Direct Soir n°365 10 jun 2008
Direct Soir n°365 10 jun 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°365 de 10 jun 2008

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 1,9 Mo

  • Dans ce numéro : Raymond Domenech, le plus dur reste à faire

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 L’ACTUALITÉ FRANCE Ce matin, la SNCF annonçait 6,5% de grévistes. TRANSPORTS La RATP dévoile son nouveau métro ■ Ce matin, le président de la RATP, Pierre Mongin, a présenté le nouveau métro MF 2000 à la station Porte de Versailles avant d’effectuer un voyage inaugural sur la ligne 12. Perçu comme le métro du XXI e siècle, ce modèle doit remplacer à terme les anciennes rames de types MF 67 de la ligne2 (Dauphine-Nation), de la ligne 5 (Place d’Italie-Bobigny) et enfin de la ligne 9 (Pont de Sèvres-Mairie de Montreuil). Demain, les usagers de la ligne 2 seront les premiers à découvrir leur nouveau métro. Parmi les améliorations, l’accès aux handicapés a été facilité avec la hauteur du plancher du train réduite de 30 mm par rapport à la hauteur du quai. Le MF 2000 comprend une ouverture automatique des portes et un dispositif sonore signalant le nom de la prochaine station desservie. Côté confort, l’un des points les plus innovants du MF 2000 est son mode de climatisation : la ventilation réfrigérée. ASSEMBLÉE NATIONALE ■ Dans le cadre du projet de loi sur la modernisation de l’économie (LME), l’Assemblée nationale a voté hier soir de nouveaux avantages pour attirer les cadres étrangers. Le principe d’exonération fiscale a été adopté, ainsi qu’une dispense de cotisation d’assurance vieillesse pour les salariés étrangers venus travailler pour un employeur établi en 642 personnes furent tuées à Oradour-sur-Glane. En bref Juré à son propre procès ■ « Il y avait une chance sur un milliard que cela se produise » : visiblement amusé, un avocat commentait la convocation de son client, accusé de meurtre, comme juré… à son propre procès. L’avocat a indiqué que son client avait l’intention de répondre favorablement à cette convocation. SOCIAL Directsoir N°365/Mardi 10 juin 2008 Grève des fonctionnaires et des agents de la SNCF ■Alors que les cheminots poursuivent leur grève contre la réorganisation du fret à la SNCF, plus de cinq millions de fonctionnaires devaient manifester aujourd’hui pour protester contre les suppressions de postes dans la fonction publique et le projet de loi sur la mobilité étudié prochainement à l’Assemblée nationale. Cependant, seuls trois syndicats (FSU, CGT et Sud-Solidaires) sur huit, représentant près de 40% des agents, ont Attirer les cadres étrangers France. Elle a voté le droit d’attribuer une carte de résident de dix ans aux étrangers qui apportent « une contribution économique exceptionnelle à la France ». En charge de ce projet de loi, la ministre de l’Economie, Christine Lagarde, a souligné que ces avantages s’inscrivent « dans une logique qui permette à la France d’être compétitive ». MÉMOIRE 102 MILLIONS appelé à la grève. Le secrétaire général de FSU, Gérard Aschieri, a reconnu que ce ne serait pas une « grande journée » mais qu’elle va permettre « de prendre date pour la suite ». Ce mouvement de protestation devait être suivi par les agents de l’Education nationale (primaires, collèges, lycées) et les services douaniers. Des manifestations étaient prévues dans toute la France, notamment à Paris en début d’après-midi. LE CHIFFRE DU JOUR D’EUROS. C’est le montant que Total versera cette année pour contribuer au financement de la « prime à la cuve de fioul » destinée aux foyers non imposables. « C’est un geste intéressant parce que cette entreprise l’a fait spontanément », a déclaré ce matin le porte-parole de l’UMP Dominique Paillé. Hommage aux victimes d’Oradour-sur-Glane ■ En présence des élus et parlementaires du Limousin, Jean-Marie Bockel, secrétaire d’Etat à la Défense et aux Anciens combattants, devait commémorer, ce matin, l’anniversaire du massacre d’Oradour-sur-Glane, le 10 juin 1944. Il y a 64 ans, 642 personnes, parmi lesquelles 246 femmes et 207 enfants, furent assassinées par une compagnie de la division SS « Das Reich ». Le secrétaire d’Etat devait également évoquer le sort des « Malgré-nous », Les juges au siège de la Société Générale ■ Les juges Renaud Van Ruymbeke et Françoise Desset se sont rendus ce matin au siège de la Société Générale afin de visualiser la salle des marchés de la banque et les places qu’y occupaient les différents protagonistes impliqués dans le scandale qui a coûté 4,9 milliards d’euros à la banque. Les usagers de la ligne 2 seront les premiers à découvrir le nouveau métro parisien. M. SHIPENKOV/EPA ces Alsaciens incorporés de force dans l’armée allemande en 1942 et qui ont participé à la tragédie d’Oradour-sur-Glane. A la fin de la guerre, treize d’entre eux se retrouvèrent en 1953 sur le banc des accusés au procès de Bordeaux qui jugeait les criminels de guerre. Enfin, Jean-Marie Bockel devait faire allusion aux neufs Alsaciens réfugiés dans le village limousin depuis 1939 et qui périrent eux aussi le 10 juin 1944. Le russe Gazprom veut s’imposer en France ■ Gazprom, géant mondial du gaz, entend devenir « l’opérateur énergétique de référence en France », a déclaré son directeur général Alexeï Miller dans un entretien publié ce matin dans Le Figaro. « La filiale française de Gazprom ne fournit actuellement que 1% de la consommation de gaz en France », a-t-il ajouté, en précisant que « la clientèle visée est d’abord celle des professionnels et des PME ».
www.directsoir.net VALÉRIE LÉTARD HANDICAP : « IL FAUT PRENDRE EN COMPTE TOUT LE MONDE » La Conférence nationale sur le handicap, inaugurée ce matin par Nicolas Sarkozy à la Cinémathèque de Paris, entend dresser le bilan de la mise en œuvre de la loi de février 2005 sur le handicap. Pour la secrétaire d’Etat à la Solidarité, Valérie Létard, c’est une étape majeure. Valérie Létard, secrétaire d’Etat à la Solidarité. BIO EXPRESS 1962 : naissance à Orchies (Nord). 1998 : conseillère régionale et vice-présidente de la commission habitat-politique de la ville au conseil régional du Pas-de-Calais. 2001-2004 : adjointe au maire de Valenciennes puis conseillère municipale déléguée. En septembre 2001, elle devient sénatrice du Nord. 2004-2007 : vice-présidente du groupe Union centriste-UDF au Sénat. 2007 : le 19 juin, nommée secrétaire d’Etat chargée de la Solidarité. 2008 : depuis le 15 mars, elle est première adjointe au maire de Valenciennes, et depuis le 10 avril, présidente de la Communauté d’agglomération de Valenciennes Métropole. Très attendue par les associations et les familles concernées, la Conférence sur le handicap organisée aujourd’hui par la secrétaire d’Etat à la Solidarité, Valérie Létard, a pour objectif de relancer le débat sur les orientations et les moyens de la politique du handicap. Depuis la promulgation de la loi ad hoc en 2005, plus de 130 décrets ont été soumis au Conseil national consultatif des personnes handicapées (CNCPH) afin de répondre aux besoins croissants des personnes touchées. Interrogée par Directsoir, Valérie Létard a rappelé que « cinq millions de personnes sont concernées de près comme de loin par le handicap, et donc par la loi ». SIX MOIS DE PRÉPARATION En octobre 2007, Valérie Létard met en place un comité de suivi de la mise en place de la loi, structuré en groupes de travail chargés de préparer la Conférence. Pour chaque sujet, comme le fonctionnement des maisons départementales des personnes handicapées, les ressources, la scolarisation ou l’emploi des personnes handicapées, les associations, les ministères concernés et les départements travaillent sur un bilan et sur des pistes d’amélioration. Aujourd’hui, au-delà de la présentation des conclusions de ces nombreuses concertations, la Conférence sur le handicap a pour objectif prioritaire de déboucher sur des mesures immédiates. Parmi les pistes d’amélioration : l’assurance sociale, la scolarisation, l’accessibilité ou encore l’accueil. LE CINQUIÈME RISQUE La création du « cinquième risque », qui concerne la dépendance, pourrait être l’une des concrétisations les plus emblématiques de ces concertations. Cinquième volet de la protection sociale – avec la santé, les accidents du travail, la famille et la vieillesse–, il doit permettre de compenser la perte d’autonomie des personnes âgées et des personnes handicapées. « Le cinquième risque de dépendance vise à travailler sur une amélioration des dispositifs d’accompagnement à domicile comme des établissements pour des personnes handicapées », L’ACTUALITÉ FRANCE 3 précise Valérie Létard. Le projet de loi devrait être présenté au Parlement dans les prochains mois, pour entrer en vigueur au début de l’année 2009. LA SCOLARISATION Avec la création du cinquième risque, la scolarisation est l’un des thèmes les plus attendus par les associations, notamment l’Unapei (Union nationale des associations de parents, de personnes handicapées et mentales et leurs amis), qui est la plus importante, et qui revendique un droit à la scolarisation « pleinement actif dès le plus jeune âge ». Avec l’expression « scolarisation active », les associations veulent souligner la nécessité d’une prise en charge réelle des enfants en situation de handicap, bien au-delà de quelques heures par semaine. Pour cela, Valérie Létard préconise – entre autres solutions – l’augmentation des effectifs des auxiliaires de vie scolaire ainsi que le développement des infrastructures d’accueil. CINQ MILLIONS « DE PERSONNES SONT CONCERNÉES » LES MAISONS DÉPARTEMENTALES Autre chapitre important de la Conférence sur le handicap : les maisons départementales des personnes handicapées (MDPH). Valérie Létard déplore de nombreux manques qui en obèrent le fonctionnement correct. « Il y a une instabilité des équipes [qui bénéficient du droit d’option avec retour, c’est-à-dire la possibilité de quitter ce type d’établissement pour un autre type d’établissement à tout moment,ndlr] qui fait que nous n’arrivons pas à mettre en place une prise en charge de qualité, car il n’y a pas de continuité ou de possibilité de formation. » Et d’ajouter : « Ce qu’il faut, c’est modifier cela. S’il y a un droit d’option, il faut tout de même essayer de fixer les équipes propres aux MDPH. » L’ACCESSIBILITÉ « L’accessibilité représente 15 milliards d’euros d’efforts pour les collectivités locales d’ici 2015 », indique la secrétaire d’Etat à la Solidarité. A l’heure actuelle, Valérie Létard doit conjuguer les attentes des associations en matière d’accessibilité Sandrine Bonnaire, dont la sœur est autiste, avec Valérie Létard. pour les personnes handicapées avec la lenteur de la mise en place de ces mesures par les maires à l’échelle municipale – en raison du lourd impact budgétaire. L’objectif est de faire appliquer la loi malgré le paramètre financier et la diversité des acteurs concernés. « Il y a le monde de l’entreprise, les administrations et les bâtiments publics, les transports », indique Valérie Létard à titre d’exemple.Toutes les sociétés de transports publics ont déjà rendu les grandes lignes de leurs projets de mise en accessibilité d’ici 2015. Des éléments qui serviront de base pour établir des diagnostics d’accessibilité, un « phasage » des opérations à mener et une hiérarchisation des priorités. DÉTERMINATION Issue de la détermination de la secrétaire d’Etat à la Solidarité, la Conférence sur le handicap devra prendre en compte toutes les demandes des acteurs du handicap. Valérie Létard le sait, la tâche est difficile : « Il faut prendre en compte tout le monde. » Elle reconnaît qu’elle « ne [fait] pas dans la simplicité », mais la charge de travail et de responsabilités ne lui fait pas peur. Tant mieux, car le succès de son combat permettra d’éviter une dichotomie croissante de la société entre, d’une part, le monde des valides, et d’autre part, celui des personnes en situation de handicap. VERBATIM Nicolas Sarkozy : « Ne plus laisser les parents dans la crainte de mourir » ■ « Actuellement, il y a 15000 enfants et 12000 adultes sur des listes d’attente », a déclaré ce matin le président de la République, relevant que « des familles sont obligées d’aller [trouver des places d’accueil] en Belgique. » Un phénomène que le chef de l’Etat a qualifié de « scandale ». « En cinq ans, on va construire 50000 places nouvelles [qui] sont un effort indispensable pour ne plus laisser les parents dans la crainte de mourir » [sans que l’avenir de leurs enfants handicapés ne soit sécurisé,ndlr].



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :