Direct Soir n°274 11 jan 2008
Direct Soir n°274 11 jan 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°274 de 11 jan 2008

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,0 Mo

  • Dans ce numéro : Marion Cotillard en lice pour les Golden Globes

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
Directsoir N°274/Vendredi 11 janvier 2008 2 L’ACTU FRANCE N. KHAYAT/ABACA Interview SONDAGE EXCLUSIF Le Président dispose d’un soutien populaire. ■ QUESTION : Vous savez que le président Nicolas Sarkozy a fait une conférence de presse le 8 janvier où il a exposé ses orientations pour 2008. Estimez-vous que lors de cette conférence de presse, il a été… Fiche technique Sondage exclusif CSA/Direct soir réalisé par téléphone les 9 et 10 janvier 2008 au domicile des personnes interrogées. Echantillon national représentatif de 808 personnes âgées de 18 ans et plus, constitué d’après la méthode des quotas (sexe, âge, profession du chef de ménage), après stratification par région et catégorie d’agglomération. (Tous les sondages publiés par CSA sont disponibles sur http://www.csa.eu) L. BIRON/VISUAL PRESS politique Quel est l’objectif de l’UMP ? Nous voulons que les communes aillent dans le même sens que le gouvernement. Qu’elles soient des relais de la politique nationale. Nos candidats ont signé une charte en dix points. Les plus importants concernent les questions d’emploi et d’environnement. Les socialistes, quant à eux, veulent mettre la main sur de nouveaux bastions pour bloquer les réformes. Plusieurs sondages montrent un recul de la popularité de Nicolas Sarkozy. Cela vous inquiète-t-il, à trois mois des municipales ? Les sondages sont une chose, et les Français placés devant un choix Nicolas Sarkozy toujours très largement jugé dynamique, moderne, courageux et clair ■ Après la conférence de presse donnée le 8 janvier par le président de la République, un premier bilan peut être dressé sur l’image présidentielle. Nuancé, celui-ci indique néanmoins sans ambiguïté que l’heure est à la rupture comme l’avait promis Nicolas Sarkozy durant la campagne présidentielle. Très majoritairement qualifié de « dynamique », « moderne » et « courageux », le chef de l’Etat est crédité de caractéristiques incarnant le changement. Les opinions positives demeurent plus nombreuses que les réticences sur des qualités aussi importantes que l’honnêteté, l’efficacité, la clarté, l’écoute et la transparence. Seul point sur lequel le Président n’a pas convaincu lors de la conférence de presse : la proximité Yves Jégo : « mille candidats d’ouverture sur nos listes » Porte-parole de l’UMP, député-maire de Montereau (Seine-et-Marne) Lors d’un conseil national qui se tiendra ce week-end en présence de Nicolas Sarkozy, l’UMP investira ses candidats et lancera sa campagne pour les municipales. démocratique en sont une autre. La question est : les Français veulent-ils que leur ville s’inscrive dans l’évolution nationale ? Les ministres qui se présentent aux municipales devront-ils quitter le gouvernement en cas de défaite ? Le Premier ministre n’a pas souhaité que cette jurisprudence s’applique. A titre personnel, je pense qu’un ministre qui tente de gagner une commune détenue par l’opposition ne doit pas être traité de la même manière qu’un ministre, maire sortant, qui serait battu. A mon sens, ce dernier ne devrait pas rester au gouvernement. Mais ce n’est pas à l’UMP de fixer cette règle, qui est du ressort du Premier ministre. L’ouverture existe-t-elle au niveau local ? Nous avons mille candidats d’ouverture sur nos listes. A Montereau, par exemple, plusieurs anciens conseillers socialistes ont rejoint ma liste. C’est extraordinairement nouveau. STAGIAIRES ■ Le Comité des stages, composé d’une trentaine de personnes, s’est réuni cette après-midi à Paris pour faire avancer les propositions sur le statut des stagiaires à l’étranger. Les premières propositions présentées en novembre par le comité se composaient de trois volets. Le premier concerne la gratification des stages à partir de deux mois d’exercice. Le deuxième porte sur la suppression des stages hors cursus et réservés uniquement aux étudiants inscrits dans l’enseignement supérieur. Enfin, dernier point des propositions, fournir aux étudiants une égalité des chances pour l’accès aux stages. La ministre de l’Enseignement En bref des préoccupations des Français. La « politique de civilisation » ne suscite pas encore l’enthousiasme d’une population, davantage préoccupée par l’augmentation du pouvoir d’achat. Mais Nicolas Sarkozy le disait lui-même mardi dernier devant la presse : « Je ne m’imagine pas passer cinq ans à 70% de popularité. » Ce sondage indique que le président de la République dispose encore d’un soutien populaire substantiel pour accompagner son programme de réformes, même si – comme toujours en politique – il demeure par essence volatile. Nicolas Sarkozy le sait, mais affiche sa sérénité. « Président de la République, ce n’est pas un boulot pour inquiet », plaisantait-il lors de la conférence de presse. Ne se (En pourcentages) Oui Non prononcent pas - Dynamique 83 11 6 - Moderne 76 16 8 - Courageux 70 24 6 - Clair 60 32 8 - Désireux d’apporter de la transparence 54 35 11 - A l’écoute des interrogations des journalistes 53 28 19 - Honnête 49 39 12 - Efficace 46 39 15 - Proche des préoccupations des Français 38 52 10 De nouvelles propositions De nouvelles propositions pour encadrer les stages. supérieur Valérie Pécresse a accueilli favorablement ces principes. Pour Daniel Laurent, le coprésident du comité, « les propositions relèvent désormais de décrets et sont dans les rouages de l’administration ». TERRORISME. Un attentat a visé la nuit dernière la perception de Brando, en Haute-Corse, causant des dégâts dans le hall du bâtiment. ❚ POLITIQUE. L’ancien Premier ministre socialiste Laurent Fabius, a souhaité ce matin sur RMC que les municipales soient l’occasion de « sortir un carton jaune » à Nicolas Sarkozy. ❚ ÉDUCATION. Les chefs d’établissement des lycées et collèges ont touché une prime de fin d’année de 750 euros en récompense de leur travail. ❚ SOCIAL. Les négociations ont repris ce matin entre les partenaires sociaux en vue d’arriver à un accord sur la modernisation du marché du travail. F. DURAND/SIPA
D. LEROUX/SIGNATURES JACK GUEZ/AFP www.directsoir.net « P’TITE JULIE » ■ Les obsèques de Bruno Lesage, patron du chalutier et de Christophe Toanen, son second, auront lieu Michel Barnier avec les sauveteurs, le 8 janvier à Brest. Hommage aux marins disparus MANIFESTATION Soutien aux chrétiens d’Irak demain à 10h30 en l’église de Pléneuf- Val-André (Côtes d’Armor), le port d’attache de La P’tite Julie, tandis que Nicolas Sarkozy devait se rendre sur place en début d’après-midi. Ce matin, l’épave a été localisée par le chasseur de mines Eridan. Selon le porte-parole de la préfecture, « l’épave est couchée sur le flanc gauche ». Les conditions météo n’ont pas permis de prendre d’images. La prochaine tentative devait avoir lieu dans la journée. ■ A l’appel de l’organisation Pax Christi, plusieurs manifestations de solidarité avec la communauté chrétienne d’Irak vont se dérouler en France jusqu’à Pâques. Dès demain, en l’église Saint-Eustache (Paris), la comédienne Marie-Christine Barrault lira un message de soutien de l’académicien Jean d’Ormesson. Du 8 au 15 février, une délégation sera conduite en Irak par Mgr Stenger, évêque de Troyes. Début décembre, le ministre des Affaires étrangères, Bernard Kouchner, avait fait part de sa préoccupation pour cette communauté, appelée « chaldéenne », persécutée pour sa foi, et dont près de la moitié des 1,2 million de membres ont fui l’Irak depuis 2003, selon l’association Aide à l’église en détresse. Mercredi encore, deux attentats ont endommagé deux églises à Kirkouk, dans le nord du pays. TRANSPORTS Les augmentations entrent en vigueur dès aujourd’hui. ■ Pour compenser l’augmentation du prix du baril de pétrole, Air France augmente dès aujourd’hui la surcharge carburant sur ses tarifs. Pour les vols nationaux, il faut prévoir une hausse de 1 à 13 euros. Il en coûtera de 2 à 18 euros ■ L’ex-épouse de Nicolas Sarkozy, Cécilia, n’a pas obtenu gain de cause. Le juge des référés du tribunal de grande instance de Paris a accordé, ce matin, la diffusion du livre de la journaliste politique du Point, Anna Bitton, paru hier aux éditions Flammarion. L’ouvrage, intitulé Cécilia, a fait polémique dès sa sortie dans les librairies. Des extraits ont été publiés par les hebdomadaires Le Point et Le Nouvel Observateur. L’auteur fait des révélations surprenantes sur le chef de l’Etat. L’ACTU FRANCE JUSTICE Le tribunal autorise la diffusion du livre « Cécilia » Messe à l’église Notre-Dame de Chaldée, à Paris. Air France augmente ses tarifs supplémentaires pour un trajet moyen-courrier, et de 8 à 81 euros pour les long-courriers. Cette augmentation sera supprimée « dès que le cours du baril se stabilisera durablement en dessous de 90 dollars », a précisé la compagnie. Après avoir dépassé le seuil de 100 dollars le baril le 2 janvier, le baril de brut s’échangeait à 95,05 dollars hier à la clôture à New York. La compagnie néerlandaise KLM, petite « sœur » d’Air France au sein du groupe Air France-KLM, a également annoncé une augmentation équivalente de sa surcharge carburant. Elle rapporte des propos peu élogieux qu’aurait tenus l’ex-première dame de France sur son ancien mari, ses enfants et son entourage. Après avoir pris connaissance de cette décision, Cécilia Ciganer-Albeniz, ex-Mme Sarkozy, a décidé de faire appel de cette ordonnance. Une audience de référé devait avoir lieu dès cet après-midi à la cour d’appel de Paris. L’ex-épouse du président de la République estime que le livre « porte gravement atteinte à l’intimité de sa vie privée ». N. MARQUES/KR IMAGES PRESSE



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :