Direct Soir n°230 25 oct 2007
Direct Soir n°230 25 oct 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°230 de 25 oct 2007

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2,6 Mo

  • Dans ce numéro : Jean-Louis Borloo, Grenelle : rendez-vous réussi

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
B. PEYRUCQ/AFP Directsoir N°230/Jeudi 25 octobre 2007 2 L’ACTU FRANCE La cour d’assises spéciale de Paris donnera son verdict demain. ENVIRONNEMENT Grenelle : nouvelles mesures concrètes ■ Une diminution par deux des pesticides d’ici à dix ans. C’est une des décisions prises ce matin, lors de l’avantdernière table ronde du Grenelle. Les participants se sont mis d’accord sur cette réduction drastique des pesticides alors que le sujet semblait encore des plus épineux hier soir. Les exploitants craignaient à l’avenir de ne pouvoir défendre leurs cultures efficacement contre des maladies et de compromettre ainsi leurs récoltes. Les membres du Grenelle de l’environnement se sont par ailleurs accordés sur une augmentation des surfaces de cultures bio. L’objectif est fixé à 20% d’ici à 2020. Cette mesure sera accompagnée d’un doublement du crédit d’impôt pour les agriculteurs qui souhaiteraient convertir leur exploitation. Lors de cette dernière journée, la table ronde numéro 3 devait également statuer sur le futur des cultures OGM de plein champ. Les protagonistes semblaient approuver la mise en place d’une loi dès l’an prochain. Nicolas Sarkozy devait conclure cet après-midi le Grenelle de l’environnement. Grenelle FDSEA-50 Pascal Ferey est vice-président de la FNSEA, en charge des questions d’environnement et de développement durable, membre du groupe « Préserver la biodiversité et les ressources naturelles » et de l’intergroupe OGM. Il y a une chose à retenir de ce Grenelle : l’ensemble des représentants a pu débattre sans passion, de manière constructive. C’est une excellente initiative, qui, je pense, redonne du sens au débat démocratique. A propos des OGM, vous avez déclaré être contre un moratoire et pour une réglementation. Effectivement, nous voulions donner un signe de bonne volonté. Nous sommes d’accord pour un gel des semis d’OGM jusqu’au printemps prochain. Mais nous attendons d’ici là une loi. Le gouvernement doit mettre en place une haute autorité du « génie biomoléculaire » (OGM, nanotechnologie et génome -ndlr). Par ailleurs, nous ne PROCÈS de l’environnement Peut-on pratiquer une agriculture dont les orientations ne sont pas partagées par l’opinion publique ? C’est aujourd’hui que le président de la République conclut le Grenelle de l’environnement. voulons pas de brevet sur le vivant, nous voulons une loi qui fixe les limites de coexistence et la réparation des disséminations accidentelles. Il y a aussi la question de la réduction des pesticides. C’est un point emblématique. Je suis tout à fait d’accord sur l’objectif de réduction. Mais en matière d’agriculture, c’est l’Europe qui décide. Si la France prend des mesures de limitation des pesticides par exemple, je veux bien donner l’exemple, mais dans le même temps il ne faut pas créer de distorsion de concurrence. Il faut donc interdire l’entrée sur le territoire de produits concurrents qui ne seraient pas soumis aux mêmes règles de production. Un regret au regard des discussions ? Contrairement aux forêts, les terres agricoles ne progressent pas. Pire, chaque année 60 000 hectares disparaissent sous le coup du développement urbain. J’ai plusieurs fois soulevé le problème, mais il n’a pas été pris en compte. Rachid Ramda fixé demain sur son sort ■ La peine maximale assortie d’une période de sûreté de 22 ans. C’est ce qu’a demandé l’avocat général hier devant la cour d’assises spéciale de Paris à l’encontre de Rachid Ramda, pour son rôle dans les attentats de 1995. D’après les enquêteurs, il aurait financé depuis Londres les attentats du RER Saint-Michel (8 morts et 150 blessés) et ceux des stations Maison-Blanche et Musée-d’Orsay. Rachid Ramda a été arrêté à Londres en novembre SANTÉ Les plus pauvres se soignent moins Les ménages les plus déshérités consultent moins souvent les médecins que la moyenne des Français, selon une enquête de l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee). Près de 8% des personnes interrogées dont le niveau de vie est inférieur à 60% du revenu médian –soit moins de 817 euros par mois– jugent leur état de santé « mauvais », voire « très mauvais ». 21% des moins de 50 ans n’ont pas consulté un généraliste au cours des douze derniers mois, contre 17% pour les autres classes sociales du même âge. L’écart est encore plus important concernant les consultations de spécialistes (53% contre 40%). Des pathologies comme les caries dentaires, notamment chez les En bref 1995 mais n’a été extradé vers la France que dix ans plus tard, au terme d’une longue procédure judiciaire. Condamné en 2006 à dix ans de prison pour association de malfaiteurs en lien avec une entreprise terroriste, l’homme, aujourd’hui âgé de 38 ans, était absent, lors du premier procès, en 2002, qui s’était soldé par la condamnation des deux principaux instigateurs des attentats. Le verdict est attendu demain. enfants, et le rhumatisme sont plus répandues dans les foyers pauvres. La moindre fréquentation médicale s’accompagne d’une plus faible prévention pour les plus défavorisés. Une personne sur cinq n’a pas de couverture médicale universelle (CMU) ni de complémentaire santé. TRANSPORTS. Des retards ont été enregistrés et quelques vols annulés ce matin à Roissy, où l’appel à la grève a été suivi, selon la CGT, par 60% des personnels d’Air France. ❚ JUSTICE. France Info a révélé que la cour d’appel de Rennes a décidé de la remise en liberté d’un couple de sans-papiers placé en garde à vue avec leur nourrisson âgé de 3 semaines. ❚ ECONOMIE. Arnaud Lagardère devait être entendu aujourd’hui par la Commission des finances de l’Assemblée nationale au sujet de la vente de ses actions EADS. ❚ POLITIQUE. Claude Allègre a annoncé qu’il allait quitter le parti socialiste. CHAMUSSY/SIPA M. NASCIMENTO/REA
Il CRDIT FONCIER Fondi ! lrement dana le vie www.creditfoncier.fr



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :