Direct Soir n°148 10 mai 2007
Direct Soir n°148 10 mai 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°148 de 10 mai 2007

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2,7 Mo

  • Dans ce numéro : L'extravagant Mister Branson

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
Directsoir N°148/Jeudi 10 mai 2007 8 EN COUVERTURE Je me suis rendu compte que si je m’amusais, l’argent rentrait Le multimilliardaire s’est construit un empire aussi vaste que varié. Aujourd’hui, il peut se permettre d’investir à la fois dans le tourisme spatial et dans la recherche contre le réchauffement climatique. Une démarche jamais forcée : Richard Branson refuse tout projet dans lequel il ne prendrait pas de plaisir. énergies vertes. Il a promis de consacrer 2,3milliards d’euros dans la lutte contre le réchauffement climatique, soit les bénéfices qu’il devrait réaliser avec Virgin Airways au cours des dix prochaines années. Un engagement mis en pratique avec la création, en septembre dernier, de Virgin Fuels, qui financera la recherche dans les énergies propres. L’AVENTURE, TOUJOURS L’AVENTURE L’histoire du groupe Virgin n’est pas terminée. Mais elle ne suffit pas à comprendre le personnage qu’est Richard Branson. Sa culture du défi n’est pas seulement économique, elle est aussi sportive et scientifique. Avec lui, l’équation « peut-on être un économiste pragmatique et pourtant ne pas savoir garder les pieds sur terre ? » se résout. Richard Branson est un aventurier dont le goût pour le grand large était déjà Trois folies de RICHARD BRANSON LFI/ABACA Avec l’ancien vice-président américain Al Gore, en février dernier à Londres. Richard Branson s’est engagé à consacrer 2,3 milliards d’euros – soit l’équivalent des bénéfices qu’il devrait réaliser avec Virgin Airways sur 10 ans – dans la lutte contre le réchauffement climatique. présent dans la famille, puisque le cousin de son grand-père, Robert Scott, deuxième homme à avoir atteint le pôle Sud, est décédé sur le chemin du retour. En 1985, lorsqu’on propose à Branson de sponsoriser une équipe pour la course du Ruban bleu, une traversée de l’Atlantique, il accepte. A une condition : être membre lui-même de l’équipage. Le Virgin Atlantic Challenger prend l’eau, et le sauvetage de Branson fait grand bruit. Depuis, le créateur de Virgin s’arrange toujours pour associer à ses exploits l’image de son entreprise. Le Virgin Atlantic Challenger II pulvérise le record de la traversée en 1986. Il récidive, dans les airs cette fois, avec le Virgin Atlantic Flyer, le plus grand dirigeable jamais construit, qu’il pousse jusqu’à la vitesse record de 209 km/h. Il y prend goût et survole, en 1991, l’océan Pacifique, atteignant la vitesse de 390 km/h. Avec son ami milliardaire SteveTRAVESTI ■ A chacune de ses apparitions publiques, Branson se travestit. En Chinois ou en comtesse excentrique, tout prétexte est bon pour ne jamais oublier les défis de sa jeunesse. ACTEUR PAR JEU ■ Richard Branson a fait plusieurs apparitions dans des films et des shows télévisés, dont Le tour du monde en 80 jours (2004), où il joue un pilote de dirigeable. A l’image de son rival américain, Donald Trump, il lance sur Fox un reality-show dans lequel il recherche le futur « Milliardaire Rebelle ». Dernière apparition en date, dans le James Bond Casino Royale (2006) : il y campe un agent de contrôle dans un aéroport de Miami. Fossett et l’ingénieur Per Lindstrand, il n’a désormais plus qu’un objectif : le tour du monde en ballon, tel que l’a rêvé Jules Verne. Défi qu’il ne parvient pas à relever, puisqu’il s’écrase dans le désert d’Algérie en 1997. A chaque fois qu’il frôle la mort, Branson se jure de ne jamais recommencer. Il sera pourtant le premier client de Virgin Galactic, qui ambitionne d’envoyer des touristes dans l’espace. En effet, depuis 2004, sa compagnie de tourisme spatial prépare le premier vol de SpaceShipOne. Prévu pour la fin 2009, l’engin devrait emmener une vingtaine de riches touristes (200 000 dollars le billet). L’homme d’affaires a déjà commencé la construction du premier aéroport spatial privé, dans l’Etat américain du Nouveau-Mexique. Avec 38 000 personnes sur liste d’attente, la folie créatrice de Richard Branson n’est pas près de s’arrêter. SIPA A. PERSONS/PA-EMPICS/ABACAPRESS VU PAR SteveFossett* « Richard a réussi par son amour du risque » SteveFossett a fait cinq fois le tour du monde. Dont un en avion, en 2005, en solitaire, sans escale. ■ « Richard Branson a réussi par son amour du risque, que ce soit en business, dans ses aventures, et même dans ses relations avec des proches. Pour notre première rencontre, Richard est venu à Saint-Louis voir le décollage de mon ballon dans ma tentative de tour du monde. Il s’est approché du dirigeable pendant qu’on le remplissait d’air, et je me suis avancé pour lui parler. Il m’a dit : « Ce SteveFossett doit être vraiment courageux pour piloter ce ballon ». J’ai réalisé qu’il ne savait pas à quoi je ressemblais et je lui ai dit : « Je suis SteveFossett ». Pour la plupart des gens, cette situation serait très embarrassante, surtout que nous étions suivis par la télévision. Mais pour Richard, c’était juste une gaffe personnelle de plus dans son envie de découvrir des choses nouvelles. Nous sommes toujours en contact pour savoir quel projet excitant nous pourrions réaliser ensemble dans le futur. » * SteveFossett, milliardaire américain et aventurier, ami de Richard Branson, a récemment publié une autobiographie, Chasseur de records (éd. Scali). ANOBLI ■ Richard Branson est fait chevalier par la reine d’Angleterre en 1999 pour services entrepreneuriaux. Désormais, il peut se faire appeler sir Richard Branson. FIONA HANSON/PA-EMPICS/ABACA
2 Zéro abonnement.complication.. wffit ""'"'fQuip6. """"". 1 ZéroL.. TNT, ç'bt11 -Pour'- Pour. la TNT vou._.. JI 1 tnWUl'I0...\111 titOtpf:IOn.c'"'IDIIC.. 1 TNT ltl ou\IIW fOIUDcllt HW Y01,. O « 



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :