Direct Soir n°332 10 avr 2008
Direct Soir n°332 10 avr 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°332 de 10 avr 2008

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (138 x 181) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2,1 Mo

  • Dans ce numéro : Mary McAleese d'une Irlande à l'autre

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
Directsoir N°332/Jeudi 10 avril 2008 16 VOYAGE Le désert d’Atacama Le sommet des déserts Ce désert du Chili est l’un des plus arides au monde. Situé entre l’océan Pacifique et la Cordillère des Andes, il est aussi l’un des plus beaux. Cette partie du Chili offre un univers contrasté et irréel. Un nouveau monde s’ouvre devant nos yeux. S itué au nord du Chili, frontalier avec le Pérou, la Bolivie et l’Argentine, le désert d’Atacama est une curiosité géologique. Cette région montagneuse, considérée comme l’une des plus sèches au monde et qui s’étend sur 1000 km du nord au sud, ne profite que de quelques gouttes d’eau par an. A 4 000 m d’altitude, cette aridité n’a pourtant pas empêché le développement d’une faune riche. Lamas, alpagas, vigognes et flamants roses se croisent dans les nombreuses oasis qui se sont développées aux plus hautes altitudes. Environ un million de personnes vivent en lisière de ce désert, notamment à San Pedrode Atacama, village peuplé depuis 10 000 ans. C’est dans cette région que fut découverte une série de momies, dont l’une d’elles, appelée « Miss Chile » et vieille de trois mille ans, est parfaitement conservée. Sa réplique trône dans le petit musée archéologique de ce village. Ce havre de paix est aussi la porte d’entrée vers de merveilleux sites naturels (voir encadré ci-contre). Découvrir : Prenez la route pour le Salar d’Atacama, à cheval, en voiture ou en bus (pour les expéditions organisées). C’est l’un des plus vieux lacs salés du monde, et le plus grand du Chili, au pied des volcans Licancabur et Lascar. Les flamants roses y ont élu domicile. La beauté de ce paysage est à couper le souffle. Ensuite, direction la Vallée de la Lune, complètement irréelle et magique ; on se croirait sur l’astre lunaire, et le coucher de soleil est exceptionnel ! Les étonnants geysers du Tatio valent aussi le détour : il s’agit du plus grand site de jets naturels d’eau chaude de l’hémisphère Sud. Le spectacle est époustouflant au lever du soleil. Désert de sable, lac salé, volcans, geysers… : le désert d’Atacama regorge de sites magnifiques. Où dormir – Hostal Eden atacameño (hostaleden@ gmail.com), à 5 mn à pied du centre. Simple, propre et pas cher, idéal pour les routards. – Casa Don Tomas – Hotel San Pedrode Atacama : construit en pierre de volcan et décoré de meubles rustiques taillés dans du saule pleureur, cet hôtel propose des chambres ou des cabanes spacieuses avec un service impeccable. La piscine est idyllique avec sa vue sur les montagnes et le volcan Licancabur. Pratique Pour se rendre dans le désert depuis Santiago : soit prendre le bus jusqu’à Calama pour un voyage de 23 heures (env. 35 €) – de là, un autre bus (env. 3 €) vous amène à San Pedro ; soit choisir l’avion direction Calama (env. 70 €). Depuis l’aéroport, San Pedroest desservi par une navette ou des taxis. Pour préparer son voyage depuis la France, il existe plusieurs sites, dont chili-authentique.com, et pour des F. GUIZIOU/HEMIS.FR A. MONTFORT/PHOTONONSTOP billets d’avion à des prix intéressants : Chili.vol-pas-cher.info. Aucun vaccin n’est exigé. À tester – Restaurante Adobe : la cuisine est simple et traditionnelle. Leur cazuela, bouillon de bœuf ou de poulet avec des pommes de terre et du maïs, est excellente. Il est aussi fréquenté le soir pour son bar chaleureux. – Hotel Kimal : le restaurant de l’hôtel est réputé pour sa cuisine locale comme les empanadas – chaussons fourrés de viande hachée avec des olives et des oignons. Le Kimal est idéal pour déguster un merveilleux dîner au bord de la piscine, accompagné de vins chiliens. À rapporter Les Indiens ont su exploiter au maximum les ressources de ce désert : par exemple, artisanat textile avec la laine de lama et d’alpaga (tapis, pulls et ponchos), sculptures taillées dans la pierre de volcan de Toconao ou instruments de musique fabriqués dans des cactus. B. GARDEL/HEMIS.FR Les prix sont donnés à titre indicatif.
Enfin un tout-terrain accessible - -.eo.,.port.c:om- Ol ! re valable dans tous les magalhs Jusq.'av 20



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :