Direct Soir n°400 12 sep 2008
Direct Soir n°400 12 sep 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°400 de 12 sep 2008

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 1,6 Mo

  • Dans ce numéro : Mylène Farmer, succès de son dernier album

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
6 EN COUVERTURE MYLÈNE FARMER CHANTEUSE ÉNIGMATIQUE Cela fait deux ans que ses fans attendaient son retour. La première semaine de vente de son nouvel album, « Point de suture », révèle que le phénomène Mylène Farmer est toujours aussi vivace en France. La plus discrète des chanteuses françaises livre un album à son image : énigmatique et décalé. Mylène Farmer veut « faire partie de celles dont on se souvient… pas de celles que l’on aime. » Le compte à rebours a commencé… Dans un an jour pour jour, Mylène Farmer sera au Stade de France pour un concert exceptionnel. Dix ans après sa dernière tournée et vingt ans après sa première scène, la rousse mutine sera la première chanteuse française à se lancer à l’assaut du Stade de France. Comme de coutume pour ses concerts, ses admirateurs se sont rués sur les places. Les 160 000 billets des deux concerts au Stade de France se sont vendus en moins de trois heures. En attendant, les groupies se délectent du dernier opus de la chanteuse. Point de suture, sorti le 20 août chez Universal-Polydor, marque son grand retour après deux ans d’absence. Dès sa mise en ligne – c’est la première fois qu’un album de Mylène Farmer est d’abord mis en téléchargement sur des plateformes légales avant d’être dans les bacs –, l’album se place à la première place des ventes digitales, en seulement quatre jours. Dégénération, le premier titre de l’album, est arrivé directement en tête du top singles et numéro deux des téléchargements légaux de singles. LE MYSTÈRE FARMER Encore une fois, la sortie du nouvel album crée l’événement, car chacun espère en découvrir un peu plus sur son auteur. C’est un constat : il existe bien un mystère Mylène Farmer. Ses rares apparitions télévisées ne permettent pas de répondre à toutes les questions. A peine se livre-telle dans ses albums et dans ses prestations scéniques. Née le 12 septembre 1961 à Pierrefonds, à une vingtaine de kilomètres de Montréal, elle est la benjamine d’une famille de quatre enfants. Jeune fille discrète à l’école, Mylène Gautier quitte le Canada vers l’âge de dix ans. Sa famille et elle abandonnent les grandes étendues canadiennes pour Ville-d’Avray, en banlieue parisienne (Hauts-de-Seine). Enfant, elle s’imagine monitrice d’équitation mais comprend rapidement que Directsoir N°400/Vendredi 12 septembre 2008 JE PRÉFÈRE UN « DEMI-MOT À UNE LONGUE PHRASE » c’est la scène qui l’attire. Elle quitte les bancs du lycée en terminale et suit une formation théâtrale au Cours Florent. Pour financer ses études qui la passionnent, elle enchaîne les petits boulots, surtout dans le mannequinat. LA RENCONTRE C’est en 1984 que Mylène Gautier fait ses débuts dans la chanson, en rencontrant l’homme qui marquera sa carrière : Laurent Boutonnat. Elle devient alors Mylène Farmer. Elle emprunte son nom de scène à France Farmer, une actrice américaine des années 1930, et teint ses cheveux en roux. « Je suis née châtain, mais il a dû y avoir une erreur : j’aurais dû naître rousse », aime-t-elle préciser. Son premier album voit le jour en 1986. Cendres de lune, appuyé par la très célèbre chanson Libertine, est un véritable succès. Deux ans plus tard, c’est avec Ainsi soit je… que Mylène Farmer bat des records. L’album est disque de diamant (un million d’exemplaires) en seulement quelques semaines ! Il contient des titres comme Sans contrefaçon ou Pourvu qu’elles soient douces, qui créent la polémique. Dans le clip du premier, elle apparaît déguisée en garçon et dans le deuxième (record du clip français le plus long avec 17 minutes), elle dépasse les codes de la bienséance en simulant des rapports sexuels. Toujours provocante, Mylène Farmer est une artiste qui met un point d’honneur à faire de ses clips de véritables films. En 1991, le single Désenchantée s’écoule à plus de 800 000 exemplaires. L’album L’autre, qui suit le single, se vend à deux millions d’exemplaires. LA PARENTHÈSE Son exil en Californie après L’autre lui permet de changer de style. En 1995, la chanteuse enregistre Anamorphosée à Los Angeles, un album complètement différent des précédents. Plus rock, des titres comme XXL ou L’instant X plaisent beaucoup au public qui apprécie cette
www.directsoir.net La « stratégie du silence » de la chanteuse est une communication payante : ses ventes et son audience ne cessent d’augmenter. « parenthèse musicale ». Cette même année, elle organise sa deuxième tournée, et l’album live enregistré à Bercy, dans les bacs en 1997, reste encore à ce jour le plus vendu dans son genre (900 000 exemplaires). Elle enchaîne deux ans plus tard avec Innamoramento et marque ainsi son retour aux ambiances musicales de ses débuts. La parenthèse fermée, elle reprend des thèmes récurrents : la mort, la sexualité et le blasphème. Le clip de Je te rends ton amour est censuré à cause de scènes érotiques et sanguinolentes filmées dans une église. Dans Avant que l’ombre…, sorti en 2005, les titres Fuck them all ou Porno Graphique suscitent la polémique. Avec Point de suture et le single Dégénération, encore très sombre, elle se lie définitivement avec ces thèmes. Mélancolique, Mylène Farmer a en tout cas choisi la stratégie du silence. Une stratégie qui fonctionne puisque ses ventes ne cessent d’augmenter et que les salles se remplissent en quelques heures. Elle qui voulait « faire partie de celles dont on se souvient… pas de celles que l’on aime », a semble-t-il réussi son pari. DR EN COUVERTURE 7 JULIEN, 33 ANS, WEBMASTER « CE QUI ME PLAÎT, C’EST QU’ELLE NE DIT RIEN » Webmaster du site internet Mylène.net depuis 2005, Julien Autier est fan de la chanteuse sans être un « inconditionnel ». Il donne pour DirectSoir son interprétation du phénomène Mylène Farmer. Depuis sa sortie en août, l’album a déjà battu des records de vente. De quand date le site Mylène.net ? De 1999, et ce fut le premier grand site sur Mylène Farmer : il fêtera ses dix ans le jour où Mylène Farmer entrera au Stade de France. Ce sont des fans qui l’ont créé, il n’y a pas de site officiel. Elle communique très peu, comment collectez-vous vos informations pour le site ? C’est un long travail de recherche. Le fait qu’elle communique peu crée un « buzz » autour d’elle. Il y a une certaine excitation et une impatience. On écoute les rumeurs et on les vérifie. Qu’est-ce qui vous fascine chez Mylène Farmer ? Fasciner, le mot est un peu fort ! Premièrement, sa vie privée ne m’importe pas, comme beaucoup de ses autres fans d’ailleurs. Ce qui m’intéresse, ce sont ses textes, sa musique et ce qu’elle offre en concert. Deuxièmement, DISCOGRAPHIE 1986 : Cendres de lune 1988 : Ainsi soit je 1989 : En concert 1991 : L’Autre 1992 : Dance remixes 1995 : Anamorphosée 1997 : Live à Bercy ce qui me plaît chez elle, c’est justement qu’elle ne dit rien, à la différence d’autres chanteurs ou chanteuses, et j’apprécie cette façon de faire. Que pensez-vous du dernier album ? Il reste proche des précédents, mais il y a quand même une évolution. On retrouve les mélodies de Boutonnat, bien sûr, mais pour moi les textes sont plus légers. On la sent plus heureuse. Elle évoque la mort, comme toujours, mais un peu moins durement. Avez-vous déjà rencontré Mylène Farmer ? Non, jamais. Mais cela ne m’intéresse pas. Je m’intéresse à son œuvre, c’est tout. Si un jour elle voit le site, je souhaite qu’elle en pense du bien… Mais nous ne le faisons pas dans ce but. Les places pour le Stade de France se sont vendues en quelques heures. En avez-vous ? Oui, nous nous sommes réparti les points de vente pour être sûrs d’en obtenir. Je vais au Stade de France, à Nantes, Lyon et peut-être à Rouen ! Combien seriez-vous prêt à payer pour une place ? Je ne mettrais pas plus que le prix « officiel ». Quelques heures après leur mise en vente officielle, le prix des places avait doublé, voire triplé, sur des sites de ventes sur Internet. Nous avons fait une pétition, car c’est inacceptable. 1999 : Innamoramento 2000 : Mylenium tour 2001 : Les mots (Best of) 2003 : Remixes 2005 : Avant que l’ombre… 2006 : Avant que l’ombre… à Bercy 2008 : Point de suture



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :