Direct Soir n°426 20 oct 2008
Direct Soir n°426 20 oct 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°426 de 20 oct 2008

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 1,7 Mo

  • Dans ce numéro : Disparition de Soeur Emmanuelle, un siècle d'amour

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
12 ESPIONNAGE LIVRES John Le Carré : retour en Allemagne A 77 ans, le pape du roman d’espionnage livre un chef-d’œuvre sur le terrorisme et l’antiterrorisme. A 77 ans, John Le Carré publie son vingt et unième roman et retrouve la veine de ses grands romans comme La taupe ou L’espion qui venait du froid. DR Alan Furst, entre ombre et lumière ■ Depuis un an, l’Olivier publie l’œuvre d’Alan Furst, maître américain du roman d’espionnage. En attendant Le correspondant étranger (6 novembre), les amateurs du genre peuvent se jeter sur Le royaume des ombres et Le sang de la victoire. Alan Furst y excelle pour faire revivre l’ambiance trouble des années 1930 et 1940, alors que l’Europe bascule dans la terreur. Le royaume des ombres et Le sang de la victoire, éd. de l’Olivier. Directsoir N°426/Lundi 20 octobre 2008 Après des thrillers africains (La constance du jardinier, Le chant de la mission), John Le Carré revient dans sa bonne vieille ville de Hambourg, où il fut diplomate dans les années 1960. Mais ce retour en Allemagne, théâtre de ses premiers romans, n’a rien de nostalgique. Si la cité hanséatique fut autrefois aux premières loges de la guerre froide, elle a aujourd’hui un tout autre intérêt pour le monde du renseignement, ayant été la base arrière de l’un des commandos du 11-Septembre. Dans Un homme très recherché, John Le Carré se penche sur la lutte antiterroriste, avec la même subtilité qui caractérise toute son œuvre. L’intrigue repose sur trois protagonistes très vite dépassés par les événements. Issa, musulman tchétchène clandestin, fils illégitime d’un militaire russe de qui il a hérité une fortune, reçoit l’aide d’Annabel, une avocate idéaliste défendant les immigrés. Ensemble, ils contactent Tommy Brue, élégant banquier sur le déclin qui contrôle, sans le savoir, l’argent sale qui doit revenir à Issa. Mais ce triangle va rapidement intéresser un autre triangle bien plus complexe : celui des services secrets allemands, britanniques et américains, prêts à tout pour infiltrer des réseaux islamistes. John Le Carré est au sommet de son art dans cette tragédie aux accents shakespeariens, décrivant un monde ambigu et trouble, dans lequel le bien et le mal se départagent difficilement. S’il s’interroge sur la frontière entre la charité musulmane, recommandée par la charia, et le soutien au terrorisme, l’auteur offre surtout une implacable illustration des dérives de la lutte antiterroriste. A 77 ans, ce maître du roman d’espionnage signe ainsi l’un des très grands romans de l’après 11-Septembre. Un homme très recherché, John Le Carré, Seuil, 21,80 €. DR Les complots de Serge Bramly ■ Qui a dit que les Français ne savaient pas écrire de romans d’espionnage à la manière des Anglo-Saxons ? Dans Le premier principe - Le second principe, Serge Bramly joue habilement avec la théorie du complot pour signer un thriller haletant qui plonge son lecteur dans les coulisses du pouvoir des années Mitterrand. De l’accident d’une princesse venant d’un autre pays au suicide d’un ancien ministre et maire de Nevers, en passant par un trafiquant d’armes suisse, « tout est vrai, rien n’est vrai », prévient-il en exergue. Le premier principe - Le second principe, Serge Bramly, éd. JC Lattès, 22 €. DR
www.directsoir.net FOLK Marie Modiano : l’appel du grand Ouest ★★★★★ Marie Modiano confirme son talent d’auteur et interprète avec « Outland », un deuxième album folk savamment orchestré par Peter von Poehl. Marie Modiano : le nom est familier, habituellement lu dans les rubriques littéraires. Le prénom l’est moins. Fille de l’écrivain Patrick Modiano, Marie a aussi pris la plume pour raconter ses histoires, mais dans un album aux airs de grand Ouest. Après Je ne suis pas une rose, un premier album introspectif, la jeune pousse s’est tournée vers les grands espaces. Une envie d’ouverture affirmée : son deuxième opus s’intitule Outland, mot par lequel les Suédois désignent le monde au-delà de leurs frontières. Et c’est un disque sans frontière que livre la chanteuse. Enregistré en Suède sur la console mythique de Kalle Gustafsson – qui a servi aux enregistrements d’Aretha Franklin ou de David Bowie –, conçu entre Paris et Berlin, Outland, interprété en anglais, est le fruit CONCERT Anis en selle pour un nouveau rodéo Après le succès de « La chance » en 2006, Anis nous offre un « Rodeo Boulevard » tout aussi entraînant. Rencontre avec le chanteur à la veille de son concert à la Cigale. Quelle couleur musicale vouliez-vous donner à Rodeo Boulevard ? Je suis resté fidèle à mes influences d’ado : il y a des morceaux un peu hiphop, d’autres ska, rock steady, reggae, soul et blues. Dans tes yeux fait un petit clin d’œil à la morna cap-verdienne. Quels thèmes abordez-vous ? La plupart des morceaux sont autobiographiques. J’ai trente ans, j’en parle un peu. Il y a des chansons d’amour un peu naïves – c’est un peu ma signature –, et de petites remarques sociales, comme dans Rodeo Boulevard et Dieu protège nos os. Avez-vous étoffé votre équipe de musiciens pour le retour à la scène ? La tournée passée était massive, avec 172 dates pour défendre l’album. J’avais démarré seul. Cette fois on est cinq sur scène, voire sept sur quelques dates. J’ai une belle section cuivre, d’une collaboration efficace avec le Scandinave Peter von Poehl. Si ce dernier signe les arrangements musicaux, il a fait appel à Martin Hederos pour quelques orchestrations. Hautbois, clarinette et guitare acoustique flirtent avec la voix sensuelle de Marie Modiano pour un voyage pop-folk polymorphe. De référence cinématographique (John et Pearl, les enfants de La nuit du chasseur de Laughton) en échappée littéraire (Martin Eden, héros de Jack London, a inspiré la chanteuse), de petites touches country en textes intimes, Outland est de ces virées musicales que l’on imagine faire en Cadillac sur la Route 66. Outland, Marie Modiano, Naïve. En concert le 29 octobre au Café de la danse, Paris 11e. Anis vient de sortir Rodeo Boulevard. avec un saxo ténor et un saxo baryton. La tournée passera par Cergy, là où tout a commencé… J’allais beaucoup dans les maisons de quartier. Il y avait des après-midi rap, des micro ouverts… C’est drôle de s’y retrouver dix ans plus tard. Rodeo Boulevard, Anis, EMI. En tournée. Notamment demain soir à la Cigale, 120, bd Rochechouart, Paris 18e. Toutes les dates sur : www.anis-music.com. D. COSTE MUSIQUE 13 Marie Modiano a fait ses débuts au théâtre en 1996 dans Le menteur de Jean Cocteau. Après plusieurs petits rôles au cinéma (Fantômes de Jean-Paul Civeyrac, Demon lover d’Olivier Assayas), elle entame sa carrière musicale en 2004.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :