Direct Soir n°207 24 sep 2007
Direct Soir n°207 24 sep 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°207 de 24 sep 2007

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 1,9 Mo

  • Dans ce numéro : Lionel Jospin secoue le PS

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
POUZET/SIPA Directsoir N°207/Lundi 24 septembre 2007 2 L’ACTU FRANCE Martial Leconte devra porter le bracelet électronique. Un plan pour redresser la Sécurité sociale ■ Le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) devait être présenté aujourd’hui. Objectif : rééquilibrer les comptes de l’assurance sociale, dont le régime général accuse un déficit de 12 milliards d’euros au budget 2007. Les mesures envisagées visent tant l’assurance maladie que l’assurance vieillesse. Le gouvernement devrait ainsi proposer l’instauration de la franchise médicale (pour financer la lutte contre le cancer et la maladie d’Alzheimer), la limitation des prescriptions médicales ou la réforme du financement des hôpitaux. Sur le volet des retraites, le maintien de l’emploi des seniors devrait être encouragé par une taxation des préretraites. Les courbes démographiques (arrivée à la retraite des générations du baby-boom) laissent néanmoins craindre un financement de plus en plus complexe de la branche vieillesse de la Sécurité sociale. LE CHIFFRE DU JOUR En bref PROTECTION SOCIALE ATTENTAT JUSTICE -0,26% La Bourse de Paris a ouvert en baisse ce matin. L’indice CAC 40 cédait 0,26%, à 5685,98 points. L’indice de référence se repliait à l’ouverture, effaçant la progression de vendredi. La semaine dernière, la Bourse de Paris avait fini en hausse, le CAC40 atteignant les 5700,65 points. Une franchise de 50 centimes d’euro devrait être appliquée sur les médicaments, les actes para-médicaux et les transports sanitaires. ÉDUCATION Une commission sur le métier d’enseignant ■ Lors de la campagne, le candidat Sarkozy avait promis une réflexion sur le « malaise formidable » des enseignants, « pas assez payés, pas assez récompensés ». L’engagement est traduit en acte aujourd’hui par François Fillon, qui crée une « commission sur l’évolution du métier d’enseignant ». Composée de 12 « personnalités indépendantes et reconnues pour leur contribution au débat public ou leur expertise dans le champ éducatif », elle sera présidée par Marcel Pochard, qui occupa le poste de directeur de la Fonction Tir de roquette contre une gendarmerie à Bastia ■ La caserne du groupement de gendarmerie de Haute- Corse à Bastia a été la cible d’un tir de roquette antichar dans la nuit de dimanche à aujourd’hui. L’attentat a provoqué de légers dégâts, mais n’a fait aucune victime. La gendarmerie de Montesoro, quartier périphérique de Bastia, avait déjà été prise pour cible à plusieurs reprises dans le passé. Le dernier attentat avait été perpétré le 30 mai dernier, lorsqu’une charge explosive avait provoqué quelques dégâts matériels. « On peut dire que nous avons l’habitude (…) et que cet acte ne fait que nous renforcer, Martial Leconte libéré, mais sous haute surveillance ■ Condamné en 1998 à quatorze ans de prison pour le viol d’une fillette, Martial Leconte a quitté aujourd’hui le centre pénitentiaire de Caen. Il a bénéficié de remises de peine. Le pédophile reste cependant sous haute surveillance. Il a accepté de porter à la cheville un bracelet électronique, dispositif réservé jusqu’au 1 er août dernier aux seules personnes en liberté conditionnelle. Il s’agit donc d’une première pour un détenu qui a purgé sa peine. L’administration pénitentiaire sera ainsi informée nous justifier dans notre action et notre détermination à agir au service des Corses et du département », a réagi le colonel Pierre Casaubieilh, chef du groupement de gendarmerie de Haute-Corse. Ce matin, la ministre de l’Intérieur, Michèle Alliot-Marie, a pour sa part « condamné avec la plus grande fermeté » cette attaque et réaffirmé « la détermination de l’Etat à faire respecter la paix et la sécurité publiques en Corse, ainsi que le demande l’immense majorité des habitants de l’île, profondément attachés à la République et à ses valeurs. » en permanence de ses déplacements. Plusieurs périmètres ont été définis par le juge d’application des peines. Si Martial Leconte quitte certaines zones ou se rend dans certaines autres, une alarme préviendra immédiatement les forces de l’ordre. Ses déplacements seront enregistrés en permanence. Cette mesure devrait durer deux ans, puis être éventuellement renouvelée une fois. Leconte devra se soumettre à un suivi médical, mais aussi à une recherche d’emploi. publique. L’ancien Premier ministre socialiste Michel Rocard, que Xavier Darcos avait un temps présenté comme la « haute autorité » de cette commission, a demandé à n’être que simple membre. La commission doit présenter d’ici à la fin de l’année ses suggestions dans quatre domaines : missions, carrières, salaires et reconnaissance du métier. Le gouvernement élaborera ensuite ses propositions au printemps prochain, avant de les soumettre aux syndicats, pour une application prévue à la rentrée 2008. La ministre de l’Intérieur, Michèle Alliot-Marie. CULTURE. La ministre de la Culture, Christine Albanel, devait présenter ce matin au Centre national Georges-Pompidou l’œuvre de Francis Picabia intitulée L’adoration du veau. ❚ JUSTICE. Le procès des dix automobilistes et chauffeurs de camion, poursuivis pour un accident qui avait fait neuf morts et trente-neuf blessés sur l’autoroute A10 le 5 novembre 2002, dans la Vienne, s’est ouvert ce matin devant le tribunal correctionnel de Poitiers. ❚ POLITIQUE. « La situation des finances publiques n’est plus supportable », a déclaré sur RTL le Premier ministre François Fillon. ❚ UNION EUROPÉENNE. Sur la chaîne info LCI, Edouard Balladur, président du Comité de réflexion sur les institutions, s’est déclaré pour la suppression du référendum obligatoire pour les futures adhésions à l’Union européenne. JAUBERT/SIPA S. DE SAKUTIN/AFP
J. SMOCK/AP M. GARTEN/AFP www.directsoir.net NATIONS UNIES Le changement climatique en préambule ■ A la veille de l’ouverture de l’Assemblée générale des Nations unies à New York, 150 pays, dont 80 représentés par leur chef d’Etat ou de gouvernement, se penchent aujourd’hui sur la question du changement climatique. Le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, présidera cette réunion. L’objectif est de débloquer une situation qui menace la réussite de la conférence de Bali prévue au mois de décembre. Le rejet par l’administration Bush d’objectifs contraignants de réduction des émissions Hier, manifestation sur le campus de l’université Columbia, contre la venue du président iranien Ahmadinejad. OTAGES COLOMBIENS ■ Quelle aura été la teneur des échanges entre Nicolas Sarkozy et le président colombien Alvaro Uribe, qui devaient se rencontrer aujourd’hui, à la veille de l’Assemblée générale des Nations unies ? Les deux hommes devaient s’entretenir sur le sort des otages détenus par les FARC et notamment celui de la franco-colombienne Ingrid Betancourt, retenue depuis plus de quatre ans par la guérilla. Ce week-end, Alvaro Uribe a pris à contre-pied la médiation internationale menée par le président vénézuélien Hugo Chàvez, en déclarant que Les représentants du Quartette, hier, au siège de l’ONU. En bref de gaz à effet de serre pourrait compliquer le rendez-vous de Bali, au cours duquel doit être élaborée la feuille de route destinée à prendre le relais du protocole de Kyoto, qui arrive en échéance en 2012. Demain, la chancelière allemande, Angela Merkel, interviendra à la tribune de l’Assemblée générale des Nations unies et, en tant que président du G8, plaidera pour un accord international sur la lutte contre le changement climatique. Nicolas Sarkozy rencontre Alvaro Uribe les FARC ne « voulaient pas relâcher les otages, mais profiter de la nouvelle option pour en tirer des avantages politiques ». Cette déclaration va à l’encontre des négociations menées par le Venezuela et visant à obtenir un échange entre 500 guérilleros emprisonnés et 45 otages, parmi lesquels Ingrid Betancourt – une initiative saluée par plusieurs dirigeants, dont Nicolas Sarkozy. Par ailleurs, Hugo Chavez a annoncé hier avoir accepté de se rendre en France à l’invitation du président français, sans toutefois indiquer de date. PROCHE-ORIENT L’ACTU MONDE 3 Le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon. NUCLÉAIRE IRANIEN Ahmadinejad prend la parole à New York ■ L’annonce de sa venue avait déclenché la polémique et le séjour du président iranien, arrivé hier à New York, ne devrait pas calmer les esprits. Avant de prononcer un discours devant l’Assemblée générale des Nations unies, demain, Mahmoud Ahmadinejad est attendu aujourd’hui à l’université Columbia pour participer à un débat. Le chef d’Etat entend y présenter les « positions du peuple iranien ». Le président iranien, dont la proposition de débattre en public avec le président Bush a été rejetée par la Maison Blanche, a déclaré, dans un entretien à CBS diffusé hier soir, qu’il était « faux de penser que l’Iran et les Etats-Unis se dirigent vers la guerre ». Par ailleurs, Newsweek révèle que le vice-président américain Dick Cheney aurait voulu inciter Israël à bombarder préventivement l’Iran, afin d’entraîner des représailles et de pouvoir justifier une intervention militaire américaine contre Téhéran. Le président colombien, Alvaro Uribe. Détente avant la conférence pour la paix ? ■ Le Quartette pour le Proche-Orient (États-Unis, Union européenne, Russie, ONU) a exprimé hier, à New York, son soutien à la conférence internationale pour la paix entre Israéliens et Palestiniens. Présidée par Condoleezza Rice, cette conférence devrait avoir lieu à Washington en novembre prochain. Des représentants de l’Etat hébreu, de la Palestine et de différents pays de la région étudieront les problèmes empêchant la reprise du processus de paix et la création d’un Etat palestinien. Les Etats-Unis ont même annoncé leur intention d’inviter à cette conférence la Syrie, avec qui les relations sont pourtant tendues. Par ailleurs, le Conseil des ministres israélien a approuvé la proposition du Premier ministre, Ehud Olmert, de libérer environ 90 détenus palestiniens. Si les pourparlers semblent bien partis, il reste de nombreux obstacles à franchir, dont la situation dans la bande de Gaza, contrôlée par le Hamas. Le mouvement palestinien a déclaré que la réunion internationale est, dans le contexte actuel, vouée à l’échec. AFGHANISTAN. Deux militaires italiens, enlevés hier dans l’ouest de l’Afghanistan, ont pu être libérés ce matin lors d’un raid de l’Otan. Tous deux ont été blessés, dont un grièvement, au cours de l’assaut, dans lequel cinq ravisseurs ont été tués. ❚ GRANDE-BRETAGNE. Un enfant de quatre ans a été poignardé à mort, et sa sœur de quatorze ans grièvement blessée, hier en fin d’après-midi, dans le nord de l’Angleterre. Deux hommes suspectés, dont l’un serait le père des enfants, ont été arrêtés.❚ ESPAGNE. De fortes pluies se sont abattues dans la matinée sur le sud et l’est du pays, faisant deux morts et un disparu.❚ LIBAN. Des responsables de l’opposition et de la majorité ont déclaré ne pas s’attendre à ce que la séance du Parlement, demain, aboutisse à l’élection d’un président de la République, faute d’accord minimal entre les deux camps. Z. BRIAN/SIPA F. VERGARA/AP



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :