Direct Soir n°148 10 mai 2007
Direct Soir n°148 10 mai 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°148 de 10 mai 2007

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2,7 Mo

  • Dans ce numéro : L'extravagant Mister Branson

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
WAHIB/CAPITOL Directsoir N°148/Jeudi 10 mai 2007 16 CULTURE JEUX La bonne ADRESSE GALOPEZ AUX GALOPINS Au restaurant Les galopins, un mot est de rigueur : simplicité. De la décoration, d’abord : une petite salle rouge et jaune, quelques tables en bois où sont placées, comme à la cantine, des serviettes en vichy et, sur les murs, de vieilles affiches en guise d’ornement. Le restaurant fait dans le copieux et le varié : brochettes de Saint-Jacques, saumon et magret en persillade (16 €), médaillons de porc accompagnés d’un caviar d’aubergines, basilic et chèvre frais (14 €), poulet caramélisé au sirop d’érable (13 €) … Enfin, pour dessert, la profiterole géante n’a pas volé son nom. Côté vin, la carte est bien fournie. Vous retrouverez la même ambiance bon enfant chez les petits frères Galopins : l’un du côté de la place de la Nation, l’autre à Suresnes. Les galopins, 11, rue des Taillandiers, Paris 11e. Tél. : 01 47 00 45 35 et 33, avenue Philippe- Auguste, Paris 11e. Tél. : 01 43 67 01 23. A Suresnes : 27, rue des Meuniers. Tél. : 01 45 06 54 54. Oxmo revisite la vie de Billie Holiday ■ Depuis l’émergence du collectif Time Bomben 1995, Oxmo Puccino pose ses vers à la fois mélancoliques, vrais et sauvages, usant de toute la rhétorique que lui offre la langue française. Connu pour les titres Mama Lova ou L’enfant seul, le rappeur a sorti fin 2006 le projet Lipopette Bar. Un album dans lequel il mêle sa voix aux instruments du groupe Jazzbastards pour conter l’histoire d’une certaine Billie, inspirée de la vie de Billie Holiday. Ambiance parisienne mafieuse, crasseuse et enfumée, sur fond de jazz, pour le plaisir d’un public éclectique et curieux. Si le cœur vous en dit, le Lipopette Bar vous ouvre ses portes, ce soir, dans le cadre du festival Paroles et Musiques. Rendez-vous salle Jeanne-d’Arc à Saint-Etienne, dès 20h30. 22 € (première partie : Rocé). MUSIQUE Premier album solo pour la chanteuse des Cranberries Les cheveux longs ont remplacé le crâne rasé, mais les yeux de louve et le sourire boudeur de l’Irlandaise sont toujours là. Dolores O’Riordan, chanteuse et pilier du groupe de rock The Cranberries, propose son premier album solo. Fondé au début des années 1990, le groupe ne s’est pas officiellement dissous, mais les membres se sont donné du temps pour travailler à leurs carrières respectives (après cinq albums, un best-of et 38 millions de disques vendus à travers le monde). Au bout de quatre ans d’absence, Dolores O’Riordan, plume et voix de la formation, est la première à réussir ce pari. Elle a écrit, composé et interprété Are You Listening ?, son premier opus, conçu dans la lignée rock-folk qui fit le succès des Cranberries. Au plus près de ses aspirations, Dolores O’Riordan y évoque les thèmes politiques et religieux qui lui sont chers, mais aussi sa relation avec sa mère, l’amour qu’elle éprouve pour son mari et la naissance de leur troisième enfant.A 35 ans, Dolores s’est assagie. Les titres qui firent la renommée des Cranberries, tels Linger, Dreams et Zombie sont loin, mais la voix de la chanteuse, à la fois douce et puissante, n’a rien perdu de son charisme. Capable de transmettre toutes les émotions, elle livre un album personnel et travaillé, que les fans des Cranberries ne se lasseront pas d’écouter. Son public parisien pourra la voir sur la scène du Bataclan, le 6 juin. Are You Listening ? Dolores O’Riordan, Replica Records, 14 €. Oxmo Puccino et ses Jazzbastards mêlent hip-hop et jazz. DR Nouveau look et chansons personnelles : Dolores O’Riordan sans les Cranberries. CONCERT FESTIVAL RESTO Les « Inrocks » à la pointe ■ « Je veux te voir », crie la pétaradante Yelle dans la chanson qui fait actuellement le tour de Myspace. « On veut les voir ! » crie-t-on devant l’affiche du Printemps des Inrocks. Le festival est à l’image du magazine : éclectique et pointu. Deux soirées qui superposent les genres : de la pop ovni de Malajube au folk émouvant de Katel, et de Yelle, la boule de nerfs en leggings roses qui ferait passer TTC pour du slam acoustique, à The Rakes. Un carnage scénique, du son plein les oreilles. C’est déjà complet pour le premier jour, Interpol oblige. Printemps des Inrocks, au Cabaret Sauvage, Paris 19e. Ce soir, 18h : Interpol, Malajube, Katel, Adam Kesher, Second Sex. Demain, 18h : Digitalism, The Rakes, Yelle, Stuck in the Sound, DJ Sets. DR BD Au risque de se perdre Elle se fait appeler Clara et elle bat le pavé à la recherche de nouveaux clients. Prostituée ? Pas vraiment. Infiltrée ? Certainement. Après avoir intégré la Cellule Poison dans le tome 1, Clara remonte doucement les filières de la prostitution de l’est européen. Constamment en première ligne, elle trouve peu à peu ses marques. Mais quand ses supérieurs l’envoient en Albanie négocier le « rachat » de filles de joie, difficile de ne pas se perdre soimême. Ce tome 2 confirme les talents d’Astier pour la mise en scène haletante, le découpage aiguisé et l’utilisation de couleurs primaires vives, mêlées à de denses à-plats noirs, qui accentuent la dimension dramatique du récit. Cellule Poison. Qui suis-je ? tome 2, de Laurent Astier, Dargaud, 11 €. Hommage à Kiki DR Née au début du XX e siècle, Kiki fut l’une des égéries marquantes de la vie artistique parisienne de l’entre-deux-guerres. Admirablement dessinée par Catel, et scénarisée par José- Louis Bocquet, cette biographie au rythme enlevé, à l’image des Années folles, rend hommage à cette figure de femme libre qui côtoya Duchamp, Picasso et Aragon. Kiki de Montparnasse, de Catel et Bocquet, Casterman écritures, 19 €. DR
« Qui suis-je ? Où cours-je ? Dans quel état j’erre ? » Ce soir à 20h35 : « Bonsoir » Une comédie policière et loufoque de Jean-Pierre Mocky (1993). Avec : Michel Serrault, Jean-Claude Dreyfus et Marie-Christine Barrault. Un homme ayant perdu son emploi et son logement décide de s’inviter chaque soir chez des inconnus pour y passer la nuit. Un mystérieux individu profite de ses intrusions pour effectuer des cambriolages. L’inspecteur Bruneau mène l’enquête… *Direct8 est accessible gratuitement via la TNT (canal 8), le satellite (CanalSat et TPS- canal 38 - CanalSat Horizon, canal 16), le câble (Noos UPC France/Numéricâble - canal 28), l’ADSL (canal 8), la téléphonie 3G et sur Internet (www.direct8.fr). Retrouvez chaque soir à 20h35 une sélection de films à voir et à revoir... LA NOUVELLE GRANDE CHAÎNE GÉNÉRALISTE



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :