Direct Soir n°314 14 mar 2008
Direct Soir n°314 14 mar 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°314 de 14 mar 2008

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (290 x 390) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 7,5 Mo

  • Dans ce numéro : Dany Boon le phénomène ch'ti

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
Directsoir N°314/Vendredi 14 mars 2008 2 L’ACTU FRANCE LE CHIFFRE DU JOUR En bref MUNICIPALES Fin de campagne et incertitudes avant le deuxième tour ■ La campagne des élections municipales prend officiellement fin ce soir, mais pour beaucoup de candidats, le suspense reste entier. Dans de nombreuses communes, ces derniers jours ont été marqués par les tractations politiques. Au final, 462 listes seront en compétition dans les villes de plus de 30000 habitants. Dimanche, 91 duels, 62 triangulaires et 14 quadrangulaires se tiendront lors du deuxième tour. Le MoDem, qui a été au centre des discussions cette semaine, maintient des candidats dans 30 de ces communes et participera à 17 triangulaires. Ce sera le cas dans les 5 e, 7 e et 14 e arrondissements de Paris, mais aussi à Pau, où François Bayrou est en situation délicate. Un sondage BVA publié dans Sud-Ouest crédite le président du MoDem de 37%. Celui-ci se classerait en deuxième position derrière la liste conduite par Martine Lignières-Cassou (PS-PCF-PRG- Verts) qui rassemblerait 41% des voix. A Marseille, où le MoDem a rejoint la liste de gauche, deux sondages donnaient ce matin un léger avantage au maire sortant Jean-Claude Gaudin. La cité phocéenne SOCIAL 0,4% C’est l’estimation de la croissance au premier trimestre, publiée aujourd’hui par la banque de France. L’institution avait initialement prévu un chiffre de 0,5%. Le gouvernement table pour cette année sur une croissance de 2%. est aussi le théâtre de d’une première nationale : cinq centrales syndicales ont appelé à voter pour le candidat socialiste Jean-Noël Guérini. Autres points chauds de ce deuxième tour : Toulouse et Périgueux. Dans la ville rose, une enquête d’opinion TNS-Sofres-Logica faisait état, ce matin, d’une égalité entre le candidat UMP (sortant) et son adversaire socialiste. A Périgueux, où Xavier Darcos est en danger, les instances nationales des partis ont dépêché leurs poids lourds : après François Fillon et Alain Juppé, qui étaient venus soutenir le ministre de l’Education nationale, François Hollande est intervenu lors d’une réunion de soutien au candidat d’union de la gauche, Michel Moyrand. L’UMP veut gagner 10 à 15 villes Au cours de son discours, le premier secrétaire du parti socialiste a aussi lancé un appel aux éléphants du PS. « Au lendemain de ce scrutin, ce que je souhaite, ce que je veux pour mon parti, c’est que nous pensions d’abord aux Français, surtout aux Français (…) et que nos questions de socialistes –importantes– passent finalement JUSTICE au second plan ». A l’UMP, le secrétaire général adjoint du parti a démenti l’information selon laquelle sa formation redouterait la perte de 34 villes. Interrogé sur Canal+, Dominique Paillé s’est montré optimiste : « Nous espérons prendre entre dix et quinze villes » a-t-il déclaré. Déjà élus Les maires de plusieurs villes, dans lesquelles le suspense a été levé dès le premier tour, devaient être élus dès aujourd’hui. A Bordeaux, le conseil municipal devait se réunir aujourd’hui pour reconduire Alain Juppé dans ses fonctions. Même chose à Dijon, où le maire socialiste sortant François Rebsamen est arrivé en tête dimanche, et au Puy-en-Velay, où Laurent Wauquiez, le porte-parole du gouvernement a devancé la maire socialiste sortante, Arlette Arnaud-Landau. Décision dans l’affaire du crash du Mont Saint-Odile ■ La cour d’appel de Colmar (Haut-Rhin) devait rendre cet après-midi son arrêt dans le procès de la catastrophe aérienne du Mont Saint-Odile, dans laquelle 87 personnes avaient trouvé la mort le 20 janvier 1992. Plus de seize ans après le crash, cette décision est très attendue par les neuf rescapés de l’accident et par les familles des victimes. Ils réclament une nouvelle appréciation des dommages, notamment en ce qui concerne la reconnaissance de leur souffrance psychique. Après un procès en appel de 7 semaines, des peines Des salariés menacent de polluer la Meuse ■ Les cinquante salariés de l’entreprise Lenoir-et- Meunier, de Bogny-sur-Meuse dans les Ardennes, mise en liquidation judiciaire le 7 février dernier, menacent de polluer la Meuse en déversant de l’acide chlorhydrique, s’ils n’obtiennent pas la nomination d’un médiateur et l’ouverture de négociations. A bout de forces après cinq semaines de protestation, le porte-parole des salariés, Claude Choquet, entend ainsi « faire avancer les revendications et obtenir le versement d’une indemnité de 50000 euros par salarié au nom du préjudice moral Le candidat PS à la mairie de Marseille, Jean-Noël Guérini, était en meeting hier soir au parc Chanot. en plus de l’indemnité de licenciement. » L’ultimatum expire aujourd’hui et les autorités ont déjà prévu des barrages flottants pour contenir une éventuelle pollution de la Meuse, au cas où les salariés passeraient à l’acte. L’usine Lenoir-et-Meunier qui fabriquait des boulons pour l’industrie n’a pas trouvé de repreneur, même si deux dossiers de reprise partielle avaient reçu l’aval du tribunal de commerce de Charleville-Mézières. Dans une région minée par le chômage et les plans sociaux, les salariés craignent de ne pas pouvoir retrouver d’emploi. de 9 à 18 mois de prison avec sursis ainsi que des amendes avaient été requises à l’encontre de trois cadres de l’ancienne compagnie Air Inter, d’un contrôleur aérien et de la Direction générale de l’aviation civile (DGAC). A la surprise générale, le parquet n’avait pas condamné Bernard Ziegler, ancien directeur technique d’Airbus, poursuivi pour une mauvaise conception du cockpit de l’avion A320. Les six prévenus avaient tous été relaxés en première instance. Les juges avaient reconnu la responsabilité civile d’Airbus et d’Air France. O. Besancenot est venu soutenirC. Choquet, le 5 mars. DISPARITION. Le corps d’un des deux adolescents disparus mercredi a été retrouvé ce matin dans le lac du Bariousse en Corrèze. ❚ JUSTICE. Placé sous contrôle judiciaire et mis en examen le 2 mars dernier à Créteil (Val-de-Marne), pour détention d’images pédophiles et pornographiques, un homme s’est suicidé. Son corps a été retrouvé hier à son domicile. ❚ SOCIAL. Une centaine de marins-pêcheurs du Morbihan et du Finistère ont bloqué ce matin l’accès au port de Lorient pour réclamer l’application immédiate du plan pêche. ❚ AUX LECTEURS. Donnez-nous votre avis sur l’actualité, posez-nous vos questions en écrivant à la rédaction de Directsoir, 31-32, quai de Dion-Bouton, 92800 Puteaux ou en envoyant un courriel à redac@directsoir.net. A. -C. POUJOULAT/AFP F. NASCIMBENI/AFP
F. DUFOUR/AFP N. BLOUIN/REUTERS www.directsoir.net ARCHE DE ZOÉ Les 103 enfants retrouvent leurs parents ■ Le premier convoi ramenant les enfants de l’Arche de Zoé vers leurs parents est parti ce matin d’Abéché. Depuis le mois d’octobre, les 103 enfants, âgés de 14 mois à 14 ans, et que l’association avait tenté de sortir du Tchad, avaient été pris en charge par l’Unicef. « C’était un cas de figure inédit », rappelle Jean-François Basse, chef de la protection de l’enfance pour l’Unicef au Tchad. La procédure de « réunification » des familles a pris presque six mois, car il fallait attendre que les démarches judiciaires Aujourd’hui, les Iraniens sont appelés à voter pour renouveler le parlement. UNION MÉDITERRANÉENNE ■ Alors qu’un accord a été trouvé hier soir à l’issue d’un dîner des chefs d’Etat et de gouvernement au sommet de Bruxelles, le projet d’Union pour la Méditerranée, initialement intitulé « Union méditerranéenne », devait être officiellement validé ce matin. Le président français Nicolas Sarkozy, initiateur de ce projet, s’est félicité de cette décision, la qualifiant de « très bonne nouvelle ». Les dirigeants européens ont accepté de redonner un nouveau souffle au processus de Barcelone lancé en 1995, afin de renforcer la coopération entre les Les présidents Omar Hassan al-Bachir et Idriss Déby. En bref soient terminées au Tchad, puis que la commission, spécialement créée à N’Djamena, valide la décision de justice qui autorise les enfants à retrouver leur famille. Enfin, il fallait que le ministère des Affaires sociales donne son accord. Pendant ce temps, l’Unicef a procédé à l’identification des enfants. 98 d’entre eux se sont révélés être tchadiens, contrairement aux affirmations de l’Arche de Zoé, selon lesquelles les 103 enfants étaient originaires de la province du Darfour au Soudan. Le projet Sarkozy approuvé pays partenaires. Mais la France a été contrainte de revoir certaines grandes lignes du projet, en raison des réticences de pays comme l’Allemagne. « C’est difficile de faire l’Europe sans faire des compromis », a reconnu Nicolas Sarkozy. Paris a accepté l’intégration des vingt-sept pays européens à l’Union. A l’origine, le projet ne s’adressait qu’aux riverains de la Méditerranée. L’Union devrait être officiellement lancée le 13 juillet prochain dans le cadre d’un sommet réunissant les membres européens et les pays du sud de la Méditerranée. TCHAD-SOUDAN L’ACTU MONDE 3 IRAN Accord en demi-teinte à Dakar ■ Sous la pression internationale, les présidents du Tchad et du Soudan ont signé, hier à Dakar, un accord de non-agression pour tenter de mettre fin à leurs différends qui durent depuis cinq ans. Cet accord présenté comme un « accord de paix définitif » n’apporte pas de nouveauté particulière aux textes précédents qui datent de février 2006 et 2007. Seule exception : la mise en place d’un groupe de contact chargé du suivi et de la mise en œuvre de bonne foi du présent accord concernant les violations éventuelles. Ce groupe Les enfants attendaient leur retour depuis octobre dernier. Élections législatives sous contrôle ■ Malgré les appels pour inciter les Iraniens à aller voter aujourd’hui qui se sont multipliés ces derniers jours, le jeu semble déjà fait pour les conservateurs. Faute de pouvoir utiliser des affiches ou de mener des débats avec les camps opposés, les réformateurs n’ont eu que très peu l’occasion de conduire une réelle campagne électorale, qui doit aboutir au renouvellement des 290 sièges du Parlement iranien pour quatre ans. Ibrahim Yazdi, opposant démocrate, affirme que les élections n’ont rien de libre, compte tenu de l’élimination de 2000 candidats par le Conseil des gardiens – lui-même contrôlé par les conservateurs – chargé de superviser les élections. Le Majlis (le parlement) devrait donc être dominé par les conservateurs. Des divisions existent toutefois entre ceux-ci, certains courants rejetant le jusqu’auboutisme du président Ahmadinejad dans les affaires internationales. Nicolas Sarkozy, hier au Conseil européen de Bruxelles. constitué des ministres des Affaires étrangères de la Libye, de la République du Congo, du Sénégal, du Gabon et de l’Erythrée devra se réunir une fois par mois et pourra être convoqué en cession extraordinaire par les deux pays signataires. L’accord a bien failli ne pas être signé car très tôt dans la matinée d’hier, on apprenait qu’une colonne de rebelles partie du Soudan avait été localisée dans l’est du Tchad. L’information n’a pas été confirmée par l’armée française. Elle a été démentie par le chef des rebelles tchadiens. IRAK. L’archevêque chaldéen de Mossoul, retrouvé mort hier après son enlèvement par des inconnus, sera inhumé cet après-midi dans un village chrétien de la périphérie de cette ville du nord de l’Irak, où des centaines de fidèles ont commencé à se rassembler. TIBET. Des incendies ont éclaté ce matin dans la capitale tibétaine Lhassa où depuis plusieurs jours des moines bouddhistes manifestent contre la répression chinoise au Tibet. ESPACE. Deux astronautes de la navette américaine Endeavour ont regagné la Station spatiale internationale (ISS) après avoir installé une partie du laboratoire japonais Kibo sur l’ISS, selon la Nasa. BELGIQUE. Le leader démocrate-chrétien flamand Yves Leterme, Premier ministre belge désigné, a été hospitalisé hier soir pour une journée afin de subir un traitement à l’estomac suite à son hospitalisation en février. T. COEX/AFP F. LENOIR/REUTERS



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :