Direct Soir n°153 21 mai 2007
Direct Soir n°153 21 mai 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°153 de 21 mai 2007

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 1,9 Mo

  • Dans ce numéro : Rachida Dati la révélation

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
D. FAGET/AFP Directsoir N°153/Lundi 21 mai 2007 2 L’ACTU FRANCE Réunion des cadres de l’UMP à Matignon. Priorité à l’Union européenne ■ L’Europe sera au cœur de la politique étrangère. Parmi les dossiers prioritaires confiés à Bernard Kouchner, nouveau ministre des Affaires étrangères, les négociations d’un nouveau traité européen figurent en bonne place. Nicolas Sarkozy s’y attache personnellement. Après un week-end de repos au fort de Brégançon (Var), le Président a reçu en milieu de matinée, à l’Elysée, le président du Parlement européen, l’Allemand Hans-Gert Pöttering. Nicolas Sarkozy prône un « mini-traité » pour relancer la construction européenne et multiplie les entrevues. A peine investi, il partait pour Berlin pour rencontrer la chancelière allemande Angela Merkel. Le président de la République se rendra par ailleurs à Bruxelles mercredi prochain. LE CHIFFRE DU JOUR ENVIRONNEMENT L’environnement était inscrit comme point fort de l’agenda de Nicolas Sarkozy et d’Alain Juppé aujourd’hui. Depuis le milieu de matinée, le président de la République et le numéro deux du gouvernement, en charge de l’écologie et du développement durable, recevaient des représentants d’ONG environnementales et des experts scientifiques. Il s’agissait d’entrevues C’est dit DIPLOMATIE + de 150000 personnes ont fêté la nature ce week-end. La première Fête de la nature, lancée par le ministère de l’Ecologie et du Développement durable, a été un succès. Pendant deux jours, un millier d’activités de découverte et de sensibilisation aux problématiques environnementales se sont déroulées sur l’ensemble du territoire. LEGISLATIVES Coup d’envoi de la campagne officielle Conformément au calendrier électoral, c’est aujourd’hui que débute la campagne officielle pour les élections législatives. Dans le camp du nouveau président de la République, le Premier ministre, François Fillon, assumera le rôle de chef de la majorité jusqu’au scrutin. Ce matin, il a convoqué à Matignon les principaux responsables UMP afin d’organiser la campagne. Du côté du PS, le premier secrétaire, François Hollande, se rend Nicolas Sarkozy, le président du Parlement européen Hans-Gert Pöttering et François Fillon, ce matin à l’Elysée. POLITIQUE Experts et ONG à l’Elysée Les portefeuilles ministériels répartis, il ne reste plus beaucoup de places à prendre pour les membres de la garde rapprochée de Nicolas Sarkozy qui n’ont pas rejoint le gouvernement. C’est notamment le cas de Patrick Devedjian, l’un des plus fidèles lieutenants du nouveau président de la République, qui en avait conçu quelques états d’âme. Ce matin, le député-maire d’Antony a indiqué que le chef de l’Etat souhaitait le voir lui succéder à la tête de l’UMP, en tant que secrétaire général. Comparant cette pour préparer l’ordre du jour du « Grenelle de l’environnement », grande réunion qui devrait se tenir à l’automne. Pour la nouvelle équipe gouvernementale, il s’agit de marquer symboliquement l’importance du dossier, mais aussi d’évoquer les réformes à mettre en œuvre pour lutter contre le réchauffement global et les atteintes à la biodiversité. ■ à Lyon pour apporter son soutien à l’un des candidats socialistes. Philippe de Villiers (MPF), devait tenir une conférence de presse à 15 h 30, afin de présenter les 500 candidats investis par son parti. Au total, près de 7 500 candidats seront en lice lors du premier tour, dans trois semaines. Les sondages anticipent une écrasante victoire de l’UMP, qui pourrait obtenir la majorité absolue à l’Assemblée. ■ Patrick Devedjian à la tête de l’UMP ? responsabilité à « un rôle de soliste dans l’orchestre majoritaire », il a précisé que le futur chef du parti serait élu ou nommé par le bureau politique, ratifié par les militants lors d’un congrès qui devrait se tenir à l’automne. Devedjian pourrait également succéder à Nicolas Sarkozy dans d’autres fonctions, puisqu’il a aussi révélé ce matin qu’il entendait briguer la présidence du conseil général des Hauts-de-Seine, estimant disposer de « quelques chances, mais c’est une élection. » ■ Alain Juppé et Nicolas Hulot. « Il faut mettre de côté les régularisations massives, ça ne marche pas (…). Ça veut dire qu’on ne doit pas demeurer sourd et insensible à des situations particulières, je pense notamment à la situation des femmes battues. » Brice Hortefeux, ministre de l’Immigration, de l’intégration et de l’identité nationale et du codéveloppement, ce matin (Europe 1) ❚ « Il (Nicolas Sarkozy) a taillé son programme sur mesure pour les plus riches. » Michel Sapin, secrétaire national du PS à l’économie et à la fiscalité (Le Parisien) ❚ « Depuis plus de dix ans, je veux aider les enfants, parce qu’ils sont ce qu’il y a de plus beau au monde. » Patrick Dils, blanchi du meurtre de Montigny-lès-Metz en 2002, après quinze années de détention, fondateur de l’association LOUVE – « Livre ouvert d’une vie d’enfant » (Le Figaro) ❚ P.KOVARIK/AFP G. BASSIGNAC/GAMMA/EYEDEA PRESSE
P.VERDY/AFP PHOTO E. PIERMONT/AFP www.directsoir.net JUSTICE « L’escroc du siècle » devant les juges Le procès de Claude Lipsky, surnommé « l’escroc du siècle », s’est ouvert aujourd’hui au tribunal de grande instance (TGI) de Versailles. Agé de 74 ans, l’homme est soupçonné d’avoir organisé, entre 1986 et 1999, l’escroquerie de près de 400 militaires français, stationnés à Dakar et Djibouti. Avec deux complices présumés, des anciens officiers qui auraient perçu des commissions, Claude Lipsky aurait proposé des placements lucratifs aux Coup d’envoi ce matin de la semaine du « Pasteurdon ». Depuis sa création en 1887, l’Institut Pasteur lance pour la première fois un appel à la générosité du public. Cette fondation privée, reconnue d’utilité publique, bénéficie de subventions de l’Etat, mais 70% de ses ressources proviennent des dons, des transferts de brevets et de licences vers l’industrie. Le soutien des donateurs permet de « préserver son autonomie et sa liberté de recherche », souligne un communiqué de l’Institut biomédical. L’Institut réunit 146 unités de recherche et plus de 2 500 personnes sur son campus parisien (chercheurs, ingénieurs, techniciens et administratifs). Les laboratoires Pasteur sont également implantés hors des frontières, répartis dans 23 pays. Ces « postes avancés » permettent d’étudier et de combattre au plus près le paludisme, la dengue ou des maladies émergentes telles que victimes, grâce à un pseudo-logiciel censé permettre d’analyser avec fiabilité les cours boursiers à long terme. La manipulation aurait permis de soutirer 30 millions d’euros au total. L’accusé se défend de toutes malversations et justifie la disparition des fonds versés par le retournement des marchés asiatiques sur lesquels ils auraient été investis. Près de 400 plaignants se sont porté partie civile dans cette affaire.■ Jean-Paul Faugère (à droite), directeur de cabinet de François Fillon, l’avait déjà secondé aux Affaires sociales et à l’Education nationale. L’ancien ministre de la Justice Robert Badinter. APPEL AUX DONS JUSTICE la grippe aviaire ou le chikungunya. Depuis la découverte du vaccin contre la rage, les chercheurs de l’Institut Pasteur ont contribué à la mise au point de nombreux autres vaccins contre des maladies infectieuses (BCG, fièvre jaune, poliomyélite). D’autres travaux portent actuellement sur les maladies génétiques et neurologiques, l’étude des gènes impliqués dans l’autisme ou dans la maladie de Parkinson. Parmi les missions de l’Institut figure également les allergies, l’utilisation des cellules souches ou la résistance des bactéries aux antibiotiques. Il est possible de faire un don, dès cette semaine et jusqu’au 14 juillet, en appelant le 3260 et en disant « Pasteur » (0,15 euro la minute). Autres possibilités, le site internet www.pasteur.fr ou un chèque envoyé à « Pasteurdon », au 25 rue du Docteur Roux, 75015 Paris.■ L’ACTU FRANCE 3 Procès Faurisson-Badinter : verdict aujourd’hui Le tribunal civil de Paris devait rendre aujourd’hui son jugement dans le procès intenté par l’historien Robert Faurisson à l’ancien ministre Robert Badinter. Faurisson, condamné à plusieurs reprises pour négationnisme, reproche à l’ancien Garde des Sceaux de l’avoir qualifié de « faussaire de l’Histoire » lors d’une émission télévisée. Le père de l’abolition L’Institut Pasteur compte sur la générosité du public « L’escroc du siècle », Claude Lipsky. POLITIQUE Le cabinet de François Fillon au JO ■ Le Journal officiel (JO) a publié la liste des membres du cabinet du Premier ministre, établie dans un arrêté en date du 18 mai. Jean-Paul Faugère, conseiller d’Etat et préfet, est nommé directeur de cabinet. Agé de 50 ans, c’est un fidèle du nouveau locataire de Matignon, dont il avait déjà dirigé le cabinet aux ministères des Affaires sociales et de l’Education nationale. Les trois autres membres principaux de ce cabinet sont Antoine Gosset-Grainville, inspecteur des finances et avocat (directeur adjoint de cabinet), Igor Mitrofanoff, ancien assistant parlementaire de François Fillon (conseiller) et Myriam Lévy, ancienne journaliste au Figaro (conseillère auprès du Premier ministre pour la communication). Le cabinet du Premier ministre compte en outre 28 chargés de mission ou conseillers techniques. de la peine de mort faisait référence à un jugement de 1981 qui condamnait l’universitaire, mais sans utiliser le terme de « faussaire » incriminé par Robert Faurisson. Ce dernier persiste a maintenir une position ouvertement révisionnniste. Lors de la première journée d’audience, il avait qualifié l’Holocauste de « mensonge historique ».■ Les dons comptent pour 70% des ressources de l’Institut. AFP P.ALLARD/REA



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :