Desserts n°9 mar à aoû 2013
Desserts n°9 mar à aoû 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°9 de mar à aoû 2013

  • Périodicité : semestriel

  • Editeur : L.A. Lifestyle

  • Format : (210 x 275) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 3 Mo

  • Dans ce numéro : itinéraire épicurien... la vallée du Rhône et la Riviera.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
Frédéric & PIERRE Jouvaud père et fils à Carpentras RELAIS DESSERTS DEPUIS 1979 et 2009 Entrer chez Jouvaud, c’est pénétrer au pays des merveilles. Dans les petites ruelles de Carpentras, la boutique à l’ambiance clair-obscur regorge d’antiques présentoirs aux fruits confits brillants. Dans les vitrines, des tartes aux figues, abricots ou cerises miroitent. Des ballotins de chocolats et brioches piquées de pignons de pin vous tendent les bras. Autour du comptoir en bois, quelques gourmands attablés se désaltèrent avec la citronnade maison en croquant des douceurs aux amandes. Les Jouvaud, c’était d’abord maman Lisette et son pâtissier de mari, Gilbert, venu s’installer en 1951 dans la capitale du Comtat Venaissin au pied du mont Ventoux. Aujourd’hui, Frédéric et son fils Pierre sont les magiciens de cet antre de douceurs provençales, inspirés en cela par Nicole (l’épouse de Frédéric) et leur fille Jeanne-Marie férues de décoration. À l’écoute des clients, elles réinventent les nouvelles tendances et achalandent le salon-boutique plein de charme. Ce « lifestyle » a sa réplique au Japon : « On ne vend pas que des gâteaux, on vend de l’émotion en essayant de cultiver notre différence », souligne Frédéric. Parmi les spécialités, le Venaissin à la crème brûlée citron, pâte sablée chocolat au lait mariée à un riz soufflé praliné. Un jeu de textures des plus gourmands. La tarte fermière au fromage blanc, chantilly et framboises fraîches illustre la gourmandise raffinée en toute simplicité de la maison depuis trente ans. Pour la naissance de sa fille Niki, Pierre a créé le Douze, un écrin de dacquoise garni d’une crème pâtissière fondante et aérée aux petits babas et morceaux d’ananas rissolés au beurre vanillé et flambé. Antoine, photographe et conjoint de Jeanne-Marie, vient de les immortaliser pour un célèbre magazine de décoration. Pour le plaisir des yeux et des papilles ! Maison Jouvaud, 40, rue de l’Évêché, Carpentras Centre commercial Cap Sud (entrée n°3), 162, avenue Pierre-Sémard, Avignon www.patisserie-jouvaud.com Entering the Jouvaud pastry shop is like going into a wonderland. In the small streets of Carpentras, the shop with a chiaroscuro atmosphere abounds in antique display cases with shiny candied fruit. In the shop-windows, fig, apricot and cherry tarts sparkle and boxes of chocolates and piñon nut brioches reach out for you. Around the wooden counter, several epicureans are quenching their thirst with home-made lemonade while enjoying almond sweets. As for the Jouvaud family, it was first Lisette, the mother, and her pastry-chef husband, Gilbert, who settled in 1951 in the Comtat Venaissin at the base of Mount Ventoux. Today, Frédéric, and his son, Pierre, are the magicians in this den of provencal sweets, inspired by Nicole (Frédéric’s wife) and their daughter, Jeanne-Marie, lovers of decoration. Listening to customers, they reinvent new trends and stock the charming shop. This « lifestyle » has its retort in Japan : « We do not sell only cakes, we sell emotions by trying to cultivate our differences », says Frédéric. Among the specialities, the Venaissin with lemon crème brûlée, milk chocolate shortbread combined with praline crispy rice. A play on the most gourmet textures. The tarte fermière with white cheese, Chantilly cream and fresh raspberries illustrates the simple refined delicacy of the house for over thirty years. At the birth of their daughter, Niki, Pierre created the Douze, a dacquoise garnished with light soft custard and small babas and pieces of pineapple browned in vanilla butter and flambéed. Antoine, photograph and Jeanne- Marie’s husband, has just immortalized them for a famous decoration magazine. For the pleasure of one’s eyes and taste buds ! 26 —
ITINÉRAIRE ÉPICURIEN — La vallée du Rhône Photo : xxxxxxx Photo : xxxxxxx Comme une abeille Telle une véritable abeille, Anne Richard s’affaire à mille et une choses, que ce soit la cuisine, côté restaurant mais aussi traiteur, l’épicerie ou encore les cours de cuisine qu’elle dispense dans son restaurant à Montélimar. Au menu : une cuisine saine et simple qui célèbre le Sud et fait la part belle aux légumes, de saison évidemment, et aux produits frais comme les gambas au curry à la plancha sur leur lit de roquette. Ne reste qu’à venir y jouer les cigales. 177, route de Marseille, Montélimar www.commeuneabeille.com Aéroclub de Romans Si vous rêvez de côtoyer les nuages, direction l’aéroclub de Romans, basé sur l’aérodrome des Chasses, dans la Drôme, qui compte quatre avions et propose des baptêmes de l’air et dispose d’une école de pilotage assurant la formation du brevet de base mais aussi la licence européenne de pilote privé. Vous pourrez alors opter, au gré de votre humeur, pour un petit tour audessus du Vercors ou un petit détour par la Corse, à deux heures seulement… Aérodrome les Chasses, Romans www.aeroclub-romans.fr Les Cèdres Restaurateurs depuis trois générations, les frères Bertrand n’ont de cesse de peaufiner leur savoirfaire. Jean-Paul dirige la salle et Jacques commande aux fourneaux, assisté de dix cuisiniers passionnés dont Yannick Faure, fidèle de toujours. Leur travail ? Une cuisine sincère qui sublime le terroir et les saisons, le tout avec une grande finesse qui leur a déjà valu pas moins de deux macarons au Michelin et trois toques au Gault & Millau ! Le Clair de la Plume Situé à Grignan, petit village marqué du sceau de la marquise de Sévigné, cet hôtel est une invite à succomber aux charmes de la Drôme provençale. Jean-Luc Valadeau, son propriétaire, a fait le choix de l’authenticité en rénovant deux hôtels particuliers du XVIII e siècle où jadis vivaient des chanoines. Entre le salon de thé, le jardin méditerranéen, la piscine – biologique – et le restaurant sous la verrière ou en plein air – avec sa carte bio –, vous ne résisterez pas. 2, place du Mail, Grignan www.clairplume.com Photo : xxxxxxx Photo : xxxxxxx 25, rue Henri-Machon, Granges-lès-Beaumont www.restaurantlescedres.fr CARNET D’ADRESSES Photo : xxxxxxx Hôtel Crillon le BRAVE Irrésistible, cet hôtel conjugue parfaitement le raffinement et la simplicité… en un mot le luxe. Réparti dans sept maisons de Crillon-le-Brave, adorable village perché du Lubéron face au mont Ventoux, il compte, entre autres, 24 chambres et 8 suites, une multitude de terrasses et une piscine suspendues, ainsi qu’un mini spa. Et côté carte ? Deux restaurants : version gastro, avec Philippe Zemour qui y sublime le terroir ou, plus décontracté avec des accents de Méditerranée, la Grange. Place de l'Église, Crillon-le-Brave www.crillonlebrave.com — 27



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :