Direct Soir n°342 5 mai 2008
Direct Soir n°342 5 mai 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°342 de 5 mai 2008

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 12

  • Taille du fichier PDF : 890 Ko

  • Dans ce numéro : Alice Taglioni à l'affiche de « Cash »

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 EN COUVERTURE Femme active, femme de cambrioleur ou futur épouse d’un élégant arnaqueur : l’actrice enchaîne les rôles de comédie dans ses derniers films. ALICE TAGLIONI UNE TÊTE BIEN FAITE Un visage familier. Rien d’étonnant à cela, Alice Taglioni est l’actuelle coqueluche du cinéma français. Depuis début février, l’actrice est en promotion pour trois longs métrages. Après avoir partagé en février l’affiche de Notre univers impitoyable avec son compagnon, Jocelyn Quivrin, elle joue la femme du cambrioleur Albert Spaggiari dans Sans arme, ni haine, ni violence de Jean-Paul Rouve, sur les écrans depuis mi-avril. Dernier film en date : Cash d’Eric Besnard, dans lequel elle est entourée d’un casting en or. Aux côtés de Jean Dujardin, Jean Reno, François Berléand et Valeria Golino, Alice Taglioni affirme son talent et confirme enfin qu’elle est une valeur sûre du box-office français. DE LA MUSICIENNE À L’ACTRICE Après seulement six ans de métier mais déjà presque vingt longs métrages, la cote de la comédienne, âgée de 31 ans, explose. Une ascension fulgurante pour cette actrice qui débuta sa carrière sur le tard. Pour Alice Taglioni, tout commence en musique. Depuis l’âge de 4 ans, elle n’a qu’une passion : le piano.Après avoir Directsoir N°342/Lundi 5 mai 2008 Depuis mi-février, Alice Taglioni n’a pas quitté les salles de cinéma. Après « Notre univers impitoyable », elle est actuellement à l’affiche de « Sans arme, ni haine, ni violence » et « Cash ». Trois films sortis en salles en trois mois. Autant dire qu’en ce début d’année 2008, le charme de la belle Alice Taglioni ne passe pas inaperçu. été formée au Conservatoire national de Paris, elle se destine à une carrière de pianiste.Ayant du mal à trouver sa place, elle se juge trop complexée et choisit comme thérapie des cours de comédie. Rapidement, elle se passionne pour le théâtre et le cinéma et ne tarde pas à décrocher ses premiers contrats. Elle débute dans des courts métrages et des téléfilms avant d’apparaître au grand
www.directsoir.net écran pour la première fois en 2002, dans La bande du drugstore, réalisé par François Armanet. Elle apparaît dans des séries télévisées telles que P.J. ou La vie devant nous. Sur les planches, Alice Taglioni parfait son jeu dans la pièce Devinez qui ?. Délaisser son piano fut sans doute l’un de ses choix les plus difficiles. Aujourd’hui, l’actrice rêve d’endosser un rôle de pianiste. UN PHYSIQUE DE MANNEQUIN Belle blonde à la silhouette de sylphide, Alice Taglioni dégage quelque chose d’hollywoodien. Alice Taglioni aurait pu embrasser une carrière de mannequin. Elue Miss Corse en 1996, elle renonce à participer l’année suivante à l’élection de Miss France. « Il faut une vocation pour ça ! », avoue-t-elle au Figaro Madame. Et sa vocation est ailleurs. Elle retrouvera néanmoins les podiums quelques années plus tard pour son rôle de mannequin dans La doublure, de Francis Veber, ou encore pour les campagnes de pub de la marque Lancel, qui a fait de l’actrice son égérie, au côté de la championne de natation Laure Manaudou. Son physique lui vaut d’ailleurs de nombreux rôles de croqueuse d’hommes. Après avoir fait fantasmer Edouard Baer dans Mensonges et trahisons et plus si affinités, elle fait une nouvelle fois tourner la tête de Daniel Auteuil, Gad Elmaleh et Dany Boon dans le film de Veber. Parmi ses partenaires, il en est un qui, plus encore que les autres, a succombé à son charme. Jocelyn Quivrin, qu’elle surnomme « Joss », partage sa vie depuis six ans. AU PAYS DE LA COMÉDIE Après s’être essayée, à ses débuts, aussi Ses trois derniers films « NOTRE UNIVERS IMPITOYABLE » ■ Dans cette comédie sortie le 13 février dernier, la réalisatrice Léa Fazer réunit à l’écran Alice Taglioni et Jocelyn Quivrin. Jeunes, dynamiques, tous deux avocats dans un grand cabinet de conseil, Victor et Margot forment un couple uni jusqu’au jour où ils se retrouvent concurrents au même poste de direction. Un film qui dépeint les ravages du pouvoir et de l’ambition sur la vie amoureuse. Valeria Golino, Alice Taglioni et Jean Dujardin dans Cash. bien aux films d’auteur qu’aux séries télévisées,Alice Taglioni finit par trouver J.-C. LOTHER APRÈS AVOIR ÉCUMÉ LES COMÉDIES, ALICE TAGLIONI N’EXCLUT PAS DE CHANGER D’HORIZON. EN COUVERTURE 3 sa voie dans la comédie. Si le grand public l’avait déjà découverte dans Le cœur des hommes de Marc Esposito, c’est le film de Laurent Tirard, Mensonges et trahisons et plus si affinités, qui la mettra sur le devant de la scène. Lors du tournage, elle rencontre Clovis Cornillac. Elle ne le quittera plus alors qu’il devient incontournable dans le paysage cinématographique français. A son côté, elle enchaîne en 2005 Les chevaliers du ciel (de Gérard Pirès) et Le cactus (de Gérard Bitton). Suivent quatre autres comédies en deux ans (dont L’île aux trésors et Détrompez-vous). Alice Taglioni a réellement trouvé son genre : « Rire, faire rire, j’adore ! C’est flatteur. J’en ressens presque un petit pouvoir. La comédie, c’est ma culture. Et je suis fière que l’on pense à moi pour des films populaires. « SANS ARME, NI HAINE, NI VIOLENCE » ■ Pour son premier long métrage en tant que réalisateur, Jean-Paul Rouve livre sa vision de la vie d’Albert Spaggiari. Derrière la caméra, il interprète le cambrioleur qui a monté sans violence le casse du siècle à Nice en 1976. Dans ce film, Alice Taglioni s’éloigne de ses habituels rôles dans des comédies populaires pour jouer la femme de Spaggiari. MARS DISRIBUTION Ce n’est pas péjoratif à mes yeux », déclarait-elle l’an dernier à L’Express. Aujourd’hui, l’actrice n’exclut pas de changer d’horizon : « La comédie est une très bonne école de cinéma. Mais j’aimerais un rôle qui, sans donner dans le tragique forcené, me permettrait d’explorer d’autres couleurs », confiait-elle récemment au Figaro Madame. Depuis ses premiers cachets qui ne dépassaient pas le millier d’euros, Alice Taglioni a parcouru du chemin et a su s’imposer comme une valeur montante de la comédie. Mais l’actrice toucheà-tout promet de ne pas s’arrêter là. « CASH » ■ Un casting de rêve pour une histoire d’arnaque et de casse. Dans cette comédie d’Eric Besnard, Jean Dujardin interprète Cash, un arnaqueur professionnel charmeur et élégant, qui décide de venger à sa manière son frère, assassiné par un mauvais perdant. Dans ce film, Alice Taglioni use de son charme pour faire tourner la tête de Jean Dujardin. TFM DISRIBUTION



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :