Direct Soir n°447 20 nov 2008
Direct Soir n°447 20 nov 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°447 de 20 nov 2008

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2,6 Mo

  • Dans ce numéro : Xavier Darcos déterminé face à la grève

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
18 20H40 TÉLÉVISION 20H55 AVEC LE TEMPS ■ En 1989, à la chute du mur de Berlin, Gaston Boissac, 70 ans, revient dans son village natal. Prisonnier de guerre, il avait été libéré par l’Armée rouge en 1945 puis emmené en Russie. Accompagné d’un journaliste, il retrouve avec joie son frère et son ancien amour de jeunesse… L’oncle de Russie, film. 20H50 JUSTE UN MIRAGE ■ Lors d’un salon aéronautique, un Mirage 2000 disparaît en vol. Les capitaines Marchelli et Vallois sont envoyés en repérage pour le retrouver. Jusqu’au moment où le pilote du Mirage se place en position de combat… Les chevaliers du ciel, film. Claude Brasseur. Clovis Cornillac et Benoît Magimel. SOIRÉE PIERRE RICHARD Pierre Richard, Anny Duperey dans Les malheurs d’Alfred. Gérard Jugnot, Jean-Pierre Marielle et Pierre Richard dans On aura tout vu. GAGNEZ « MISÉRICORDE » L’ALBUM DE WALLEN OU « VAGABOND » L’ALBUM DE BRASCO RETROUVEZ WALLEN ET BRASCO EN MINI-CONCERTS LE JEUDI 20 NOVEMBRE À 19H ÀLA3 ÈME SOIRÉE IMPULSION DU VIRGIN MEGASTORE CHAMPS-ÉLYSÉES Envoyez vos nom, prénom et adresse postale à invitations@directsoir.net, en précisant en objet Wallen ou Brasco Seuls les 20 premiers courriels seront gagnants. Les réponses envoyées avant l’heure de la mise en ligne du journal ne pourront être prises en compte Direct 8 joue la carte du rire ce soir grâce à deux perles du cinéma français. A 20h40, Les malheurs d’Alfred, de et avec Pierre Richard, Anny Duperey et Paul Préboist. Alfred (Pierre Richard) est un jeune architecte né sous une mauvaise étoile : tout ce qu’il entreprend rate plus ou moins lamentablement. Jusqu’au jour où, participant à des jeux télévisés, sa malchance provoque une série de victoires intempestives et inattendues… Pierre Richard offre là une de ses meilleures prestations dans le rôle de ce personnage dont la maladresse confine à la poésie. Poursuivons à 22h30 avec On aura tout vu, un film de Georges Lautner, avec Pierre Richard, Miou-Miou, Jean-Pierre Marielle et Gérard Jugnot. François Perrin (Pierre Richard) est un metteur en scène au chômage, contraint pour subvenir à ses besoins de réaliser un film pornographique. Ne pouvant l’empêcher d’accepter ce travail, sa femme décide de lui faire honte en briguant un rôle dans la production. L’audition ne sera pas banale… A 20h40, Les malheurs d’Alfred, et à 22h30, On aura tout vu, films. 22H35 Directsoir N°447/Jeudi 20 novembre 2008 20H50 PAROLE AUX ENFANTS A l’occasion du centenaire de la naissance de la psychanalyste Françoise Dolto (photo), les hommages se multiplient. Arte consacre ce soir un documentaire de qualité sur la femme qui a profondément changé le regard de notre société sur les enfants. Un touchant portrait proposé par Richard Berry. Françoise Dolto, documentaire. PATHE Une boisson controversée Mercredi 7 janvier 2009 arrive aux Etats-Unis sur la chaîne FX la deuxième saison de Damages pour treize nouveaux épisodes, avec GlennClose dans le rôle d’une avocate puissante et perfide. Source : jeanmarcmorandini.com ■ Interdite en France pendant douze ans, la boisson énergisante Red Bull est devenue, depuis cet été, la vedette des rayons dans les supermarchés de l’Hexagone. Reconnaissable entre toutes, la canette est prisée des plus jeunes. Réputée pour sa faculté à dynamiser le corps et l’esprit, elle fait fureur dans les bars et boîtes de nuit. Mais Red Bull compte également un grand nombre de détracteurs. Envoyé spécial a enquêté sur cette boisson sujette à controverse. Envoyé spécial, magazine. Red Bull, la boisson énergisante sujette à polémique. S. VILLEROT/REA
www.directsoir.net ZOOM SUR… Célèbre depuis la diffusion de « J’irai dormir chez vous » à la télévision, Antoine de Maximy a réalisé « J’irai dormir à Hollywood » pour le grand écran. Il y traverse les Etats-Unis muni de sa minicaméra, avec un but : se faire inviter chez une star d’Hollywood. « Directsoir » est allé à la rencontre du baroudeur. Antoine de Maximy, aventurier moderne D’où vous vient l’idée du concept de J’irai dormir à Hollywood ? J’avais déjà couvert des conflits, plongé au fond des océans, dormi dans un volcan et observé les singes du haut des arbres en Amazonie. J’ai été présentateur, réalisateur, cameraman, ingénieur du son : avec ces compétences, j’avais envie de faire quelque chose de différent. Ces rencontres sont fortuites. Vous croyez dans le pouvoir de l’improvisation ? L’improvisation permet d’être disponible quand quelque chose n’est pas prévu. Mais je suis paradoxalement organisé, car il faut être très bien préparé techniquement pour ensuite se laisser aller au moment présent. Vous êtes aujourd’hui très célèbre. Est-ce la fin de la spontanéité ? Je n’ai en effet plus besoin de lever le pouce pour faire du stop ! Je ne pense pas avoir changé depuis que je suis un peu connu, ce sont les autres qui se montrent parfois différents. Pour l’instant, c’est plutôt agréable. Quand j’en aurai assez, je partirai à Bruxelles : ce n’est pas loin, on parle français, et BENAROCH/SIPA puis je ne recherche pas particulièrement le soleil… En tant qu’aventurier, vous rêveriez d’être Tintin, Spirou, Indiana Jones ou Albert Londres ? J’ai de l’affection pour tous. Tintin est le premier aventurier dont j’ai lu les histoires, il a forcément une place dans mon cœur. J’aime beaucoup les gadgets de Spirou et Fantasio à la manière de James Bond. Et je suis allé il y a peu dans des pyramides encore fermées au public : je me suis senti dans la peau d’Indiana Jones. Quant à Albert Londres, et notamment le prix éponyme, il me rappelle tout ce que j’ai vécu lorsque je couvrais des conflits à travers le monde. V.I.P. 19 Cher Père Noël… Les enfants, à vos enveloppes ! Le Père Noël est fin prêt à vous répondre après l’ouverture par La Poste, ce matin, de son secrétariat français, comme chaque année depuis 1962. Soixante personnes ont été recrutées pour l’occasion, à Libourne (33). Jusqu’au 19 décembre – dernier délai pour espérer un retour – les 120 petites mains du célèbre barbu devraient traiter près de 1,5 million de lettres. La moitié sous forme de commandes de cadeaux, le reste étant des marques d’affection. En indiquant ses coordonnées, chaque bambin recevra un théâtre en papier avec des personnages à découper. Toujours à la pointe de la technologie, le Père Noël est également joignable sur Internet (www.laposte.fr). AFP



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :