Direct Soir n°465 16 déc 2008
Direct Soir n°465 16 déc 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°465 de 16 déc 2008

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 1,5 Mo

  • Dans ce numéro : Hélène Grimaud, la pianiste en concert à Paris

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 L’ACTUALITÉ FRANCE Ruynes-en-Margeride (Cantal) sous la neige. PARLEMENT Loi sur l’audiovisuel : derniers réglages avant le vote des députés ■ Les débats sur la réforme de l’audiovisuel public devaient se terminer hier soir à l’Assemblée nationale. Mais suite à un nouvel ajournement résultant de l’intervention du président du groupe socialiste, Jean-Marc Ayrault, qui a demandé une vérification du quorum, les débats devaient être poursuivis cet après-midi après la séance de questions au gouvernement. Par conséquent, le vote solennel ne pourrait intervenir que demain après-midi, selon le scénario le plus rapide. Le texte doit ensuite être examiné par le Sénat. Pour compenser ces retards successifs, le gouvernement a demandé à Patrick de Carolis, le président du groupe France Télévisions, de prendre seul la décision de supprimer la publicité à partir du 5 janvier en attendant la promulgation de la loi. Le conseil d’administration de France Télévisions devait se réunir aujourd’hui pour discuter de cette proposition gouvernementale et prendre une décision collective. ÉDUCATION MÉTÉO Directsoir N°465/Mardi 16 décembre 2008 Difficile retour à la normale après les intempéries ■ Malgré une accalmie des précipitations, 57000foyers étaient toujours privés d’électricité ce matin dans le Massif central. Jusqu’à présent, les réparations ont été rendues complexes en raison des mauvaises conditions climatiques persistantes. Mais depuis hier, la circulation s’améliore. En Haute- Loire, les transports scolaires ont été rétablis ce matin selon la préfecture. En Lozère, en revanche, le ramassage scolaire n’était toujours pas assuré et Les lycéens restent mobilisés ■ Xavier Darcos a assuré ce matin sur Europe 1 que le report de la réforme de la classe de seconde était fait « pour la sauver ». Mais les élèves entendent poursuivre leurs actions, comme dans l’ouest du pays, où la mobilisation est la plus forte avec des dizaines d’établissements toujours bloqués. A l’appel de la Fidl, un des principaux syndicats lycéens, une Lydie Debaine (à d.) et son avocat. En bref Grève SNCF sur les lignes régionales ■ Le trafic régional de la SNCF était encore perturbé aujourd’hui, après la reconduction du mouvement de grève des conducteurs de TER, qui protestent contre l’organisation de travail suite à une réorganisation du trafic. Ce matin, l’Ile-de-France était la région la plus touchée. journée nationale d’action était organisée pour demander le retrait total du texte gouvernemental. Du côté des professeurs, le Snes-FSU se félicite du retrait de la réforme annoncé hier. Mais ils attendent une prise en compte de leurs autres revendications, ce qui implique de « revenir sur les 13500 suppressions d’emplois pour la rentrée prochaine ». JUSTICE près de 26000foyers se trouvaient encore dans le noir. Dans le sud-est l’alerte orange « crue » a été levée hier soir alors que celle concernant le risque d’avalanches sur les Alpes était maintenue. Face aux dégâts causés par ces intempéries, le président de la région Paca, Michel Vauzelle, a annoncé, pour sa part, le « déblocage immédiat d’une première aide d’urgence d’un million d’euros à destination des communes touchées par les inondations ». LE CHIFFRE DU JOUR -0,2% L’EMPLOI SALARIÉ dans le secteur concurrentiel a connu une baisse de 0,2% au troisième trimestre 2008. Selon des résultats définitifs publiés aujourd’hui par le ministère de l’Emploi, 36500postes ont été supprimés. Verdict dans le procès en appel de Lydie Debaine ■ La cour d’assises de Versailles devait rendre aujourd’hui son verdict dans le procès en appel de Lydie Debaine. Cette mère de famille de 66 ans est accusée d’avoir tué en 2005 sa fille unique de 27 ans, lourdement handicapée motrice cérébrale. En avril dernier, elle avait été acquittée en première instance par la cour d’assises du Val-d’Oise alors que le procureur général avait requis trois ans d’emprisonnement avec sursis. Au premier Eric de Montgolfier en correctionnelle à Lyon ■ Eric de Montgolfier, procureur de la République à Nice, est jugé à partir d’aujourd’hui par le tribunal correctionnel de Lyon. Il se voit reproché d’avoir arbitrairement maintenu en détention un voleur de bijoux, Jean Herrina, dit « le Sultan ». Il comparaît avec l’ancien directeur de la prison de Nice. Le président du groupe France Télévisions, Patrick de Carolis. M. FEDOUACH/AFP Les familles des victimes, le 2 décembre. jour de son procès en appel, Lydie Debaine est revenue sur sa vie avant le drame. « Mes temps libres, en dehors de l’entretien de la maison, je les passais avec Anne-Marie. On chantait, on faisait des puzzles, elle écoutait mes histoires », a-t-elle déclaré. Son mari, Fernand Debaine, a par ailleurs précisé qu’il avait vécu « 26 ans de calvaire ». Il a pardonné à son épouse cet acte qu’il « condamne (cependant) sur le plan éthique ». Incendie de l’Häy-les- Roses : verdict attendu ■ Après les plaidoiries entamées hier, le verdict du procès de l’incendie de l’Häy-les-Roses (Val-de-Marne) était attendu dans la journée. Des peines de quatre à huit ans de prison ferme ont été requises hier à l’encontre de trois jeunes filles jugées par la cour d’assises des mineurs, pour avoir provoqué l’incendie qui a fait 18morts en septembre 2005.
www.directsoir.net ÉCONOMIE La société de Bernard Madoff en liquidation ■ La liste des grandes institutions de la finance mondiale touchées par l’escroquerie de Bernard Madoff n’est toujours pas close. Ce matin encore, la banque japonaise Aozora Bank a évolué l’impact du scandale à 101 millions d’euros. Dévoilée jeudi, la fraude de ce courtier de Wall Street est évaluée à 37 milliards d’euros. Bernard Madoff se servait des sommes injectées par ses nouveaux clients pour verser des intérêts aux premiers. Ce Nicolas Sarkozy, accompagné de plusieurs de ses ministres, ce matin au parlement européen de Strasbourg. Le secrétaire général de l’Opep, Abdullah al-Badri (à g.), et le président de l’Opep, Chakib Khelil, hier à Oran. NIGER OPEP L’ACTUALITÉ MONDE 3 montage pyramidal a volé en éclats lorsque les sociétés ont cherché à retirer l’argent engagé. Les autorités américaines ont prévenu que les sommes recouvrées par les clients seraient nettement inférieures aux montants évoqués. Elles ont ensuite procédé à la mise en liquidation du fonds dirigé par le New-Yorkais de 70 ans. L’ancien patron du Nasdaq siégeait régulièrement au sein de l’Autorité des marchés américains. UNION EUROPÉENNE Nicolas Sarkozy rend compte de la présidence française à Strasbourg ■ Avant de passer le témoin à la République tchèque dans 15 jours, Nicolas Sarkozy a défendu le bilan du semestre de présidence française de l’Union européenne (UE). Ce matin, devant le parlement européen, il a rappelé que deux convictions avaient guidé son action : « Le monde a besoin d’une Europe forte (et) il ne peut y avoir d’Europe forte si elle est désunie. » La première illustration fut « la guerre entre Russie et Géorgie ». Selon lui, l’Europe a permis de ne pas sombrer dans la même situation qu’en Bosnie, lorsque les Etats-Unis avaient dû d’intervenir pour régler le conflit. La capacité de réaction de l’UE a également été mise à l’épreuve de la crise financière. Sans action concertée, « la destruction du système bancaire européen » aurait été inévitable, a-t-il estimé. Le Président a souligné que le plan américain tel qu’il est aujourd’hui appliqué « n’est que l’inspiration du premier plan européen ». Enfin, Nicolas Sarkozy a placé beaucoup d’espoir dans l’Union pour la Méditerranée, jugée nécessaire pour « que l’Europe cesse de n’être qu’un bailleur de fonds ». Le cours du pétrole en baisse à la veille du sommet Disparition de diplomates canadiens de l’ONU Ukraine : formation d’une coalition ■ Après trois mois d’instabilité politique dans le pays, le parti du président ukrainien, Viktor Iouchtchenko, celui du Premier ministre, Ioulia Timochenko, et une petite formation indépendante sont parvenus à la signature d’un fragile accord de coalition ce matin au Parlement. Dialogue Chine-Tibet sous conditions ■ Le gouvernement chinois s’est déclaré ce matin ouvert aux discussions avec les Tibétains, précisant que les progrès dépendaient de la volonté du dalaïlama. Cette annonce intervient alors que le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a appelé Pékin à discuter avec le leader spirituel. ■ Deux diplomates canadiens, Robert Fowler, envoyé spécial de l’ONU au Niger, et Louis Guay ont disparu hier à une quarantaine de kilomètres à l’ouest de la capitale, Niamey. Ce matin, un groupe rebelle touareg nigérien, les combattants du Front des forces de redressement (FFR), a revendiqué sur son site internet l’enlèvement de Robert Fowler et a affirmé avoir kidnappé au total quatre personnes. Selon les dernières déclarations du chef du FFR, le fonctionnaire de l’ONU se porterait bien et devait être transféré « dans un lieu sûr » avant d’être remis « à d’autres collaborateurs qui le prendront en charge ». Le ministère canadien des Affaires étrangères affirme que Robert Fowler était venu assister aux festivités du cinquantenaire de la République du Niger. Il n’aurait pas prévenu les autorités ni même la représentation locale de l’ONU de son déplacement. Barack Obama continue d’étoffer son équipe ■ Le président élu américain, Barack Obama, a prévu de nommer au poste de secrétaire à l’Education Arne Duncan (photo), ancien basketteur professionnel et inspecteur en chef des écoles de Chicago. Le prix Nobel de physique Steven Chu, partisan de la recherche d’énergies renouvelables et alternatives, occupera le poste de secrétaire à l’Energie. Les bureaux de Bernard Madoff sur la 3 e Avenue, à New York. ■Après avoir terminé en baisse hier à New York, le prix du brut a connu le même sort aujourd’hui dans les échanges électroniques en Asie alors que s’ouvre demain la 151 e réunion de l’Opep à Oran (Algérie). Ce sommet pourrait se terminer par l’annonce de la plus importante réduction de production de l’histoire du cartel qui doit faire face à l’effondrement des cours du pétrole. Ils ont été divisés par trois depuis le sommet de juillet dernier. Déjà présent sur place, le président de l’Opep, Chakib Khelil, s’est montré catégorique en affirmant hier : « Tout le monde est favorable à une réduction. » Reste à déterminer son volume qui pourrait être d’un million de barils par jour. Mis à part un accord entre les membres du cartel, un soutien des autres pays est nécessaire, notamment celui de la Russie, dont l’adhésion à l’Opep est régulièrement évoquée. Un groupe rebelle touareg nigérien a revendiqué ce matin les enlèvements. En bref



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :