Direct Soir n°272 9 jan 2008
Direct Soir n°272 9 jan 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°272 de 9 jan 2008

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2,5 Mo

  • Dans ce numéro : David Douillet le champion des pièces jaunes

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
M. PELLETIER/CORBIS SYGMA Directsoir N°272/Mercredi 9 janvier 2008 2 L’ACTU FRANCE Raymond Forni est décédé samedi. Politiquement SAUVETAGE Les spéléologues « n’ont pas commis d’erreur » ■ Après le retour à la surface hier des six spéléologues prisonniers dans un gouffre du Doubs, leurs collègues de la cellule de secours de la Fédération française de spéléologie les ont « débriefés » pour mieux comprendre le scénario de ces trois jours. « Ils se trouvaient séparés parce que deux spéléos ont été emportés par un courant souterrain. Les autres, logiquement, n’ont pas pris le risque de plonger à leur tour », explique ainsi Eric Zipper, président du Spéléo secours français. Cent quatorze personnes ont participé à la mission. « C’est le préfet qui coordonne l’action. Sur ce point, cela a été exemplaire : les pompiers, gendarmes et spéléologues ont travaillé en parfaite entente », analyse Eric Zipper. Pour lui, les six spéléos « n’ont pas commis d’erreur ». La mission d’exploration, plusieurs fois reportée, a été victime d’une crue subite. La météo n’annonçait pas de précipitation pouvant menacer la galerie, mais le sol était gelé dans cette région du Doubs, et l’eau a donc ruisselé et rempli un siphon qui empêchait les spéléologues de remonter. STEPH/VISUAL PRESS AGENCY parlant Le ministre du Travail, des Relations sociales et de la Solidarité était l’invité de « Politiquement Parlant », hier sur Direct8. « Nous voulons supprimer les 35 heures imposées. » Xavier Bertrand s’est placé hier, sur Direct8, dans la lignée de la conférence de presse de Nicolas Sarkozy. Le ministre du Travail a précisé : « Il y aura toujours, demain, un cadre légal du travail (…), mais on nous demande plus de souplesse. Chaque entreprise a une situation différente. » Xavier Bertrand a également rappelé l’engagement de Nicolas Sarkozy à tenir ses promesses. Elu sur le pouvoir d’achat, le chef de l’Etat « souhaite le doublement, voire le triplement (…) de la participation et des intéressements DISPARITION Xavier Bertrand : « Plus de souplesse dans le cadre légal du travail. » Les six spéléologues sont sortis hier du gouffre du Bief Bousset. pour tous les salariés. » Xavier Bertrand a défendu la mesure très polémique visant à garder enfermés, même après leur peine, des individus jugés dangereux. Pour lui, « il est normal qu’une société se protège ». En somme, le président de la République n’aurait fait que « redonner une cohérence » à un « projet qui est dans la droite ligne de ses promesses électorales ». Et c’est cette même ligne « que nous voulons pour nos villes », a rappelé celui qui est aussi adjoint au maire de Saint-Quentin, en Picardie. A l’approche des élections municipales de mars, Xavier Bertrand indique que « le Président va s’impliquer, de même que le Premier ministre, car ce sont des élections politiques ». Ainsi justifie-t-il qu’il « est bon qu’un ministre puisse garder un mandat local ». Même si le poste des ministres en course n’est pas mis en jeu par le résultat final, « une sanction peut tomber à tout moment, c’est un risque à accepter (...). On n’est jamais maître de son poste quand on est ministre ». Obsèques de Raymond Forni à Besançon ■ L’Assemblée nationale devait suspendre ses travaux cet après-midi pour permettre aux députés de se rendre à Besançon où avaient lieu les funérailles de Raymond Forni. Des personnalités politiques de gauche comme de droite se sont réunies pour rendre un dernier hommage au président de la région Franche-Comté, décédé dans la nuit de vendredi à samedi des suites d’une leucémie foudroyante. Ce parlementaire avait été le benjamin de l’hémicycle lors de son accession à l’Assemblée nationale, BÂTIMENT 10000 emplois à pourvoir ■ Le secteur du bâtiment manque de main-d’œuvre. Un problème récurrent auquel le ministère du Logement et de la Ville et la Fédération française du bâtiment voudraient mettre un terme. Aujourd’hui, Christine Boutin a lancé conjointement avec Christian Baffy, le président de la FFB, un dispositif pour inciter 10000 jeunes à rejoindre ce secteur d’activité. Concrètement, cet accord signé entre la ministre et la Fédération vise principalement des jeunes demandeurs d’emploi, issus de quartiers « fragiles ». Il s’agit de les intégrer dans des entreprises du secteur dans le courant de l’année. Les deux protagonistes se sont réparti la tâche : le ministère du Logement va identifier les jeunes En bref en 1973, avant d’en devenir le président en 2000, en remplacement de Laurent Fabius. Fils d’immigrés italiens, il n’obtint la nationalité française qu’à 17 ans et son parcours représente un exemple d’intégration réussie. Orphelin de père à 11 ans, il avait commencé à travailler aux usines Peugeot à 18 ans pour subvenir aux besoins de sa femme et de son premier fils, avant de passer son bac à 22 ans grâce aux cours du soir, et de devenir avocat cinq ans plus tard. Quand le bâtiment va, il recrute... demandeurs d’emploi via les préfets délégués pour l’égalité des chances, les acteurs du service public de l’emploi et les associations. Pour sa part, la FFB s’engage à leur proposer des contrats d’apprentissage ou de professionnalisation en vue d’un emploi stable. TERRORISME. Bertrand Delanoë a indiqué ce matin sur RTL avoir été « informé samedi par les services de l’Etat » de menaces d’attentats contre lui et la capitale, relayées sur Internet. ❚ SOLDES. Christine Lagarde, ministre de l’Economie, a annoncé aujourd’hui qu’elle prévoyait de lancer une « concertation » sur une possible multiplication des périodes de soldes en France. ❚ COMMERCE. Le déficit du commerce extérieur s’est nettement aggravé en novembre, se creusant à plus de 4,7 milliards d’euros. En cause, un ralentissement des exportations et la hausse du prix du baril de pétrole. J. QUILLERET/SIPA R. UNKEL/REA
MANDEL NGAN/AFP www.directsoir.net ÉTATS-UNIS Hillary Clinton gagne et contredit les sondages ■ La course pour l’investiture démocrate est relancée avec la victoire d’Hillary Clinton dans le New Hampshire. Passant des larmes de tristesse aux larmes de joie, la sénatrice de New York a obtenu 39% des suffrages, soit trois points de plus que son rival Barack Obama. Pourtant, la veille, les sondages créditaient le sénateur de l’Illinois de dix points de plus qu’Hillary Clinton. Après sa décevante troisième place dans le caucus démocrate de l’Iowa, la semaine dernière, Hillary Clinton s’est progressivement George W. Bush entouré de Shimon Peres (à g.) et Ehud Olmert (à d.), à Tel Aviv, ce matin. DIPLOMATIE Bush dénonce une « provocation » iranienne ■ Le Pentagone a diffusé hier un enregistrement vidéo et audio de l’incident qui s’est déroulé le week-end dernier entre des navires américains et iraniens dans le détroit d’Ormuz. Cette vidéo, filmée depuis le pont du navire américain Hopper, semble confirmer la version établie par les Etats-Unis après l’incident. Dimanche, cinq vedettes iraniennes s’étaient livrées à des manœuvres hostiles contre trois bâtiments de la Marine. Sur l’enregistrement, une voix menaçante affirme que les bateaux américains vont exploser. L’incident n’a fait aucun blessé et les navires iraniens se sont finalement éloignés alors que les forces américaines s’apprêtaient à ouvrir le feu pour se défendre. Hier, George W. Bush a vivement critiqué ces agissements, qualifiant cette GÉORGIE confrontation d’acte de provocation : « Ils n’auraient pas dû faire ça, purement et simplement. Je ne sais pas à quoi ils pensaient, mais je vais vous dire ce que je pense. Je pense que c’était un acte provocateur. » De son côté, Téhéran a démenti cette version des faits et minimisé la situation, la qualifiant « d’ordinaire ». Les navires américains comme iraniens passent régulièrement par le détroit d’Ormuz, par lequel transitent 20 à 25% de la production mondiale de brut. Le navire américain Hopper. L’opposition fixe un ultimatum ■ 52,21% des voix : l’annonce officielle, ce matin, des résultats complets de l’élection présidentielle géorgienne confirme la réélection de Mikheil Saakashvili dès le premier tour de l’élection présidentielle. L’opposition, qui conteste ce résultat, vient de fixer un ultimatum au 13janvier. Si un second tour n’est pas organisé, elle appellera les Géorgiens à descendre dans la rue. Selon Salomé Zourabichvili, l’une des principales figures de l’opposition, « 100 000 voies ont été volées » à son camp, assurant la victoire du président sortant dès le premier tour de l’élection anticipée qui s’est tenue dimanche dernier. Interviewé hier soir par la télévision géorgienne, Mikheil Saakashvili a déclaré avoir été félicité par « la moitié du monde », citant le président français Nicolas Sarkozy. défaite de son image de femme froide : « Maintenant, nous allons offrir à l’Amérique le come-back que le New Hampshire vient de m’offrir », a-t-elle déclaré à l’annonce des résultats. Elle a promis de poursuivre « le retour qui la mènerait jusqu’au Bureau ovale ». Barack Obama a félicité sa rivale et a affirmé « ne pas baisser les bras » pour les prochaines primaires. Désormais à un partout, le vote dans l’Etat du Michigan le 15 janvier fera, une fois de plus, figure de test pour les deux prétendants démocrates. J.L. BEEMAN/U.S. NAVY PHOTO/REUTERS PROCHE-ORIENT L’ACTU MONDE 3 Hillary Clinton, hier, à Manchester (New Hampshire). Visite historique sur fond de tension pour George W. Bush ■ Le président américain est arrivé ce matin à 11 heures à Jérusalem, pour une visite censée aider Israéliens et Palestiniens à conclure un accord de paix. Après la cérémonie d’accueil à l’aéroport Ben Gourion de Tel Aviv, il a rencontré le Premier ministre Ehud Olmert. Plus de 11000 policiers ont été déployés pour veiller à la sécurité, dans une ville quasiment en état de siège. C’est la première fois que George W. Bush se rend en Israël depuis son élection en 2001 et cette visite a déjà suscité de vives réactions. Hier, plusieurs manifestations des membres de la droite nationaliste israélienne ont éclaté dans Jérusalem ainsi qu’à Gaza, où des milliers de Palestiniens ont défilé dans les rues. Demain, George W. Bush rencontrera les dirigeants palestiniens et Mahmoud Abbas. Vendredi, il s’entretiendra avec Tony Blair, le représentant du Quartette au Proche-Orient. JIM COLE/AP



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :