Direct Soir n°496 11 fév 2009
Direct Soir n°496 11 fév 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°496 de 11 fév 2009

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 1,7 Mo

  • Dans ce numéro : Cinéma : la vie de bureau selon Le Bolloc'h et Solo

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 AUJOURD’HUI LE BILLET DE PHILIPPE LABRO Écrivain, journaliste, réalisateur Une lumière venue des Indes Dans le détestable climat de février – Obama qui nous annonce une « catastrophe », les tempêtes qui se répètent en France, la Guadeloupe qui gronde, les universités qui bouillonnent, il faut, peut-être, ne fût-ce qu’un instant, s’abandonner à un film qui apporte sourire, réflexion, tendresse, et une formidable leçon de vie. Il s’agit de Slumdog Millionaire, ce film qui raconte l’odyssée d’un petit orphelin en Inde qui, devenu un jeune homme auquel rien ne fait peur, traverse toutes sortes d’épreuves et triomphe au jeu le plus célèbre du monde : « Qui veut gagner des millions ? ». Si vous n’avez pas encore vu ce film, allez-y, courez-y, il vous offrira deux heures de pur et surprenant cinéma. Déjà couronné de multiples fois aux Bafta (les oscars britanniques), titulaire de dix nominations aux prochains oscars d’Hollywood (le 22 février prochain), le film de Danny Boyle, interprété par un inconnu nommé Dev Patel, est une véritable merveille, avec un scénario d’une habileté confondante, des comédiens et comédiennes d’autant plus crédibles que nous n’en connaissons aucun, et, surtout, une description de l’Inde d’aujourd’hui, avec son mélange de modernité et de violence, de poésie et de misère. Suspens et émotion : Boyle réussit le pari d’un film pour tous publics, auquel on peut promettre un destin mondial. Il court, dans Slumdog Millionnaire, une énergie et un amour pour ceux qui ne renoncent jamais, et permet de nous arracher à ce février détestable. Réagissez : redac@directsoir.net Le CHIFFRE du jour 73 EUROS sont dépensés par jour et par habitant pour les sapeurs-pompiers. L’enquête réalisée sur les 95 Services départementaux d’incendie et de secours (SDIS) de métropole et d’outre-mer montre que 71% des dépenses sont consacrées au personnel. Le financement des SDIS est assuré par les départements (52,20%), les communes et les intercommunalités (41,80%). Compte tenu de la crise financière, les départements devraient augmenter leur part de 4,70%, au lieu des 6,40% qui étaient prévus. E. ROBERT/DIRECT8 Les PHOTOS du jour Le RDV du jour L’État de la cité du Vatican fête ses 80 ans ➔ Le 11 février 1929, les accords du Latran étaient conclus entre l’Etat italien et le Saint-Siège, donnant ainsi naissance à l’Etat de la cité du Vatican. A l’occasion des 80 ans de la signature, une série d’initiatives est prévue pour faire connaître au public l’histoire du plus petit Etat du monde. Parmi elles, une exposition, du 11 février au 10 mai, intitulée Bras de Charlemagne, revient sur l’histoire de la cité du Vatican. Par ailleurs, le pape Benoît XVI assistera demain à un concert où le chœur Our Lady’s Choral Society de la cathédrale de Dublin et l’orchestre de Dublin interpréteront Le Messie de Haendel. Après l’unification italienne de 1861, la ville de Rome fut laissée sous l’autorité du pape, avant d’être rattachée au royaume d’Italie en 1870, ce qui entraîna de facto la disparition des Etats pontificaux. Les accords du Latran rétablirent l’autorité suprême et indépendante du Pape sur l’Etat du Vatican. K. MATHIS/EPA/SIPA Le FAIT du jour Directsoir N°496/Mercredi 11 février 2009 IRAK ➔ Le président de la République, Nicolas Sarkozy, a rencontré hier, à Bagdad, son homologue irakien, Jalal Talabani. C’est la première fois depuis la chute de Saddam Hussein qu’un chef d’Etat français se rend en Irak. Sida : Carla Bruni-Sarkozy se rend au Burkina Faso ➔ La première dame de France était attendue aujourd’hui au Burkina Faso pour son premier déplacement en tant qu’ambassadrice du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme. En compagnie du directeur du Fonds mondial, Michel Kazatchkine, Carla Bruni-Sarkozy devait se rendre à l’hôpital de la capitale burkinabée, Ouagadougou, afin d’y rencontrer des femmes infectées par le virus VIH. L’épouse du président français avait également prévu de s’entretenir avec des membres d’ONG locales et du Conseil national de lutte contre le sida. Ce combat s’inscrit, pour elle, comme un « prolongement de quelque chose (qu’elle a) déjà fait avec (sa) famille ». Il y a trois ans, Carla Bruni-Sarkozy a en effet perdu son frère Virginio, mort des suites du sida. Carla Bruni-Sarkozy et le directeur du Fonds mondial, Michel Kazatchkine, à Paris, le 1 er décembre 2008.
www.directsoir.net PHILIPPINES ➔ Ces pêcheurs tentent tant bien que mal de guider plus d’une centaine de dauphins vers la mer. Ces derniers se sont engouffrés dans la baie de Manille et risquaient de s’échouer. L’ANNIVERSAIRE du jour La FEMME du jour ➔ Initialement prévue dans la seule capitale, la mobilisation des enseignants-chercheurs et des étudiants a gagné hier les villes des principales universités de France comme Strasbourg,Toulouse ou Bordeaux. La ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche a pourtant infléchi sa position en leur promettant de « retravailler » le décret qui modifie leur statut. Leur avancement serait notamment laissé à l’appréciation des présidents d’université et la communauté scientifique craint une hausse des heures d’enseignement. Pour tenter de déminer le dossier, Valérie Pécresse a nommé une médiatrice spécialement chargée de la question et doit multiplier aujourd’hui et demain les rencontres avec des représentants des syndicats et des étudiants. Certains ont décidé de ne pas se rendre à cette invitation, qu’ils considèrent comme une « pseudo-concertation ». Pas convaincus par les récentes annonces 11 février 1990 Nelson Mandela retrouve la liberté ➔ L’événement avait la portée d’un symbole. En libérant le leader noir, incarcéré depuis 27 ans, le président sud-africain Frederik De Klerk entamait le processus qui allait tourner la page de l’apartheid. Quatre ans plus tard, les deux hommes partageaient le prix Nobel de la paix, juste avant que Frederik De Klerk ne cède sa place, à la tête du pays, au leader de l’ANC après les premières élections multiraciales et pluralistes. Valérie Pécresse face aux universitaires La ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche reçoit enseignants-chercheurs et étudiants aujourd’hui et demain de la ministre, ils demandent le retrait total de la réforme qui doit entrer en vigueur à la rentrée prochaine. Même les présidents d’université, comme Axel Kahn (Paris-V), pourtant favorable à l’évolution du statut des enseignantschercheurs, demandent à Valérie Pécresse de faire machine arrière pour « rouvrir le dialogue ». Mais elle n’entend pas appliquer la « jurisprudence Darcos ». Le ministre de l’Education avait en effet fini par repousser d’un an l’entrée en vigueur de sa réforme de la classe de seconde. AUJOURD’HUI 3 WITT/SIPA P.ALLARD/REA Le TOP du jour DVD• QUADRAS EN FOLIE ➔ Quand deux quadras divorcés (Vincent Lindon et Pascal Elbé) décident de cohabiter dans le quartier français de Londres, la vie ne manque pas de piquant. Adapté du roman éponyme de Marc Levy par sa sœur Lorraine, Mes amis, mes amours est de ces comédies au casting alléchant. On y retrouve Florence Foresti et Virginie Ledoyen. Mes amis, mes amours, Fox Pathé Europa. CONCERT• VOIX JAZZ ➔ A l’occasion de la sortie en novembre dernier de Lucky, son quatrième album, la chanteuse Molly Johnson revisite, ce soir à l’Alhambra (21, rue Yves-Toudic, Paris 10 e), les compositions de grands jazzmen. BD• EN CHANSONS ➔ Charles Berberian et Anne Bernert présentent Rien que pour vos yeux, un ouvrage illustré mêlant poèmes et dessins inspirés de chansons de Duke Ellington, Marilyn Monroe ou encore Cat Stevens. EN HAUSSE MORGAN TSVANGIRAI Le rival du président Robert Mugabe doit prêter serment aujourd’hui comme Premier ministre du Zimbabwe. EN BAISSE BERNARD MADOFF L’escroc public n°1 a reconnu devant l’Autorité boursière américaine (SEC) l’ensemble des charges pesant contre lui.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :