Direct Soir n°382 3 jui 2008
Direct Soir n°382 3 jui 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°382 de 3 jui 2008

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 12

  • Taille du fichier PDF : 934 Ko

  • Dans ce numéro : Mika demain au Parc des Princes

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 EN COUVERTURE A la Fête de la musique 2007, il interprète des titres de son premier album Life in Cartoon Motion, certifié disque de diamant en France. MIKA LE NOUVEAU ROI DE LA POP ANGLAISE Adulé par la public français, Mika revient demain au Parc des Princes, à Paris, pour un concert unique. Le chanteur pop partagera l’affiche avec Yelle, Panic at the Disco et Dionysos pour le Virgin Show. Les fans seront nombreux à acclamer le plus frenchy des Britanniques. Retour sur l’ascension du chanteur. Dix mois que les fans attendaient son retour sur la scène française. Demain, Mika entame une tournée qui l’emmènera de Paris à Nîmes en passant par La Rochelle et Avignon. Son premier album, Life in Cartoon Motion, véritable carton, s’est écoulé à plus de six millions d’exemplaires dans le monde. En France, il a été en tête des ventes l’année dernière. Pourtant, difficile de savoir si le chanteur de 24 ans prépare un deuxième opus. En mars dernier, il précisait au journal britannique The Daily Star qu’il se sentait inspiré pour écrire de nouvelles chansons mais qu’il n’était pas pressé de les enregistrer… On murmure simplement que trois chansons sont déjà prêtes mais que la date de sortie reste confidentielle. En attendant le prochain album, 50000 inconditionnels de Mika pourront réécouter demain soir au Parc des Princes les tubes Relax Take it Easy, Big Girl ou Grace Kelly, en live cette fois-ci. Plus de deux heures de concert qui s’annoncent très originales au vu de l’excentricité du personnage. DU LIBAN À LONDRES En dépit de son air de dandy londonien, Mika – Michael Holbrook Penniman, de son vrai nom – est né à Beyrouth le 18 août 1983. L’année d’après, toute sa famille doit quitter le Liban, alors en pleine guerre, pour s’installer à Paris. Mika reste sept ans dans la capitale française. C’est à l’école maternelle qu’il apprend la langue de Molière qu’il maîtrise désormais très bien. Mais à peine a-t-il le temps de s’adapter aux mœurs françaises que sa famille rejoint Londres. Au début de la guerre du Golfe, en 1990, son père, qui travaille pour l’ambassade américaine basée dans la capitale du pays, est retenu sept mois au Koweït pour des raisons de sécurité. Transféré ensuite à Londres, il rejoint sa famille. Pour le petit Mika, le changement entre Paris et Londres est difficile. Il passe d’un petit établissement scolaire parisien à une Directsoir N°382/Jeudi 3 juillet 2008 immense institution londonienne. Pendant plusieurs mois, il cesse de parler. Les médecins diagnostiquent une aphasie, qui sera brisée grâce à quelques accords de piano. Mika avoue également avoir eu quelques problèmes de dyslexie qu’il continue de soigner – « Aujourd’hui encore, il m’est difficile d’écrire certains mots, surtout quand je signe des autographes », raconte-t-il. Il a 9 ans lorsqu’il touche un piano pour la première fois. TOUT POUR LA MUSIQUE Devenu en peu de temps un pianiste de talent, Mika écrit ses premiers titres et se découvre une passion pour l’opéra. « La
www.directsoir.net musique m’a aidé à me réintégrer au monde qui m’entourait », explique-t-il. A 11 ans, ses capacités vocales sont impressionnantes. Elles éclatent au grand jour dans un opéra de Richard Strauss. Ses professeurs disent de lui qu’il peut couvrir presque cinq octaves. Parallèlement, il multiplie les petits jobs. Il compose des musiques pour des publicités et y fait même quelques apparitions. Après un passage au lycée français Charles-de-Gaulle de Londres, Mika étudie à la Westminster School, puis à la St Philips School de Kensington.A 19 ans, il parvient à entrer à la prestigieuse London School Economics. Mais il n’y fait qu’un passage éclair, car il intègre le Royal College of Music, qu’il quittera tout aussi rapidement pour se consacrer à la musique en solo. Ses premiers pas en tant que musicien professionnel sont plutôt des étapes intermédiaires : il écrit des musiques d’ambiance pour les vols de British Airways et compose la musique d’une publicité pour une marque de chewing-gum. En savoir plus LA RÉVÉLATION C’est en 2006 que Mika signe son premier contrat avec Casablanca Records. Son premier single, Relax Take it Easy, est disponible uniquement en téléchargement. Le titre de sept minutes est un véritable succès sur Internet. Puis le chanteur sort son deuxième titre, Grace Kelly, en hommage à sa grand-mère qui était fan de l’actrice américaine. La chanson caracole en tête des titres les plus téléchargés. L’album révélation Life in Cartoon Motion sort dans les bacs en février 2007. Certifié disque de diamant en France, l’album traite de la transition de l’adolescence à l’âge adulte. Mika aborde également des sujets plus difficiles : l’homosexualité, dans Billy Brown, ou les problèmes que rencontrent les femmes à forte corpulence, dans Big Girl (You Are Beautiful). Mika puise son inspiration chez les anciens de la pop.Il n’est pas rare qu’il soit comparé à Freddy Mercury, le chanteur de Queen, à Prince, Elton John ou David Bowie. L’année de la sortie de son album, il reçoit pas moins de trois récompenses à la cérémonie des World Music Awards. Un record ! En 2008, il remporte le prix de la Révélation internationale de l’année aux NRJ Music Award, puis celui de la Révélation britannique aux Brit Awards. Connu également pour avoir contribué au générique de la série Ugly Betty, avec Hey Betty, You are Beautiful, adapté de sa propre chanson Big Girl, pour le trailer de la saison 2, Mika est un chanteur touche-à-tout. Son premier opus révèle un artiste éclectique capable de nous embarquer dans un monde haut en couleurs, comme en témoigne la pochette de l’album. Ses chansons acidulées et rythmées feront danser les 50 000 fans demain soir au Parc des Princes. Au regard de son succès, difficile de croire que le nouveau roi de la pop se produisait devant une dizaine de personnes dans une petite salle du centre de Londres il y a à peine deux ans ! MIKA, C’EST AUSSI UNE CHANTEUSE DE REGGAE ■ Depuis 1984, la chanteuse de reggae belge Sophie Michalakoudis utilise le surnom de Mika pour ses concerts. Il est même déposé à une société belge gérant les droits d’auteur, la Sabam. Craignant un préjudice pour sa carrière, la chanteuse a intenté une action en justice fin 2007 pour « organisation du concert d’un artiste utilisant un nom sur lequel il ne possède pas l’antériorité », auprès d’une salle de concert belge où devait se produire son homonyme anglais. Elle a été déboutée par le tribunal de commerce, et la défense lui a réclamé la somme de 30000 euros pour « procédure téméraire et vexatoire ». DR LE VIRGIN SHOW ■ Demain soir, le Parc des Princes prendra des allures d’immense festival. Yelle, Panic at the Disco, Dionysos et Mika proposeront un show unique devant près de 50000 personnes pendant près de quatre heures. Entre chaque concert, l’humoriste Thomas VDB, ancien rédacteur de Rock Sound, devrait animer la soirée avec quelques sketches. C. LICOPPE/PHOTONEWS/GAMMA/EYEDEA PRESSE EN COUVERTURE 3 Mika aux Brit Awards 2008, où il est sacré Révélation britannique. La même année, il remporte le prix de la révélation musicale de l’année aux NRJ Music Award.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :