Direct Soir n°253 29 nov 2007
Direct Soir n°253 29 nov 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°253 de 29 nov 2007

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2,3 Mo

  • Dans ce numéro : Jean-Marie Bockel (Secrétaire d'Etat à la Coopération et à la Francophonie) crée un nouveau parti

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
L. CIRONNEAU/AP Directsoir N°253/Jeudi 29 novembre 2007 2 L’ACTU FRANCE A Nice, des magistrats manifestent contre la réforme. Trois SÉCURITÉ Nicolas Sarkozy rend hommage aux forces de l’ordre ■ Nicolas Sarkozy s’est exprimé ce matin avec fermeté devant près de 2000 policiers et gendarmes à La Défense. Entouré de François Fillon, Rachida Dati, Hervé Morin et Michèle Alliot- Marie, Nicolas Sarkozy a d’emblée affirmé sa fidélité aux forces de police avant de leur rendre hommage pour leur courage face aux violences des derniers jours. Il a poursuivi en affichant toute sa détermination à retrouver les responsables à qui seront infligés « des sanctions à la hauteur de la gravité de ce qu’ils ont fait ». Au-delà des récents incidents, Nicolas Sarkozy a fixé des objectifs chiffrés concernant la délinquance et le taux d’élucidation des crimes. Il a appelé à lutter contre l’économie souterraine et la criminalité organisée. Par ailleurs, il a évoqué le problème du terrorisme et la réorganisation des services de renseignement. Le Président a terminé sur des dispositions d’organisation, dont « le rattachement de la gendarmerie au ministère de l’Intérieur ». JEANCHARLESVALIENNE.COM questions à Nicole Maestracci Ancienne magistrate, présidente de la Fédération nationale des associations d’accueil et de réinsertion sociale (Fnars). La Fnars organise, aujourd’hui et demain, à Paris, une conférence de consensus consacrée aux sans-abri et aux politiques publiques dans ce domaine. Aujourd’hui, en France, qui sont les sans-abri ? Ce sont des personnes qui vivent dans des abris de fortune, des caves, des campements sauvages, des chambres d’hôtel, ponctuellement, des centres d’hébergement aussi. Par définition, elles n’ont pas de situation stable. On estime leur nombre à 220 000. Les jeunes et les femmes seules avec des enfants sont également plus nombreux qu’avant. Il y a aussi des gens malades parmi les sans-abri, qui connaissent des problèmes psychiatriques ou des addictions. Enfin, il y a des déboutés du droit d’asile, des gens qui fuient la misère, ou des personnes issues des nouveaux pays de l’Union européenne, CARTE JUDICIAIRE ■ Plus de 40000 avocats, des milliers d’employés du monde judiciaire et 7600 magistrats ont appelé à une journée d’action pour protester aujourd’hui contre la politique de la garde des Sceaux, Rachida Dati. Ils s’opposent à la fermeture de près de 300 tribunaux et conseils de prud’hommes d’ici à 2011. De nombreux rassemblements étaient prévus mais aussi des travailleurs qui ne peuvent pas payer un loyer. Les profils sont très divers, les structures d’hébergement sont-elles toujours adaptées ? Globalement, le dispositif reste « calibré » pour des hommes seuls d’âge mûr. Les centres d’hébergement ne permettent pas de proposer des solutions durables et individualisées. L’objectif de la conférence est d’établir les méthodes pour évaluer les besoins. Nous voulons rassembler les connaissances, mieux connaître aussi les facteurs qui précipitent les gens dans la rue, pour renforcer la prévention. Comment réagit l’opinion ? Nous devons davantage communiquer sur notre travail, et dire qu’une « réelle réinsertion », cela prend du temps, que cela a un coût et accepter les rechutes. Mais, au final, tout le monde peut y trouver son compte. Suivez cette conférence en direct sur http://sans-abri.typepad.fr Les magistrats se mobilisent Nicolas Sarkozy, ce matin à La Défense, en présence de François Fillon, Michèle Alliot-Marie, Rachida Dati et Hervé Morin. POUVOIR D’ACHAT ■ On attend ce soir, à 20 heures, les déclarations du président de la République sur les banlieues, mais aussi sur le pouvoir d’achat, au cœur des débats à l’Assemblée nationale cette semaine. Après l’adoption, hier, du projet de loi présenté par le secrétaire d’Etat à la Consommation et au Tourisme, Luc Chatel, c’était au tour d’une proposition de loi du groupe socialiste d’être examinée par les députés. Hier, François Hollande a justifié ce texte par le « malaise » RÉGIMES SPÉCIAUX ■ L’agenda des négociations avait été défini le 21 novembre dernier, alors que le mouvement de grève dans les transports touchait à sa fin. Le premier rendez-vous a eu lieu ce matin avec une table ronde consacrée aux mesures salariales et aux dispositifs d’accompagnement des carrières. D’ici au 18 décembre, cinq autres rencontres entre les syndicats et la direction de l’entreprise suivront. « La réunion devant les palais de justice, à Paris et en province. A la demande de l’Union syndicale des magistrats et du Syndicat de la magistrature, deux manifestations devaient avoir lieu, en début d’après-midi, aux abords de l’Assemblée nationale et place Vendôme, à Paris. Les audiences non urgentes ont été renvoyées à une date ultérieure. Les propositions du PS que constitue « l’injustice sociale autour du pouvoir d’achat ». La proposition, dont le coût est chiffré à six milliards d’euros par le parti socialiste, compte dix propositions réparties en quatre catégories : salaire, évolution des prix, logement et énergie. Parmi les mesures débattues, figure l’augmentation de moitié de la prime pour l’emploi, le rétablissement de la TIPP flottante et l’encadrement des loyers qui seraient « indexés au seul coût de la vie ». Première table ronde à la SNCF du 21 s’est tenue pendant le conflit, avec la présence de représentants du gouvernement. Certaines propositions ont été faites et on espère qu’elles seront maintenues », commente Christian Joncrot, membre du bureau fédéral de la CGT-Cheminots qui attend de voir « avec quel état d’esprit la direction avance ». Le rendez-vous d’aujourd’hui devait donner une première idée du climat social des semaines à venir. T. COEX/AFP
MARINE NATIONALE/STONFIELDINWORLD DENIS/REA www.directsoir.net JUSTICE Fin du procès du crash du Mont Sainte-Odile ■ C’est le dernier jour de procès à Colmar (Haut-Rhin), pour les six prévenus de la catastrophe aérienne du Mont Sainte-Odile, cinq anciens cadres d’Air Inter et d’Airbus et un contrôleur aérien, tous relaxés par le tribunal correctionnel en première instance. Ils encourent une peine maximale de deux ans de prison pour « homicides et blessures involontaires ». En janvier 1992, le crash d’un A320 en phase d’approche de l’aéroport de Strasbourg-Entzheim, sur les pentes du Mont Sainte- La Marine nationale a investi le monde virtuel de Second Life pour sa nouvelle campagne de recrutement. MUNICIPALES Rachida Dati et Françoise de Panafieu, candidates aux élections municipales à Paris. ■ Cet après-midi, avec un mois de retard sur le calendrier prévu, Françoise de Panafieu, chef de file de l’UMP à Paris, devait présenter les vingt têtes de liste qui conduiront la bataille des élections municipales de Paris, en mars 2008. A moins de quatre mois du scrutin, la candidate à la mairie de Paris semble avoir réussi son « pari de renouveler et En bref Les 20 visages de l’UMP à Paris d’ouvrir », les maîtres mots de sa stratégie, selon des sources proches du parti. Renouvellement : sur vingt candidats, treize conduisent une liste pour la première fois et neuf sont des femmes. Ouverture également, puisque deux candidats sont issus d’autres courants : Jean-Marie Cavada (12 e), ex-MoDem, et Véronique Vasseur (13 e) à qui on prête une sensibilité proche du centre gauche. Diversité culturelle enfin, car trois têtes de liste sont issues des minorités : la ministre de la Justice Rachida Dati (7 e), Lynda Asmani (10 e) et Jean-Claude Beaujour (20 e). La campagne s’annonce difficile pour l’UMP qui ne dirige que huit des vingt arrondissements de la capitale, et affronte une gauche sociologiquement croissante, dynamisée par la popularité de Bertrand Delanoë, en tête dans les sondages. SONDAGE. Le moral des ménages français a chuté de cinq points en novembre par rapport au mois dernier, selon une étude de l’Insee. ❚ CRIMINALITÉ. Un convoyeur de fonds et une passante ont été blessés, ce matin, près de la porte de Bagnolet, à Paris, lors de l’attaque d’un fourgon blindé. ❚ FAIT DIVERS. Une femme de 45 ans s’est immolée par le feu devant son domicile à Saleilles (Pyrénées-Orientales). Elle a été transportée à l’hôpital de Perpignan, où son état est jugé critique. ❚ JUSTICE. Le sexagénaire soupçonné d’avoir commis plusieurs meurtres en Alsace, a été présenté, ce matin, au palais de justice de Montbéliard (Doubs). Odile, avait entraîné la mort de 87 personnes. Hier, la cour d’appel a entendu les plaidoiries des avocats de la défense. Au fil des débats, les prévenus ont rejeté toute culpabilité, imputant la faute aux pilotes de l’appareil, décédés dans la catastrophe. A l’inverse, les avocats des 350 parties civiles ont concentré leurs attaques, étayées par des données très techniques, sur la Direction générale de l’aviation et les cadres des compagnies aériennes. L’arrêt devrait être rendu au plus tard début mars. L’ACTU FRANCE 3 ARMÉE La Marine à l’abordage de Second Life L’ex-directeur technique d’Airbus, Bernard Ziegler. ■ La Marine nationale investit le monde virtuel. Pour mener sa campagne annuelle de recrutement, elle lance aujourd’hui et jusqu’au 4 décembre, une opération de communication à destination des 17-29 ans sur le site Second Life. L’objectif est de faire découvrir, 24 heures sur 24 et en 3D, une frégate virtuelle, sur laquelle les internautes pourront rencontrer des marins et leur poser des questions sur les métiers ou les carrières possibles. Des discussions en ligne seront organisées avec un commandant de frégate, un sous-marinier, un pilote de l’aéronavale, ou encore avec un nageur de combat. Avec 300 officiers, 600 officiers mariniers, 2000 matelots et 900 volontaires (pour des stages d’un an), la Marine nationale enrôlera, en 2008, comme chaque année, 3800 nouvelles recrues. P.SAUTIER/SIPA



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :