Direct Soir n°395 5 sep 2008
Direct Soir n°395 5 sep 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°395 de 5 sep 2008

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 1,8 Mo

  • Dans ce numéro : Laetitia Casta retrouve la scène

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
www.directsoir.net propres fonds issus de la billetterie, de la restauration, de l’hôtellerie et des produits dérivés vendus dans une douzaine de boutiques du Bourg 1900. En 2007, son chiffre d’affaires s’est élevé à plus de 34 millions d’euros. L’association réinvestit une partie de ces bénéfices au profit du spectacle, tandis qu’une autre est reversée chaque année au profit d’actions humanitaires. Le Grand Parc compte une centaine de salariés et environ 900 saisonniers. LE 4 E PARC FRANÇAIS Le tourisme vendéen est notoirement dopé par la présence sur son territoire de ce parc à thème, devenu une destination à part entière. Hôtels, camping, chambres d’hôtes, gîtes et restaurants fleurissent dans un large périmètre : même les villes de Nantes, La Rochelle, Niort, Cholet ou la Roche-sur-Yon sont concernées. Cette année, le Puy du Fou s’est lancé dans le tourisme d’affaires, en proposant aux « L’humilité étant un principe de la communauté puyfolaise, il n’y a jamais eu de star au Puy du Fou, ou plutôt la star, aujourd’hui comme hier, c’est le Puy du Fou. » ÉVOLUTION DE LA FRÉQUENTATION DU PUY DU FOU (En milliers de spectateurs) 1000 000 900 000 800 000 700 000 600 000 500 000 400 000 300 000 200 000 100 000 0 82 000 260 000 100 000 350 000 400 000 353 000 640 000 entreprises une infrastructure pour les séminaires et autres conférences. Après Eurodisney, le Parc Astérix et le Futuroscope, le Puy du Fou est le quatrième parc français en termes de fréquentation cumulée, mais il est le deuxième par sa fréquentation quotidienne, avec 8 000 entrées par jour en moyenne. Plus de 10% des visiteurs sont étrangers et viennent principalement d’Angleterre, de Belgique et des Pays-Bas. Le pic de fréquentation s’observe les deux premières semaines du mois d’août. Le secrétaire d’Etat chargé du Commerce et du tourisme, Hervé Novelli, s’est d’ailleurs rendu sur le site le 22 août dernier, afin « d’y étudier les recettes du succès ». Environ 65% des visiteurs reviennent dans un délai de deux à trois ans. Ceci implique donc une forte politique de renouvellement des spectacles. Toujours à la pointe des dernières technologies, il fait depuis trente ans la joie des petits et grands, et pour de nombreuses années encore… Cinéscénie Grand Parc 375 000 730 000 1978 1989 1993 1997 2002 2005 2007 ■ Le premier spectacle de la Cinéscénie a eu lieu en 1978, tandis que le Grand Parc n’a ouvert ses portes qu’en 1989. Source : Puy du Fou. 380 000 798 000 380 000 827 000 LA SAGA DE L’ÉCONOMIE 11 PUY DU FOU À SAVOIR SPECTACLE « La Cinéscénie » ■ C’est le plus grand spectacle nocturne au monde. Inaugurée en 1978, la Cinéscénie raconte l’histoire d’une légende familiale du Moyen Age à la Seconde Guerre mondiale. A Chaque représentation – le vendredi et samedi soir d’avril à septembre – les gradins se remplissent de près de 14 000 personnes. Environ 3 200 bénévoles participent à cette manifestation dont l’action se déroule sur une scène de près de 23 hectares. La magie du décor tient notamment aux 6 000 costumes, 2 500 projecteurs, 800 pièces d’artifices, 140 jets d’eau… Nick Glennie-Smith, compositeur de musiques de films (L’homme au masque de fer, Rock, Le Roi Lion II…) a de plus signé la bande originale de ce spectacle désormais célèbre dans toute l’Europe. ÉCOLE L’Académie Junior ■ Afin de perpétuer son savoir-faire, le Puy du Fou crée en 1998 l’Académie Junior, sa propre école de formation des futurs artistes, techniciens et cadres de la Cinéscénie. Composée de 27 disciplines, celle-ci compte environ 400 jeunes inscrits – le montant de l’inscription est de 32 euros par an – âgés de 8 à 25 ans et désireux de suivre l’enseignement d’une, voire plusieurs disciplines : danse, équitation, dessin, enluminure, photographie, vidéo, technique du spectacle, flamenco, animalerie, fauconnerie, costumes… Il y a dix ans, l’Académie Junior ne comptait que sept à huit activités. « D’année en année, nous avons créé les autres, explique la directrice de l’Académie Junior, Elisabeth Bousseau, et elles ont toutes été lancées pour les besoins du spectacle. » Les enseignements ont lieu pendant les congés hebdomadaires et scolaires au sein du parc, dès la fermeture du site ■ Quatrième parc à thème français, le Grand Parc du Puy du Fou peut recevoir jusqu’à 20 000 visiteurs les jours d’affluence. Sa superficie s’étend sur près de 45 hectares d’espaces entièrement naturels. Plus de 1000 animaux sauvages et de la ferme cohabitent dans la forêt. Le Puy du Fou abrite la plus grande écurie au public, d’octobre à avril. « Le but est qu’ils se sentent chez eux, dans l’esprit puyfolais », poursuit la directrice. Outre les techniques dispensées, les élèves reçoivent une « formation humaine toute aussi importante ». L’objectif est d’« apporter à ces jeunes les valeurs du bénévolat, du beau… Certains y découvrent une passion et même un futur métier. » Le Puy du Fou en chiffres de spectacle d’Europe avec plus de 160 chevaux dressés, ainsi qu’une académie de fauconnerie, avec 350 oiseaux de 55 espèces. On y trouve aussi environ 130 espèces d’arbres, 250 types de plantes, dont 200 sauvages, 85 d’espèces de rosiers et une vingtaine de plantes aromatiques et médicinales.
12 C. HU/REUTERS SPORTS JEUX PARALYMPIQUES Deux semaines après la clôture des JO de Pékin, le Nid d’oiseau de la capitale chinoise va vivre demain une deuxième cérémonie d’ouverture. Les XIII es Jeux paralympiques s’y déroulent jusqu’au 17 septembre. 121 athlètes composent la délégation française, qui vise 60 médailles. Le triomphe de la volonté Vingt-huit jours après Tony Estanguet,Assia el-Hannouni aura le privilège de marcher en tête de la délégation française pour la cérémonie d’ouverture des Jeux paralympiques. Quadruple médaillée d’or à Athènes, l’athlète de 27 ans fait partie des leaders de l’équipe de France, qui a choisi le pongiste Emeric Martin comme capitaine. Il y a quatre ans, les Français avaient quitté la Grèce avec 74 médailles (18 en or), se classant neuvièmes au classement des médailles. Un rang que les 121 athlètes (82 hommes et 39 femmes) et 6 guides veulent maintenir durant les 11 jours de fête. Pour y parvenir, l’objectif est d’une soixantaine de podiums. Sur les 20 sports représentés (471 épreuves disputées), 13 verront concourir des sportifs français. Et pour la première fois, avec de bonnes chances dans chaque discipline, ce qu’a salué Bernard Laporte, secrétaire d’Etat chargé des Sports qui assistera aux compétitions. Devant le Nid d’oiseau à Pékin, en début de semaine. La plupart se dérouleront dans les mêmes installations que les JO : Watercube (natation) ou Nid d’oiseau (athlétisme). Ces Jeux représentent également un vecteur de promotion unique pour la Fédération française handisport. Gérard Masson, son président, espère qu’il y « aura à la rentrée de nouvelles adhésions qui s’ajouteront à la progression de plus de 30% des licenciés [que nous connaissons] cette saison ». Directsoir N°395/Vendredi 5 septembre 2008 A. WONG/AP E. CHAVALEZIS/AFP Joël Jeannot aux Jeux d’Athènes en 2004. Les Français en lice vers les podiums ■ Une très grande majorité des médaillés d’or des Jeux d’Athènes sont en lice pour conserver leur titre. Les sports traditionnellement pourvoyeurs de médailles restent l’athlétisme et le tennis de table. Dans le stade olympique, la France comptera sur Assia el-Hannouni et Joël Jeannot pour briller sur le tartan pékinois. Même s’il a changé de discipline (il est passé du fauteuil au handbike, toujours sur 10 000 m), le Martiniquais reste une valeur sûre. Les pongistes compteront, eux, sur Stéphane Messi et Isabelle Lafaye-Marziou pour remporter des titres. A 47 ans, Béatrice Hess, reine des Jeux de Sydney en 2000, postule une fois encore à la médaille en natation, comme Ludivine Loiseau et Pascal Pinard. Bien que les épreuves par équipe aient été supprimées, nos escrimeurs – Cyril Moré en tête – tireront avec de bons espoirs de victoire. Comme chez les valides, une médaille sera synonyme de prime offerte par le Ministère de la Santé et des Sports. Les montants seront les mêmes, 50 000 € pour l’or, 20 000 € pour l’argent, tandis que le bronze rapportera 13 000 €.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :