Direct Soir n°447 20 nov 2008
Direct Soir n°447 20 nov 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°447 de 20 nov 2008

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2,6 Mo

  • Dans ce numéro : Xavier Darcos déterminé face à la grève

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
8 SUCCESS STORIES Facebook Le bon profil « Veux-tu être mon ami ? » La question n’est plus seulement celle d’un enfant dans la cour de récréation, c’est aussi celle qu’envoient par mail les internautes inscrits sur Facebook, afin d’étendre leur réseau social. La course à celui qui a le plus d’amis est enclenchée. Comment, en quelques années, Facebook.com est-il devenu l’un des sites les plus populaires au monde ? En quelques clics seulement, on s’y inscrit en dévoilant quelques informations personnelles, on agrémente cette nouvelle page de quelques photos institutionnelles ou délirantes puis on se lance à la recherche de proches, d’amis d’enfance perdus de vue depuis longtemps ou de collègues de bureau. Plus de 120 millions de personnes l’ont déjà fait. Facebook, sans 30 millions de photos sont mises en ligne chaque jour sur le site de Facebook, qui en compte plus de dix milliards. doute le plus grand « trombinoscope » (traduction française) au monde, est ainsi devenu le quatrième site le plus fréquenté de la Toile. Créé par un jeune Américain dans sa chambre d’étudiant en 2004, le site internet est déjà la référence du « réseau social ». A l’automne 2003, Mark Zuckerberg entre à Harvard, la prestigieuse université de Boston (aux Etats-Unis), et reçoit en Le fondateur C. THIEL/SIPA cadeau de bienvenue un trombinoscope présentant les photos des milliers d’étudiants du campus. Mark a l’idée d’en créer une version web. L’administration refuse de lui communiquer le fichier des étudiants. Il décide de pirater le serveur de l’université, de récupérer les bases de photos numériques et de créer un site alternatif baptisé Facemash.com. Codé en quarante-huit heures, Facemash n’est pas exactement un trombinoscope universitaire, mais plutôt un site internet qui permet aux internautes de voter pour les photos des étudiants les plus séduisants », racontent Jérôme Bouteiller, Claire Germouty et Karine Papillaud dans le livre Bienvenue sur Facebook ! LE mode d’emploi*. Le succès est immédiat. « Plus de 20 000 photos sont consultées en quelques heures. L’université découvre rapidement le vol des photos et coupe l’accès internet de Zuckerberg, qui devra faire des excuses publiques aux étudiants. » Mais cela n’arrêtera pas pour autant le jeune fougueux qui, aidé de ses camarades de chambre Dustin Moskovitz et Chris Hughes, Directsoir N°447/Jeudi 20 novembre 2008 L’interface en français de Facebook, qui regroupe plus de 3,6 millions d’internautes dans l’Hexagone. lance le 4 février 2004 TheFacebook.com. Les étudiants de Harvard sont vite séduits et s’inscrivent en masse sur ce nouveau site. LES DÉBUTS À LA SILICON VALLEY L’été de la même année, son ami Dustin et lui décident de s’installer près de San Francisco, sur la côte ouest du pays. Ils partent à l’assaut de la Silicon Valley. Ils rencontrent un « business angel » (investisseur privé), Peter Thiel, qui place 500000 dollars dans le projet. Puis ils récoltent 12,8 millions de dollars auprès d’Accel Partners, une entreprise de capital-risque. La nouvelle société rachète alors pour 200000 dollars le nom de domaine Facebook.com, déjà déposé,et envisage son ouverture vers les lycées et universités du reste du monde.Fin 2005,le site fête ses cinq millions d’utilisateurs, présents aussi au Canada, au Mexique, en Grande- Bretagne,Australie et Nouvelle-Zélande. Une Mark Zuckerberg, le visage de Facebook ■ A 24 ans, Mark Elliot Zuckerberg est à la tête de l’un des sites internet les plus fréquentés et les plus populaires au monde. Comme SteveJobs, le fondateur d’Apple, qui fabrique son premier ordinateur dans son garage, le jeune Américain met au point dans sa chambre d’étudiant plusieurs services en ligne destinés aux étudiants de Harvard, où il a été admis pour des études de psychologie en 2003. Né à Dobbs Ferry, près de New York aux Etats-Unis, le 14 mai 1984, fils d’un dentiste et d’une psychiatre, il découvre l’informatique au lycée. En 2002, il montre ses talents pour la discipline. Il invente avec son ami Adam D’Angelo, le futur directeur technique de Facebook, « un logiciel de lecture de fichiers MP3 basé deuxième levée de fonds de 25 millions de dollars lui donnera les moyens de ses nouvelles ambitions:partir à l’assaut de l’ensemble des internautes dès septembre 2006. La jeune start-up fait l’objet de nombreuses convoitises. Yahoo ! et Google sont en lice pour son rachat. Mais Mark Zuckerberg préfère écarter ces offres jusqu’en 2007, année pendant laquelle il finit par ouvrir 1,6% de son capital à Microsoft, contre 240 millions de dollars. SES MULTIPLES EMPLOIS Depuis sa création, Facebook ne cesse d’accroître le nombre de ses applications. Il en compte aujourd’hui 52 000 et environ 140 nouvelles sont ajoutées chaque jour. Les fonctionnalités sont donc nombreuses : écrire un message directement sur la page ou le « mur » de son ami, annoter un commentaire sur une photo (c’est le « tag »), souscrire à un groupe particulier ou discuter sur l’intelligence artificielle (…). Le parcours de Mark Zuckerberg rappelle en de nombreux points celui de Bill Gates : ils ont étudié à Harvard, ont tous deux abandonné leurs études pour développer leur projet et, surtout, ils ont en commun le talent d’avoir su trouver la bonne formule, au bon moment, pour combiner des idées existantes et en faire le projet… d’au moins une décennie. »
www.directsoir.net en temps réel via une messagerie intégrée. Bref, l’interaction entre les profils-amis est la priorité. L’objectif étant de consolider et de créer des liens, voire une communauté entre internautes. Traduit dans plus d’une trentaine de langues, le site a annoncé en octobre dernier l’implantation de son siège international à Dublin, en Irlande. Quelques jours après, l’entreprise a évoqué l’ouverture ■ Source : Médiamétrie-NetRatings. Applications internet incluses. * Tous lieux de connexion en France en août 2008. « Mur », applications, commentaires… Facebook favorise l’interactivité entre les internautes. « Que vous le vouliez ou non, vous serez frappé du même virus que vos petits camarades : engranger des « amis » et avoir un gros carnet d’adresses. » Bienvenue sur Facebook ! LE mode d’emploi LE mode d’emploi de Facebook chez Albin Michel. prochaine d’un bureau parisien. Serait-ce une façon pour Mark Zuckerberg de récompenser l’assiduité des Français ? Ils auraient été près de 3,6 millions de « Facebookers » dans l’Hexagone entre 2007 et 2008. * Bienvenue sur Facebook ! LE mode d’emploi, Jérôme Bouteiller, Claire Germouty et Karine Papillaud, éd. Albin Michel. LES SITES INTERNET LES PLUS VISITÉS EN FRANCE* Rang Sites Visiteurs uniques, tous lieux de connexion 1 Google 27609000 2 MSN-Windows Live 23359000 3 Microsoft 19315000 4 Orange 18865000 5 Free 15599000 6 Yahoo ! 15159000 7 PagesJaunes 14466000 8 L’Internaute Magazine 13373000 9 eBay 12406000 10 Wikipédia 11837000 11 Mappy 11595000 12 YouTube 10761000 13 Apple 8829000 14 PriceMinister 8732000 LA SAGA DE L’ÉCONOMIE 9 ACTEURS DU MARCHÉ MYSPACE L’espace intime ■ Défini comme étant « une communauté en ligne qui te permet de rencontrer les amis de tes amis », MySpace met à la disposition de chacun de ses membres un espace web à personnaliser, qui permet de partager avec son réseau d’amis ou de contacts, photos, blogs et centres d’intérêts. Musiciens et adolescents sont les principaux utilisateurs de ce site, au public toutefois très large. Créé en 2003 aux Etats-Unis, le site en pleine expansion est racheté deux ans plus tard par News Corp, le groupe de Rupert Murdoch. Depuis 2007, la version française de MySpace est en ligne. ORKUT Le concurrent de Facebook ■ Beaucoup moins connu que son concurrent direct Facebook, le site Orkut, créé par Orkut Buyukkokten, est lancé en 2004 par le biais de Google. Il permet l’établissement d’une communauté sociale en ligne. A ses débuts, l’adhésion se faisait seulement sur invitation, ce qui procurait au site ■ Le site internet Viadeo, dont le nom initial « Viaduc » a été modifié en 2006 pour faciliter son internationalisation, a été créé en 2004 par le Français Dan Serfaty. Il s’agit d’un réseau social professionnel qui permet à ses membres de trouver parmi les profils en ligne des clients, des fournisseurs, des partenaires ou des collaborateurs, mais aussi d’être contacté par des recruteurs. Le concept de Viadeo est simple : multiplier les contacts directs, car entrer en relation avec une personne vous donne accès à tout son réseau, qui lui-même vous donne accès ■ Fondé en 1999 par des consommateurs à Munich, en Allemagne, Ciao est un portail d’échanges d’informations sur des produits et services, à destination de l’e-acheteur. Plus de cinq millions de consommateurs se sont déjà exprimés, donnant leur avis ou émettant des critiques sur environ six millions de produits répartis dans plus de vingt catégories. Le site, visité par près de trente-huit millions de consommateurs une image mystérieuse, intrigante et un peu orientée « VIP ». Mais l’accès s’est finalement ouvert à toute personne ouvrant un compte sur Google, comme n’importe quel site de cet acabit. Sa popularité est grandissante, notamment en Asie, et c’est au Brésil qu’il compte le plus d’utilisateurs. VIADEO Le réseau professionnel CIAO Le réseau de consommateurs à un autre réseau, et ce, jusqu’à quatre niveaux. Le site internet existe sous deux formes : une version gratuite, édulcorée, et une autre payante, complète. Avec plus de deux millions de membres, dont plus d’un million de Français, Viadeo est le leader français de ce genre de réseaux. chaque mois, est l’un des portails les plus importants d’Europe. Il est d’ailleurs traduit en plusieurs langues : allemand, anglais, français, espagnol, italien, néerlandais et suédois. Aujourd’hui, Ciao est la propriété de Microsoft. DR



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :