Cube Mag n°2 jan/fév 2012
Cube Mag n°2 jan/fév 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2 de jan/fév 2012

  • Périodicité : irrégulier

  • Editeur : France Télévisions Publicité

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 2,3 Mo

  • Dans ce numéro : le parrainage au service des marques avec France Télévisions Publicité.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
0 pourra parfois laisser la place au coût GRP net marques+ ou QA et modifier les rapports de force entre régies sur ce point. » 4 Une lecture alternative de l’offre TV « La connaissance des taux de pénétration de chaque écran de chaque chaîne majeure sur les acheteurs accros et fidèles aux marques deviendra une aide à l’orientation médiaplanning. Les cibles marques+ apportent un éclairage complémentaire aux performances sur des cibles classiques, mais ne pourront s’y substituer en raison de l’impossibilité de disposer et de piloter la distribution des contacts (les GRP communiqués ne sont pas probabilisés par individu) et en raison de la livraison des données 8 semaines après la fin du mois de diffusion, qui interdit la réactivité en cours de campagne. En outre, les annonceurs se poseront, pour leurs marques, la question d’amplifier les performances sur leurs acheteurs potentiels ou plutôt sur leurs non-acheteurs… Les GRP sur les cibles marques+ seront à ce titre instructifs mais insuffisants pour couvrir la diversité des priorités des annonceurs (s’adresser aux petits acheteurs de leur marques, aux mixants entre marques, aux abandonnistes, aux acheteurs de MDD...). » 4...SUITE  : PHILIPPE BIGOT Directeur TV d’HAVAS MEDIA La mise en œuvre opérationnelle « D’après les résultats disponibles sur janvierseptembre 2011, les téléspectateurs de FTV (indices >140 sur les accros et fidèles vs. les Ménagères 25-59 ans) et, à un degré moindre, de Canal+ (indices >115) révèlent une forte inclination pour les marques nationales de tous les rayons étudiés. Le constat est plus sévère pour M6 et W9 (indices <80) et TMC (<90), alors que TF1 résiste sur la plupart des rayons (indices >95) et surtout l’Entretien (100). La première étape d’exploitation des cibles marques+ sera de faire les bilans sur 2011 pour détenir des référents à partir desquels mesurer toute action éventuelle en 2012. L’existence de ces cibles alertera les annonceurs sur la pertinence de leur choix médiaplanning TV et poussera certains à contrôler les effets de leurs plans sur celles-ci. Les premiers à se lancer seront ceux persuadés que la voie de l’optimisation du ROI doit outrepasser le coût GRP net Médiamat pour une optimisation du I A\/A I I/\•/\J GRP acheteurs. » M E D I A 6 CUBE magazine n°2 N°2 janvier - février Février 2012 l’info x2 En moyenne sur France 3, lorsqu’un écran délivre 1 GRP sur les Ménagères 15-49 ans, il délivre 2 GRP sur la cible marques+. Source Médiamétrie Traitement PopTV/Janvier à Juin 2011 2.3 2.3 sur la cible marques+. En journée, elles constituent l’offre leader non seulement sur la cible marques+ mais aussi sur la cible marques++. Ceci se vérifie quel que soit le rayon avec une part d’offre qui s’établit entre 41% et 44%. une première application opérationnelle avec l’offre multi-écran Sigma Parmi les innovations 2012, France Télévisions Publicité propose aux annonceurs plusieurs produits premium. Ils conjuguent un environnement contextuel, des emplacements publicitaires et un ciblage extrêmement qualitatifs. Parmi ceux-ci, l’offre multi-écran Sigma est un dispositif clé-en-main. Il réunit une présence en emplacements préférentiels au sein d’écrans TV premium en affinité sur la cible marques+, un accès aux médias interactifs avec une exclusivité en préroll d’émissions de prime time TV et un relais interactif dans l’application mobile Télépub TM. Sigma s’appuie sur de fortes affinités avec les acheteurs de marques. Par exemple, les écrans TV sont à la fois puissants et en forte affinité avec la cible marques02 marques+ (vs. les Ménagères 15-49 ans). Sigma est mis en vente via MediaExchange, la plateforme d’enchères sur internet de France Télévisions Publicité. des acheteurs de marques surconsomateurs de france télévisions GRP moyens des écrans 6h-20h :  : 3.6 3.6 3.3 3.3 Mén.<50 ans marques+ 2.3 2.3 1.7 1.7 1.4 1.4 1.2 1.2 11 0.7 0.7 0.7 0.7 0.5 0.5 0.6 0.6 0.5 0.5 0.5 0.5 0.2 0.2 0.2 0.20.3 a 0.3 0.3 0.3 e TF1 C+ C+ M6 M6 W9 W9 TMC Source Médiamétrie/Traitement PopTV/Janvier à juin 2011/France Télévisons Cinep & Canal+ Temporis inclus/Pas d’écrans entre 1h et 6h francetélévisions'I I publicité
En résumé Parmi Les mulTiples bénéfices du parrainage, La visibilité est maximisée sur france télévisions. Le point sur les leviers d’efficacité qu’il actionne avec nathalie Wis, directrice de publicité chez France Télévisions Publicité et l’analyse de Véronique Valès de gEdimat, parrain notamment des rendez-vous de rugby.'I I II francetélévisions A quels objectifs permet de répondre le PARRAINAGE ? « Idéal pour développer la notoriété, le parrainage est aussi très efficace pour enrichir le territoire et l’image de la marque grâce au transfert de valeurs de l’émission vers l’annonceur. Il active une relation triangulaire entre la marque émission, la marque annonceur et le téléspectateur. » « Rendez-vous en terre inconnue » sur France 2 Global média Le parrainage au service des marques Nathalie Wis comment le public perçoit-il le parrainage ? « Les études montrent que le téléspectateur identifie parfaitement et très différemment chacun des modes de communication dont disposent les annonceurs en télévision. L’écran classique est perçu comme un univers bien délimité au sein duquel l’annonceur cherche avant tout à le séduire. Pour le parrainage, le téléspectateur pense que la marque participe, bien que cela ne soit pas le cas, au financement de l’émission avec une forte implication entre les deux. Il considère aussi que la marque ose sortir des grands carrefours des écrans publicitaires et fait ainsi preuve de maturité. Enfin, il apprécie qu’elle s’adresse directement à lui en s’associant à l’émission qu’il aime. C’est ainsi que s’instaure la relation triangulaire. » COMMENT CETTE relation TRIANGULAIRE EST- ELLE LA PLUS EFFICACE ? « Elle fonctionne d’autant mieux que s’établit une proximité entre l’annonceur et l’émission. Soit l’association émission-parrain est publicité janvier - février 2012 I CUBE magazine N°2 I 7 Adénium productions/J.-M.Turpin



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :