Desserts n°9 mar à aoû 2013
Desserts n°9 mar à aoû 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°9 de mar à aoû 2013

  • Périodicité : semestriel

  • Editeur : L.A. Lifestyle

  • Format : (210 x 275) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 3 Mo

  • Dans ce numéro : itinéraire épicurien... la vallée du Rhône et la Riviera.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
ITINÉRAIRE ÉPICURIEN — La vallée du Rhône & La Riviera Photo : xxxxxxx Photo : xxxxxxx NICE Berceau de la ville, le Vieux-Nice offre un dédale de ruelles colorées et animées à l’italienne où l’on se laisse porter de places en marchés, sans omettre un détour dans une église baroque ou une pause gourmande dans les nombreux cafés et restaurants du quartier. Côté marchés, primeurs, fleuristes et brocanteurs se retrouvent sur le cours Saleya, le fameux marché aux livres, lui, se tient place du palais de Justice, comme celui des cartes postales. Vous n’aurez que l’embarras du choix. www.nicetourisme.com Photo : xxxxxxx African QUEEN Installé sur le port de plaisance de Beaulieu-sur-Mer, ce restaurant, ouvert il y a plus de 40 ans, est une adresse mythique. David Niven, Lauren Bacall ou encore Sophia Loren venaient y déjeuner. La carte est bien sûr aux couleurs et au goût de la Méditerranée, changeant au fil des saisons, le tout dans un décor de cinéphile puisque le restaurant tire son nom du célèbre film éponyme de John Huston. Alors, salade niçoise, pizza à la truffe ou raviolis niçois farcis à la daube ? Port de plaisance, Beaulieu-sur-Mer http://africanqueen.fr/fr Château SAINTE-ROSELINE Ce superbe domaine, qui compte parmi l’un des premiers vignobles de Provence, situé à mi-chemin entre Aix-en-Provence et Saint-Tropez, dans le Var, produit de délicieux côtes-de-provence sous le mode de l’agriculture raisonnée. Cela fait pas moins de sept siècles que la vigne est cultivée sur ces terres, le château comptant aujourd’hui 108 hectares et 11 cépages. Et à l’art de la dégustation s’ajoute l’art tout court, le château accueillant de nombreuses manifestations culturelles comme des concerts classiques ou lyriques, notamment en juillet. Les Arcs-sur-Argens www.sainte-roseline.com Valence Aux portes du Midi, la « capitale » de la Drôme est une ville riche d’histoires. Pour les flâneurs et rêveurs, une balade sur le champ de Mars semble tout indiquée. Vous y reconnaîtrez le fameux kiosque des amoureux immortalisé par Raymond Peynet en 1942, classé aujourd’hui Monument historique, sans parler de la vue sur château de Crussol et les monts du Vivarais. Il surplombe le parc Jouvet, jardin remarquable considéré comme l’un des plus beaux de la vallée du Rhône. www.valencetourisme.com Photo : xxxxxxx CARNET D’ADRESSES 30 — Photo : xxxxxxx Saint-Raphaël Cité balnéaire réputée, Saint-Raphaël jouit d’un environnement exceptionnel. Absolument incontournable, une balade le long du sentier du littoral au départ du port de Santa Lucia. Pour cheminer entre la mer et le massif de l’Estérel, massif montagneux volcanique et dentelé de couleur pourpre. Une trentaine de plages, calanques, criques ponctuent ce littoral enchanteur sur quelque 36 kilomètres. Un conseil, n’oubliez pas votre maillot ! www.saint-raphael.com/OTSR/
Christophe CALDERON à Saint-Raphaël RELAIS DESSERTS DEPUIS 2010 A small distance from the flurry of the seaside, Christophe and Magali Calderon have created a refined shop where « fancy pastry », inspired by great classics, reigns. Christophe first followed in the footsteps of his restaurant owner father in Saint-Tropez. Yet, pastry-making was more his cup of tea. With the support of Magali, he got his CAP diploma in pastry at the age of twenty three, apprenticed in several well-known pastryshops and spent a year as an assistant-teacher a the École nationale supérieure de la pâtisserie d’Yssingeaux (ENSP). He opened his first shop in 2005, followed by a second one in 2011. « Meeting Pascal Lac and the emulation of Relais Desserts were very inspiring », remembers Magali. Inescapable, the Napoleon with vanilla cream, voluptuous, or the Grenat, a purple mirror with dark chocolate mousse and coquelicot (poppy) cream with a chocolate biscuit garnished with miniature fuschia macaroon shells. « The balance of textures is important. I like crunch, true flavors, and classic tastes like chocolate, caramel, please me […] Each creation brings reflection. For the Opéra, I wanted to change the flavor. I decided on a red fruit, the balance of acidity and unctuosity. The raspberry naturally colored the Opéra pink. » An unavoidable step, the family tasting sessions : « We get together in the evening, it can go well or not… » Today, the team is madeup of ten people, from bakers to apprentices. The range of chocolate bars (vintage) and macaroons flavored with strawberry-coquelicot, salted butter caramel, or chocolate, seduce the local customers and tourists : « Just seeing them smile in front of the shop window, we know that people come to indulge themselves ! » says Christophe, also with a smile on his lips. En retrait de l’agitation du bord de mer, Christophe et Magali Calderon ont créé une boutique épurée où la « haute pâtisserie », inspirée des grands classiques, règne en maître. Christophe est d’abord entré dans les pas d’un père restaurateur à Saint-Tropez. Or, le travail de la pâtisserie correspondait bien plus à son tempérament. Avec le soutien de Magali, il passe un CAP de pâtisserie à vingt-trois ans, se forme dans diverses grandes maisons puis passe une année en tant qu’assistant-formateur à l’École nationale supérieure de la pâtisserie d’Yssingeaux (ENSP). Il ouvre sa première boutique en 2005, suivie d’une seconde en 2011. « La rencontre avec Pascal Lac et l’émulation au sein des Relais Desserts ont été très inspirantes », se souvient Magali. Incontournables, le mille-feuille à la crème vanillée, voluptueuse, ou le Grenat, miroir violet à la mousse de chocolat noir et crème coquelicot au biscuit chocolat garni de petites coques de macaron fuchsia. « L’équilibre des textures est important. J’aime le croustillant, j’apprécie les goûts francs, et les saveurs classiques comme le chocolat, le caramel, me plaisent […] Chaque création vient d’une réflexion. Pour l’Opéra, je souhaitais changer le parfum. J’ai donc pensé à un fruit rouge, un équilibre entre acidité et onctuosité. La framboise a naturellement coloré l’Opéra en rose. » Étape indispensable, la famille qui goûte : « On se réunit le soir, cela peut plus ou moins bien se passer… » À ce jour, l’équipe compte dix employés, de l’ouvrier à l’apprenti. Les gammes de tablettes de chocolat (grands crus) et de macarons aux parfums fraisecoquelicot, caramel au beurre salé ou chocolat, séduisent la clientèle locale et les touristes : « Rien que de les voir sourire devant la vitrine, on voit que les gens viennent pour se faire plaisir ! », dit Christophe, lui aussi le sourire aux lèvres. Calderon, 89, place Sadi-Carnot (place de la mairie), Saint-Raphaël 27, boulevard Félix-Martin, Saint-Raphaël www.calderon-chocolatier.com — 31



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :