Direct Soir n°501 25 fév 2009
Direct Soir n°501 25 fév 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°501 de 25 fév 2009

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 1,5 Mo

  • Dans ce numéro : Humour : la flambée des talents

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
4 HUMOUR ENQUÊTE Les comiques tout-terrain Ils sont partout. Sur scène, au cinéma, à la télévision ou sur le Net. Bien souvent, ils ont commencé comme chroniqueurs ou animateurs, dans des émissions à faible audience. Aujourd’hui, ce sont les nouvelles stars du rire. Le public en redemande. Dans un contexte économique morose, les Français ressentent plus que jamais le besoin de rire pour oublier les tracas de leur vie quotidienne. Pour preuve, les récents succès des comédies populaires au box-office français, dont le carton Bienvenue chez les Ch’tis (2008), qui a détrôné La grande vadrouille (1966), et ses dix-septmillions d’entrées. Que ce soit sur scène, sur les plateaux de télévision ou sur grand écran, les humoristes s’efforcent de redonner le sourire à un public avide de nouveautés et de légèreté. Dany Boon est devenu en 2008 lapersonnalité originaire du Nord préférée des Nordistes, détrônant le général de Gaulle (TNS Sofres). DU PETIT AU GRAND ÉCRAN Depuis plusieurs années, les comiques connaissent une cote de popularité sans précédent au cinéma. Dernier exemple en date : Elie Semoun, à l’affiche aujourd’hui de Cyprien, alias « le bigleux », adulescent introverti qui va, grâce à un déodorant magique, revêtir le costume du beau gosse irrésistible. Ce trentenaire risible en quête d’une « blonde à forte poitrine » a fait sa première apparition dans Les petites annonces d’Elie,lesquelles ont immédiatement séduit un nombre croissant de téléspectateurs.A l’instar d’Elie Semoun, d’autres humoristes ont eu recours à la télévision pour se faire connaître du grand public avant de se lancer dans une carrière cinématographique : l’ex-présentateur du Morning Live sur M6, Michaël Youn (Les 11 commandements, Iznogoud), Eric et Ramzy vus dans BIENTÔT À L’AFFICHE ➔ Gad Elmaleh Pour son premier long métrage en tant que réalisateur, le « chouchou » des Français a choisi de mettre en scène l’un des personnages de son spectacle La vie normale, Simon Bensoussan, alias Coco. De confession juive, ce père de famille qui a fait fortune grâce à « l’eau frétillante » se lance dans l’organisation de la bar-mitsva de son fils Samuel. L’humoriste Manu Payet y incarne le cousin de Coco. Coco, sortie le 18 mars. BENAROCH/SIPA la série H sur Canal+ (La Tour Montparnasse infernale, Seuls Two) et récemment Florence Foresti, autre figure incontournable de la scène comique française. La Lyonnaise a décroché le premier rôle féminin de King Guillaume, après s’être illustrée dans le film belge Dikkenek, d’Olivier Van Hoofstadt, et dans l’émission On a tout essayé, sur France 2. De nombreux personnages fantasques qu’elle a interprétés lui ont permis d’accéder à la notoriété et de faire ses premiers pas au cinéma. « Florence était ma fée sur le tournage », révélait dernièrement le réalisateur de King Guillaume, Pierre-François Martin-Laval. Mais malgré « la nature incroyable (de la comédienne) et son dynamisme extraordinaire », le film peine, depuis sa sortie le 28 janvier dernier, à trouver son public avec seulement 190 000 spectateurs jusqu’à présent. RIRE ET DÉCEPTION Tandis que certaines comédies populaires comme Camping et Astérix et Obélix, mission Cléopâtre – avec Jamel Debbouze dans le rôle de Numérobis – ont provoqué un véritable engouement auprès du public hexagonal, d’autres n’ont pas remporté le succès escompté. Par exemple, le long métrage réalisé par l’ex-Nul Alain Chabat, RRRrrrr !!! (2004). Attendue comme un événement, la comédie réunissant les membres de la bande des Robins des Bois, dont Marina Foïs et Jean-Paul Rouve, n’a attiré que 215 000 spectateurs dans les salles obscures de la capitale. Laurent Baffie a également subi un « flop » avec Les clefs de bagnole, sorti en décembre 2003, qui a réalisé moins de 180000entrées. Une épreuve difficile, dont l’acolyte de Thierry Ardisson a su depuis se relever. ➔ Kad et O De même que dans son premier long métrage, Ce soir je dors chez toi (2007), Olivier Baroux a fait appel à son alter ego, Kad Merad, pour sa deuxième réalisation. La comédie Safari relate les aventures de six touristes français partis à la découverte de l’Afrique du Sud en compagnie de Richard Dacier (Kad Merad). Mais ce dernier a omis de leur préciser qu’il n’avait pas mis les pieds dans la brousse depuis trente ans. Safari, sortie prévue le 1 er avril. ➔ Franck Dubosc Le séducteur frimeur, macho et ringard sera à l’affiche du prochain film d’Eric Lavaine, Incognito, dans lequel il est Francis, un acteur raté persuadé d’être la star de demain. Franck Dubosc tiendra également le premier rôle dans la nouvelle comédie de YannMoix, Cinéman. Il y interprète un professeur de mathématiques qui a la faculté de voyager dans les films et d’incarner les plus grands héros du cinéma. Incognito, sortie prévue le 29 avril. TELBA/OH/SIPA DUROCHER/TAHITI PRESSE/SIPA 4 Directsoir N°501/Mercredi 25 février 2009 2 Marina Foïs (1), Michaël Youn (2), Florence Foresti (3) et Valérie Lemercier (4) (ici dans Palais royal !, au côté de Lambert Wilson). 1 3 BOX-OFFICE LES COMÉDIES FRANÇAISES• Bienvenue chez les Ch’tis de Dany Boon (2008) : 20457312 entrées.• Astérix et Obélix mission Cléopâtre d’Alain Chabat (2002) : 14559509 entrées.• Les Bronzés 3, amis pour la vie de Patrice Leconte (2006) : 10355928 entrées.• Camping de Fabien Onteniente (2006) : 5491412 entrées.• La vérité si je mens de Thomas Gilou (1997) : 4899862 entrées.• Podium de YannMoix (2004) : 3559512 entrées.• Disco de Fabien Onteniente (2008) : 2435015 entrées.• La cité de la peur d’Alain Berbérian (1994) : 2279190 entrées.
www.directsoir.net BUZZ Le tremplin Internet Impossible d’échapper aujourd’hui au phénomène Facebook et à sa question redondante : « Veux-tu être mon ami ? » Ce site communautaire est devenu, à l’instar du téléphone portable, une source d’inspiration pour la nouvelle génération de comiques. « Depuis la mise en ligne de mon sketch sur la page d’accueil du site Dailymotion, nous sommes à près de 20000 connexions par jour », s’étonne Jérôme Commandeur, actuellement sur les planches du Petit Palais des Glaces à Paris, dans un spectacle produit et mis en scène par le plus célèbre des Ch’tis, Dany Boon. Découvert sur le plateau du Grand Journal de Canal+ le 6 janvier dernier, son sketch sur le site communautaire par excellence, Facebook, a créé le buzz sur Internet. En seulement un week-end, la vidéo a été visionnée plus de 125000 fois sur la Toile. « Je suis un parvenu de Facebook, je l’ai découvert très tard, révèle l’humoriste, mais cet outil extraordinaire est vraiment dans l’air du temps. » DE LA SCÈNE À LA TOILE D’autres humoristes comme Anne Roumanoff et Gad Elmaleh se sont intéressés aux comportements des internautes et des inconditionnels de MSN, des forums et autres sites de discussions en ligne. L’arrivée de nouvelles technologies a toujours inspiré les comiques, à commencer par le téléphone et l’indémodable sketch de Fernand Raynaud Le 22 à Asnières. INTERVIEW CYRIL HANOUNA Comme elle peut l’être pour les musiciens avec MySpace, la Toile est un formidable tremplin pour les humoristes en herbe. « Il y a de moins en moins d’émissions comme La classe de Fabrice ou Le petit théâtre de Bouvard. Nulle part ailleurs ou Studio Gabriel, présenté par Michel Drucker, consacraient par exemple une rubrique à l’humour. Aujourd’hui, ce créneau est récupéré par le Net », conclut Jérôme Commandeur. « LA TÉLÉ EST UNE VITRINE POUR LES HUMORISTES » La télévision est-elle un tremplin pour les humoristes ? Ce n’est pas un passage obligé. La télé est une vitrine, une formidable bande-annonce qui permet de présenter au public un extrait de son spectacle. Ainsi, les téléspectateurs peuvent faire leur choix parmi tous les one-man shows qui se jouent chaque soir. Pourquoi les comiques se tournent-ils vers le cinéma ? Comme Tomer Sisley –à l’affiche de Largo Winch–, certains comiques se servent de la scène pour être repérés par le milieu du septième art. D’autres humoristes, comme Laurent Gerra, Nicolas Jérôme Commandeur, auteur d’un sketch sur Facebook. Dany Boon a produit et mis en scène le spectacle de Jérôme Commandeur au Palais des Glaces. L’animateur de « Pliés en 4 », diffusé sur France 4, adore chercher de nouveaux talents comiques. Dès le 6 avril prochain, Cyril Hanouna animera sur la même chaîne « La porte ouverte à toutes les fenêtres », jeu produit par l’ex-Nul Dominique Farrugia. J. PICHOT Canteloup ou Jean-Marie Bigard, ont préféré la scène au grand écran. Quels conseils donneriez-vous à la jeune génération ? Etre original, novateur et surtout garder son propre style. En d’autres termes, ne pas faire du « sous-Gad Elmaleh ». Il faut avoir beaucoup de talent pour ne pas tomber dans la vulgarité et dénoncer tout en faisant rire. Coluche et Desproges avaient ce talent. Alors qu’aujourd’hui, près de 90% des humoristes font du stand-up, celui qui présente un sketch construit avec une histoire et un personnage est une véritable « pépite ». ENQUÊTE 5 E. VERNAZOBRES/FRANCE 4 DANS LE PAF BENAROCH/SIPA JONATHAN LAMBERT Nouveau talent de la bande à Ruquier Maquillé et grimé, l’humoriste intervient chaque samedi en deuxième partie de soirée dans l’émission de Laurent Ruquier On n’est pas couché (France 2). Depuis deux ans, Jonathan Lambert surprend l’un des invités en se faisant passer pour son ami « imaginaire ». Avant de se consacrer à son one-man show, L’homme qui ne dort jamais, l’humoriste a fait ses preuves dans La grosse émission sur Comédie !, où il se glissait notamment dans la peau de Rémi le primeur, « toujours blagueur, mais avant tout primeur ». Fred Testot et Omar Sy. A. GHNASSIA/SIPA OMAR & FRED L’humour au téléphone Depuis deux ans, avec leur désormais célèbre SAV des émissions, Omar Sy et Fred Testot sont les nouveaux fers de lance de l’humour made in Canal+. Avec ce programme court qui dynamite le PAF et égratigne ses célébrités, les deux trublions assument sans complexe l’héritage des Nuls, de José Garcia, d’Antoine de Caunes ou encore des Robins des Bois. Passés, comme beaucoup de leurs prédécesseurs, par l’école Radio Nova, ils ont débuté sur la chaîne cryptée au côté de Jamel Debbouze, avant de se distinguer en tant que duo autonome.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :