Direct Soir n°166 8 jun 2007
Direct Soir n°166 8 jun 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°166 de 8 jun 2007

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 1,9 Mo

  • Dans ce numéro : Rafael Nadal enfant de la terre

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
C. SIMON/AFP Directsoir N°166/Vendredi 8 juin 2007 2 L’ACTU FRANCE Jean-Marc Governatori, président du parti La France en action. Ouverture des bureaux de vote : J-2 ■ Plus de 65 000 bureaux de vote de métropole ouvriront à 8 heures ce dimanche matin, pour le premier tour des élections législatives. Ces électeurs sont appelés à élire leurs 555 députés. Un million et demi d’électeurs devrait être concerné par le vote électronique. La plupart des bureaux de vote fermeront à 18 heures, sauf à Paris et dans certaines grandes villes, où l’heure limite est fixée à 20 heures. La Guadeloupe, la Guyane, la Martinique et Saint-Pierre-et-Miquelon votent dès demain ; les électeurs de Polynésie française se sont déjà rendus aux urnes dimanche dernier. Alors que la campagne se termine, plusieurs sondages donnent l’UMP en tête avec entre 390 à 420 sièges (sondage CSA) ou 390 à 430 sièges (TNS-Sofres), devant le PS qui obtiendrait de 110 à 154 sièges (CSA) ou 115 à 155 (TNS-Sofres). LE CHIFFRE DU JOUR Pour la troisième journée nationale d’hommage aux morts pour la France en Indochine, de nombreuses cérémonies se déroulaient aujourd’hui dans l’Hexagone. Objectif de cette journée : entretenir le souvenir des 76 000 officiers, sous-officiers, soldats et légionnaires de l’Union Française tués au combat pendant la guerre d’Indochine (1946-1954), ou morts dans les camps C’est dit LÉGISLATIVES MÉMOIRE 100 le nombre de têtes de thon rouge, soit 400 kg, déversées ce matin par Greenpeace devant l’entrée de la Direction des pêches du ministère de l’Agriculture, pour demander au gouvernement de « cesser de faire obstruction » à l’adoption d’un plan international de sauvetage de ce poisson, menacé en Méditerranée. SECTES Une formation politique soulève la polémique Le parti La France en action est-il lié à des sectes ? Il s’agit « d’odieux mensonges », se défend ce matin Jean-Marc Governatori, son président. Hier, le député UMP Georges Fenech, président de la commission d’enquête parlementaire sur les sectes, a qualifié la formation politique de « pompe à fric ». La France en action présente 475 candidats aux législatives. Les partis dont les représentants obtiendront au moins 1% des suffrages dans Un bureau de vote à Papeete (Polynésie française), où le vote a débuté le 2 juin. SOCIÉTÉ Quatre syndicats de l’Agence nationale pour l’emploi (CGT, CNT, Unsa et Sud) ont appelé à la grève aujourd’hui sur l’ensemble du territoire. Les syndicalistes veulent le retrait d’un décret sur la filialisation de certains services de l’agence. « La filialisation des activités de l’agence […] induit la marchandisation des demandeurs d’emploi et des entreprises, usagers de l’agence », a expliqué l’intersyndicale, regroupement de huit organisations, dans une lettre ouverte envoyée La France rend hommage aux morts d’Indochine d’internement du Viêt-minh communiste. Sur les 7 578 prisonniers de la bataille de Dien Bien Phû, seuls 2 500 survécurent après quatre mois de captivité. La journée du 8 juin, choisie en 2005 par les parlementaires français, fait écho à la journée du 8 juin 1980, au cours de laquelle le soldat inconnu d’Indochine a été inhumé à la nécropole de Notre-Dame de Lorette (Pas-de-Calais). ■ 50 circonscriptions recevront en moyenne 1,66 euro par voix. Georges Fenech, joint par téléphone, dénonce « le grand nombre de candidats (de ce parti) qui sont des personnalités, parfaitement connues, de mouvements sectaires comme l’Eglise de scientologie, le mouvement raëlien, et plus grave l’organisation du temple solaire ». Jean-Marc Governatori a apporté un « démenti formel » et va « réclamer 10 millions d’euros par voie judiciaire ». ■ Nouvelle journée de grève nationale à l’ANPE aux candidats aux élections législatives. « A l’heure où l’emploi reste une des principales priorités partagées par tous, il nous apparaît vital que le service public de l’emploi soit renforcé et non dépecé », ont précisé les syndicalistes. Les grévistes souhaitent aussi une revalorisation des salaires et de meilleures conditions de travail. Le mouvement ne devrait pas mobiliser autant de manifestants que le 29 mai dernier, où près de 60% des agents de l’ANPE avaient fait grève. ■ Les soldats français à Dien Bien Phû. Chacun sait que je suis un franc partisan du scrutin majoritaire. […] Tout ce qui pourrait conduire à un émiettement de la vie politique me paraît dangereux dans un pays sensible à toutes les sirènes de la division » François Fillon, Premier ministre (Le Parisien – Aujourd’hui en France) ❚ « La France a besoin d’une gauche moderne, rénovée, qui accepterait vraiment que nous sommes dans une économie globale de marché » Hubert Védrine, ancien ministre socialiste des Affaires étrangères (RTL) ❚ « Le PS peut […] se retrouver avec autant, voire davantage de sièges, que dans l’assemblée sortante » Brice Teinturier, directeur du département politique de l’institut de sondages TNS Sofres (Le Figaro) ❚ « Je pars la tête haute, serein, fier de ce que j’ai fait à l’OM » Franck Ribéry, qui rejoint le Bayern de Munich (L’Equipe) ❚ G. BOISSY/AFP KEUSTONE-FRANCE
HF. LO PRESTI/AFP J.C. VERHAEGEN/AFP www.directsoir.net FINANCE La Société Générale aimerait se rapprocher de BNP Paribas La Société Générale veut toujours se marier, d’après l’édition de ce matin des Echos. Après des discussions infructueuses avec l’italien UniCredit, c’est désormais vers BNP Paribas que la banque dirige ses regards. Daniel Bouton, PDG de la Société Générale, a confié à deux banques d’affaires l’étude d’un rapprochement avec BNP Paribas. Tous les scenarii sont envisagés. La Société Générale semble ne pas écarter la possibilité Les habitants d’Estreux (Nord) constatent les premiers dégâts provoqués par les pluies d’orages de la nuit dernière. Les rames TGV Est circuleront, dès dimanche, à 320 km/h. BACCALAURÉAT Dernier week-end de révisions Les 621 532 candidats qui s’apprêtent à plancher sur le bac entrent dans la dernière ligne droite. C’est en effet lundi que débuteront les épreuves du baccalauréat 2007, qui s’ouvrira comme le veut la tradition par la philosophie. Il sera bien difficile de faire mieux que l’année précédente, où un record historique de 82,1% de réussite avait été établi. Véritable casse-tête organisationnel, l’examen, qui fêtera l’an prochain son bicentenaire, nécessite la « levée d’une armée » de 127 685 correcteurs, répartis sur les 4 366 centres d’examens de l’Hexagone. Les épreuves sont également organisées dans plus de 71 pays étrangers. Au total, ce sont près de 4 millions de copies qui devront être corrigées. Au rayon des nouveautés, on distingue cette année l’apparition d’une série Sciences et technologies de la gestion (STG), qui remplace l’ancienne Sciences et techniques du tertiaire (STT). Le bac professionnel présente lui aussi neuf dispositions inédites, preuve selon Xavier Darcos, le ministre de l’Education d’un mariage forcé, qui passerait par une OPA hostile. Mais ce projet ne fait pas l’unanimité au sein de l’établissement. Daniel Bouton, début mai, avait recensé huit alliances possibles, soulignant que la « solution la plus intelligente » serait une fusion avec Unicredit. De son côté, BNP Paribas a toujours considéré qu’un rapprochement entre deux établissements français n’était pas une bonne solution.■ TGV EST nationale, de la « réactivité » de cette filière, qui offre à ses candidats des débouchés directs sur une insertion professionnelle. Ainsi, des options telles que verrerie scientifique et technique, ou encore métiers de l’enseigne et de la signalétique, font leur apparition pour le bac professionnel en artisanat d’art. Parmi les autres innovations du bac professionnel, on relève également la création d’une spécialité cultures marines, ou d’une autre intitulée systèmes électroniques numériques. Certaines régions développent aussi leurs propres épreuves spécifiques. C’est le cas de la région Midi-Pyrénées, qui propose l’escalade, l’occitan ou le rugby. En Aquitaine, la nouveauté la plus remarquable est l’apparition d’une option surf, pour laquelle ont opté 43 candidats. Enfin, en Vendée, le lycée professionnel Tabarly des Sables d’Olonnes offre la possibilité de passer une épreuve bateaux de plaisance. La fin du suspense n’interviendra pas avant le 2 juillet, date de publication des premiers résultats.■ L’ACTU FRANCE 3 MÉTÉO Alerte orange pour onze départements ■ Météo-France a maintenu son bulletin de vigilance orange sur huit départements du nord de la France et l’a étendu à trois départements lorrains en raison d’un risque de fortes précipitations et de violents orages. L’alerte météorologique est valable jusqu’à demain matin pour les départements du Nord, du Pas-de-Calais, de l’Oise, de l’Aisne, de la Somme, de la Seine- Maritime, des Ardennes, de la Marne, de la Meuse, de la Moselle et de la Meurthe-et-Moselle. A la suite d’importantes inondations, des dizaines de personnes ont été évacuées la nuit dernière dans la région de Valenciennes. Les caves et les rez-de-chaussées des habitations ont été inondés par d’impressionnantes coulées de boue. La circulation a même été perturbée : l’autoroute A2 dans le sens Paris-Bruxelles a été fermée. La grande vitesse en grande pompe Après des années d’attente, l’Est de la France a son TGV. Le premier voyage commercial aura lieu dimanche. Dans les vingt-et-une villes desservies par la ligne, des concerts, organisés sur les parvis des gares, marqueront l’événement. A Strasbourg, porte de la ligne à grande vitesse vers l’Europe de l’Est, le jardin des Deux Rives accueille les visiteurs « sous le signe de l’ouverture… à l’est » tout le week-end. Le PDG de la Société Générale, Daniel Bouton. Cette mise en service de la ligne sera donc une fête, mais aussi l’occasion pour certains usagers d’exprimer leur désarroi. Pour un billet de seconde classe, le TGV Est sera de 8 à 38% plus cher que les autres lignes à grande vitesse. En contrepartie, la SNCF a décidé de maintenir ses billets « Prem’s » à 15, 20 et 25 euros à destination de la Champagne, de la Lorraine et de l’Alsace.■ Les épreuves commencent lundi avec la philosophie. J. SAGET/AFP F. BROCHOIRE/EDITING SERVER



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :