Direct Soir n°210 27 sep 2007
Direct Soir n°210 27 sep 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°210 de 27 sep 2007

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2,3 Mo

  • Dans ce numéro : Jodie Foster une star en liberté

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
DR Directsoir N°210/Jeudi 27 septembre 2007 10 ECONOMIE Monopoly Le jeu du business A plus de 70 ans, le Monopoly se porte comme un charme : environ 500 000 jeux sont vendus en France chaque année. L’éditeur, Hasbro, crée actuellement un nouveau plateau, sur lequel les rues de Paris seront remplacées par des villes françaises. Ce sont les internautes qui les choisissent par leurs votes. C’EST LE JEU DE SOCIÉTÉ LE PLUS VENDU AU MONDE. PEUT-ÊTRE FAITES-VOUS PARTIE DES CINQ CENTS MILLIONS DE PERSONNES À Y AVOIR DÉJÀ JOUÉ ? Elu « Jeu du siècle » au Salon du jouet de Londres en 2000, le Monopoly, aujourd’hui septuagénaire, est une réussite planétaire, édité dans quarantetrois pays et adapté en vingt-six langues. La recette de ce succès mêle tous les ingrédients du rêve américain : spéculation, fortune, prospérité… Comme un pied de nez à la Grande dépression américaine, au cœur de laquelle est né ce jeu. UN MONOPOLE ARTISANAL Dans sa petite ville de Pennsylvanie, Germantown, Charles B. Darrow, ingénieur au chômage, imagine en 1933 le « Monopole », un jeu de stratégie immobilière dont le but est d’acheter des titres de propriétés situés sur des rues plus ou moins chères, et sur lesquels il est possible de construire maisons et hôtels. Une toile de jute peinte en guise de plateau de jeu, des maisons et des hôtels découpés dans des baguettes de bois récupérées sur des chantiers, et des pions inspirés des breloques du bracelet de son épouse : la première version du jeu est sans artifices, mais contient déjà tous les éléments qui feront fait la renommée du Monopoly. Les locomotives, ainsi que les ampoules et robinets représentant les compagnies de distribution d’eau et d’électricité, figurent aussi sur le plateau, comme Monopoly ET VOUS… DR C’est une institution qui a 73 ans et qui fait partie de la mémoire collective. les points d’interrogation des cases « Chance ». Sur des cases colorées sont inscrits les noms de rues d’Atlantic City, ville de jeux située près de New York, où l’ingénieur passait ses vacances en famille, au « bon vieux temps », à l’époque faste. LE « NON » DES FRÈRES PARKER L’idée séduit son entourage. Charles Darrow produit alors six plateaux par jour. Dès 1934, l’inventeur présente son jeu aux directeurs de la société Parker Brothers, à Salem dans le Massachussets. Ils le rejettent, y trouvant « 52 erreurs fondamentales » et rédhibitoires. Ils notent, par exemple, qu’il n’y a pas de ligne d’arrivée classique marquant la fin de la partie. Mais l’Américain compte faire fortune avec cette invention, pas question de laisser tomber ce projet. Avec ses propres moyens et un ami imprimeur, il écoulera 5 000 pièces à Philadelphie en un an, notamment dans les grands magasins. Parker Brothers, averti par ce succès, reconsidère sa décision. Les deux parties parviennent à un accord. En échange de confortables royalties, Charles Darrow cède ses droits, en acceptant d’apporter quelques modifications au jeu. UN SUCCÈS IMMÉDIAT En 1935, les frères Parker lancent le « Monopoly » –l’ajout du « y » permet d’en faire une marque– et vendent plus de 20 000 exemplaires par semaine. Un an après, suite à un ralentissement des ventes, George Parker, le fondateur de la société, ordonne l’arrêt de la fabrication. Mais de nouveaux chiffres, plus favorables, permettent de reconsidérer la décision et, depuis, les ventes n’ont cessé de grimper.Après les Etats-Unis, où, dès la première année il s’agit du jeu le plus vendu dans le pays, le Monopoly conquiert l’Europe. Pour la version française, la rue de la Paix et l’avenue des Champs-Elysées remplacent alors « Boardwalk » et « Park Place » (d’Atlantic City). Le Monopoly est aujourd’hui le jeu le plus apprécié des Français qui ont des enfants. Près de 70% des foyers possèdent au moins une boîte. DÉCLINAISONS POSSIBLES Car il existe en effet de nombreuses versions du Monopoly, avec d’abord les Monopoly classiques, de luxe, voyage, junior (à partir de 5 ans), Monopoly prépare avec les internautes une nouvelle version A quelles villes la rue de la Paix ou le boulevard de Belleville laisseront-ils leur place dans la prochaine édition du Monopoly ? Le suspense sera maintenu au moins jusqu’au 10 octobre, date de clôture de la campagne de vote sur le site Internet de Monopoly*, lancé par Hasbro afin de déterminer les 22 villes de l’Hexagone appelées à figurer sur le plateau de jeu de l’édition « Villes de France », dès l’année prochaine. Pour cela, il suffit de cliquer sur l’une des 44 villes présélectionnées, comme Saint-Malo, Colmar, Nice, Bordeaux ou Avignon. Mais pour rendre le jeu encore plus palpitant, une case « Joker » est à disposition et permet de voter sur une ville qui n’apparaîtrait pas dans cette présélection. Ainsi, par une importante mobilisation des internautes, la ville de Montcuq prend la tête des suffrages, devant Dunkerque et Perpignan. La commune du Lot est devenue célèbre depuis la diffusion, en 1976, du reportage de Daniel Prévost dans l’émission dominicale Le petit rapporteur au cours duquel l’humoriste expliquait : « Aujourd’hui pour la première fois à la télévision, je vais vous montrer Montcuq », 12 000 boîtes sortent chaque jour des usines irlandaises. A ses débuts, le jeu a été dénigré car il ne comportait pas de ligne d’arrivée classique. électronique et DVD. Environ 500 000 Monopoly tous formats confondus s’écoulent en France chaque année. On trouve aussi une quantité incroyable d’éditions thématisées : Coupe du monde, Star Wars, Pokémon, Disney, Toy Story, Merveilles du monde, Seigneur des anneaux, Simpsons ou Spiderman. « Dès qu’il y a une notion de territoire, il y a des déclinaisons possibles », explique Yves Cognard, directeur marketing d’Hasbro, société propriétaire du jeu depuis 1991. Populaire en France, le Monopoly l’est aussi dans le monde. A ces exceptions près que le jeu a été interdit dans l’ex-URSS et que Fidel Castro a tenté de détruire les éditions cubaines. Aujourd’hui, la société Hasbro imprime plus de billets que la Banque fédérale américaine. Et plus de cinq milliards de maisons vertes ont été « construites » depuis 1935. « C’est une institution qui a 73 ans et qui fait partie de la mémoire collective. Tout le monde est capable de se rappeler un bon souvenir lié à une partie de Monopoly », ajoute Yves Cognard. Le pari de Charles Darrow est en omettant de prononcer le « q » final. Dans ce classement, Paris n’apparaît en revanche qu’à la 29 e position. Pour cette « version déparisiannisée », comme la qualifie Yves Cognard, directeur marketing de Hasbro, la capitale risque donc de ne pas figurer sur le plateau du jeu. A moins d’un retournement de situation… Mais pas de panique pour les adeptes du Monopoly classique, la version parisienne sera toujours disponible. * Votez pour votre ville préférée sur www.monopoly.fr, jusqu’au 10 octobre. DR
www.directsoir.net L’Américain Charles B. Darrow invente le Monopoly en 1933. réussi : il est le premier inventeur de jeux au monde à être devenu millionnaire. Alors pour devenir aussi riche que lui au jeu, il faut bien entendu acheter le plus possible mais « idéalement toutes les sept cases ». « La somme des deux dés est égale à 12, le chiffre moyen tourne donc autour de six ou sept. Statistiquement, il y aura alors plus de chances pour que vos adversaires tombent sur vos terrains », détaille le directeur marketing. Avant de lancer les dés, lisez attentivement la + 14,8% + 16,5% + 3,5% + 21,2% + 7,1% règle du jeu : on la connaît souvent moins bien que ce que l’on croit. « Les gens pensent que c’est un jeu trop long, mais une partie dure environ une heure. Ils devraient regarder les règles du jeu et ils sauraient que lorsqu’on n’achète pas, la carte est immédiatement mise aux enchères. Donc, très vite, tous les terrains sont vendus », conclut Yves Cognard. Alors vous serez rapidement fixé sur votre a venir de millionnaire ! ÉVOLUTION DU MARCHÉ DES JEUX DE SOCIÉTÉ (DE 2005 À 2006) ■ Source : NPD GROUP. CORBIS DR Les jetons sont inspirés des breloques d’un bracelet porté par l’épouse de l’inventeur. Segment jeux de société + 3,8% DR Le jeu existe aujourd’hui en version DVD. DR DR RUE DES ARCHIVES/COLLECTION BCA ■ Monopoly est l’une des 14 grandes références de Hasbro avec également : La Bonne Paye, Risk ou Cluedo… des jeux d’argent ou de pouvoir. Pour gagner au premier, il faut savoir gérer son budget avec le plus d’habileté possible afin d’être le joueur le plus riche à la fin de la partie. Risk est un jeu de conquête de territoires, où infanterie, cavalerie et artillerie aident à l’élaboration d’une tactique. Enfin le Cluedo, qui s’est vendu à près de 150 millions d’exemplaires dans le monde depuis son lancement à la fin des années 1940, consiste à déterminer l’identité de l’assassin ainsi que les circonstances du meurtre. ECONOMIE 11 HASBRO D’autres jeux célèbres RICHESSES DU MONDE Un jeu géopolitique ■ Proche du Monopoly, le jeu Les Richesses du monde aborde la géopolitique mondiale sous l’angle économique, avec un but : acquérir le plus de productions possibles. Inventé en 1967 par un étudiant en médecine, Chris Pachis, le jeu est distribué par Nathan dès les années 1970. En 1998, la boîte est vendue à plus de 50 000 exemplaires. A cette date, la maison d’édition vend le département Jeux à Ravensburger, ■ La partie la plus longue de Monopoly a duré 70 jours. ■ Le plus petit Monopoly mesure 6,25 cm 2. ■ Le plus cher des Monopoly vaut 1 million de dollars. Composé de diamants et autres pierres précieuses, il a été fabriqué par un joaillier californien. ■ Le premier championnat du monde de Monopoly a eu lieu en 1973. EN SAVOIR PLUS Un jeu de conquêtes stratégiques. mais suite à un différend judiciaire avec celui-ci, la famille Pachis récupère tous les droits sur le jeu en 2002, via la société World Minds. La sortie d’une nouvelle version est prévue pour janvier 2008. Trois productions, comme celles de houille et de caoutchouc naturel, auront disparu, remplacées par trois nouveaux secteurs économiques : tourisme, téléphonie mobile et flux de capitaux internationaux. MONOPOLY Quelques anecdotes Ronald Reagan (2 e en partant de la gauche) joue au Monopoly entre deux prises du film John loves Mary, en 1949. ■ Au cours de la Seconde Guerre mondiale, c’est dans les boîtes de Monopoly que l’on cachait quelques cartes, boussoles, limes et billets, afin de les faire passer clandestinement dans les camps de prisonniers en Allemagne. ■ L’ancien Premier ministre britannique Winston Churchillaurait été un grand amateur du jeu et Ronald Reagan, quarantième président des Etas-Unis, appréciait lui aussi quelques parties. ■ Des versions auraient été tout spécialement produites pour des astronautes et des scaphandriers. CHIFFRES Les records du Monopoly Le championnat du monde de Monopoly de 2004, à Londres. DR TOPFOTO/ROGER-VIOLET



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :