Direct Soir n°124 15 mar 2007
Direct Soir n°124 15 mar 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°124 de 15 mar 2007

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 1,8 Mo

  • Dans ce numéro : Lucie Aubrac, c'était une héroïne

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
Directsoir t Jeudi 15 mars 2007 8 ACTU FRANCE RECHERCHE/Un photon mis en boîte h Observer un photon sans le détruire : c’est le pari que vient de remporter une équipe de chercheurs français. D’habitude, ces éléments de base de la lumière disparaissent lorsqu’ils entrent en contact avec un récepteur. Dans le cas de l’œil, ils sont absorbés par la rétine qui émet un signal électrique. L’image se forme, mais le photon disparaît. En laboratoire, c’est la même chose. Le photon n’est détecté qu’au moment où il disparaît. Pour observer cette particule sur un certain temps, les chercheurs du laboratoire Kastler Brossel à Paris ont eu recours à un mode opératoire astucieux et à une technologie de pointe. Dans une boîte de quelques centimètres, recouverte de miroirs très réfléchissants et amenée à une température proche du zéro absolu, ils ont, en quelque sorte, piégé un photon. Ils ont ensuite détecté cette particule lors de ses allers-retours entre les miroirs. Le photon a ainsi pu être observé pendant… quelques dixièmes de seconde à peine. Une durée suffisante pour que le grain de lumière soit réfléchi un milliard de fois. A quoi cela sert-il ? A « pousser la physique quantique (celle qui s’applique dans le domaine de l’infiniment petit,ndlr) dans ses derniers retranchements », explique Michel Brune, l’un des auteurs de l’étude publiée aujourd’hui dans la revue Nature. Et donc à vérifier une théorie basée sur les travaux de Planck et Einstein réalisés il y a un siècle et demi. Dans les KIOSQUES Aujourd’hui s’est ouvert le Salon de l’étudiant de Paris, Porte de Versailles. En complément des informations que vous y trouverez, consultez le numéro d’avril de L’Etudiant. Au sommaire, un dossier sur l’apprentissage ou encore un guide des diplômes qui garantissent un emploi. IMMOBILIER/Une année dynamique Depuis mardi, le Mipim, premier forum mondial des professionnels de l’immobilier, se tient aux Palais des festivals, à Cannes. En quatre jours, le Mipim dresse le bilan de l’année écoulée et dessine l’avenir du marché immobilier de bureaux. Pas toujours facile de trouver un logement. Mais qu’en estil de la recherche d’un bureau ? Tous les professionnels de l’immobilier de bureaux sont réunis depuis hier à Cannes pour la 18 e édition du Marché international des professionnels de l’immobilier (Mipim). Cette année, 27000 spécialistes du secteur sont attendus jusqu’à demain en provenance de 74 pays. On notera la présence en masse d’investisseurs et promoteurs russes et l’arrivée de nombreux exposants venus du Moyen-Orient (Qatar, Koweït, sultanat d’Oman, Arabie saoudite et Bahreïn) et de l’Amérique latine (Brésil et Mexique). Pour la première fois, le programme de conférences est axé autour des questions environnementales : comment concilier développement durable et construction immobilière ? • Europe : un marché actif Concernant l’état de santé de l’immobilier de bureaux, le marché est extrêmement dynamique. Le marché européen a presque retrouvé les volumes record de 2000. Pour Thierry Juteau, directeur général de Cushman et Wakefield France, société de conseils en immobilier d’entreprise, « l’an 2000 a été une année « champagne » et 2006 une année « super champagne » ». Selon Thierry Laroue-Pont, directeur général d’Atisreal, une autre société de conseil en immobilier d’entreprise, « la différence par rapport aux années 2000, c’est que l’on est dans un marché beaucoup plus mature avec une répartition du risque qui est beaucoup plus sécurisée ».• Paris : tendance « Big is beautiful » Dans une enquête Atisreal (filiale de BNP-Paribas) publiée le mois dernier, le volume de transactions européennes a atteint les 9,2 millions de m². En terme de consommation de m² (achat et location), Paris remporte la palme. En tout, pour l’Ile-de-France, ce sont 2,8 millions de m² qui ont été loués ou achetés, dont 1,2 million de m² était de très grosses transactions, de plus de 5000 m². Parmi cellesci, quatre ont même dépassé la barre des 50000 m². La tendance est au « Big is beautiful » comme le nomment les professionnels du secteur. C’estdit « Si on est dans un processus qui s’apparente plus à la Star Ac qu’à une confrontation de projets, cela posera un problème. Que les candidats se rappellent – et vite – qu’une présidentielle est un scrutin à deux tours. Au premier, ils doivent d’abord rassembler leur camp. » Charles Pasqua, sénateur des Hauts-de-Seine (Le Parisien) La commune de Gennevilliers (Hauts-de-Seine) mise également sur la construction de bureaux. « L’an 2000 a été une année champagne et 2006 une année super champagne » En moyenne, le mètre carré loué en Ile-de-France est estimé à 330 euros, aux environs de 700 euros pour un emplacement dans les quartiers d’affaires parisiens, à 450 euros à la Défense et entre 280 à 300 euros pour la première couronne du nord et de l’est. Paris est la troisième ville la plus chère au monde, derrière Londres et Hong Kong. En province, ce sont les grandes villes qui sont les plus attractives. « Il faut souligner les marchés de Lille, Lyon et Marseille, particulièrement de Marseille qui a bénéficié d’un effet TGV. Bordeaux et Toulouse sont des marchés plus locaux », affirme Thierry Juteau. Le dynamisme des marchés de bureaux observé en milieu d’année s’est donc confirmé à la fin du quatrième trimestre 2006.• Régions : l’effet TGV Un dynamisme économique qui s’accompagne d’innovation et de créativité. Cinq projets de gratte-ciel seront présentés au Mipim, notamment celui de la tour de la Liberté, à New York, qui remplacera les tours jumelles détruites lors des attentats de 2001 mais aussi la tour Phare de 300 mètres de haut, qui prendra place dans le quartier d’affaires de la Défense. « J’ai montré que les femmes sont aussi tenaces, voire plus, que les hommes. J’espère que cela aura donné des idées aux femmes, et pas seulement en matière de navigation. » Maud Fontenoy, après cinq mois en mer (www.sport.fr) « L’intellectuel ne peut se mettre à la place du politique et le politique ne doit pas se mettre à la place de l’intellectuel. » Max Gallo, historien (Le Figaro) F. ACHDOU/URBA IMAGES SERVER DE BLAY/STARFACE
M. NASCIMENTO/REA D. DELFINO/BIOS www.directsoir.net ENVIRONNEMENT/Reboisement, une note d’espoir Les programmes de reboisement se multiplient et permettent d’endiguer en partie la déforestation, dont le rythme reste préoccupant. h Treize millions d’hectares de forêt tombent chaque année sous l’effet des bulldozers et des tronçonneuses. Mais les campagnes de reboisement commencent à porter leurs fruits et compensent en partie les pertes. C’est le message encourageant qu’a voulu donner mardi à Rome l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), dans son rapport biennal sur la situation des forêts dans le monde. Les rédacteurs du rapport constatent « un ralentissement de la déforestation et une augmentation des superficies forestières dans plusieurs régions ». C’est le cas entre 2000 et 2005, en Asie et dans le Pacifique. Il faut se garder de se réjouir trop vite. Cette inversion de tendance découle avant tout des importantes MONDE ACTU plantations forestières commerciales conduites en Chine et en Inde. Ces programmes compensent la déforestation en Indonésie ou en Papouasie-Nouvelle-Guinée, mais en termes de superficie seulement. Les plantations commerciales favorisent les espèces d’arbres à croissance rapide, sans grand intérêt pour la biodiversité. Rien à voir avec la richesse des forêts primaires. La plus grande régression des surfaces forestières s’observe principalement en Afrique, en Amérique latine et dans les Caraïbes. La FAO note des points positifs : 11% des forêts sont désormais dédiées à la conservation de la biodiversité et totalement protégées. Elle souligne qu’une centaine de pays se sont engagés dans des programmes de reboisement et de gestion durable de leur forêt. Enfin, l’agence constate qu’une attention croissante est portée à la conservation des sols ainsi qu’à la ressource en eau. TRAFIC/La lutte contre l’exploitation sexuelle des enfants s’organise h Plus de dix millions d’enfants dans le monde sont victimes d’exploitation sexuelle à des fins commerciales (Esec). C’est pourquoi, afin de lutter contre ce fléau, l’ONG Intervida organise aujourd’hui à Madrid une conférence internationale réunissant entre autres Europol, l’Unicef et le Comité des droits de l’Homme de l’ONU. Objectifs de cette réunion : analyser les avancées en matière législative et de prévention, mais aussi de sensibiliser la société. Une plate-forme de travail de même qu’un 20% des voyages internationaux seraient entrepris à des fins sexuelles. Une centaine de pays s’engagent dans des programmes de reboisement. calendrier d’engagements devraient être mis en place. Chaque année, près de deux millions d’enfants intègrent les circuits internationaux de prostitution ou de traite. Homayra Sellier, présidente de l’association Innocence en danger et auteur d’Enquête sur une société qui consomme des enfants, constate que malgré quelques progrès, notamment grâce aux ONG et aux médias, il n’y a « jamais eu autant d’enfants maltraités dans le monde ». Elle ajoute que « dans 80% des cas, les enfants sont abusés et exploités sexuellement par leur entourage. L’Esec touche principalement les pays en voie de développement et apparaît comme le premier visage de la pauvreté. Le développement d’Internet ces dix dernières années a donné une nouvelle dimension à ce trafic. Homayra Sellier déplore un « manque d’éducation et d’accompagnement des enfants et des parents » à ce nouveau média sur lequel il est possible de trouver « des catalogues de vente ». Elle dénonce enfin une « ambiguïté de la société », qui est consciente de ce problème mais ne réagit pas. La première des solutions consisterait à procéder à une harmonisation du droit des enfants car même au sein de l’Union européenne, l’âge de la majorité sexuelle diffère selon les pays. En outre, l’ouverture des frontières a permis à des réseaux liés au grand banditisme de développer le tourisme sexuel des enfants. La Russie et la Chine font partie des pays les plus touchés par ce phénomène. Mais l’Europe aussi est concernée. Les circuits de traite qui sévissent au Portugal et en République tchèque attirent de nombreux clients venus de France et d’Allemagne. Vingt pour cent des voyages internationaux seraient entrepris à des fins sexuelles, faisant circuler plus de 5 milliards d’euros par an. Le tourisme sexuel constitue l’une des plus fréquentes violations des droits de l’enfant. DSOIR CREDIT EN BREF PALESTINE/ACCORD SUR LE GOUVERNEMENT Le président palestinien Mahmoud Abbas (Fatah) et le Premier ministre Ismaïl Haniyeh (Hamas) ont scellé mercredi un accord sur la composition du gouvernement d’union censé mettre fin à la crise interne et œuvrer à la levée des sanctions internationales. Au terme d’un accord conclu le 8 février, le Hamas disposera de neuf ministres contre six pour le Fatah. S’agissant du poste clef de ministre de l’Intérieur, le porte-parole de Mahmoud Abbas, Nabil Abou Roudeina, a confirmé que le Président avait choisi un haut fonctionnaire parmi trois noms qui lui avaient été soumis par le Hamas. BIRMANIE/LE CICR POURRAIT SE RETIRER Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a annoncé ce matin la fermeture de deux de ses bureaux en Birmanie, et envisage de se retirer intégralement. Cette décision est la conséquence des difficultés de l’organisation à mener à bien sa mission dans ce pays dirigé depuis 1962 par une junte militaire. Cette dernière empêche le CICR de mener des enquêtes indépendantes sur le terrain ou de visiter des détenus. La Birmanie compterait, selon l’ONU, près de 1 100 prisonniers politiques. La plus célèbre d’entre eux, Aung San Suu Kyi, est en résidence surveillée depuis trois ans. ALLEMAGNE/TERRORISME : ETAT D’ALERTE MAXIMAL Selon le quotidien Financial Times Deutschland, citant des sources au sein de la police criminelle allemande (BKA), le risque d’attentat terroriste en Allemagne est élevé. Le journal économique affirme que ce risque est à un niveau « jamais atteint ». « Jusqu’à récemment, les services de sécurité estimaient que le risque était bien moins important que dans des pays comme les Etats-Unis, la Grande-Bretagne ou Israël. Cet état de fait s’est beaucoup réduit. » ÉMIRATS : EXPULSION DE PLUS DE 4 000 PROSTITUÉES Selon le département des droits de l’Homme de la police de Dubaï, plus de 4 000 prostituées ont été expulsées des Emirats arabes unis en 2006. « 4 300 femmes ont été arrêtées, puis accusées de prostitution et expulsées du pays », a déclaré le colonel Al-Mir. « La police de Dubaï applique une stratégie visant à mettre fin au problème de la prostitution », a-t-il ajouté, en soulignant qu’elle effectuait « des raids réguliers contre les endroits suspects ». RENAUD CHARLES,DAVID LEFORT,FRANÇOIS DENAT,MATTIS MEICHLER Directsoir t Jeudi 15 mars 2007 9



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :