Direct Soir n°209 26 sep 2007
Direct Soir n°209 26 sep 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°209 de 26 sep 2007

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2,2 Mo

  • Dans ce numéro : Tony Parker du basket au rap

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
F. HENRY/REA Directsoir N°209/Mercredi 26 septembre 2007 2 L’ACTU FRANCE François Hollande et François Bayrou. Politiquement FINANCES Le budget 2008 présenté aujourd’hui ■ Peu de surprises sont à attendre du projet de loi de finances 2008 que devait présenter le ministre du Budget, Eric Woerth, ce matin en Conseil des ministres. Il prévoit un déficit de l’Etat stable par rapport au budget 2007 (41,7 milliards, pour près de 42milliards l’an passé). L’objectif est de ramener le déficit public à 2,3% du PIB d’ici à 2008. François Fillon a souligné que les priorités de ce budget sont l’enseignement supérieur, l’emploi et le pouvoir d’achat au travers du « paquet fiscal » voté cet été, et que des « efforts ciblés » seront apportés à la Justice et à l’Education. Pour compenser le coût de ces mesures, évalué à 10 milliards, le chef du gouvernement a évoqué le nonremplacement de 22 900 fonctionnaires. G. ROLLE/REA parlant ervé Morin, ministre de la Défense et président du H Nouveau Centre, ira passer les fêtes de fin d’année en Afrique et devrait probablement se rendre au Tchad, où sont stationnées des unités de l’armée française. A la veille de la présentation au Conseil des ministres du budget 2008, il est revenu sur le plateau de Politiquement parlant, l’émission politique de Direct8, sur la suppression annoncée de 6 037 postes civils et militaires au ministère de la Défense, estimant que « les militaires savent comme nous que l’on ne peut pas vivre toute la vie au-dessus de ses RÉFORME DES INSTITUTIONS ■ « Si au moins, sur les institutions nous pouvons converger, il faut que nous fassions apparaître ce bloc », a déclaré François Hollande ce matin sur France Inter. Le premier secrétaire du parti socialiste avait rendez-vous cet après-midi à ce sujet avec François Bayrou – la première rencontre de ce genre, selon le PS. « Il ne peut y avoir de réforme des institutions sans les voix du PS ou celles de mon courant politique », a indiqué le président du MoDem, initiateur de cette rencontre à huis clos, faisant Hervé Morin, ministre de la Défense, était hier soir l’invité de Politiquement parlant, le rendezvous politique hebdomadaire de Direct8 « Les militaires savent que l’on ne peut pas vivre au-dessus de ses moyens » Rencontre entre Bayrou et Hollande La ministre de l’Economie, Christine Lagarde, et le ministre du Budget, Eric Woerth, à leur sortie de l’Elysée, ce matin. moyens ». Des propos qui pourraient faire réagir la Grande Muette, déjà confrontée à de sévères restrictions budgétaires pour la maintenance de son parc matériel ou la réalisation de missions d’entraînement. A l’échelle supranationale, Hervé Morin considère qu’il est impossible de construire l’Europe de la défense si elle est considérée comme « un substitut à l’Otan ». Des propos auxquels le général Bentegeat, président du comité militaire de l’Union européenne, faisait écho ce matin dans les colonnes du Figaro, en estimant que le retour de la France dans les structures de l’Otan pourrait relancer l’Europe de la défense. Hervé Morin, qui a été reçu hier par le « commission Balladur » sur la réforme des institutions, a affirmé qu’il souhaitait un mode de scrutin « à l’allemande », avec « la moitié des députés élus à la proportionnelle » et s’est dit favorable à ce que le président de la République vienne s’exprimer devant le Parlement, « une fois par an, par exemple ». Ce discours devrait être suivi d’un débat avec les parlementaires. OBSÈQUES ■ Le mime Marceau, décédé samedi à l’âge de 84 ans, devait être inhumé cet après-midi au cimetière du Père- Lachaise à Paris. La cérémonie, accompagnée des prières de l’ancien grand rabbin de France René-Samuel Sirat et de l’intervention d’un violoncelliste, devait se dérouler sur le thème du silence. Né à Strasbourg en 1923, de son vrai nom Marcel Mangel, cet artiste aimait répéter que « la parole n’est pas nécessaire pour exprimer ce qu’on a sur le cœur ». Avec son personnage Bip, crée en 1947, il était à l’origine de la renaissance de l’art de la pantomime, influencée par la Commedia dell’Arte. Les lèvres rouges, le teint blafard, ce personnage STATISTIQUES ■ Le moral des industriels français est resté stable au mois de septembre, d’après une enquête mensuelle de conjoncture dans l’industrie publiée ce matin par l’Insee. L’indice qui permet de le mesurer se maintient à 110 points, le même niveau qu’en juillet dernier. Il se stabiliserait au-dessus de sa moyenne de long terme. Plus la allusion aux deux cinquièmes de voix du Parlement nécessaires pour bloquer la réforme constitutionnelle que Nicolas Sarkozy veut faire voter avant mars 2008. La commission Balladur sur les institutions a entendu hier François Hollande et avait reçu François Bayrou le 11 septembre dernier. En accord sur l’instauration d’une « proportionnelle corrective », les deux hommes divergent sur la présidentialisation du régime, rejetée au PS, nuancée au MoDem. Hommage au mime Marceau Le mime Marceau devait être inhumé cet après-midi. mi-Pierrot mi-Charlot, a joué sur les scènes du monde entier. Soucieux d’assurer la relève, Marcel Marceau avait ouvert son école du mime, puis l’Ecole internationale de mimodrame, en 1978. Moral stable pour les industriels valeur de l’indicateur synthétique est élevée, plus les industriels sont favorables à la conjoncture. Ce moisci, les chefs d’entreprise interrogés estiment qu’elle demeure « bien orientée ». Alors que les marchés financiers traversent une crise, les perspectives personnelles de production pour les trois prochains mois seraient en légère progression. WITT/SIPA AP
LUDOVIC/REA www.directsoir.net JUSTICE Contrôleur des prisons : première étape à l’Assemblée Les députés ont adopté, hier soir, en première lecture, le projet de loi présenté par la garde des Sceaux, Rachida Dati, qui crée le poste de contrôleur général des prisons. Le texte prévoit qu’une « autorité indépendante » soit chargée de « contrôler les conditions de prise en charge et de transfèrement des personnes privées de liberté ». SOCIAL Mobilisation nationale des chauffeurs de taxi Nommé pour six ans, ce contrôleur pourra visiter à tout moment les lieux de détention afin de s’assurer de la bonne condition de vie des détenus. Les prisons françaises souffrent de violences et de surpopulation. En raison des modifications apportées par l’Assemblée, le texte doit faire l’objet d’un nouvel examen Sénat. ■ Les taxis sont en colère, et entendent le faire savoir. A l’appel de la Fédération nationale des artisans du taxi (FNAT), à laquelle s’est joint l’ensemble des organisations professionnelles représentatives des chauffeurs de taxi parisiens, une journée de mobilisation a été prévue aujourd’hui. L’objectif est d’obtenir le maintien de la détaxe sur la TIPP (taxe intérieure sur les produits pétroliers) dont ils bénéficient, et qui doit être supprimée le 1 er janvier. Cette mesure se traduirait, selon Thierry Savary, vice-président de la Fédération nationale des taxis indépendants, par « une perte annuelle de 2100 euros pour chaque chauffeur ». Les syndicats s’inquiètent aussi du « risque de déréglementation » qui menace, selon eux, leur profession. Lors de la mise en place de la commission « sur les freins à la croissance », le 30 août, le chef de l’Etat avait déclaré qu’il fallait « supprimer les barrières qui existent dans différentes professions réglementées », évoquant notamment les taxis. SECOURS Les revendications des pompiers Les pompiers réclament une réorganisation des secours. ■ A l’occasion de son 114 e congrès, qui s’est ouvert ce matin à Clermont- Ferrand, la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France (FNSPF) plaide pour une réorganisation du secours à la personne en France, jugé « à bout de souffle ». Dans son manifeste, GRENELLE DE L’ENVIRONNEMENT la FNSPF dénonce le dysfonctionnement du système français, dû à une population vieillissante croissante et à une diminution du nombre de médecins disponibles. Le secours à la personne a représenté plus de 2,8 millions d’interventions pour les pompiers en 2006, contre 650 000 pour le Samu. Le Centre 15 aurait tendance, selon le manifeste, à réguler ses appels et à « basculer les demandes vers les sapeurs-pompiers ». La fédération espère un dispositif mieux adapté aux besoins des victimes. Le document devrait être remis à Nicolas Sarkozy et au ministre de l’Intérieur, Michèle Alliot-Marie, samedi matin lors de la clôture du congrès national. Des taxes pour épargner le climat ■ Les experts du groupe climat du Grenelle de l’environnement ont rendu hier un rapport dans lequel ils proposent des mesures concrètes dans le domaine des transports. Le quotidien économique Les Echos s’est procuré le document. Parmi les pistes envisagées par les experts du groupe climat du Grenelle : la contribution financière des citoyens. Les experts préconisent L’ACTU FRANCE une augmentation de la taxe intérieure sur les produits pétroliers (TIPP) mais aussi une « écopastille », taxe vignette destinée aux véhicules les plus polluants. Les poids lourds seraient soumis à une « écoredevance » kilométrique. Le rapport revient également sur l’idée de réduire la vitesse de 10km/h sur l’ensemble du réseau routier national.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :