Direct Soir n°511 11 mar 2009
Direct Soir n°511 11 mar 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°511 de 11 mar 2009

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 1,6 Mo

  • Dans ce numéro : SNCF : embarquement vers le futur

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 AUJOURD’HUI LE BILLET DE PHILIPPE LABRO Écrivain, journaliste, réalisateur Cocoricos inutiles Il y a, quand même, quelque chose de très exaspérant et très particulier dans la manière dont, en France, dans le domaine du sport, on se proclame vainqueur avant même d’avoir joué–et perdu ! Prenez le tout récent avatar de l’équipe de France de tennis, en 8 e de finale de la Coupe Davis. Que n’avait-on pas dit, imprimé, diffusé, radio et télévisé, sur la « dream team » que formaient Simon, Gasquet, Tsonga et les autres, et comment ils allaient non seulement pulvériser leurs adversaires tchèques mais, bien évidement, remporter le Saladier d’argent haut la main. Comment ces vaillants et irrésistibles jeunes gens étaient largement supérieurs aux légendaires « Mousquetaires », Lacoste, Brugnon, et autres Cochet–et comment, grâce à un capitaine Forget qui ne trouvait pas assez d’adjectifs pour louer ses archanges de la balle jaune, on allait voir ce qu’on allait voir. On a vu. Face à des Tchèques soutenus par une foule –comme toujours en Coupe Davis– déchaînée, Simon, Llodra et Gasquet ont craqué. Seul Tsonga, qui représente une vraie force en mouvement, a tenu. Les autres joueurs n’ont pas su résister à l’âcre pression de la compétition, la violente et cependant stimulante notion que l’on représente un pays–et que cela pèse lourd. Ce n’est pas tellement leur défaite qui fut un problème, mais bien plutôt l’excès de louanges dont on les avait chargés, ce qui les a peut-être tétanisés. Tout cela n’est pas très grave, ce n’est que du sport. Mais il y a, convenons-en, quelques leçons à en tirer. Le coq devrait réfléchir à deux fois avant de faire cocorico. Réagissez : redac@directsoir.net Le CHIFFRE du jour 7 points sont venus gonfler la cote de popularité de Jacques Chirac dans le dernier baromètre Ifop à paraître demain dans Paris Match. Avec 71% d’opinions favorables, l’ancien président de la République rejoint ainsi le sommet de ce classement et partage la première marche avec Rama Yade (+ 8 points) et Bertrand Delanoë (inchangé). Et tandis que Nicolas Sarkozy reste à la 29 e place du classement (47%), le Premier ministre connaît un regain de popularité (+ 5 points) qui lui ouvre les portes de la 10 e place. E. ROBERT/DIRECT8 Les PHOTOS du jour Le RDV du jour Neurodon 2009 : mobilisation pour le cerveau ➔ Parler, écrire, compter ou jouer de la musique sont des savoirs essentiels que l’on acquiert sans se préoccuper de la manière dont le cerveau y parvient. Pourtant, les mécanismes nécessaires à leur acquisition sont nombreux et ils sont mis en lumière par la Fédération pour la recherche sur le cerveau. Le Neurodon 2009, lancé lundi, a pour thème « Comment notre cerveau fait-il pour apprendre ? ». Jusqu’à dimanche, l’enseigne Carrefour est associée à cette neuvième édition en proposant dans ses magasins des coupons de 2 € à remettre en caisse pour faire un don d’un montant équivalent. Les sommes ainsi récoltées permettront d’accélérer la recherche sur les maladies neurologiques comme l’amnésie, la dyslexie ou la dyscalculie qui touchent 6 à 7 millions de personnes en France. Depuis 2001, six millions d’euros ont permis de financer près de 150projets de recherche. Renseignements et dons : www.frc.asso.fr. Le FAIT du jour Directsoir N°511/Mercredi 11 mars 2009 LA RÉUNION ➔ Des heurts ont éclaté hier entre des jeunes et les forces de l’ordre en marge d’une manifestation contre le coût de la vie. A Saint-Denis, on a compté 15 policiers blessés et 16 interpellations, selon la préfecture. DR Le dalaï-lama s’en prend au gouvernement chinois ➔ A l’occasion de la commémoration du 50 e anniversaire d’une répression meurtrière après un soulèvement antichinois, le dalaï-lama a accusé Pékin d’avoir exécuté en un demi-siècle des centaines de milliers de Tibétains. De sa résidence indienne de Dharamsala, en Inde, où il est exilé, et devant 10 000 personnes, le dignitaire, âgé de 73 ans, a réitéré son appel pour une « autonomie légitime et importante » du Tibet. Le gouvernement chinois a riposté en accusant le chef spirituel des bouddhistes tibétains de propager « rumeurs » et « mensonges ». En vue de cette commémoration, les autorités avaient déployé des forces de police sans précédent autour du « toit du monde », les journalistes étrangers étant également priés de rester à l’écart de la zone. Cela n’a pas empêché les manifestants de défiler en silence. Arrestation d’un moine bouddhiste, hier à Katmandou, par la police népalaise.
www.directsoir.net ÉTATS-UNIS ➔ Les sept membres d’équipage de la navette Discovery ont participé à une conférence de presse juste après leur arrivée à Cap Canaveral (Floride). Ils doivent partir cette nuit à 2h20, heure française, pour une mission de 14 jours sur la station spatiale internationale ISS. L’ANNIVERSAIRE du jour L’HOMME du jour 11 mars 1984 Serge Gainsbourg brûle un billet de 500 francs ➔ « C’est illégal ce que je vais faire, mais je vais le faire quand même… » Ce jour-là, sur le plateau de l’émission 7 sur 7, le chanteur brûle, en direct, devant quelques millions de téléspectateurs, les 74% approximatifs d’un billet de 500 francs afin de représenter la part que le fisc lui prend sur ses revenus. Une image qui choque, et pourtant, sur le plateau, Gainsbourg nuance son geste : « Il faut quand même pas déc…, ça c’est pas pour les pauvres, c’est pour le nucléaire ». Arrivé illégalement sur le sol français il y a trois ans, le jeune Afghan champion de France Espoirs de boxe française est régularisé par Eric Besson Sharif Hassanzade, champion officiel ➔ Le ministre de l’Immigration, Eric Besson, recevait aujourd’hui le jeune homme de 17 ans dont l’histoire pourrait devenir un symbole. En présence de grands noms de la boxe dont l’ancien champion du monde Mahyar Monshipour, Sharif Hassanzade, qui parle aujourd’hui un français impeccable, devait obtenir son titre de séjour. Sa régularisation s’est accélérée depuis le 28 février et sa victoire lors des championnats de France de boxe française, catégorie superlégers (moins de 65 kg). Le lendemain de ce sacre, Eric Besson prenait connaissance de sa situation avant de « demander à la préfecture du Nord de bien vouloir régulariser cette situation sans délai ». Pourtant rien ne prédestinait cet adolescent afghan à une telle destinée. Lorsqu’il arrive seul à Lille il y a trois ans, Sharif ne parle pas un mot de français – à peine a-t-il quelques bases d’anglais –, n’est jamais monté sur un ring et n’a jamais enfilé une paire de gants. Faisant appel à diverses filières de passeurs, il a mis plusieurs mois à rejoindre l’Hexagone depuis le Pakistan, où il avait fui seul avant d’être rejoint par sa famille. « Moi, j’ai été touché par son histoire, on l’a tous pris sous notre aile », a confié son entraîneur et éducateur Bruno Cardoso, qui l’encadre à Tourcoing. Avec l’aide de ce dernier, Sharif pourra désormais entamer les démarches pour être naturalisé. Il pourra éventuellement intégrer l’équipe de France et participer aux championnats d’Europe ou du monde sous la bannière tricolore. AUJOURD’HUI 3 S. AUDETTE/REUTERS GINIES/SIPA Le TOP du jour GÉNÉRATION MENACÉE ➔ Pour ceux qui auraient manqué le reportage choc dimanche soir sur M6 dans Zone interdite, consacré à la sexualité des jeunes, voici la version écrite de l’enquête passionnante de Géraldine Levasseur. L’hypersexualisation des médias, la normalisation de toutes les pratiques a donné naissance à une génération d’ados, qui est livrée à une sexualité traumatisante, bien que débarrassée des interdits d’antan. Indispensable. Ados : la fin de l’innocence, Géraldine Levasseur, éd. Max Milo. BÉNABAR EN CONCERT ➔ A partir de ce soir et jusqu’au 17 mars, le chanteur « sociologue du quotidien » viendra emplir le Zénith de Paris des textes drolatiques de son dernier album. Infréquentable, Bénabar. DÉBAT FÉCOND ➔ Menace écologique, crise économique, montée des individualismes : pourquoi faire encore des enfants ? C’est la question qui (ne) tue (pas) que pose ce mois-ci l’excellent Philosophie Magazine, en kiosques. DR EN HAUSSE EADS Après une année 2007 déficitaire, les comptes de l’avionneur sont passés dans le vert en 2008, à la joie de son président, Louis Gallois (photo). Le bénéfice s’élève à 1,6 milliard d’euros. EN BAISSE LES EXPORTATIONS Les exportations sont reparties à la baisse en janvier. Les chiffres publiés par les douanes font état d’un déficit commercial de 4,5 milliards d’euros. DR



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :