Direct Soir n°281 22 jan 2008
Direct Soir n°281 22 jan 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°281 de 22 jan 2008

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2,2 Mo

  • Dans ce numéro : Fadela Amara elle dévoile son « plan banlieues »

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
R. DAMORET/REA Directsoir N°281/Mardi 22 janvier 2008 2 L’ACTU FRANCE Le poilu Louis de Cazenave est décédé à l’âge de 110 ans. Fadela Amara présente son plan ■ La secrétaire d’Etat à la Politique de la ville, Fadela Amara, est arrivée à Vaulx-en-Velin (69), ce matin, pour présenter les grandes lignes de son plan intitulé « Espoir banlieue » (voir enquête p.6). Accompagnée de son ministre de tutelle, Christine Boutin, Fadela Amara devrait dévoiler partiellement les propositions pour désenclaver les quartiers difficiles. Pour MohammedAbdi, le secrétaire de Fadela Amara, il s’agit d’abord « de faire la synthèse des 30000 contributions que nous avons reçues durant près de 300 rencontres territoriales ». Pour financer ce projet, la secrétaire d’Etat souhaite obtenir « un milliard d’euros pour désenclaver cinquante quartiers qui accumulent les difficultés ». Interrogée ce matin sur France Inter, Fadela Amara a confirmé son souhait de donner davantage de responsabilités aux maires pour mettre en œuvre ce nouveau plan. L’essentiel du plan sera présenté par le Président, le 8 février. LE CHIFFRE DU JOUR En bref BANLIEUE 76 ans Les ouvriers ont une espérance de vie plus courte que celles des autres catégories professionnelles. L’Institut national d’études démographiques (Ined) a publié une étude ce matin. A partir de 35 ans, les hommes cadres supérieurs ont une espérance de vie de 47 ans, soit quatre années de plus que la moyenne et six années de plus que les ouvriers (41 ans). Pour les femmes, l’écart est moins important mais reste en faveur des cadres. HOMMAGE OBSÈQUES ■ Un an après sa disparition, l’abbé Pierre, de son vrai nom Henri Grouès, demeure présent dans les mémoires et dans les cœurs. Selon un récent sondage TNS-Sofres publié dans le Pèlerin, 74% des Français considèrent que personne ne l’a remplacé. Pourtant, ses héritiers continuent de combattre l’exclusion et la pauvreté. Ce matin, les bénévoles ont organisé dans le quartier du Marais à Paris, un petit déjeuner dans la rue au profit des plus démunis. Le maire de la ville, Bertrand Delanoë, devait dévoiler à cette occasion une plaque commémorative en L’avant-dernier poilu enterré sobrement ■ Conformément à ses vœux, les obsèques de Louis de Cazenave, ancien combattant de la guerre de 1914-1918 décédé dimanche, devaient se dérouler en toute simplicité aujourd’hui, en début d’après-midi. Seule note officielle : la présence annoncée d’Alain Marleix, le secrétaire d’Etat aux Anciens combattants. La messe d’enterrement devait se dérouler en l’église de la Borie Darles à Brioude (Haute-Loire) avant l’inhumation dans le caveau familial de Saint-Georges-d’Aurac, son village natal. A 110 ans, Christine Boutin et Fadela Amara en déplacement, aujourd’hui, à Vaulx-en-Velin (69), pour présenter le plan « Espoir banlieue ». INFIRMIÈRES BULGARES ■ La commission d’enquête parlementaire sur la Libye devait présenter aujourd’hui ses conclusions concernant les conditions de la libération des infirmières bulgares. Le rapport final, rédigé par le député UMP Axel Poniatowski, devait être voté à l’Assemblée par les trente membres de la commission. Ce rapport fait cinq propositions, dont celle d’« un mécanisme d’alerte » au sein de l’UE en cas de prise d’otage. Par ailleurs, il préconise également la « réhabilitation des soignants bulgares » et « d’accompagner et de conforter le plan Emmaüs poursuit le combat de l’abbé Pierre l’honneur de l’abbé Pierre. Quelque 200 responsables du mouvement devaient se rendre cet après-midi devant l’Assemblée nationale et le Sénat pour interpeller les parlementaires. Christophe Deltombe, actuel président d’Emmaüs France, s’est déclaré inquiet de la situation du logement et de l’emploi en France. Son prédécesseur, Martin Hirsch, nommé en 2007 haut-commissaire aux Solidarités actives contre la pauvreté, a promis, d’ici à la fin de l’année, la création d’un « statut protecteur » pour les 115 communautés des compagnons d’Emmaüs. Louis de Cazenave était l’un des deux derniers poilus de la Première Guerre mondiale. Lazare Ponticelli, son cadet de quelques semaines, est devenu le nouveau doyen des Français et le dernier combattant de la « der des ders ». Louis de Cazenave avait intégré à 19 ans le 22 e régiment d’infanterie coloniale avant de se battre au Chemin des Dames avec le 5 e bataillon des tirailleurs sénégalais en 1917. Mobilisé pendant la Seconde Guerre mondiale, il avait été fait prisonnier par la police de Vichy. La commission rend ses conclusions d’action sur Benghazi pour soigner les enfants atteints du sida ». Outre ces propositions, le rapport revient sur l’ensemble du drame humanitaire, la libération des otages, l’action de la France et la relance des relations franco-libyennes. De leur côté, les députés PS présenteront leur propre contribution et Pierre Moscovici signera également une contribution personnelle. Ces textes seront annexés au rapport. Par ailleurs, celui-ci ne devrait pas donner de détails concernant le rôle joué par Cécilia Sarkozy dans la libération des soignants bulgares. Bertrand Delanoë ce matin à Paris. ENVIRONNEMENT. Le ballon dirigeable avec lequel l’explorateur Jean-Louis Etienne devait effectuer une expédition au-dessus de l’océan Arctique, s’est écrasé ce matin sur une maison de Tourettes (Var). La mission pourrait être annulée. ❚ ACCIDENT. Un incendie a détruit en partie le château du Tholonet, situé près d’Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône) la nuit dernière. Le feu n’a fait aucune victime. ❚ POLITIQUE. Le chef de l’Etat Nicolas Sarkozy devait se rendre aujourd’hui à Pau (Pyrénées-Atlantiques) afin de rencontrer les familles des infirmières assassinées en 2004 dans l’hôpital psychiatrique de la ville. ❚ AUX LECTEURS. Donnez-nous votre avis sur l’actualité, posez-nous vos questions en écrivant à la rédaction de Directsoir, 31-32, quai de Dion-Bouton, 92800 Puteaux ou en envoyant un courriel à redac@directsoir.net B. AMSELLEM/SIGNATURES MEHDI FEDOUACH/AFP



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :