Direct Soir n°252 28 nov 2007
Direct Soir n°252 28 nov 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°252 de 28 nov 2007

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 1,9 Mo

  • Dans ce numéro : Norah Jones premier rôle dans « My blueberry nights »

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
FRANCK FIFE/AP Directsoir N°252/Mercredi 28 novembre 2007 2 L’ACTU FRANCE VIOLENCES URBAINES Michèle Alliot-Marie et François Fillon, hier, à Villiers-le-Bel. Politiquement CE MATIN Nicolas Sarkozy entre en action ■ A peine descendu de l’avion qui le ramenait de Chine, le président de la République a pris la direction du Val-d’Oise. Il s’est rendu à l’hôpital d’Eaubonne, où a été admis le commissaire divisionnaire de Sarcelles qui avait été passé à tabac dimanche soir. Nicolas Sarkozy a déclaré que « ceux qui ont pris la responsabilité de tirer sur des fonctionnaires se retrouveront devant la cour d’assises ». Et d’ajouter : « On ne peut pas excuser l’inexcusable. » Le chef de l’Etat a ensuite rejoint le palais de l’Elysée, où il a rencontré les familles des deux adolescents décédés dans la collision de leur moto avec une voiture de police. Il leur a annoncé l’ouverture d’une information judiciaire pour élucider les circonstances de l’accident, selon l’avocat des familles. Le Président a eu un entretien avec Didier Vaillant, le maire PS de Villiers-le-Bel. Enfin, il a tenu une réunion consacrée à la sécurité avec le Premier ministre, François Fillon, la ministre de l’Intérieur, Michèle Alliot-Marie, la garde des Sceaux, Rachida Dati, et la secrétaire d’Etat à la Ville, Fadela Amara. R. QUADRINI/KR IMAGES PRESSE parlant André Vallini, député PS et ancien président de la commission sur l’affaire d’Outreau, était hier soir l’invité de Politiquement parlant, sur Direct8. Banlieues : « Nous l’avions dit et rien n’a changé » ous n’avons pas de leçons à donner au gouvernement N[sur les banlieues] mais des comptes à lui demander. » Pour André Vallini, invité hier soir de Politiquement parlant, sur Direct8, « le feu couve sous la cendre, nous l’avions dit et rien n’a changé ». Le député socialiste a appelé à la solidarité avec les forces de l’ordre « qui risquent leur vie », mais a rappelé que le budget de 2008 prévoyait « la baisse de la dotation de la solidarité urbaine », avant d’ajouter : « Il y a les paroles et la nomination de Fadela Amara et il y a les actes. » Selon l’ancien président de la commission parlementaire sur l’affaire CETTE NUIT d’Outreau, le PS est « partisan de la plus grande fermeté à l’égard de la délinquance et du crime ». Il y a certes des explications au malaise social, mais « il n’y a pas de circonstances atténuantes pour ceux qui commettent ces actes inacceptables ». André Vallini a cependant plaidé pour une action plus ferme sur les causes de ce phénomène. Il propose notamment un soutien massif aux communes et le rétablissement de la police de proximité : « Quand on amène des centaines de CRS de l’extérieur, comment ne pas y voir une provocation supplémentaire. » C’est encore la proximité qu’il défend en matière de justice. « Rachida Dati met la charrue avant les bœufs (concernant la réforme de la carte judiciaire,ndlr). Elle aurait dû d’abord redéfinir le périmètre des contentieux au lieu de supprimer les tribunaux d’instance qui sont ceux qui marchent le mieux. » Il suggère à la garde des Sceaux de « voyager moins et de négocier plus » en déplorant « qu’elle n’écoute jamais ». Retour au calme à Villiers-le-Bel ■ La multiplication des appels au calme et le déploiement exceptionnel de policiers sur place ont permis d’aller vers un apaisement la nuit dernière à Villiers-le-Bel. Selon la préfecture du Val d’Oise, les forces de l’ordre ont procédé à 27 interpellations. Au total, ce sont 39 personnes qui ont été arrêtées dans toute l’Ile-de-France, selon la ministre de l’Intérieur Michèle Alliot-Marie. La préfecture déplore « quelques feux de poubelles et quelques véhicules incendiés, mais aucun bâtiment détruit ». De manière générale, il n’y a Ce matin, à l’hôpital d’Eaubonne, Nicolas Sarkozy a rendu visite au commissaire divisionnaire de Sarcelles, en compagnie de Michèle Alliot-Marie. UNIVERSITÉS Signature de l’accord sur le budget ■ La ministre de l’Enseignement supérieur Valérie Pécresse, le Premier ministre et le président de la conférence des présidents d’université devaient signer cet après-midi le « protocole cadre pour la réussite des universités ». Le gouvernement s’engage ainsi à verser un milliard d’euros supplémentaire au budget de l’Enseignement supérieur tous les ans pendant cinq ans. A l’horizon 2012, l’enveloppe annuelle sera passée de dix à quinze milliards d’euros. Cette signature, et les engagements auxquels Valérie Pécresse a consenti hier à l’issue d’une entrevue avec En bref guère eu de propagation des violences au reste du pays. Cependant, à Toulouse, l’incendie d’une bibliothèque du quartier de la Reynerie a été rapidement maîtrisé par les secours, et dans les Yvelines, aux Mureaux, la tentative d’incendie d’un bus volé a conduit à l’interpellation de huit mineurs, dont le plus jeune est âgé de 13 ans. Pour François Fillon, présent à Villiers-le-Bel hier soir, la situation « reste fragile et il faut une force de dissuasion importante pour empêcher de nouvelles violences ». La ministre de l’Enseignement supérieur, Valérie Pécresse. l’Unef, pourraient entraîner le déclin de la mobilisation étudiante. Hier, 30 000 jeunes, des lycéens majoritairement, ont manifesté pour le retrait total de la loi de réforme des universités. Des AG devaient se prononcer sur le maintien d’une nouvelle journée de mobilisation demain. JUSTICE. Interpellé hier à Mulhouse (Haut-Rhin), un sexagénaire a été placé en garde à vue ce matin à Montbéliard (Doubs). Il est soupçonné d’avoir commis 18 meurtres entre 1980 et 2002 en Alsace, en Franche-Comté et en région parisienne. ❚ PÊCHE. Afin de compenser la hausse du prix du pétrole, Michel Barnier, ministre de l’Agriculture et de la Pêche, a confirmé l’instauration d’une « éco-contribution » de 1 à 2% sur le prix de vente du poisson. ❚ ENQUÊTE. Denis Gautier-Sauvagnac, président démissionnaire du patronat de la métallurgie (UIMM), était encore en garde à vue ce matin à la brigade financière de Paris. THOMAS COEX/AFP CHAMUSSY/SIPA
M. DANIAU/AFP www.directsoir.net CONSOMMATION L’Assemblée vote la baisse des prix ■ Jugé « moderne et pratique » par la majorité, qualifié de « cosmétique » par l’opposition, le projet de loi sur la consommation présenté par Luc Chatel, secrétaire d’Etat à la Consommation, a été adopté cette nuit par les députés. Le texte, intitulé « la concurrence au service des consommateurs », est destiné à faire baisser les prix dans deux secteurs. Plusieurs nouveautés concernent la téléphonie mobile. A commencer par les durées d’engagement : les pénalités seront réduites pour Le poids moyen du cartable d’un élève est de 7,5 kg. les ruptures d’abonnement au-delà de douze mois. Les opérateurs proposant des offres de forfait de deux ans devront accorder les mêmes services pour un engagement d’un an. Par ailleurs, les appels vers les services de renseignement seront inclus dans les forfaits. Dans la grande distribution, les marges arrières font leur réapparition. L’opposition souligne que le texte n’introduit pas le dispositif des « class action » qui permet les recours collectifs de consommateurs devant la justice. L’ACTU FRANCE 3 ÉDUCATION Luc Chatel, secrétaire d’Etat à la consommation. 82% des élèves ont un cartable trop lourd ■ Un mois après le discours du ministre de l’Education nationale, Xavier Darcos, sur le poids du cartable, c’est au tour de la Fédération des conseils de parents d’élèves des écoles publiques (FCPE) de s’exprimer sur le sujet. Cet après-midi, au cours d’une conférence de presse à Paris, la FCPE a annoncé le bilan des statistiques récoltées à la suite d’une vaste pesée de cartables d’élèves de CM2, 6 e et 5 e, effectuée sur l’ensemble du territoire du 8 au 20 octobre 2007. Selon les résultats de cette opération, il apparaît que le poids moyen d’un cartable est de 7,5 kg. Après les propositions faites par Xavier Darcos, la FCPE attend que des mesures soient prises. Au-delà du dispositif législatif éventuel, de nombreuses pistes sont évoquées pour favoriser l’allègement des cartables, parmi lesquelles l’utilisation de matériaux nouveaux ou encore la diminution du grammage du papier. LUDOVIC/REA



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :