Direct Soir n°213 2 oct 2007
Direct Soir n°213 2 oct 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°213 de 2 oct 2007

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2,3 Mo

  • Dans ce numéro : Aung San Suu Kyi

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
Directsoir N°213/Mardi 2 Octobre 2007 16 CULTURE MUSIQUE Doherty fait le ménage Pete Doherty n’a pas dû voir d’un mauvais œil les récentes frasques alcoolisées d’Amy Winehouse.Ayant trouvé une remplaçante dans les pages « scandale » des magazines people, le voyou poète a pu se remettre sereinement au travail. Après un premier album foutraque avec son groupe Babyshambles, le chanteur à chapeau fait preuve de bien plus de maîtrise et de cohésion sur Shotter’s Nation. On sent que Pete Doherty a bien été secondé par Stephen Street, producteur expérimenté de la scène anglaise (Morrissey, Blur). Se reposant sur un groupe enfin solide, le musicien livre un album qui n’égale certes pas les sommets des Libertines, mais se place à bonne altitude au vu de la production rock actuelle. Si la musique rappelle la grande tradition britannique, des Kinks aux Smiths, les textes sont, eux, largement autobiographiques. Pete Doherty semble vouloir remettre de l’ordre dans sa vie en exorcisant ses vieux démons (les drogues, les tabloïds…). Accompagné d’une guitare acoustique, il chante sur le beau Lost Art of Murder : « Bouge-toi les fesses, arrête de fumer ça, change ta vie, elle changera peut-être d’avis. » Sur There She Goes, l’artiste s’essaye même au swing et rappelle le Cure léger de Lovecats. Les fans peuvent donc de rassurer : leur idole, qui semble aller mieux, est redevenue un chanteur à part entière. Jusqu’à quand ? Shotter’s Nation, Babyshambles, Delabel. La bonne ADRESSE Sandrine remet ça ■ « Elle fait une fixette, pousser la chansonnette », ironisait-t-elle sur Manquait plus que ça, son premier album. La comédienne Sandrine Kiberlain sort un nouveau CD intitulé Coupés bien net et bien carré. Et qui est bien mis en plis par Etienne Daho, Camille Bazbaz, Pierre Souchon et Michaël Furnon (Mickey 3D). Ses jolis textes romanesques et sa voix gracile distillent des chansons pop à la Françoise Hardy des années 60. A noter qu’elle sera prochainement en tournée, avec notamment une date à la Cigale de Paris le 23 novembre prochain. Coupés bien net et bien carré, de Sandrine Kiberlain, éd. EMI. E. MCCABE/CAMERAPRESS/GAMMA Avec Shotter’s Nation, Pete Doherty et ses Babyshambles sortent un album de belle facture. UN ZINC INCONTOURNABLE À NEUILLY Le lieu est design et branché, dans des tonalités de blanc et de bois, sans perdre de sa convivialité. Coup de cœur pour le thon rouge grillé au saté moulu, ricotta ciboulette et haricots verts vinaigrette, tellement tendre qu’il fond sous la langue… Précisons que chaque plat est préparé à partir de produits frais du terroir. Il est préférable d’accompagner votre plat d’un verre de vin, à choisir parmi une belle sélection. Avant de quitter la table, optez pour un J.-B. MONDINO traditionnel café gourmand Zinc Zinc, qui vous sera servi accompagné de mignardises (minimacaron, minimoelleux, fraises fraîches, crème au citron…). Un seul bémol toutefois, le lieu peut vite devenir bruyant. En revanche, en soirée, vous pourrez profiter d’une ambiance très jazzy. Formule Zinc Zinc au choix dans la carte : entrée, plat, dessert (35 €). Le Zinc Zinc, 209 ter, avenue du Généralde-Gaulle, Neuilly-sur-Seine (0140883606). The Ark cible le glam-rock ■ Très populaire en Scandinavie et en Italie, le groupe suédois The Ark n’a pas encore touché le mille en France. Cela ne devrait être qu’une question de temps, car cette formation fait preuve d’un talent certain pour ressusciter le glam-rock des années 1970. Leur dernier album, Prayer for the Weekend, est ainsi un concentré de pop mélodique et scintillante qui rappelle fortement Roxy Music, David Bowie, T-Rex ou Freddie Mercury. Menés par leur chanteur Ola Salo, les excentriques The Ark n’ont rien à envier aux Scissor Sisters ou à Mika. D’autant que sur scène, on annonce une ambiance très Rocky Horror Picture Show… The Ark, ce soir à 19h30 au Nouveau Casino, 109, rue Oberkampf, Paris 11e. DR BD Jésus revient ■ En Galilée, au début de notre ère. Un dénommé Jésus fait halte dans un village de pêcheurs. Il y convertit quelques âmes, puis ensemble, ils repartent en vadrouille. Dans Le voyage des pères, David Ratte raconte un périple. Celui d’un trio de patriarches à la recherche de leur progéniture, les apôtres Pierre, Matthieu et Judas. L’auteur de Toxic Planet se lance ici dans un récit rocambolesque, dont les traits proprets et les couleurs douces renforcent la bonhomie. Il portraiture avec bonheur un Jésus qui sème ses miracles comme le Petit Poucet ses cailloux. Ce récit biblique revisité à la sauce piquante se double d’une chronique sociale : le « phénomène Jésus » renvoie à notre soif du sensationnel. Le voyage des pères, tome 1 Jonas, de David Ratte, éd. Paquet, 12, 50 €. Un lycée fou, fou, fou 2003 JINKOBAYASHI/KODANSHA LTD/PIKA EDITION DR ■ Une classe de première dans un lycée de Tokyo : Kenji, la brute épaisse, est secrètement amoureux de la jolie Tenma. Mais Tenma est amoureuse du timide et frêle Oji. Et Oji, dans tout ça ? Il sait que quelqu’un l’aime, mais il ne sait pas qui. Le ressort scénaristique est certes classique dans le monde du manga, mais la série School Rumble réussit à utiliser à plein son potentiel comique. Les quiproquos se multiplient, les coups font très mal, et évidemment tout se termine plutôt bien. Un regret malgré tout : le trait un peu classique du dessin, qui empêche ce manga de se démarquer du reste de la production. School Rumble, volume 1, de Jin Kobayashi, éd. Pika, 6,95 €.
ERIC ROBERT/DIRECT8 - IBO/SIPA Ce soir, Valérie Trierweiler reçoit Christine Boutin, ministre du Logement et de la Ville Chaque mardi soir, pendant 52 minutes, Valérie Trierweiler reçoit une personnalité du monde politique et mène une interview rythmée et sans complaisance. Avec la participation de Mikaël Guedj. *Direct8 est accessible gratuitement via la TNT (canal 8), le satellite (CanalSat et TPS — canal 38 — CanalSat Horizon, canal 16), le câble (Numéricâble — canal 28), l’ADSL (canal 8), la téléphonie 3G et sur Internet (www.direct8.fr). POLITIQUEMENT PARLANT Le rendez-vous politique de Direct 8, tous les mardis à 22h10. LA NOUVELLE GRANDE CHAÎNE GÉNÉRALISTE



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :