouer. Le vendredi 13 ne s’est transformé en phénomène de société que récemment, largement popularisé par la Française des Jeux (voir interview p.5). Pour Eloïse Mozzani**, le vendredi 13 est devenu « une superstition culturelle, comme le chat noir ou le passage sous une échelle, ce qui n’était pas le cas au Moyen Age, par exemple ». Aujourd’hui, de grandes disparités existent selon les classes d’âges et les régions, et l’époque des « grandes peurs » est révolu. Les 15- 34ans sont nettement plus superstitieux (51%) que leurs aînés de 60 ans et plus (31%), de même que les femmes sont plus sujettes à ces croyances (49%) que les hommes (34%). Du point de vue géographique, les Auvergnats (48%) sont les plus superstitieux d’entre nous, suivis de près par les Lorrains (46%). Les Rhônalpins terminent le classement (33%). « POÉSIE DE LA PEUR ET DE L’IGNORANCE » La superstition de manière générale était « la poésie de l’ignorance et de la peur », indique joliment l’écrivain. Avec l’instruction et les découvertes scientifiques, l’ignorance a disparu, emportant avec elle certaines superstitions. En revanche, les peurs poussent toujours l’individu à la superstition, même si celle-ci a évolué. La croyance contemporaine « émane de l’individualité de chacun » et débouche sur un « melting-pot de croyances », indique Eloïse Mozzani. Si le fait de ne pas passer sous une échelle ou de craindre la vision d’un chat noir est généralement anodin, les superstitions révèlent parfois un véritable trouble psychologique. Le trouble obsessionnel compulsif (TOC), par exemple, toucherait « entre 2 et 3% » de la population selon Valérie Jalfre, psychiatre***. Les superstitieux pathologiques se soignent par « le traitement de l’anxiété avant tout, car les superstitions peuvent déclencher à l’extrême de vraies phobies, comme la paraskévidékatriaphobie, c’està-dire la peur du vendredi 13 ». Valérie Jalfre explique toutefois que les superstitions ont aussi des vertus, car « elles permettent aux sujets d’être « boostés » et de prendre des décisions qu’ils ne prendraient jamais ». * Les chiffres cités dans cet article sont tirés d’un sondage TNS-Sofres de février 2009 ** Auteur du Livre des superstitions (éd. Robert Laffont) *** Auteur, avec Bernard Granger, de l’ouvrage Les psychothérapies – Idées reçues (éd. Le Cavalier Bleu) Le fer à cheval ➔ Les origines de ce porte-bonheur sont nombreuses. La première date du X e siècle. A cette époque, saint Dustan, forgeron devenu archevêque de Canterbury (Angleterre), cloua un fer à cheval au pied fourchu du Diable. Avant de le libérer, il lui fit promettre de ne jamais entrer dans une maison protégée par un fer à cheval. La légende raconte également qu’au Moyen- Age, un fer à cheval trouvé sur la route pouvait être vendu à un forgeron qui, grâce à lui, faisait fortune. Directsoir N°513/Vendredi 13 mars 2009 LA JOURNÉE DES SUPERSTITIONS Maudit pour certains, favorable pour d’autres, le vendredi 13 (le deuxième cette année) ne laisse personne indifférent. Mais les superstitions et leur force diffèrent largement selon les âges, les régions et les pays. Si 41% des Français se déclarent superstitieux plutôt que chanceux, ils sont presque deux fois plus nombreux à considérer le vendredi 13 comme un jour ordinaire. PORTE-BONHEUR PURESTOCK/SIPA Le trèfle à quatre feuilles ➔ Trouver un trèfle à quatre feuilles symbolise la chance pour 37% des Français. Chacune des quatre feuilles a une signification propre. La première symbolise l’espoir, la deuxième la foi, la troisième l’amour et la quatrième la chance. C’est en réalité sa rareté qui a fait sa renommée. On estime que pour un seul trèfle à quatre feuilles, il y a plus de 10000 trèfles à trois feuilles. Plus rare encore, le trèfle à cinq feuilles que l’on ne trouve, selon la légende, qu’une fois dans sa vie. MOREAU/SIPA « Paraskévidékatriaphobie » : ce nom savant désigne la hantise des vendredis 13. C’est une pathologie psychiatrique. P.DELOCHE/GODONG/PHOTONONSTOP Aux origines du vendredi 13 La Cène, de Leonard de Vinci (1495-1497). ➔ Si de nos jours, le vendredi 13 est associé au bonheur tout autant qu’à la chance ou à la déveine, l’histoire rappelle qu’à l’origine, le vendredi était largement considéré comme un mauvais jour. L’origine de la superstition remonterait à l’époque des Templiers. Philippe le Bel aurait fait parvenir une lettre aux prévôts et baillis de France en octobre 1307 avec comme seule obligation de la décacheter le vendredi 13. Sur la missive, le roi leur demandait d’arrêter tous les Templiers. Ce même jour, près de 2000 chevaliers de l’ordre des Templiers furent arrêtés. Toutefois, il faut revenir au Nouveau Testament pour comprendre les raisons qui font du vendredi 13 un jour maudit. Lors du dernier repas du Christ, la Cène, les convives étaient au nombre de treize : Jésus et ses douze apôtres, parmi lesquels Judas, qui livra Jésus aux Romains. Le lendemain, un vendredi, Jésus était crucifié. La patte de lapin ➔ Ce symbole, aujourd’hui synonyme d’abondance, tire son origine du Moyen-Age. A l’époque, le lapin représentait la fécondité et la prospérité du fait de sa capacité de reproduction spectaculaire. L’histoire raconte également que les chercheurs d’or utilisaient des pattes de lapin pour récupérer les paillettes qui se trouvaient sur leurs tamis. Ainsi, les poils étaient recouverts du précieux métal, d’où leur valeur. G. GAY/TIPS/PHOTONONSTOP
www.directsoir.net Dans le monde REPÈRES À chaque pays ses superstitions ➔ Chat noir, trèfle à quatre feuilles, chiffre 13, échelle, pain ou parapluie sont autant d’éléments de superstitions interprétés de manière différente hors de nos frontières. Ainsi, outre-Manche, seule la découverte d’un trèfle à cinq feuilles entraîne la chance. Aux Etats-Unis, le chiffre 13 est banni des hôtels, des avions et des immeubles : aucun bâtiment ne possède de 13 e étage. ➔ A l’instar de nos voisins américains, la Chine possède également une superstition se rapportant à un chiffre. Là-bas, le chiffre 4 ne se prononce pas car il possède la même sonorité que le mot « mort ». Si, dans l’empire du Milieu, aucune chambre d’hôtel ni aucune maison n’est numérotée avec le chiffre 4, il est en revanche signe de bonheur d’habiter dans une maison située au numéro 8. Cette superstition atteint d’ailleurs toutes les strates de la société chinoise. Les autorités ont ainsi fait débuter la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques de Pékin le 8 août 2008, à 8h précises. 1976 Le 19 mai, un nouveau jeu est disponible dans les bureaux de tabac. Il s’agit du Loto et de sa grille à six numéros. Un an après, plus de 7 millions de personnes jouent chaque semaine. « Faire du vendredi 13 un jour de chance est un coup marketing » La France est-elle un pays de joueurs ? Non, car les dépenses en matière de jeux, par an et par habitant, avoisinent les 147 euros. En revanche, le Massachusetts, aux Etats-Unis, est l’Etat qui dépense le plus, avec près de 550 euros par an et par habitant, suivi de Singapour avec 520 euros par an et par habitant. Sur le marché du jeu, les Etats-Unis ont la première place, avec plus de 350 milliards de dollars par an. En Europe, le Royaume-Uni est le premier marché avec 60 milliards d’euros. La France est, elle, à près de 21 milliards d’euros de chiffre d’affaires par an. A partir de quand le vendredi 13 est-il devenu un jour de chance en France ? 75 Le 8 août 2008, plus de 300 000 couples se sont mariés en Chine (où le 8 est porte-bonheur). Le vendredi 13 génère des superstitions différentes en fonction des pays. millions d’euros : c’est la somme la plus importante remportée en France à l’Euro Millions, le 16 septembre 2005, par un habitant de Franconville (Val-d’Oise). YVES HÉMARD, DIRECTEUR GÉNÉRAL DE LUDWIN GROUP* C’est un très bon coup marketing d’Yves Grasset, à l’époque directeur marketing de la Française des Jeux (FDJ). C’est au début des années 1990 que la FDJ a transformé le vendredi 13 en un jour de chance, donc en jour de loterie particulier. Chez nous, cela a bien fonctionné alors que chez nos voisins, le vendredi 13 est toujours un jour de malchance. J’ignore si nous sommes plus superstitieux en France, mais le 13 est un chiffre spécifique. Dans les avions d’Air France, il n’y a pas de rangée n°13, alors que dans ceux de British Airways, elle existe et cela n’offusque personne. La légalisation des paris en ligne entraînera-t-elle la fin du monopole de la Française des Jeux ? COLL-DEVANEY/SUPERSTOCK/SIPA 60 EN COUVERTURE 5 La peur du chat noir existait déjà à l’époque des Pharaons, en Egypte. jours : c’est le temps dont vous disposez pour réclamer vos gains à la Française des Jeux. Passée cette échéance, la somme est réinvestie dans la cagnotte. Pour le moment, l’ouverture ne concerne que les paris sportifs, les paris hippiques et les jeux de poker. La Française des Jeux conserve son monopole pour ce qui est de la proximité et, pour l’instant, vous ne verrez pas d’autres jeux de grattage à côté de ceux de la FDJ. Dans la fourchette haute, nous estimons qu’il existe près de 15000 sites (hébergés dans d’autres pays,ndlr) sur lesquels vous pouvez parier et gagner de l’argent. Avec cette nouvelle loi, les sites pourront être hébergés en France. Mais les taxes auxquelles ils seront soumis risquent de les freiner à venir s’installer dans l’Hexagone, car elles y sont plus élevées qu’à l’étranger. * * Fournisseur pour les opérateurs de jeux A. BROWN/SUPERSTOCK/SIPA YUAN ZHENG/FEATURECHINA/ROPI-REA MICRO-TROTTOIR MÉRIADECK MÉRIADECK MÉRIADECK MÉRIADECK Que représente le vendredi 13 pour vous ? Idriss, 23 ans : « Je ne joue jamais aux jeux de grattage ou à la loterie, mais aujourd’hui, je vais le faire ! En général, je choisis l’Euro Millions car la cagnotte est très importante. Cela ne se loupe pas… car la chance vous tombe dessus et je ne voudrais pas la manquer, surtout un vendredi 13 ! » Janick, 40 ans : « Le vendredi 13, c’est avant tout la chance. D’ailleurs, avec mes collègues, nous allons jouer, et si jamais nous gagnons, nous nous partagerons la cagnotte ! De manière générale, je suis assez superstitieuse, je ne passe jamais sous une échelle, ne retourne jamais le pain et évite de croiser un chat noir sur ma route ! » Inaki, 30 ans : « Le vendredi 13 ne représente absolument rien pour moi. Je ne suis pas du tout superstitieux. Les jeux de grattage, la loterie ou toutes les petites superstitions ne m’intéressent pas. S’il faut passer sous une échelle, cela ne me dérange pas. Je le fais sans craindre qu’il m’arrive quelque chose. » Lonas, 75 ans : « Je suis très superstitieux et je joue très régulièrement à la loterie. Encore plus lorsqu’il s’agit d’un vendredi 13. Autour de moi, tout peut devenir un « gri-gri », je crois beaucoup à tout ça… et qui sait, le jackpot est peut-être pour moi ! »



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :